Test Page (Barn2 Media – Edge)

TitreContenuRésuméDateCatégoriesFichiercategories_hfilter
🇺🇦Solidarité Ukraine🇺🇦

🇺🇦 Note générale

Téléchargez ici la note complète sur toutes les modalités d’aide à l’Ukraine et au peuple ukrainien, ou cliquez sur le lien suivant : https://lespi.org/wp-content/uploads/2022/04/Soutien-CISA-Ukrain-V2.pdf

🇺🇦 Coordonnées pour l’hébergement des artistes exilés Ukrainiens
“L’Atelier des Artistes en Exil” se charge de trouver des hébergements pour les artistes arrivant en France
Site Internet : https://aa-e.org/fr
Email : contact@aa-e.org
Adresse : 6 rue d’Aboukir – 75002 Paris
Téléphone : +33 1 53 41 65 96

🇺🇦 Sites permettant de coordonner les dons et besoins concrets
https://www.jaime-lukraine.fr/euro-maidan/maidan-de-a-a-z/babylon13

https://b2bdoc.se

https://dae-europe.org/

🇺🇦 Solidarity action for filmmakers and journalists in and out of Ukraine

Here is a list of emails / emergency contact forms
The person can write to as many as relevant

Each time, mention :
ID
Last employer / production
Current location
Destination
Where about & specific assistance needs
Secure contact

FILMMAKERS – NOT JOURNALISTS :

Support for those in Ukraine :
contact@icfr.international
https://www.icfr.international/ ICFR acts only upon immediate risk, which is literally what we’re talking about

For those outside Ukraine :
mail@filmmakers-for-ukraine
https://filmmakers-for-ukraine.com/

JOURNALISTS in UKRAINE & RUSSIA

assistance@rsfsecure.org

JOURNALISTS FROM UKR – RU in need of relocation funding
Free Press Unlimited : Via the emergency programme Reporters Respond they are able to provide financial support so that journalists are able to relocate to another country
emergency contact form : 
https://www.freepressunlimited.org/en/application-form-reporters-respond

JOURNALISTS & media staff OUTSIDE Ukraine / Russia
The Committee to Protect Journalists and RSF say it’s very important that Russian journalists fleeing because of the war contact :

emergencies@cpj.org
assistance@rsfsecure.org

+ For journalists in Turkey, include :

rakyavas@ipi.media  Renan Akyavas – International Press Institute, Turkey Programme Coordinator

Pour les demandes de visas émanant du secteur cinématographique et audiovisuel, de personnalités ou professionnels cherchant à quitter la Russie, il faut adresser les demandes à l’attachée audiovisuelle : emmanuelle.faucilhon@diplomatie.gouv.fr

🇺🇦 Informations à destination des ressortissants ukrainiens souhaitant accéder ou séjourner en France

🇺🇦 Information for Ukrainian citizens wishing to enter French territory and/or stay here : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/information-for-ukrainian-citizens-wishing-to-enter-french

🇺🇦 Інформація для громадян України, які бажають приїхати до Франції та/або перебувати на її території : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/informaciya-dlya-gromadyan-ukraini-yaki-bazhayut-priikhati

🇺🇦 Nos collègues du syndicat des producteurs polonais et de la film Academy polonaise sont confrontés à des besoins de matériels très concrets pour pouvoir continuer à alimenter les ukrainiens et toutes les équipes qui doivent filmer en Ukraine. 

Si vous souhaitez envoyer du matériel, contactez-les à cette adresse : HelpUA@pnf.pl

🇺🇦 Communiqué de Presse de la CEPI – Coordination Européenne des Producteurs Indépendants
du 3 mars 2022

🇺🇦 Communiqué de Presse de la CISA Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel

Communiqué de presse 1 mars 2022

LA CISA SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE UKRAINIEN

La CISA, Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel, qui regroupe producteurs et distributeurs internationaux français, tient à exprimer son émotion et sa solidarité avec le peuple d’Ukraine.

Nous savons, notamment au travers de nombreux témoignages vus dans les médias ou sur les réseaux sociaux, que la manifestation d’un soutien sans faille de la communauté internationale conforte sa détermination à se défendre et à rester libre.

Aussi, nous, les professionnels de l’audiovisuel, affirmons à la fois notre admiration et notre soutien total envers nos confrères et nos consœurs ukrainiens. Certains parmi nous travaillent avec eux, connaissent leurs qualités professionnelles et humaines. Notre soutien va également aux sphères culturelles russes qui sont chaque jour plus nombreuses à prendre leurs distances avec le pouvoir moscovite.

Au-delà de l’accueil d’éventuels réfugiés ukrainiens, nous aiderons les professionnels de l’audiovisuel ukrainiens à se construire un nouvel avenir, en France ou chez eux, une fois le conflit terminé.

Enfin, à l’heure des nombreuses fake news, nous tenons également à saluer l’engagement sans faille des journalistes, des documentaristes, des techniciens qui couvrent cette guerre effroyable, en freelance, au sein des agences de presse, ou pour le compte des médias français. Ils sont les garants d’une information libre et indépendante, véritable clé de voûte de la démocratie.

Plus que jamais, les paroles de l’hymne national ukrainien ont un sens : « ni la gloire ni la liberté ne sont mortes en Ukraine ».

Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.fr
Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.fr
Emmanuelle Jouanole – SEDPA – 06 33 68 36 54 – ejouanole@terranoa.com
Vincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.fr
Emmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 – emauger@lespi.org

🇺🇦 Note générale Téléchargez ici la note complète sur toutes les modalités d’aide à l’Ukraine et au peuple ukrainien, ou cliquez sur le lien suivant : https://lespi.org/wp-content/uploads/2022/04/Soutien-CISA-Ukrain-V2.pdf 🇺🇦 Coordonnées pour l’hébergement des artistes exilés Ukrainiens“L’Atelier des Artistes en Exil” se charge de trouver des hébergements pour les artistes arrivant en France Site Internet : https://aa-e.org/frEmail : contact@aa-e.orgAdresse : 6 rue d’Aboukir – 75002 Paris Téléphone : +33 1 53 41 65 96 🇺🇦 Sites permettant de coordonner les dons et besoins concrets https://www.jaime-lukraine.fr/euro-maidan/maidan-de-a-a-z/babylon13 https://b2bdoc.se https://dae-europe.org/ 🇺🇦 Solidarity action for filmmakers and journalists in and out of Ukraine Here is a list of emails / emergency contact formsThe person can write to as many as relevant Each time, mention :IDLast employer / productionCurrent locationDestinationWhere about & specific assistance needsSecure contact FILMMAKERS – NOT JOURNALISTS : Support for those in Ukraine : contact@icfr.internationalhttps://www.icfr.international/ ICFR acts only upon immediate risk, which is literally what we’re talking about For those outside Ukraine : mail@filmmakers-for-ukrainehttps://filmmakers-for-ukraine.com/ JOURNALISTS in UKRAINE & RUSSIA assistance@rsfsecure.org JOURNALISTS FROM UKR – RU in need of relocation fundingFree Press Unlimited : Via the emergency programme Reporters Respond they are able to provide financial support so that journalists are able to relocate to another countryemergency contact form : https://www.freepressunlimited.org/en/application-form-reporters-respond JOURNALISTS & media staff OUTSIDE Ukraine / RussiaThe Committee to Protect Journalists and RSF say it’s very important that Russian journalists fleeing because of the war contact : emergencies@cpj.orgassistance@rsfsecure.org + For journalists in Turkey, include : rakyavas@ipi.media  Renan Akyavas – International Press Institute, Turkey Programme Coordinator Pour les demandes de visas émanant du secteur cinématographique et audiovisuel, de personnalités ou professionnels cherchant à quitter la Russie, il faut adresser les demandes à l’attachée audiovisuelle : emmanuelle.faucilhon@diplomatie.gouv.fr 🇺🇦 Informations à destination des ressortissants ukrainiens souhaitant accéder ou séjourner en France 🇺🇦 Information for Ukrainian citizens wishing to enter French territory and/or stay here : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/information-for-ukrainian-citizens-wishing-to-enter-french 🇺🇦 Інформація для громадян України, які бажають приїхати до Франції та/або перебувати на її території : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/informaciya-dlya-gromadyan-ukraini-yaki-bazhayut-priikhati 🇺🇦 Nos collègues du syndicat des producteurs polonais et de la film Academy polonaise sont confrontés à des besoins de matériels très concrets pour pouvoir continuer à alimenter les ukrainiens et toutes les équipes qui doivent filmer en Ukraine.  Si vous souhaitez envoyer du matériel, contactez-les à cette adresse : HelpUA@pnf.pl 🇺🇦 Communiqué de Presse de la CEPI – Coordination Européenne des Producteurs Indépendantsdu 3 mars 2022 🇺🇦 Communiqué de Presse de la CISA Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel Communiqué de presse 1 mars 2022 LA CISA SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE UKRAINIEN La CISA, Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel, qui regroupe producteurs et distributeurs internationaux français, tient à exprimer son émotion et sa solidarité avec le peuple d’Ukraine. Nous savons, notamment au travers de nombreux témoignages vus dans les médias ou sur les réseaux sociaux, que la manifestation d’un soutien sans faille de la communauté internationale conforte sa détermination à se défendre et à rester libre. Aussi, nous, les professionnels de l’audiovisuel, affirmons à la fois notre admiration et notre soutien total envers nos confrères et nos consœurs ukrainiens. Certains parmi nous travaillent avec eux, connaissent leurs qualités professionnelles et humaines. Notre soutien va également aux sphères culturelles russes qui sont chaque jour plus nombreuses à prendre leurs distances avec le pouvoir moscovite. Au-delà de l’accueil d’éventuels réfugiés ukrainiens, nous aiderons les professionnels de l’audiovisuel ukrainiens à se construire un nouvel avenir, en France ou chez eux, une fois le conflit terminé. Enfin, à l’heure des nombreuses fake news, nous tenons également à saluer l’engagement sans faille des journalistes, des documentaristes, des techniciens qui couvrent cette guerre effroyable, en freelance, au sein des agences de presse, ou pour le compte des médias français. Ils sont les garants d’une information libre et indépendante, véritable clé de voûte de la démocratie. Plus que jamais, les paroles de l’hymne national ukrainien ont un sens : « ni la gloire ni la liberté ne sont mortes en Ukraine ». Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.frFlorence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.frEmmanuelle Jouanole – SEDPA – 06 33 68 36 54 – ejouanole@terranoa.comVincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.frEmmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 …

27 avril 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Kit de prévention des Violences, du Harcèlement sexuel et du Sexisme (VHSS) dans l’audiovisuel et le cinéma

Les CCHSCT* de la Production audiovisuelle et de la Production cinématographique et publicitaire ont présenté, jeudi 31 mars dernier, le kit de prévention des violences, du harcèlement sexuel et du sexisme (VHSS) co-édité avec Le Collectif 50/50, au Silencio des Prés.

Issu d’un travail paritaire et collectif, ce kit adapté à l’audiovisuel et au cinéma est conçu comme une boîte à outils pour :

  • Prévenir les VHSS,
  • Signaler ou réagir à des VHSS,
  • Traiter les situations et signalements de faits pouvant relever de VHSS.

A destination de tou·te·s, employeur·euse·s comme salarié·e·s, victimes comme témoins, ce kit a vocation à permettre à chacun·e de se l’approprier et d’y trouver des repères pour agir à son niveau.

Le CNC, Audiens et l’AFdas sont également intervenus pour présenter les dispositifs de lutte contre les VHSS qu’ils ont mis en place au niveau de leurs institutions.

* Comité Central d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

⬇ Téléchargez le kit de prévention des VHSS ci-dessous ⬇

⬇ Téléchargez la présentation de l’offre de service de l’AFDAS ci-dessous ⬇

⬇ Téléchargez la présentation de le cellule juridique et psychologique opérée par AUDIENS ci-dessous ⬇

6 avril 2022Actus-SPI, Non classéactus-spi non-classe
Poste COMPTABLE

Dans le cadre d’un remplacement pour cause de congé maternité, la société AGAT FILMS recherche un.e comptable à temps plein. La société est située dans le 11ème arrondissement, Paris.
Vous intégrerez une équipe comptable de 2 personnes et travaillerez en collaboration avec un service juridique et financier.

Type de Contrat

CDD remplacement congé maternité
Janv/Fév. 2023 – sept 2023

Rémunération en fonction de l’expérience
Ticket restaurant

Expérience / Compétence

Production Audiovisuelle et Cinématographique
Comptabilité générale et analytique
Déclaration sociale et fiscales
Connaissances des logiciels LOUMA et STUDIO de XOTIS
Très bonne maitrise d’Excel

Taches

Saisies de opérations comptables
Vérifications des comptes généraux et analytiques
Établissement des bulletins de paies permanents et intermittents du spectacle
Établissement des décomptes de Droits d’Auteur
Contrôles et déclarations des charges sociales

Profil recherché

Expérience : Minimum 2 ans d’expérience à un poste similaire.
Compétences personnelles : Autonomie, rigueur, organisation, polyvalence et esprit d’équipe sont des qualités indispensables pour ce poste.

Pour postuler à cette offre
Envoyer votre CV compta.ex@agatfilms.com

AGAT FILMS / EXNIHILO – http://www.agatfilmsetcie.com/

Dans le cadre d’un remplacement pour cause de congé maternité, la société AGAT FILMS recherche un.e comptable à temps plein. La société est située dans le 11ème arrondissement, Paris. Vous intégrerez une équipe comptable de 2 personnes et travaillerez en collaboration avec un service juridique et financier. Type de Contrat CDD remplacement congé maternité Janv/Fév. 2023 – sept 2023 Rémunération en fonction de l’expérience Ticket restaurant Expérience / Compétence Production Audiovisuelle et Cinématographique Comptabilité générale et analytique Déclaration sociale et fiscales Connaissances des logiciels LOUMA et STUDIO de XOTIS Très bonne maitrise d’Excel Taches Saisies de opérations comptables Vérifications des comptes généraux et analytiques Établissement des bulletins de paies permanents et intermittents du spectacle Établissement des décomptes de Droits d’Auteur Contrôles et déclarations des charges sociales Profil recherché Expérience : Minimum 2 ans d’expérience à un poste similaire. Compétences personnelles : Autonomie, rigueur, organisation, polyvalence et esprit d’équipe sont des qualités indispensables pour ce poste. Pour postuler à cette offre Envoyer votre CV compta.ex@agatfilms.com AGAT FILMS / EXNIHILO – …

14 novembre 2022Annoncesannonces
Location bureau 45m2 – 9ème arrondissement – +accès espaces communs

Dans un grand bureau de 190 m2, rue La Fayette (au niveau du métro Cadet), nous louons un bureau de 45m2 séparable en deux par une double paroi vitrée.

Disponible début décembre.
Accès aux espaces communs (cuisine, salle détente, salle de réunion, 2 wc)

Bureau vide ou meublé au 5ème étage avec un petit balcon filant. Très lumineux et calme (double vitrage).

Contact : ambroise@sandgateproductions.com / 06 69 20 82 93

Visite possible dès aujourd’hui

Dans un grand bureau de 190 m2, rue La Fayette (au niveau du métro Cadet), nous louons un bureau de 45m2 séparable en deux par une double paroi vitrée. Disponible début décembre. Accès aux espaces communs (cuisine, salle détente, salle de réunion, 2 wc) Bureau vide ou meublé au 5ème étage avec un petit balcon filant. Très lumineux et calme (double vitrage). Contact : ambroise@sandgateproductions.com / 06 69 20 82 93 Visite possible dès …

9 novembre 2022Annoncesannonces

– i -i – – – – – – – – – – – – – – – – –

TitreContenuRésuméDateCatégoriesFichiercategories_hfilter
🇺🇦Solidarité Ukraine🇺🇦

🇺🇦 Note générale

Téléchargez ici la note complète sur toutes les modalités d’aide à l’Ukraine et au peuple ukrainien, ou cliquez sur le lien suivant : https://lespi.org/wp-content/uploads/2022/04/Soutien-CISA-Ukrain-V2.pdf

🇺🇦 Coordonnées pour l’hébergement des artistes exilés Ukrainiens
“L’Atelier des Artistes en Exil” se charge de trouver des hébergements pour les artistes arrivant en France
Site Internet : https://aa-e.org/fr
Email : contact@aa-e.org
Adresse : 6 rue d’Aboukir – 75002 Paris
Téléphone : +33 1 53 41 65 96

🇺🇦 Sites permettant de coordonner les dons et besoins concrets
https://www.jaime-lukraine.fr/euro-maidan/maidan-de-a-a-z/babylon13

https://b2bdoc.se

https://dae-europe.org/

🇺🇦 Solidarity action for filmmakers and journalists in and out of Ukraine

Here is a list of emails / emergency contact forms
The person can write to as many as relevant

Each time, mention :
ID
Last employer / production
Current location
Destination
Where about & specific assistance needs
Secure contact

FILMMAKERS – NOT JOURNALISTS :

Support for those in Ukraine :
contact@icfr.international
https://www.icfr.international/ ICFR acts only upon immediate risk, which is literally what we’re talking about

For those outside Ukraine :
mail@filmmakers-for-ukraine
https://filmmakers-for-ukraine.com/

JOURNALISTS in UKRAINE & RUSSIA

assistance@rsfsecure.org

JOURNALISTS FROM UKR – RU in need of relocation funding
Free Press Unlimited : Via the emergency programme Reporters Respond they are able to provide financial support so that journalists are able to relocate to another country
emergency contact form : 
https://www.freepressunlimited.org/en/application-form-reporters-respond

JOURNALISTS & media staff OUTSIDE Ukraine / Russia
The Committee to Protect Journalists and RSF say it’s very important that Russian journalists fleeing because of the war contact :

emergencies@cpj.org
assistance@rsfsecure.org

+ For journalists in Turkey, include :

rakyavas@ipi.media  Renan Akyavas – International Press Institute, Turkey Programme Coordinator

Pour les demandes de visas émanant du secteur cinématographique et audiovisuel, de personnalités ou professionnels cherchant à quitter la Russie, il faut adresser les demandes à l’attachée audiovisuelle : emmanuelle.faucilhon@diplomatie.gouv.fr

🇺🇦 Informations à destination des ressortissants ukrainiens souhaitant accéder ou séjourner en France

🇺🇦 Information for Ukrainian citizens wishing to enter French territory and/or stay here : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/information-for-ukrainian-citizens-wishing-to-enter-french

🇺🇦 Інформація для громадян України, які бажають приїхати до Франції та/або перебувати на її території : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/informaciya-dlya-gromadyan-ukraini-yaki-bazhayut-priikhati

🇺🇦 Nos collègues du syndicat des producteurs polonais et de la film Academy polonaise sont confrontés à des besoins de matériels très concrets pour pouvoir continuer à alimenter les ukrainiens et toutes les équipes qui doivent filmer en Ukraine. 

Si vous souhaitez envoyer du matériel, contactez-les à cette adresse : HelpUA@pnf.pl

🇺🇦 Communiqué de Presse de la CEPI – Coordination Européenne des Producteurs Indépendants
du 3 mars 2022

🇺🇦 Communiqué de Presse de la CISA Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel

Communiqué de presse 1 mars 2022

LA CISA SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE UKRAINIEN

La CISA, Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel, qui regroupe producteurs et distributeurs internationaux français, tient à exprimer son émotion et sa solidarité avec le peuple d’Ukraine.

Nous savons, notamment au travers de nombreux témoignages vus dans les médias ou sur les réseaux sociaux, que la manifestation d’un soutien sans faille de la communauté internationale conforte sa détermination à se défendre et à rester libre.

Aussi, nous, les professionnels de l’audiovisuel, affirmons à la fois notre admiration et notre soutien total envers nos confrères et nos consœurs ukrainiens. Certains parmi nous travaillent avec eux, connaissent leurs qualités professionnelles et humaines. Notre soutien va également aux sphères culturelles russes qui sont chaque jour plus nombreuses à prendre leurs distances avec le pouvoir moscovite.

Au-delà de l’accueil d’éventuels réfugiés ukrainiens, nous aiderons les professionnels de l’audiovisuel ukrainiens à se construire un nouvel avenir, en France ou chez eux, une fois le conflit terminé.

Enfin, à l’heure des nombreuses fake news, nous tenons également à saluer l’engagement sans faille des journalistes, des documentaristes, des techniciens qui couvrent cette guerre effroyable, en freelance, au sein des agences de presse, ou pour le compte des médias français. Ils sont les garants d’une information libre et indépendante, véritable clé de voûte de la démocratie.

Plus que jamais, les paroles de l’hymne national ukrainien ont un sens : « ni la gloire ni la liberté ne sont mortes en Ukraine ».

Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.fr
Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.fr
Emmanuelle Jouanole – SEDPA – 06 33 68 36 54 – ejouanole@terranoa.com
Vincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.fr
Emmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 – emauger@lespi.org

🇺🇦 Note générale Téléchargez ici la note complète sur toutes les modalités d’aide à l’Ukraine et au peuple ukrainien, ou cliquez sur le lien suivant : https://lespi.org/wp-content/uploads/2022/04/Soutien-CISA-Ukrain-V2.pdf 🇺🇦 Coordonnées pour l’hébergement des artistes exilés Ukrainiens“L’Atelier des Artistes en Exil” se charge de trouver des hébergements pour les artistes arrivant en France Site Internet : https://aa-e.org/frEmail : contact@aa-e.orgAdresse : 6 rue d’Aboukir – 75002 Paris Téléphone : +33 1 53 41 65 96 🇺🇦 Sites permettant de coordonner les dons et besoins concrets https://www.jaime-lukraine.fr/euro-maidan/maidan-de-a-a-z/babylon13 https://b2bdoc.se https://dae-europe.org/ 🇺🇦 Solidarity action for filmmakers and journalists in and out of Ukraine Here is a list of emails / emergency contact formsThe person can write to as many as relevant Each time, mention :IDLast employer / productionCurrent locationDestinationWhere about & specific assistance needsSecure contact FILMMAKERS – NOT JOURNALISTS : Support for those in Ukraine : contact@icfr.internationalhttps://www.icfr.international/ ICFR acts only upon immediate risk, which is literally what we’re talking about For those outside Ukraine : mail@filmmakers-for-ukrainehttps://filmmakers-for-ukraine.com/ JOURNALISTS in UKRAINE & RUSSIA assistance@rsfsecure.org JOURNALISTS FROM UKR – RU in need of relocation fundingFree Press Unlimited : Via the emergency programme Reporters Respond they are able to provide financial support so that journalists are able to relocate to another countryemergency contact form : https://www.freepressunlimited.org/en/application-form-reporters-respond JOURNALISTS & media staff OUTSIDE Ukraine / RussiaThe Committee to Protect Journalists and RSF say it’s very important that Russian journalists fleeing because of the war contact : emergencies@cpj.orgassistance@rsfsecure.org + For journalists in Turkey, include : rakyavas@ipi.media  Renan Akyavas – International Press Institute, Turkey Programme Coordinator Pour les demandes de visas émanant du secteur cinématographique et audiovisuel, de personnalités ou professionnels cherchant à quitter la Russie, il faut adresser les demandes à l’attachée audiovisuelle : emmanuelle.faucilhon@diplomatie.gouv.fr 🇺🇦 Informations à destination des ressortissants ukrainiens souhaitant accéder ou séjourner en France 🇺🇦 Information for Ukrainian citizens wishing to enter French territory and/or stay here : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/information-for-ukrainian-citizens-wishing-to-enter-french 🇺🇦 Інформація для громадян України, які бажають приїхати до Франції та/або перебувати на її території : https://www.interieur.gouv.fr/actualites/dossiers/situation-en-ukraine/informaciya-dlya-gromadyan-ukraini-yaki-bazhayut-priikhati 🇺🇦 Nos collègues du syndicat des producteurs polonais et de la film Academy polonaise sont confrontés à des besoins de matériels très concrets pour pouvoir continuer à alimenter les ukrainiens et toutes les équipes qui doivent filmer en Ukraine.  Si vous souhaitez envoyer du matériel, contactez-les à cette adresse : HelpUA@pnf.pl 🇺🇦 Communiqué de Presse de la CEPI – Coordination Européenne des Producteurs Indépendantsdu 3 mars 2022 🇺🇦 Communiqué de Presse de la CISA Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel Communiqué de presse 1 mars 2022 LA CISA SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE UKRAINIEN La CISA, Coordination InterSyndicale de l’Audiovisuel, qui regroupe producteurs et distributeurs internationaux français, tient à exprimer son émotion et sa solidarité avec le peuple d’Ukraine. Nous savons, notamment au travers de nombreux témoignages vus dans les médias ou sur les réseaux sociaux, que la manifestation d’un soutien sans faille de la communauté internationale conforte sa détermination à se défendre et à rester libre. Aussi, nous, les professionnels de l’audiovisuel, affirmons à la fois notre admiration et notre soutien total envers nos confrères et nos consœurs ukrainiens. Certains parmi nous travaillent avec eux, connaissent leurs qualités professionnelles et humaines. Notre soutien va également aux sphères culturelles russes qui sont chaque jour plus nombreuses à prendre leurs distances avec le pouvoir moscovite. Au-delà de l’accueil d’éventuels réfugiés ukrainiens, nous aiderons les professionnels de l’audiovisuel ukrainiens à se construire un nouvel avenir, en France ou chez eux, une fois le conflit terminé. Enfin, à l’heure des nombreuses fake news, nous tenons également à saluer l’engagement sans faille des journalistes, des documentaristes, des techniciens qui couvrent cette guerre effroyable, en freelance, au sein des agences de presse, ou pour le compte des médias français. Ils sont les garants d’une information libre et indépendante, véritable clé de voûte de la démocratie. Plus que jamais, les paroles de l’hymne national ukrainien ont un sens : « ni la gloire ni la liberté ne sont mortes en Ukraine ». Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.frFlorence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.frEmmanuelle Jouanole – SEDPA – 06 33 68 36 54 – ejouanole@terranoa.comVincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.frEmmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 …

27 avril 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Kit de prévention des Violences, du Harcèlement sexuel et du Sexisme (VHSS) dans l’audiovisuel et le cinéma

Les CCHSCT* de la Production audiovisuelle et de la Production cinématographique et publicitaire ont présenté, jeudi 31 mars dernier, le kit de prévention des violences, du harcèlement sexuel et du sexisme (VHSS) co-édité avec Le Collectif 50/50, au Silencio des Prés.

Issu d’un travail paritaire et collectif, ce kit adapté à l’audiovisuel et au cinéma est conçu comme une boîte à outils pour :

  • Prévenir les VHSS,
  • Signaler ou réagir à des VHSS,
  • Traiter les situations et signalements de faits pouvant relever de VHSS.

A destination de tou·te·s, employeur·euse·s comme salarié·e·s, victimes comme témoins, ce kit a vocation à permettre à chacun·e de se l’approprier et d’y trouver des repères pour agir à son niveau.

Le CNC, Audiens et l’AFdas sont également intervenus pour présenter les dispositifs de lutte contre les VHSS qu’ils ont mis en place au niveau de leurs institutions.

* Comité Central d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail

⬇ Téléchargez le kit de prévention des VHSS ci-dessous ⬇

⬇ Téléchargez la présentation de l’offre de service de l’AFDAS ci-dessous ⬇

⬇ Téléchargez la présentation de le cellule juridique et psychologique opérée par AUDIENS ci-dessous ⬇

6 avril 2022Actus-SPI, Non classéactus-spi non-classe
Poste COMPTABLE

Dans le cadre d’un remplacement pour cause de congé maternité, la société AGAT FILMS recherche un.e comptable à temps plein. La société est située dans le 11ème arrondissement, Paris.
Vous intégrerez une équipe comptable de 2 personnes et travaillerez en collaboration avec un service juridique et financier.

Type de Contrat

CDD remplacement congé maternité
Janv/Fév. 2023 – sept 2023

Rémunération en fonction de l’expérience
Ticket restaurant

Expérience / Compétence

Production Audiovisuelle et Cinématographique
Comptabilité générale et analytique
Déclaration sociale et fiscales
Connaissances des logiciels LOUMA et STUDIO de XOTIS
Très bonne maitrise d’Excel

Taches

Saisies de opérations comptables
Vérifications des comptes généraux et analytiques
Établissement des bulletins de paies permanents et intermittents du spectacle
Établissement des décomptes de Droits d’Auteur
Contrôles et déclarations des charges sociales

Profil recherché

Expérience : Minimum 2 ans d’expérience à un poste similaire.
Compétences personnelles : Autonomie, rigueur, organisation, polyvalence et esprit d’équipe sont des qualités indispensables pour ce poste.

Pour postuler à cette offre
Envoyer votre CV compta.ex@agatfilms.com

AGAT FILMS / EXNIHILO – http://www.agatfilmsetcie.com/

Dans le cadre d’un remplacement pour cause de congé maternité, la société AGAT FILMS recherche un.e comptable à temps plein. La société est située dans le 11ème arrondissement, Paris. Vous intégrerez une équipe comptable de 2 personnes et travaillerez en collaboration avec un service juridique et financier. Type de Contrat CDD remplacement congé maternité Janv/Fév. 2023 – sept 2023 Rémunération en fonction de l’expérience Ticket restaurant Expérience / Compétence Production Audiovisuelle et Cinématographique Comptabilité générale et analytique Déclaration sociale et fiscales Connaissances des logiciels LOUMA et STUDIO de XOTIS Très bonne maitrise d’Excel Taches Saisies de opérations comptables Vérifications des comptes généraux et analytiques Établissement des bulletins de paies permanents et intermittents du spectacle Établissement des décomptes de Droits d’Auteur Contrôles et déclarations des charges sociales Profil recherché Expérience : Minimum 2 ans d’expérience à un poste similaire. Compétences personnelles : Autonomie, rigueur, organisation, polyvalence et esprit d’équipe sont des qualités indispensables pour ce poste. Pour postuler à cette offre Envoyer votre CV compta.ex@agatfilms.com AGAT FILMS / EXNIHILO – …

14 novembre 2022Annoncesannonces
Location bureau 45m2 – 9ème arrondissement – +accès espaces communs

Dans un grand bureau de 190 m2, rue La Fayette (au niveau du métro Cadet), nous louons un bureau de 45m2 séparable en deux par une double paroi vitrée.

Disponible début décembre.
Accès aux espaces communs (cuisine, salle détente, salle de réunion, 2 wc)

Bureau vide ou meublé au 5ème étage avec un petit balcon filant. Très lumineux et calme (double vitrage).

Contact : ambroise@sandgateproductions.com / 06 69 20 82 93

Visite possible dès aujourd’hui

Dans un grand bureau de 190 m2, rue La Fayette (au niveau du métro Cadet), nous louons un bureau de 45m2 séparable en deux par une double paroi vitrée. Disponible début décembre. Accès aux espaces communs (cuisine, salle détente, salle de réunion, 2 wc) Bureau vide ou meublé au 5ème étage avec un petit balcon filant. Très lumineux et calme (double vitrage). Contact : ambroise@sandgateproductions.com / 06 69 20 82 93 Visite possible dès …

9 novembre 2022Annoncesannonces
Le SPI est fier et félicite chaleureusement ses membres pour leurs prix obtenus au 44ème festival du cinéma méditerranéen de Montpellier – Cinémed

Antigone d’or de Montpellier Méditerranée Métropole
Prix de la critique BNP Paribas
à Ashkal de Youssef Chebbi
coproduit par Poetik Film

Prix du public du Midi Libre
à La nuit du verre d’eau de Carlos Chahine
coproduit par 13 Prods

Prix Ulysse Decipro – Montpellier Méditerranée Métrople
à Gardien des mondes de Leïla Chaïbi
produit par L’Image d’Après

Ces prix illustrent l’exigence et la diversité de la création tournée vers le monde. Ils honorent des cinématographies françaises et méditerranéennes indépendantes qui rayonnent ensemble.

Antigone d’or de Montpellier Méditerranée MétropolePrix de la critique BNP Paribasà Ashkal de Youssef Chebbicoproduit par Poetik Film Prix du public du Midi Libreà La nuit du verre d’eau de Carlos Chahinecoproduit par 13 Prods Prix Ulysse Decipro – Montpellier Méditerranée Métropleà Gardien des mondes de Leïla Chaïbiproduit par L’Image d’Après Ces prix illustrent l’exigence et la diversité de la création tournée vers le monde. Ils honorent des cinématographies françaises et méditerranéennes indépendantes qui rayonnent …

7 novembre 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
“On a tous une bonne raison d’aller au cinéma” lancement de la campagne de communication !

« On a tous une bonne raison d’aller au cinéma »

Lancement le 26 octobre de la campagne de communication

Rire et pleurer ensemble, découvrir toute la diversité de la création grâce à des films venus du monde entier, partager des sensations uniques avec le meilleur de la technologie, échanger sur un film avec ses amis ou sa famille, et y amener ses enfants ou vivre un moment en amoureux… Autant de motivations mises en avant par la campagne de communication « On a tous une bonne raison d’aller au cinéma », #mabonneraison.

Sur un ton positif, joyeux et fédérateur, cette campagne, qui démarre ce mercredi 26 octobre jusqu’au 20 novembre 2022, invite tous les publics à se rendre au cinéma pour toutes les bonnes raisons qui sont les leurs. Objectif ? Inciter les Français à se rendre encore plus nombreux au cinéma, en mettant l’accent sur l’expérience inégalable de la salle de cinéma et l’émotion collective de la découverte d’un film sur grand écran.

Cette campagne, conçue par l’agence Mutant Paris, s’appuie sur une large diffusion de spots TV (notamment 20 et 30 secondes) y compris en préroll sur les sites de replay des chaînes TV, un spot radio et par un film annonce en salle de cinéma de 40 secondes, ainsi qu’une déclinaison en affichage dynamique dans les gares.

De nombreux talents s’engagent pour le cinéma en accompagnant cette opération notamment sur les réseaux sociaux.

Cette campagne est accompagnée par des partenariats médias : AlloCiné, Canal +, France Télévisions et Radio France.

Souhaitée par la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, pour inciter les Français à aller encore plus nombreux au cinéma, la campagne est soutenue par le Centre national du Cinéma et de l’Image animée (CNC), en appui de neuf organisations professionnelles et sociétés de gestion de droits, représentant les auteurs, les producteurs, les éditeurs distributeurs de films, ainsi que les exploitants de salles de cinéma (API, ARP, FNCF, FNEF, PROCIREP, SACD, SACEM, SPI, UPC), et avec le soutien de BNP PARIBAS et Rubini et associés.

« On a tous une bonne raison d’aller au cinéma », et vous quelle est la vôtre ? #mabonneraison

Pour voir le spot de la campagne :

Contact presse : Etienne Lerbret : 06 60 97 34 45/ etiennelerbret@orange.fr

Contact presse CNC : Vivien Plagnol : 06 85 51 66 81 / vivien.plagnol@cnc.fr

« On a tous une bonne raison d’aller au cinéma » Lancement le 26 octobre de la campagne de communication Rire et pleurer ensemble, découvrir toute la diversité de la création grâce à des films venus du monde entier, partager des sensations uniques avec le meilleur de la technologie, échanger sur un film avec ses amis ou sa famille, et y amener ses enfants ou vivre un moment en amoureux… Autant de motivations mises en avant par la campagne de communication « On a tous une bonne raison d’aller au cinéma », #mabonneraison. Sur un ton positif, joyeux et fédérateur, cette campagne, qui démarre ce mercredi 26 octobre jusqu’au 20 novembre 2022, invite tous les publics à se rendre au cinéma pour toutes les bonnes raisons qui sont les leurs. Objectif ? Inciter les Français à se rendre encore plus nombreux au cinéma, en mettant l’accent sur l’expérience inégalable de la salle de cinéma et l’émotion collective de la découverte d’un film sur grand écran. Cette campagne, conçue par l’agence Mutant Paris, s’appuie sur une large diffusion de spots TV (notamment 20 et 30 secondes) y compris en préroll sur les sites de replay des chaînes TV, un spot radio et par un film annonce en salle de cinéma de 40 secondes, ainsi qu’une déclinaison en affichage dynamique dans les gares. De nombreux talents s’engagent pour le cinéma en accompagnant cette opération notamment sur les réseaux sociaux. Cette campagne est accompagnée par des partenariats médias : AlloCiné, Canal +, France Télévisions et Radio France. Souhaitée par la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, pour inciter les Français à aller encore plus nombreux au cinéma, la campagne est soutenue par le Centre national du Cinéma et de l’Image animée (CNC), en appui de neuf organisations professionnelles et sociétés de gestion de droits, représentant les auteurs, les producteurs, les éditeurs distributeurs de films, ainsi que les exploitants de salles de cinéma (API, ARP, FNCF, FNEF, PROCIREP, SACD, SACEM, SPI, UPC), et avec le soutien de BNP PARIBAS et Rubini et associés. « On a tous une bonne raison d’aller au cinéma », et vous quelle est la vôtre ? #mabonneraison Pour voir le spot de la campagne : Contact presse : Etienne Lerbret : 06 60 97 34 45/ etiennelerbret@orange.fr Contact presse CNC : Vivien Plagnol : 06 85 51 66 81 / …

26 octobre 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI au Festival de la Fiction TV – La Rochelle 2022 (13-18 septembre)

Comme chaque année, la conférence de presse du SPI était attendue !
Elle s’est tenue le jeudi 15 septembre à 15h, sur le thème
La souveraineté culturelle peut-elle survivre au bouleversement du marché“, avec :
Caroline Adrian (Delante Productions), Simon Arnal (Haut et Court TV), Augustin Bernard (Black Sheep Films), Antonin Ehrenberg (Patafilm), Emmanuelle Mauger (SPI), Nora Mehli (Alef One – Présidente du collège audiovisuel du SPI)

La conférence de presse était suivie d’un cocktail-goûter dans le salon-jardin de l’Hôtel de la Monnaie

Comme chaque année, la conférence de presse du SPI était attendue !Elle s’est tenue le jeudi 15 septembre à 15h, sur le thème “La souveraineté culturelle peut-elle survivre au bouleversement du marché“, avec : Caroline Adrian (Delante Productions), Simon Arnal (Haut et Court TV), Augustin Bernard (Black Sheep Films), Antonin Ehrenberg (Patafilm), Emmanuelle Mauger (SPI), Nora Mehli (Alef One – Présidente du collège audiovisuel du SPI) La conférence de presse était suivie d’un cocktail-goûter dans le salon-jardin de l’Hôtel de la …

21 septembre 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI souhaite bonne chance à ses membres pour la présentation de leurs projets au Cartoon Forum 2022

Aquaworld, d’Agathe Zavaro et Quentin Letout, coproduit par JPL Films

Bergères guerrières, d’Eurydice Da Silva et Jonathan Garnier,
coproduit par L’Incroyable Studio

Biguden, de Stan Silas et Philippe Riche,
coproduit par Cosmic Productions

Mutante.e.s, de Pauline Ouvrard et Prisca Le Tandé,
coproduit par Paraiso Production et Ikki Films

Delu de la Jungle, de David Tromba et Adriano Morosetti,
coproduit par Nalu Animation

Graine et la Princesse Bilboquet, de Didier Sustrac, Baptiste Grosfilley, Santine Muñozet Édouard Guise, produit par Tchack

Gustave, de Jeremy Barlozzo et Douglas Cavanna,
coproduit par Andarta Pictures

Keiko et le monde flottant, de Florent Grattery, produit par Iliade et Films

La Cour des Animaux, de Jean-Baptiste Bach,
coproduit par Zadig Productions

Planthéon, les losers de l’Histoire, de David Freymond,
coproduit par Ikki Films

L’Atelier de Léo, de Jim Capobianco, coproduit par Foliascope

Le grand Voyage de Gouti, de Bénédicte Galup et Olivia Ruiz,
produit par Parmi les Lucioles Films

Le Chant des Orages, de Caroline Attia et Claire Sichez,
produit par Sacrebleu Productions

Lisa et Kolos, de David Maingault, Gael Becu, Florent Guimberteau,
Irwin Fustec et Kevin Païs,
coproduit par Melting Productions et Andarta Pictures

Mission magique au Mexique, de Hefang Wei,
produit par Kazak Productions

Marcel, le Père Noël (et le petit livreur de pizzas), de Julie Rembauville et Nicolas Bianco-Levrin, produit par XBO Films

Saisons d’oiseaux, d’Isis Leterrier, produit par Novanima Productions

Aquaworld, d’Agathe Zavaro et Quentin Letout, coproduit par JPL Films Bergères guerrières, d’Eurydice Da Silva et Jonathan Garnier, coproduit par L’Incroyable Studio Biguden, de Stan Silas et Philippe Riche, coproduit par Cosmic Productions Mutante.e.s, de Pauline Ouvrard et Prisca Le Tandé,coproduit par Paraiso Production et Ikki Films Delu de la Jungle, de David Tromba et Adriano Morosetti, coproduit par Nalu Animation Graine et la Princesse Bilboquet, de Didier Sustrac, Baptiste Grosfilley, Santine Muñozet Édouard Guise, produit par Tchack Gustave, de Jeremy Barlozzo et Douglas Cavanna, coproduit par Andarta Pictures Keiko et le monde flottant, de Florent Grattery, produit par Iliade et Films La Cour des Animaux, de Jean-Baptiste Bach, coproduit par Zadig Productions Planthéon, les losers de l’Histoire, de David Freymond, coproduit par Ikki Films L’Atelier de Léo, de Jim Capobianco, coproduit par Foliascope Le grand Voyage de Gouti, de Bénédicte Galup et Olivia Ruiz, produit par Parmi les Lucioles Films Le Chant des Orages, de Caroline Attia et Claire Sichez, produit par Sacrebleu Productions Lisa et Kolos, de David Maingault, Gael Becu, Florent Guimberteau, Irwin Fustec et Kevin Païs, coproduit par Melting Productions et Andarta Pictures Mission magique au Mexique, de Hefang Wei, produit par Kazak Productions Marcel, le Père Noël (et le petit livreur de pizzas), de Julie Rembauville et Nicolas Bianco-Levrin, produit par XBO Films Saisons d’oiseaux, d’Isis Leterrier, produit par Novanima …

21 septembre 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Communiqué de Presse : “Que la fin de la redevance ne sonne pas le glas de l’audiovisuel public”.

5 août 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Recherche Assistant.e de Production en CDD

LES FILMS EN VRAC située dans le 10ème arrondissement de Paris recherche un.e assistant.e de production pour les mois de septembre et octobre 2022.

Type de contrat : CDD.
Début de contrat : 1er septembre 2022
Domaine d’activité de la société : production de documentaires TV.

Expérience demandée : Solide expérience requise pour la préparation et l’organisation de tournages (équipe légère) et rédaction des dossiers de demande de subventions, des devis et plans de financement CNC, Procirep-Angoa, Régions, etc.

Assister les producteurs et la chargée de production.
Envoyer votre CV à Benoit Tschieret par mail btschieret@les-films-en-vrac.com (01 78 94 56 60)

Merci
La production

LES FILMS EN VRAC située dans le 10ème arrondissement de Paris recherche un.e assistant.e de production pour les mois de septembre et octobre 2022. Type de contrat : CDD. Début de contrat : 1er septembre 2022 Domaine d’activité de la société : production de documentaires TV. Expérience demandée : Solide expérience requise pour la préparation et l’organisation de tournages (équipe légère) et rédaction des dossiers de demande de subventions, des devis et plans de financement CNC, Procirep-Angoa, Régions, etc. Assister les producteurs et la chargée de production. Envoyer votre CV à Benoit Tschieret par mail btschieret@les-films-en-vrac.com (01 78 94 56 60) Merci La …

2 août 2022Annoncesannonces
Sauvons l’audiovisuel public !

Plus de 450 personnalités du cinéma et de l’audiovisuel
appellent à un débat sérieux.

Toute la filière de l’audiovisuel et du cinéma, avec la présence de Gilles Sacuto (TS Productions) Président du SPI, était réunie lundi 18 juillet au cinema l’Entrepôt pour défendre un financement affecté et indépendant de l’audiovisuel public, premier partenaire de la filière.
Retrouvez la vidéo de cette conférence à ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=QqBZ1RefrSY

La Tribune (ci-dessous) parue le 18 juillet dans “Le Monde” existe sous forme de pétition que vous pouvez signer directement en suivant ce lien : https://chng.it/LWb4xbsktw

Tribune de l’intersyndicale de l’audiovisuel public et des organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel.


L’AUDIOVISUEL PUBLIC MÉRITE UN DÉBAT SÉRIEUX !

Nos organisations regroupent des salarié·es travaillant directement ou indirectement pour les entreprises de l’audiovisuel public, des autrices et auteurs, des entreprises de création, de production et de diffusion d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles.

Nous avons, les unes et les autres, alerté, pétitionné, mobilisé, argumenté longuement pour décrire les dangers d’une suppression de la contribution à l’audiovisuel public (CAP, ex-redevance).

Nous avons dit et redit que le pouvoir d’achat était un problème trop sérieux pour se satisfaire de demies ou de fausses mesures qui n’amélioreront pas la vie de nos concitoyens et fragiliseront l’audiovisuel public.

Nous avons démontré la nécessité de conforter les entreprises de l’audiovisuel public, dont l’indépendance de financement par une taxe affectée constitue la base de l’indépendance éditoriale, pour assumer ses missions : informer, éduquer, divertir.

Nous avons rappelé l’utilité indéniable du service public, accrue par la crise sanitaire, permettant in extremis de pérenniser France 4 comme chaîne de la jeunesse et de la culture.

Nous avons montré que les entreprises de l’audiovisuel public, France Télévisions, Radio France, L’INA, France Médias Monde, TV5Monde, Arte jouent un rôle essentiel de soutien à l’investigation, à la création et à la diffusion du cinéma, de la fiction, du documentaire, du film d’animation, du spectacle vivant et de la musique.

Nous n’avons reçu en retour que des assertions se voulant « rassurantes » et aussitôt contredites par des projets de fusion et des propos dénigrant nos activités.

Nous avons été auditionnés par la mission IGAC–IGF (Inspection générale des Affaires Culturelles et Inspection générale des Finances) mandatée par le précédent Premier Ministre, mais nous venons à peine de prendre connaissance de ce rapport, la veille du 14 juillet, alors qu’il pointe un risque constitutionnel.

Nous avons fait des propositions constructives pour faire évoluer la CAP, pour l’adapter aux nouveaux usages et la moderniser, en changer l’assiette, la rendre plus juste par une progressivité selon les revenus, pour aller plus loin que la seule exonération touchant déjà les 4 millions de ménages les plus pauvres.  Et surtout ne pas faire dépendre son budget de décisions annuelles dans un contexte forcément tendu.

Nous avons constaté qu’en Europe, les pays (Allemagne, Italie, pays scandinaves, Suisse) qui ont conforté le financement par une taxe affectée ont aussi conforté leurs services publics, dans des contextes où bien souvent la lutte contre la désinformation de masse devient une priorité.

A contrario, dans les quelques pays qui ont fait le choix de la budgétisation et ont délaissé le financement de leur audiovisuel public par une taxe affectée, leur délitement est rapidement arrivé, avec le train des économies et parfois des attaques contre l’indépendance et la liberté, portées par l’extrême droite quand elle est au pouvoir.  

Sur l’ensemble de ces points, de ces travaux, nous n’avons été pour l’instant ni écoutés ni entendus par le Président de la République et son Gouvernement.

Aujourd’hui, au-delà de nos différences, nous, salarié·es, journalistes, autrices et auteurs, réalisatrices et réalisateurs, responsables de structures de production et de diffusion refusons, que le nécessaire débat sur l’audiovisuel public et son financement soit confisqué et escamoté au détour d’un projet de loi de finances rectificatif au cœur de l’été et au profit d’un tour de passe-passe budgétaire.

Il n’est pas raisonnable d’improviser ni de préempter l’avenir du service public de l’audiovisuel sans qu’une réflexion approfondie n’existe, sans que les forces vives de ce pays, sans que les parlementaires, n’aient le temps de participer à une réelle concertation et à un débat commun.

Un débat qui porte sur les missions de service public, le besoin de conforter et de développer les œuvres et programmes que nous concevons, fabriquons et diffusons pour et sur nos services publics.

Un débat qui porte sur l’indépendance et sur les enjeux de diversité culturelle et d’information.

Un débat qui porte sur la démocratie et le rôle que doit jouer en sa faveur l’audiovisuel public et tout l’écosystème dont nous sommes les actrices et acteurs.

Un débat qui porte sur un financement public, qui garantisse la justice fiscale et un rendement dynamique.

Nous exigeons ce vaste débat public à la rentrée de septembre, plutôt qu’un passage en force en plein mois d’août.

Un débat public, citoyen, essentiel, républicain.


Les organisations (intersyndicale de l’audiovisuel public et organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel) :

ADAMI : Administration des Droits des Artistes Musiciens Interprètes

BOUTLEUX Bruno, directeur général de l’ADAMI

AnimFrance : syndicat dédié au secteur de la production audiovisuelle et cinématographique indépendante d’animation

KAMINKA Myriam, présidente AnimFrance

LE BARS Stéphane, délégué général

CFE-CGC :

LOUET Pascal, secrétaire Fédéral du Pôle CFE-CGC Spectacle Action Culturelle

CGT SPECTACLE :

GRAVOUIL Denis, Secrétaire général de la fédération nationale des syndicats du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle – CGT SPECTACLE

MOUCHEL Pierre, Secrétaire général SNRT CGT France Télévisions

JABBAD Mohamed, Secrétaire général du Syndicat des professionnels des industries de l’Audiovisuel et du Cinéma CGT (Spiac-CGT)

LASSAVE JEAN, Secrétaire Général du Syndicat Français des Réalisateurs CGT (SFR-CGT)

PEGURRI Isabelle, déléguée Syndicale CGT de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA)

PICAN Jean-Marc, délégué Syndical CGT de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA)

DURAND Bertrand, CGT Radio France

VIRE Emmanuel, secrétaire général du Syndicat national des journalistes CGT

GAUTIER Philippe, Secrétaire général de l’Union nationale des artistes musiciens de France CGT

SORIN Lucie, pour la délégation du Syndicat français des artistes interprètes (SFA CGT)

FASAP-FO : Fédération des Arts, du Spectacle, de l’Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière

CHAZAUD Françoise, Secrétaire générale

FICAM : Fédération des industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia

HUCK Didier, Président

MIRSKI Jean-Yves, Délégué Général

GARRD : Guilde des Auteurs et Réalisateurs de Reportages et Documentaires

Vincent de Cointet, Président

JALLOT Nicolas, vice-président

LMA : Les Monteurs Associés

LMA – BERTRAND Thaddee, monteur, co-Président

MOUTON Camille, co-Présidente

RODINO Guila, co-Présidente

PROCIREP :

PEREZ Cyrille, Producteur, Président de la Commission Télévision de la Procirep

SACD : Société des auteurs compositeurs dramatiques

RAMBACH Anne, présidente

ROGARD Pascal, directeur général

LE PEZENNEC Marie-Anne, vice-présidente Télévision

DUSSEAUX Laurent vice-président Télévision

SCHOELLER Pierre, Vice-président Cinéma

SATEV : syndicat des agences de presse audiovisuelles

BRAKA Florence, déléguée générale

SCA : Scénaristes de Cinéma Associés

BRODY Cyril, Co-président

MAUD Ameline, vice-présidente du SCA

PEYR Julie, Co-présidente

SCAM : Société civile des auteurs multimédia

LAINÉ Rémi, Président

RONY Hervé, directeur général

SDI : SYNDICAT DES DISTRIBUTEURS INDEPENDANTS

ROGER Jane, co-présidente

SNAC : Syndicat national des auteurs et des compositeurs

DE RENGERVÉ Emmanuel, secrétaire général

SNAJ/CFTC : Syndicat National de l’Audiovisuel et des Journalistes CFTC

DE LIBERA Maximilien, secrétaire général

SPI : Syndicat des Producteurs Indépendants

MASMONTEIL Marie, productrice, co-présidente du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC)

SACUTO Gilles, Président

MELHLI Nora, Présidente du Bureau Audiovisuel

MAUGER Emmanuelle, déléguée générale adjointe

LEBECQ Louise, déléguée aux affaires sociales

GOLETTY Marion, déléguée cinéma

SPECT : Syndicat des producteurs et créateurs de programmes audiovisuels

CAZA Jérôme, président

GISBERT Vincent, délégué général

SRF : Société des Réalisatrices et Réalisateurs de Films

CORSINI Catherine, réalisatrice, présidente de la SRF, co-présidente du BLOC

BIDEGAIN Thomas, coprésident

BRUN Rosalie, déléguée générale

FARRUCCI Frédéric, coprésident

WITTOCK Zoé, coprésidente

SNJ : SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES

POUPARD Emmanuel, premier secrétaire général

SUD MEDIAS TELEVISION :

MARIANI Béatrice, secrétaire générale

U2R : Union des réalisateurs et réalisatrices

JAOUI Laurent, président

UNSA SPECTACLE :

ZEKRI Fouzia, secrétaire générale

USPA : Union Syndicale de la Production Audiovisuelle

BUCHER Iris, Productrice, PDG de Quad Drama, Présidente

PREMIERS SIGNATAIRES :

ACOLAS Bénédicte, réalisatrice

ADOUTTE Virginie, productrice Société de production audiovisuelle documentaire Drôle de Trame

AFLALOU Thierry, Comic Strip Production

AGNELY Marie, productrice

ALANI Feurat, journaliste, écrivain

ALBAYATI Leila, réalisatrice, musicienne

ALBERT Fleur, réalisatrice et adhérente de la SRF

ALCOBA Laura, écrivaine

ALIX Anna, réalisatrice

ANDRE David, Prix Albert Londres Audiovisuel 2011, Scénariste et réalisateur

ANGEL Hélène, réalisatrice et scénariste

ANSQUER Laurence, productrice

ARNAC Elizabeth, LIZLAND FILMS

ARNAL Simon, producteur, Haut et Court

ARNOUX Stéphane, cinéaste

ARRIGHI Marine, productrice (Apsara films)

ARTHUS-BERTRAND Yann, réalisateur

AUBERT Julien, Producteur, Bigger Than Fiction

AVRIL Philippe, producteur

AZIZA Myriam, autrice réalisatrice

BAGNOL-ROY Julien, Producteur

BALESTAS KAZAZIAN Barbara, réalisatrice

BALIBAR Jeanne, comédienne

BARILLE HELENE, Productrice de Programme Tv Jeunesse. Séries Il Etait Une Fois…La Vie…

BARNAULT Jean Fabrice, Movie Da Productions

BARRA Muriel, productrice

BARRAUD Antoine, réalisateur

BARRAUD Marie, productrice

BARTHELEMY Jérôme, producteur

BATTIKH Sami, producteur

BAUMERDER Jean-Claude, FILMICA production

BAUSSARON Pierre, producteur

BAYSSIERE Gaëlle, productrice

BEFFA Claire, productrice La Clairière Ouest

BELMAHI Jamal, membre du conseil du SCA

BELONY MUSSEL Xavier, comédien

BENGUIGUI Alain, Producteur, Sombrero Fiction/ Sombrero Films

BENJO Caroline, productrice HAUT ET COURT

BERTRAND François, producteur

BERTUCCELLI Julie, cinéaste, présidente de la Cinémathèque du documentaire

BÉTÉ Marlise, comédienne, cinéaste

BISARO Julien, Picolo Pictures

BLANC Karine, productrice

BLANC Nicolas, producteur

BLANCHET Lise, journaliste

BLOC Jean-Pierre, monteur

BOHLER Olivier, producteur

BOMPOINT Mathieu, UTOPIE FILMS

BONIN Cédric, producteur SEPPIA

BONNELL Jérôme, réalisateur

BORLETEAU Lucie, Cinéaste

BOULARD Arnaud, producteur

BOURBEILLON Olivier, producteur

BOUTINARD Rouelle Patricia, Présidente, Nilaya Productions

BOUZGARROU Diane Sara, SRF

BOYER Jean-François, producteur TETRAMEDIA STUDIO

BOZON Serge, cinéaste

BRAC Guillaume, cinéaste

BREHAT Jean, producteur

BRETET Adrien, producteur

BRETON Pascale, scénariste, réalisatrice

BRIAND Laura, productrice

BRIAS Vanessa, productrice

BRUNETEAU Laurent, producteur

BRUSINI Hervé, journaliste, président du prix Albert Londres

BUCH Mikael, cinéaste

BUTTIN-LABARTHE Vanessa, productrice et présidente la société Les Astronautes

CALDERON Franck, Producteur

CAMOIRANO Christophe, producteur

CAROLINE Joëlle, producteur

CARR-BROWN COLCY Alexandra, Directrice De Production

CARRE Jean-Michel, réalisateur

CARRIERE Michel, réalisateur

CATTAN Pierre, producteur

CATTEAU Manuel, Producteur

CAYATTE Gilles, réalisateur

CHANAL Bertrand, producteur

CHANDELLIER Camille, productrice

CHATELIER Matthieu, réalisateur

CHIBANE Malik, cinéaste

CHICHKOWSKY Carine, productrice

CHIHA Patric, réalisateur

CHILLON Eva, productrice

CIBIEN Laurent, documentariste, La Boucle Documentaire

CISSÉ Anne, autrice-réalisatrice

CLEMENT Catherine, écrivaine philosophe

COAT Fabrice, Producteur

COGITORE Romain, auteur-réalisateur, membre du CA de la Société des Réalisateurs de Films (SRF)

COGITORE. Romain,

COGNET Christophe, membre de la SRF

COLCY Maximilien, Producteur, Allumage

COMMISSIONAT Thierry, producteur

COPANS Richard, Les Films d’Ici

CORDON Jun, auteur-réalisateur-producteur

COUJARD David, producteur

COULON Florent, Producteur VraiVrai Films

COUPY Seb, réalisateur

CRESPI Bérangère, Chargée de production

CSINIDIS Jean-Laurent, producteur

DA FONSECA Sandra, productrice

DALLIER VEGA Ael, monteuse

DALQUIE Delphine, Direction Juridique, Folivari

DAMOISEL Mathilde, réalisatrice

DAUCHEZ Florence, journaliste

DAVID Jules, Producteur

DE BANNES Olivier, producteur

DE COINTET Vincent, auteur-réalisateur

DE FRANCESCHI Emmanuel, Producteur Exécutif, Go-N Productions

DE LENCQUESAING Louis-Do, acteur, metteur-en-scène

DE ROQUEFEUIL Eric, producteur

DE SAINT-EXUPERY Patrick, journaliste

DE VESINNE Édouard   Producteur Délégué

DE WILDE Patricia,  Directrice Marketing , Teamto

DECOUFLE Pierre-François ,  Producteur

DEFOSSEZ Nathalie, Schuch Productions

DEGEORGES Isabelle, Productrice, Directrice de Gaumont Télévision

DEKEYSER Patrick, réalisateur

DELASSUS Jean-François, écrivain

DELMAS Sarah,  Directrice Des Développements

DELOCHE Sophie, productrice

DESCLOUS Sylvain, réalisateur

DIABY Aïssa, réalisatrice

DIAS Coralie, productrice

DJITLI Leila, journaliste, réalisatrice

DONAY Timothée, distributeur Les Alchimistes

DREVILLON Elizabeth, journaliste, réalisatrice

DROGUE Marie, Ma Drogue A Moi

DU PELOUX Valéry, producteur

DUBAS Marie, productrice

DUBOIN Clément, producteur

DUBOST Cécile, scénariste – réalisatrice – productrice

DUBREUIL Frédéric, producteur Envie de Tempête productions

DUCOTTET Brigitte, productrice

DUGUET Claire, autrice et réalisatrice de documentaires

DUMAS Sandrine, Réalisatrice

DUMOULIN Marie, productrice

DUPIN Valérie, productrice

DUPUIS Philip, TANDEM IMAGES

DURAND Pierre-Nicolas, réalisateur

DURET Laurent, Producteur

EDE Victor, producteur

EHRENBERG Antonin, producteur

EL FANI Nadia, réalisatrice

EL KHOURY Tania, productrice

ELIEL CHOURAQUI Marc, réalisateur

EMINENTI Licia, Development & Co-production Expert, Director Scriptwriter – Script Consultant

ENGLE Liam, réalisateur

EON  Pauline,  Productrice

ESCALLIER Barthélémy, Chargé de production

ESCRIVA Amalia, réalisatrice

ESTEVE Fabrice,  Producteur, Yuzu Productions

ETTORI Maga, auteur-réalisateur

FABRE-LUCE Guillaume, scénariste et réalisateur

FARASSE Vincent, auteur

FAUCON Philippe, ISTIQLAL FILMS

FAUDEL Sophie, productrice

FELLOUS Colette, écrivaine, productrice radio

FERAL Vladimir, Producteur, ASM FILMS

FERRAN Pascale, cinéaste

FERRAND Adrien, producteur, Vents Contraires

FLACCOMIO Jean-Claude, producteur

FLORENTIN Bruno, producteur

FONTAINE Juliette, directrice juridique du groupe CLPB Media

FORNI Jérémy, producteur

FOSSIER Maxime, producteur

FRANCOIS Emmanuel,  Producteur

FRENKEL David, producteur

FREYD Denis, Producteur, Archipel 35

GACHET Laurence, Distributrice

GACHET Laurence, PANAME DISTRIBUTION

GADEA Claire, productrice

GAILLEURD Céline, productrice

GANS Lola, productrice

GARCIA-FONS Pablo, producteur

GARNIER Sidonie, productrice La Clairière Ouest

GAUTHIER Perrine, La Cabane Productions

GAUTIER Cyril, producteur

GAY Amandine, réalisatrice et autrice

GEORGES Aurélia, réalisatrice

GEORGES Emmanuel, producteur

GEORGES Ninon, productrice

GEORGET Anne, réalisatrice, présidente du Fipadoc

GHANASSIA Camille, Productrice, réalisatrice, scénariste

GIACCHERO Lisa, réalisatrice et adhérente à la Société des Réalisateurs de Films (SRF)

GINTZBURGER Anne, Productrice – Réalisatrice

GIRAULT Mickael, producteur

GLIMOIS Nicolas, réalisateur

GOBLOT Pascal, réalisateur

GOLDENBERG Tania, réalisatrice

GONZALEZ Annie, productrice

GONZALEZ Eric, producteur

GORE Bertrand, producteur

GOSSELIN Marion, responsable juridique Bonne Pioche

GRAF Jacques, photographe

GRAFF Julien, producteur

GRANJON Jean-Charles, Bluearth Production – Bluearth Studio

GRUDZINSKA Joanna, réalisatrice

GUEDJ Lionel et Ariel, cinéaste et producteur

GUEDJ Mikael, producteur

GUERIN Annouk, productrice

GUERIN Dominique, Productrice, Ping&Pong Productions

GUERRIN Pascal, Directeur Général de Bonne Pioche

GUESNON Julie, Amarante Productrice

GUEZ Serge, producteur

GUICHENEY Geneviève, journaliste

GUICHOU Blanche, Productrice – Agat Films & Cie

GUIRAUDIE Alain, réalisateur, scénariste, écrivain

GUTMANN Marie, productrice

HACHMI Mariam, Productrice, La Chouette Compagnie

HAGUENAUER Sébastien, gérant de société de production

HAKIM Thomas, producteur

HAMET Camille, réalisatrice

HARCHIN Violaine, distributrice Les Alchimistes

HARDY-CARNAC Ted, réalisateur et scénariste

HAZAN Jonathan, Les Films du Cygne

HENRY Ludovic, producteur

HERMANN Luc, Producteur, réalisateur

HERNANDEZ Patrick, producteur

HURARD Oriane, SPI

HURST David, La PEÑA – “Produire en Nouvelle Aquitaine”

HUVELIN Maurice, auteur réalisateur

HUYNH Maud, DRÔLE DE TRAME

IMBAULT-HUART Diane, Productrice

IRMER Marc, producteur

ISNARD Aymeric, producteur Futur Antérieur production

ISOARDI Elsa, productrice

JAEGER Thomas, producteur

JAEGGI Danielle, cinéaste

JAEGGI Danielle, réalisatrice

JAQUET Delphine, productrice

JARRY Isabelle, écrivain

JAWAD Salam, producteur

JÉHANNIN William, Producteur, UFO Production

JEUDY Patrick, réalisateur

JONES Gaëlle, productrice

JONNIAUX Elisabeth, réalisatrice

JOURDAIN Pierre-Yves, producteur

JUBAN Pierre-Martin,  Producteur

KAPNIST Elisabeth, réalisatrice

KEATON Vergine, réalisatrice

KERVADEC Aurane, productrice

KETZ Samy, journaliste AFP

KLAPISCH Cédric, réalisateur

KLOTZ Nicolas, cinéaste

KOENIG Baudouin, réalisateur

LABIB Jean, producteur

LADSOUS François, producteur

LAGOGUE Damien, producteur

LAGRANGE Jean-Pierre, producteur

LALOU Serge, producteur Les Films d’Ici et Les Films d’Ici Méditerranée

LANÇA Alexandre, cinéaste et ancien élu au Conseil d’administration de la Société des Réalisateurs de Films (SRF)

LANDAIS Nathalie, productrice

LANGLOIS Roméo, journaliste France 24

LAUDENBACH Sébastien, cinéaste

LAVANT Xavier, producteur

LAVOLE Laurent, producteur

LAZAREVSKI Georgi, réalisateur

LAZUECH Mathilde, réalisatrice

LE BAIL Karine, chercheuse CNRS, PRODUCTRICE RADIO

LE BORGNE Ronan, producteur

LE BOUCHER Damien, producteur

LE GOFF Pierre-Emmanuel, producteur

LE GOUIL Gwen, journaliste

LE PERON Serge, réalisateur

LECOT Olivier, scénariste, réalisateur

LEFRANC Jean-Martial, producteur

LEGRAND Thomas, journaliste éditorialiste France Inter

LEMESLE Nolwenn, auteure-réalisatrice

LENOIR Blandine, scénariste et réalisatrice

LENOIR Nathalie, réalisatrice et scénariste

LENOUVEL Thierry, producteur Ciné-Sud Promotion

LEPROUX Magalie, productrice

LESAGE Bénédicte, productrice

LESTRADE Cécile, Alter Ego Production

LEVIL Guillaume, Auteur Réalisateur

LIFSCHITZ Sébastien, réalisateur

LINHART Virginie, réalisatrice

LIORET Jean, producteur

LOMBARD Yves, producteur

LOU LEVY Judith, productrice

LUNEAU-DAURIGNAC Pierre-Emmanuel, Auteur-réalisateur

MAFFRE Marie, réalisatrice

MAHE Sylvie, Productrice

MANDY Marie, réalisatrice

MARANT Alexis, réalisateur

MARBOEUF Frédéric, producteur

MARI Jean-Paul, journaliste

MAROTEL Julia, Constructrice de décors

MARQUIS Xavier, auteur réalisateur

MARSCHAL Claudia, réalisatrice

MARTIN Antoine,  Producteur Audiovisuel

MARTIN Sophie, Directrice de Casting

MASSADIAN Valérie, cinéaste

MASSART Guillaume, Réalisateur et producteur

MASSOL Lionel, producteur

MATHON Clément, producteur

MAURY Delphine, Tant Mieux Prod

MEGHERBI Damien, Producteur chez Les Valseurs

MEILLON Garance, scénariste et réalisatrice

MERCIER Sandrine, autrice – réalisatrice

MERCURIO Stéphane, réalisatrice

MERLIN Muriel, productrice

MESSIANT Manon, productrice

MESSMER Raphaëlle, productrice La Clairière Ouest

MESURET Nathalie, Blue Monday Productions

MIGNON Mathilde, réalisatrice

MILLE Olivier,  Producteur de Films

MILLER Coralie, documentariste

MILLIERE Stéphane,  Producteur Audiovisuel

MILSHTEIN Oury, producteur

MINISINI Elsa, productrice

MISSIKA Margaux, productrice

MITJAVILE Hélène, productrice

MOLIA Agnès, productrice

MOLIA Christie, productrice

MOLL Dominik, réalisateur et scénariste

MONIN Camille, Directrice de Production

MONNIER Christian, membre de la SRF

MONNIER Damien, réalisateur et producteur

MONTHIEUX Jean-Louis, producteur, Eloa Prod

MORDILLAT Gérard, réalisateur

MOREAU Emmanuel, journaliste

MOREAU Laëtitia, réalisatrice

MOUCHEZ-ARMENDARIZ Marina, 

MOUTEL Samuel, producteur

NATAF Caroline, Productrice

NICK Christophe, producteur

NORA Judith, productrice

NOVANIMA Marc, réalisateur

NOVATI Valentina, productrice et distributrice

OCHRONOWICZ Igor, POINT DU JOUR – LES FILMS DU BALIBARI

OUDIN Jordane, productrice

PADOVANI Gilles, Mille et Une Films

PANH Rithy, réalisateur

PANNIER Laurent, Président de Normandie Films

PAOLETTI Claire,  Picolo Pictures

PARATIAN Julie, productrice

PARION Isabelle, membre du SPI et de l’observatoire de la liberté de création

PAWLOWSKI Elisabeth, productrice

PEFFERKORN Manuelle, assistante audiovisuel

PELASSY Laurine, productrice Les Films de la Capitaine

PERCEVAL Elisabeth, cinéaste

PEREZ Anita, monteuse

PERREARD Julie, réalisatrice

PERRIN Jean-Pierre, journaliste écrivain

PERVOLOVICI Eva, réalisatrice

PEYRON Olivier, réalisateur

PHAM Song, Productrice

PHILIBERT Nicolas, réalisateur

PHILIPPE Nora, autrice-réalisatrice, directrice d’EURODOC

PILHAN Marie, productrice

PIOUTAZ Sylvain, réalisateur

PLANCHAIS Corinne, DRÔLE DE TRAME

PLUMET Lucie, réalisatrice

POIRET Anne, réalisatrice

POMONTI Jean-Claude, journaliste, écrivain

PONCET Chrystel, productrice

POPP Christian, Producteur

POULET Anne-Laure, productrice

PREEL-CLEACH Fabrice, producteur

PRÉVOST Oscar, assistant de production,

PRIEUR Jérôme, réalisateur

PRIOU Emmanuel, Producteur Associé

PUJOL Philippe, journaliste, écrivain

QUÉRET Amélie, productrice

RADOVIC Véronique, productrice

RAKHMANOVA Tania, réalisatrice

RANC Marie Hélène, Productrice, Kuiv

RAULIN Mario, producteur

RAVASSARD Alban, Auteur-Réalisateur

RÈBRE Isabelle, Cinéaste et écrivaine

RENAUD Jean-Thomas, auteur-réalisateur

RENAUD Tiphaine, productrice

RENAUD Tiphaine, TS Productions

REY Isabelle, autrice

REYMOND Jean-Christophe, producteur

REZKALLAH Farid, producteur

ROBIN   Eve, productrice

ROBIN Marie-Monique, réalisatrice

ROBIN YOU Estelle, POINT DU JOUR – LES FILMS DU BALIBARI

ROCHE Stéphane, producteur

ROCHOT Philippe, journaliste

ROCQUE Loïs, producteur Les Alchimistes

ROMAND Françoise, réalisatrice

ROPERT Axelle, réalisatrice cinéaste

ROSENTHAL Bertrand, journaliste

ROSSET Christian, producteur de création

ROSSI Gabriele, réalisateur et membre de la SRF

ROUAUD Christian, réalisateur

ROUSSEL Caroline, productrice, société ARTURO MIO

ROUSSIN Marie, La Guilde des scénaristes

ROUVEURE Ivan,  Producteur De Films D’animation

RUBY Thibaut,  Producteur, Folivari

SACHS Irad, producteur

SAHEL Jérémy, producteur

SAID Marcela, réalisatrice

SAINT LÉGER France, Harbor Films

SAINT LEGER France, producteur

SALES Jean-Romain, producteur

SALVADOR Pierre, réalisateur 

SALVADOR Thomas, réalisateur

SAMIE Jean-Frédéric, producteur

SAMITIER Marie-Pierre, journaliste

SAPENA Nathalie, journaliste

SCHAETTEL Jean-Jacques, producteur

SCHAFF Gabrielle, autrice-réalisatrice

SCHMERKIN Nicolas, Producteur

SCHNEBELEN Grégory, producteur

SCIALOM Gabriel, producteur

SCOTTA Carole, HAUT ET COURT

SEGHEZZI Ina, réalisatrice

SEIGLAND Pauline, Films Grand Huit

SELCER Ethan, producteur

SELIGMANN Guy, réalisateur, ancien président de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM)

SELLERON Julien, réalisateur SRF

SENEZ Guillaume, cinéaste

SEZILLE DE MAZANCOURT Nicolas, Décorateur Couleur

SIEGEL Véronique, productrice

SIMON Claire, cinéaste

SIRVIN Emmanuele, Productrice

SLIMAK Jonathan, producteur

SLOT Marianne, productrice

SOL Juliette, producteur

SOSA SORI Edouardo, producteur

SPAVONE Michel, Producteur Exécutif, Program33

SUBRAMANIYAM Virginia, productrice

TAMADON Mehran, réalisateur et membre de la Société des Réalisateurs de Films (SRF)

TARDIEU Carine, scénariste, réalisatrice

TAVARES Michel, producteur

THIEBAUT Samuel, producteur – réalisateur

THION David, Les Films Pelléas

TOINT Hubert, SRF

TONOLLI Frédéric, réalisateur

TOURRES Charlotte, monteuse

TRAUBE Nicolas, Producteur French Cancan Production et ancien responsable de la fiction de France 2

TREILHOU Marie-Claude, cinéaste

TRICARD Julien, producteur audiovisuel

TRINQUES Gilles, Cinéaste

TRIPOD Thierry, producteur, Brainworks

TRUCHAUD Marion, auteure-réalisatrice

TUBAN Dimitri,  Ceo Pole Production Groupe

UNGER Anja, réalisatrice

UNGER Anja, réalisatrice

VAN DER MAAR Bénédicte, photographe

VAN HOUTRYVE Tomas, photographe

VAN LEEUW Philippe, auteur-réalisateur

VAN VLASSELAER Laure, producteur

VARELA Pamela, cinéaste

VASAK Jan, Producteur, Day For Night

VERMILLARD Marie, réalisatrice

VERNHES-LERMUSIAUX Aurélien, réalisateur

VIALLET Jean-Robert, réalisateur

VIGNAL Vanina, cinéaste

VILLACÈQUE Anne, réalisatrice

VILLARD Pascal, Chef monteur son

VILLENEUVE Patrick, producteur

VINCENT Charlotte, productrice

VINCENT Guillaume, producteur

WALECKX Tristan, journaliste

WALGENWITZ Denis, réalisateur de films d’animation

WEBER Eléonore, réalisatrice

WERY Jean-Baptiste, Producteur

WILLIG François, producteur

WINTERNHEIMER Arthur, Chargé de productions

YVONNET Fanny, Trois Brigands Productions

ZACCAGNINO Candice, productrice

ZARDOYA Josianne, réalisatrice

ZILBERMANN Ruth, réalisatrice

ZOBDA France, productrice, Eloa Prod

ZOUHANI Hakim, auteur- réalisateur […]

Paris, le 18/07/2022.

Plus de 450 personnalités du cinéma et de l’audiovisuel appellent à un débat sérieux. Toute la filière de l’audiovisuel et du cinéma, avec la présence de Gilles Sacuto (TS Productions) Président du SPI, était réunie lundi 18 juillet au cinema l’Entrepôt pour défendre un financement affecté et indépendant de l’audiovisuel public, premier partenaire de la filière. Retrouvez la vidéo de cette conférence à ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=QqBZ1RefrSY La Tribune (ci-dessous) parue le 18 juillet dans “Le Monde” existe sous forme de pétition que vous pouvez signer directement en suivant ce lien : https://chng.it/LWb4xbsktw Tribune de l’intersyndicale de l’audiovisuel public et des organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel. L’AUDIOVISUEL PUBLIC MÉRITE UN DÉBAT SÉRIEUX ! Nos organisations regroupent des salarié·es travaillant directement ou indirectement pour les entreprises de l’audiovisuel public, des autrices et auteurs, des entreprises de création, de production et de diffusion d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Nous avons, les unes et les autres, alerté, pétitionné, mobilisé, argumenté longuement pour décrire les dangers d’une suppression de la contribution à l’audiovisuel public (CAP, ex-redevance). Nous avons dit et redit que le pouvoir d’achat était un problème trop sérieux pour se satisfaire de demies ou de fausses mesures qui n’amélioreront pas la vie de nos concitoyens et fragiliseront l’audiovisuel public. Nous avons démontré la nécessité de conforter les entreprises de l’audiovisuel public, dont l’indépendance de financement par une taxe affectée constitue la base de l’indépendance éditoriale, pour assumer ses missions : informer, éduquer, divertir. Nous avons rappelé l’utilité indéniable du service public, accrue par la crise sanitaire, permettant in extremis de pérenniser France 4 comme chaîne de la jeunesse et de la culture. Nous avons montré que les entreprises de l’audiovisuel public, France Télévisions, Radio France, L’INA, France Médias Monde, TV5Monde, Arte jouent un rôle essentiel de soutien à l’investigation, à la création et à la diffusion du cinéma, de la fiction, du documentaire, du film d’animation, du spectacle vivant et de la musique. Nous n’avons reçu en retour que des assertions se voulant « rassurantes » et aussitôt contredites par des projets de fusion et des propos dénigrant nos activités. Nous avons été auditionnés par la mission IGAC–IGF (Inspection générale des Affaires Culturelles et Inspection générale des Finances) mandatée par le précédent Premier Ministre, mais nous venons à peine de prendre connaissance de ce rapport, la veille du 14 juillet, alors qu’il pointe un risque constitutionnel. Nous avons fait des propositions constructives pour faire évoluer la CAP, pour l’adapter aux nouveaux usages et la moderniser, en changer l’assiette, la rendre plus juste par une progressivité selon les revenus, pour aller plus loin que la seule exonération touchant déjà les 4 millions de ménages les plus pauvres.  Et surtout ne pas faire dépendre son budget de décisions annuelles dans un contexte forcément tendu. Nous avons constaté qu’en Europe, les pays (Allemagne, Italie, pays scandinaves, Suisse) qui ont conforté le financement par une taxe affectée ont aussi conforté leurs services publics, dans des contextes où bien souvent la lutte contre la désinformation de masse devient une priorité. A contrario, dans les quelques pays qui ont fait le choix de la budgétisation et ont délaissé le financement de leur audiovisuel public par une taxe affectée, leur délitement est rapidement arrivé, avec le train des économies et parfois des attaques contre l’indépendance et la liberté, portées par l’extrême droite quand elle est au pouvoir.   Sur l’ensemble de ces points, de ces travaux, nous n’avons été pour l’instant ni écoutés ni entendus par le Président de la République et son Gouvernement. Aujourd’hui, au-delà de nos différences, nous, salarié·es, journalistes, autrices et auteurs, réalisatrices et réalisateurs, responsables de structures de production et de diffusion refusons, que le nécessaire débat sur l’audiovisuel public et son financement soit confisqué et escamoté au détour d’un projet de loi de finances rectificatif au cœur de l’été et au profit d’un tour de passe-passe budgétaire. Il n’est pas raisonnable d’improviser ni de préempter l’avenir du service public de l’audiovisuel sans qu’une réflexion approfondie n’existe, sans que les forces vives de ce pays, sans que les parlementaires, n’aient le temps de participer à une réelle concertation et à un débat commun. Un débat qui porte sur les missions de service public, le besoin de conforter et de développer les œuvres et programmes que nous concevons, fabriquons et diffusons pour et sur nos services publics. Un débat qui porte sur l’indépendance et sur les enjeux de diversité culturelle et d’information. Un débat qui porte sur la démocratie et le rôle que doit jouer en sa faveur l’audiovisuel public et tout l’écosystème dont nous sommes les actrices et acteurs. Un débat qui porte sur un financement public, qui garantisse la justice fiscale et un rendement dynamique. Nous exigeons ce vaste débat public à la rentrée de septembre, plutôt qu’un passage en force en plein mois d’août. Un débat public, citoyen, essentiel, républicain. Les organisations (intersyndicale de l’audiovisuel public et organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel) : ADAMI : Administration des Droits des Artistes Musiciens Interprètes BOUTLEUX Bruno, directeur général de l’ADAMI AnimFrance : syndicat dédié au secteur de la production audiovisuelle et cinématographique indépendante d’animation KAMINKA Myriam, présidente AnimFrance LE BARS Stéphane, délégué général CFE-CGC : LOUET Pascal, secrétaire Fédéral du Pôle CFE-CGC Spectacle Action Culturelle CGT SPECTACLE : GRAVOUIL Denis, Secrétaire général de la fédération nationale des syndicats du spectacle, du cinéma, de l’audiovisuel et de l’action culturelle – CGT SPECTACLE MOUCHEL Pierre, Secrétaire général SNRT CGT France Télévisions JABBAD Mohamed, Secrétaire général du Syndicat des professionnels des industries de l’Audiovisuel et du Cinéma CGT (Spiac-CGT) LASSAVE JEAN, Secrétaire Général du Syndicat Français des Réalisateurs CGT (SFR-CGT) PEGURRI Isabelle, déléguée Syndicale CGT de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) PICAN Jean-Marc, délégué Syndical CGT de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) DURAND Bertrand, CGT Radio France VIRE Emmanuel, secrétaire général du Syndicat national des journalistes CGT GAUTIER Philippe, Secrétaire général de l’Union nationale des artistes musiciens de France CGT SORIN Lucie, pour la délégation du Syndicat français des artistes interprètes (SFA CGT) FASAP-FO : Fédération des Arts, du Spectacle, de l’Audiovisuel et de la Presse Force Ouvrière CHAZAUD Françoise, Secrétaire générale FICAM : Fédération des industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia HUCK Didier, Président MIRSKI Jean-Yves, Délégué Général GARRD : Guilde des Auteurs et Réalisateurs de Reportages et Documentaires Vincent de Cointet, Président JALLOT Nicolas, vice-président LMA : Les Monteurs Associés LMA – BERTRAND Thaddee, monteur, co-Président MOUTON Camille, co-Présidente RODINO Guila, co-Présidente PROCIREP : PEREZ Cyrille, Producteur, Président de la Commission Télévision de la Procirep SACD : Société des auteurs compositeurs dramatiques RAMBACH Anne, présidente ROGARD Pascal, directeur général LE PEZENNEC Marie-Anne, vice-présidente Télévision DUSSEAUX Laurent vice-président Télévision SCHOELLER Pierre, Vice-président Cinéma SATEV : syndicat des agences de presse audiovisuelles BRAKA Florence, déléguée générale SCA : Scénaristes de Cinéma Associés BRODY Cyril, Co-président MAUD Ameline, vice-présidente du SCA PEYR Julie, Co-présidente SCAM : Société civile des auteurs multimédia LAINÉ Rémi, Président RONY Hervé, directeur général SDI : SYNDICAT DES DISTRIBUTEURS INDEPENDANTS ROGER Jane, co-présidente SNAC : Syndicat national des auteurs et des compositeurs DE RENGERVÉ Emmanuel, secrétaire général SNAJ/CFTC : Syndicat National de l’Audiovisuel et des Journalistes CFTC DE LIBERA Maximilien, secrétaire général SPI : Syndicat des Producteurs Indépendants MASMONTEIL Marie, productrice, co-présidente du Bureau de liaison des organisations du cinéma (BLOC) SACUTO Gilles, Président MELHLI Nora, Présidente du Bureau Audiovisuel MAUGER Emmanuelle, déléguée générale adjointe LEBECQ Louise, déléguée aux affaires sociales GOLETTY Marion, déléguée cinéma SPECT : Syndicat des producteurs et créateurs de programmes audiovisuels CAZA Jérôme, président GISBERT Vincent, délégué général SRF : Société des Réalisatrices et Réalisateurs de Films CORSINI Catherine, réalisatrice, présidente de la SRF, co-présidente du BLOC BIDEGAIN Thomas, coprésident BRUN Rosalie, déléguée générale FARRUCCI Frédéric, coprésident WITTOCK Zoé, coprésidente SNJ : SYNDICAT NATIONAL DES JOURNALISTES POUPARD Emmanuel, premier secrétaire général SUD MEDIAS TELEVISION : MARIANI Béatrice, secrétaire générale U2R : Union des réalisateurs et réalisatrices JAOUI Laurent, président UNSA SPECTACLE : ZEKRI Fouzia, secrétaire générale USPA : Union Syndicale de la Production Audiovisuelle BUCHER Iris, Productrice, PDG de Quad Drama, Présidente PREMIERS SIGNATAIRES : ACOLAS Bénédicte, réalisatrice ADOUTTE Virginie, productrice Société de production audiovisuelle documentaire Drôle de Trame AFLALOU Thierry, Comic Strip Production AGNELY Marie, productrice ALANI Feurat, journaliste, écrivain ALBAYATI Leila, réalisatrice, musicienne ALBERT Fleur, réalisatrice et adhérente de la SRF ALCOBA Laura, écrivaine ALIX Anna, réalisatrice ANDRE David, Prix Albert Londres Audiovisuel 2011, Scénariste et réalisateur ANGEL Hélène, réalisatrice et scénariste ANSQUER Laurence, productrice ARNAC Elizabeth, LIZLAND FILMS ARNAL Simon, producteur, Haut et Court ARNOUX Stéphane, cinéaste ARRIGHI Marine, productrice (Apsara films) ARTHUS-BERTRAND Yann, réalisateur AUBERT Julien, Producteur, Bigger Than Fiction AVRIL Philippe, producteur AZIZA Myriam, autrice réalisatrice BAGNOL-ROY Julien, Producteur BALESTAS KAZAZIAN Barbara, réalisatrice BALIBAR Jeanne, comédienne BARILLE HELENE, Productrice de Programme Tv Jeunesse. Séries Il Etait Une Fois…La Vie… BARNAULT Jean Fabrice, Movie Da Productions BARRA Muriel, productrice BARRAUD Antoine, réalisateur BARRAUD Marie, productrice BARTHELEMY Jérôme, producteur BATTIKH Sami, producteur BAUMERDER Jean-Claude, FILMICA production BAUSSARON Pierre, producteur BAYSSIERE Gaëlle, productrice BEFFA Claire, productrice La Clairière Ouest BELMAHI Jamal, membre du conseil du SCA BELONY MUSSEL Xavier, comédien BENGUIGUI Alain, Producteur, Sombrero Fiction/ Sombrero Films BENJO Caroline, productrice HAUT ET COURT BERTRAND François, producteur BERTUCCELLI Julie, cinéaste, présidente de la Cinémathèque du documentaire BÉTÉ Marlise, comédienne, cinéaste BISARO Julien, Picolo Pictures BLANC Karine, productrice BLANC Nicolas, producteur BLANCHET Lise, journaliste BLOC Jean-Pierre, monteur BOHLER Olivier, producteur BOMPOINT Mathieu, UTOPIE FILMS BONIN Cédric, producteur SEPPIA BONNELL Jérôme, réalisateur BORLETEAU Lucie, Cinéaste BOULARD Arnaud, producteur BOURBEILLON Olivier, producteur BOUTINARD Rouelle Patricia, Présidente, Nilaya Productions BOUZGARROU Diane Sara, SRF BOYER Jean-François, producteur TETRAMEDIA STUDIO BOZON Serge, cinéaste BRAC Guillaume, cinéaste BREHAT Jean, producteur BRETET Adrien, producteur BRETON Pascale, scénariste, réalisatrice BRIAND Laura, productrice BRIAS Vanessa, productrice BRUNETEAU Laurent, producteur BRUSINI Hervé, journaliste, président du prix Albert Londres BUCH Mikael, cinéaste BUTTIN-LABARTHE Vanessa, productrice et présidente la société Les Astronautes CALDERON Franck, Producteur CAMOIRANO Christophe, producteur CAROLINE Joëlle, producteur CARR-BROWN COLCY Alexandra, Directrice De Production CARRE Jean-Michel, réalisateur CARRIERE Michel, réalisateur CATTAN Pierre, producteur CATTEAU Manuel, Producteur CAYATTE Gilles, réalisateur CHANAL Bertrand, producteur CHANDELLIER Camille, productrice CHATELIER Matthieu, réalisateur CHIBANE Malik, cinéaste CHICHKOWSKY Carine, productrice CHIHA Patric, réalisateur CHILLON Eva, productrice CIBIEN Laurent, documentariste, La Boucle Documentaire CISSÉ Anne, autrice-réalisatrice CLEMENT Catherine, écrivaine philosophe COAT Fabrice, Producteur COGITORE Romain, auteur-réalisateur, membre du CA de la Société des Réalisateurs de Films (SRF) COGITORE. Romain, COGNET Christophe, membre de la SRF COLCY Maximilien, Producteur, Allumage COMMISSIONAT Thierry, producteur COPANS Richard, Les Films d’Ici CORDON Jun, auteur-réalisateur-producteur COUJARD David, producteur COULON Florent, Producteur VraiVrai Films COUPY Seb, réalisateur CRESPI Bérangère, Chargée de production CSINIDIS Jean-Laurent, producteur DA FONSECA Sandra, productrice DALLIER VEGA Ael, monteuse DALQUIE Delphine, Direction Juridique, Folivari DAMOISEL Mathilde, réalisatrice DAUCHEZ Florence, journaliste DAVID Jules, Producteur DE BANNES Olivier, producteur DE COINTET Vincent, auteur-réalisateur DE FRANCESCHI Emmanuel, Producteur Exécutif, Go-N Productions DE LENCQUESAING Louis-Do, acteur, metteur-en-scène DE ROQUEFEUIL Eric, producteur DE SAINT-EXUPERY Patrick, journaliste DE VESINNE Édouard   Producteur Délégué DE WILDE Patricia,  Directrice Marketing , Teamto DECOUFLE Pierre-François ,  Producteur DEFOSSEZ Nathalie, Schuch Productions DEGEORGES Isabelle, Productrice, Directrice de Gaumont Télévision DEKEYSER Patrick, réalisateur DELASSUS Jean-François, écrivain DELMAS Sarah,  Directrice Des Développements DELOCHE Sophie, productrice DESCLOUS Sylvain, réalisateur DIABY Aïssa, réalisatrice DIAS Coralie, productrice DJITLI Leila, journaliste, réalisatrice DONAY Timothée, distributeur Les Alchimistes DREVILLON Elizabeth, journaliste, réalisatrice DROGUE Marie, Ma Drogue A Moi DU PELOUX Valéry, producteur DUBAS Marie, productrice DUBOIN Clément, producteur DUBOST Cécile, scénariste – réalisatrice – productrice DUBREUIL Frédéric, producteur Envie de Tempête productions DUCOTTET Brigitte, productrice DUGUET Claire, autrice et réalisatrice de documentaires DUMAS Sandrine, Réalisatrice DUMOULIN Marie, productrice DUPIN Valérie, productrice DUPUIS Philip, TANDEM IMAGES DURAND Pierre-Nicolas, réalisateur DURET Laurent, Producteur EDE Victor, producteur EHRENBERG Antonin, producteur EL FANI Nadia, réalisatrice EL KHOURY Tania, productrice ELIEL CHOURAQUI Marc, réalisateur EMINENTI Licia, Development & Co-production Expert, Director Scriptwriter – Script Consultant ENGLE Liam, réalisateur EON  Pauline,  Productrice ESCALLIER Barthélémy, Chargé de production ESCRIVA Amalia, réalisatrice ESTEVE Fabrice,  Producteur, Yuzu Productions ETTORI Maga, auteur-réalisateur FABRE-LUCE Guillaume, scénariste et réalisateur FARASSE Vincent, auteur FAUCON Philippe, ISTIQLAL FILMS FAUDEL Sophie, productrice FELLOUS Colette, écrivaine, productrice radio FERAL Vladimir, Producteur, ASM FILMS FERRAN Pascale, cinéaste FERRAND Adrien, producteur, Vents Contraires FLACCOMIO Jean-Claude, producteur FLORENTIN Bruno, producteur FONTAINE Juliette, directrice juridique du groupe CLPB Media FORNI Jérémy, producteur FOSSIER Maxime, producteur FRANCOIS Emmanuel,  Producteur FRENKEL David, producteur FREYD Denis, Producteur, Archipel 35 GACHET Laurence, Distributrice GACHET Laurence, PANAME DISTRIBUTION GADEA Claire, productrice GAILLEURD Céline, productrice GANS Lola, productrice GARCIA-FONS Pablo, producteur GARNIER Sidonie, productrice La Clairière Ouest GAUTHIER Perrine, La Cabane Productions GAUTIER Cyril, producteur GAY Amandine, réalisatrice et autrice GEORGES Aurélia, réalisatrice GEORGES Emmanuel, producteur GEORGES Ninon, productrice GEORGET Anne, réalisatrice, présidente du Fipadoc GHANASSIA Camille, Productrice, réalisatrice, scénariste GIACCHERO Lisa, réalisatrice et adhérente à la Société des Réalisateurs de Films (SRF) GINTZBURGER Anne, Productrice – Réalisatrice GIRAULT Mickael, producteur GLIMOIS Nicolas, réalisateur GOBLOT Pascal, réalisateur GOLDENBERG Tania, réalisatrice GONZALEZ Annie, productrice GONZALEZ Eric, producteur GORE Bertrand, producteur GOSSELIN Marion, responsable juridique Bonne Pioche GRAF Jacques, photographe GRAFF Julien, producteur GRANJON Jean-Charles, Bluearth Production – Bluearth Studio GRUDZINSKA Joanna, réalisatrice GUEDJ Lionel et Ariel, cinéaste et producteur GUEDJ Mikael, producteur GUERIN Annouk, productrice GUERIN Dominique, Productrice, Ping&Pong Productions GUERRIN Pascal, Directeur Général de Bonne Pioche GUESNON Julie, Amarante Productrice GUEZ Serge, producteur GUICHENEY Geneviève, journaliste GUICHOU Blanche, Productrice – Agat Films & Cie GUIRAUDIE Alain, réalisateur, scénariste, écrivain GUTMANN Marie, productrice HACHMI Mariam, Productrice, La Chouette Compagnie HAGUENAUER Sébastien, gérant de société de production HAKIM Thomas, producteur HAMET Camille, réalisatrice HARCHIN Violaine, distributrice Les Alchimistes HARDY-CARNAC Ted, réalisateur et scénariste HAZAN Jonathan, Les Films du Cygne HENRY Ludovic, producteur HERMANN Luc, Producteur, réalisateur HERNANDEZ Patrick, producteur HURARD Oriane, SPI HURST David, La PEÑA – “Produire en Nouvelle Aquitaine” HUVELIN Maurice, auteur réalisateur HUYNH Maud, DRÔLE DE TRAME IMBAULT-HUART Diane, Productrice IRMER Marc, producteur ISNARD Aymeric, producteur Futur Antérieur production ISOARDI Elsa, productrice JAEGER Thomas, producteur JAEGGI Danielle, cinéaste JAEGGI Danielle, réalisatrice JAQUET Delphine, productrice JARRY Isabelle, écrivain JAWAD Salam, producteur JÉHANNIN William, Producteur, UFO Production JEUDY Patrick, réalisateur JONES Gaëlle, productrice JONNIAUX Elisabeth, réalisatrice JOURDAIN Pierre-Yves, producteur JUBAN Pierre-Martin,  Producteur KAPNIST Elisabeth, réalisatrice KEATON Vergine, réalisatrice KERVADEC Aurane, productrice KETZ Samy, journaliste AFP KLAPISCH Cédric, réalisateur KLOTZ Nicolas, cinéaste KOENIG Baudouin, réalisateur LABIB Jean, producteur LADSOUS François, producteur LAGOGUE Damien, producteur LAGRANGE Jean-Pierre, producteur LALOU Serge, producteur Les Films d’Ici et Les Films d’Ici Méditerranée LANÇA Alexandre, cinéaste et ancien élu au Conseil d’administration de la Société des Réalisateurs de Films (SRF) LANDAIS Nathalie, productrice LANGLOIS Roméo, journaliste France 24 LAUDENBACH Sébastien, cinéaste LAVANT Xavier, producteur LAVOLE Laurent, producteur LAZAREVSKI Georgi, réalisateur LAZUECH Mathilde, réalisatrice LE BAIL Karine, chercheuse CNRS, PRODUCTRICE RADIO LE BORGNE Ronan, producteur LE BOUCHER Damien, producteur LE GOFF Pierre-Emmanuel, producteur LE GOUIL Gwen, journaliste LE PERON Serge, réalisateur LECOT Olivier, scénariste, réalisateur LEFRANC Jean-Martial, producteur LEGRAND Thomas, journaliste éditorialiste France Inter LEMESLE Nolwenn, auteure-réalisatrice LENOIR Blandine, scénariste et réalisatrice LENOIR Nathalie, réalisatrice et scénariste LENOUVEL Thierry, producteur Ciné-Sud Promotion LEPROUX Magalie, productrice LESAGE Bénédicte, productrice LESTRADE Cécile, Alter Ego Production LEVIL Guillaume, Auteur Réalisateur LIFSCHITZ Sébastien, réalisateur LINHART Virginie, réalisatrice LIORET Jean, producteur LOMBARD Yves, producteur LOU LEVY Judith, productrice LUNEAU-DAURIGNAC Pierre-Emmanuel, Auteur-réalisateur MAFFRE Marie, réalisatrice MAHE Sylvie, Productrice MANDY Marie, réalisatrice MARANT Alexis, réalisateur MARBOEUF Frédéric, producteur MARI Jean-Paul, journaliste MAROTEL Julia, Constructrice de décors MARQUIS Xavier, auteur réalisateur MARSCHAL Claudia, réalisatrice MARTIN Antoine,  Producteur Audiovisuel MARTIN Sophie, Directrice de Casting MASSADIAN Valérie, cinéaste MASSART Guillaume, Réalisateur et producteur MASSOL Lionel, producteur MATHON Clément, producteur MAURY Delphine, Tant Mieux Prod MEGHERBI Damien, Producteur chez Les Valseurs MEILLON Garance, scénariste et réalisatrice MERCIER Sandrine, autrice – réalisatrice MERCURIO Stéphane, réalisatrice MERLIN Muriel, productrice MESSIANT Manon, productrice MESSMER Raphaëlle, productrice La Clairière Ouest MESURET Nathalie, Blue Monday Productions MIGNON Mathilde, réalisatrice MILLE Olivier,  Producteur de Films MILLER Coralie, documentariste MILLIERE Stéphane,  Producteur Audiovisuel MILSHTEIN Oury, producteur MINISINI Elsa, productrice MISSIKA Margaux, productrice MITJAVILE Hélène, productrice MOLIA Agnès, productrice MOLIA Christie, productrice MOLL Dominik, réalisateur et scénariste MONIN Camille, Directrice de Production MONNIER Christian, membre de la SRF MONNIER Damien, réalisateur et producteur MONTHIEUX Jean-Louis, producteur, Eloa Prod MORDILLAT Gérard, réalisateur MOREAU Emmanuel, journaliste MOREAU Laëtitia, réalisatrice MOUCHEZ-ARMENDARIZ Marina,  MOUTEL Samuel, producteur NATAF Caroline, Productrice NICK Christophe, producteur NORA Judith, productrice NOVANIMA Marc, réalisateur NOVATI Valentina, productrice et distributrice OCHRONOWICZ Igor, POINT DU JOUR – LES FILMS DU BALIBARI OUDIN Jordane, productrice PADOVANI Gilles, Mille et Une Films PANH Rithy, réalisateur PANNIER Laurent, Président de Normandie Films PAOLETTI Claire,  Picolo Pictures PARATIAN Julie, productrice PARION Isabelle, membre du SPI et de l’observatoire de la liberté de création PAWLOWSKI Elisabeth, productrice PEFFERKORN Manuelle, assistante audiovisuel PELASSY Laurine, productrice Les Films de la Capitaine PERCEVAL Elisabeth, cinéaste PEREZ Anita, monteuse PERREARD Julie, réalisatrice PERRIN Jean-Pierre, journaliste écrivain PERVOLOVICI Eva, réalisatrice PEYRON Olivier, réalisateur PHAM Song, Productrice PHILIBERT Nicolas, réalisateur PHILIPPE Nora, autrice-réalisatrice, directrice d’EURODOC PILHAN Marie, productrice PIOUTAZ Sylvain, réalisateur PLANCHAIS Corinne, DRÔLE DE TRAME PLUMET Lucie, réalisatrice POIRET Anne, réalisatrice POMONTI Jean-Claude, journaliste, écrivain PONCET Chrystel, productrice POPP Christian, Producteur POULET Anne-Laure, productrice PREEL-CLEACH Fabrice, producteur PRÉVOST Oscar, assistant de production, PRIEUR Jérôme, réalisateur PRIOU Emmanuel, Producteur Associé PUJOL Philippe, journaliste, écrivain QUÉRET Amélie, productrice RADOVIC Véronique, productrice RAKHMANOVA Tania, réalisatrice RANC Marie Hélène, Productrice, Kuiv RAULIN Mario, producteur RAVASSARD Alban, Auteur-Réalisateur RÈBRE Isabelle, Cinéaste et écrivaine RENAUD Jean-Thomas, auteur-réalisateur RENAUD Tiphaine, productrice RENAUD Tiphaine, TS Productions REY Isabelle, autrice REYMOND Jean-Christophe, producteur REZKALLAH Farid, producteur ROBIN   Eve, productrice ROBIN Marie-Monique, réalisatrice ROBIN YOU Estelle, POINT DU JOUR – LES FILMS DU BALIBARI ROCHE Stéphane, producteur ROCHOT Philippe, journaliste ROCQUE Loïs, producteur Les Alchimistes ROMAND Françoise, réalisatrice ROPERT Axelle, réalisatrice cinéaste ROSENTHAL Bertrand, journaliste ROSSET Christian, producteur de création ROSSI Gabriele, réalisateur et membre de la SRF ROUAUD Christian, réalisateur ROUSSEL Caroline, productrice, société ARTURO MIO ROUSSIN Marie, La Guilde des scénaristes ROUVEURE Ivan,  Producteur De Films D’animation RUBY Thibaut,  Producteur, Folivari SACHS Irad, producteur SAHEL Jérémy, producteur SAID Marcela, réalisatrice SAINT LÉGER France, Harbor Films SAINT LEGER France, producteur SALES Jean-Romain, producteur SALVADOR Pierre, réalisateur  SALVADOR Thomas, réalisateur SAMIE Jean-Frédéric, producteur SAMITIER Marie-Pierre, journaliste SAPENA Nathalie, journaliste SCHAETTEL Jean-Jacques, producteur SCHAFF Gabrielle, autrice-réalisatrice SCHMERKIN Nicolas, Producteur SCHNEBELEN Grégory, producteur SCIALOM Gabriel, producteur SCOTTA Carole, HAUT ET COURT SEGHEZZI Ina, réalisatrice SEIGLAND Pauline, Films Grand Huit SELCER Ethan, producteur SELIGMANN Guy, réalisateur, ancien président de la Société civile des auteurs multimédia (SCAM) SELLERON Julien, réalisateur SRF SENEZ Guillaume, cinéaste SEZILLE DE MAZANCOURT Nicolas, Décorateur Couleur SIEGEL Véronique, productrice SIMON Claire, cinéaste SIRVIN Emmanuele, Productrice SLIMAK Jonathan, producteur SLOT Marianne, productrice SOL Juliette, producteur SOSA SORI Edouardo, producteur SPAVONE Michel, Producteur Exécutif, Program33 SUBRAMANIYAM Virginia, productrice TAMADON Mehran, réalisateur et membre de la Société des Réalisateurs de Films (SRF) TARDIEU Carine, scénariste, réalisatrice TAVARES Michel, producteur THIEBAUT Samuel, producteur – réalisateur THION David, Les Films Pelléas TOINT Hubert, SRF TONOLLI Frédéric, réalisateur TOURRES Charlotte, monteuse TRAUBE Nicolas, Producteur French Cancan Production et ancien responsable de la fiction de France 2 TREILHOU Marie-Claude, cinéaste TRICARD Julien, producteur audiovisuel TRINQUES Gilles, Cinéaste TRIPOD Thierry, producteur, Brainworks TRUCHAUD Marion, auteure-réalisatrice TUBAN Dimitri,  Ceo Pole Production Groupe UNGER Anja, réalisatrice UNGER Anja, réalisatrice VAN DER MAAR Bénédicte, photographe VAN HOUTRYVE Tomas, photographe VAN LEEUW Philippe, auteur-réalisateur VAN VLASSELAER Laure, producteur VARELA Pamela, cinéaste VASAK Jan, Producteur, Day For Night VERMILLARD Marie, réalisatrice VERNHES-LERMUSIAUX Aurélien, réalisateur VIALLET Jean-Robert, réalisateur VIGNAL Vanina, cinéaste VILLACÈQUE Anne, réalisatrice VILLARD Pascal, Chef monteur son VILLENEUVE Patrick, producteur VINCENT Charlotte, productrice VINCENT Guillaume, producteur WALECKX Tristan, journaliste WALGENWITZ Denis, réalisateur de films d’animation WEBER Eléonore, réalisatrice WERY Jean-Baptiste, Producteur WILLIG François, producteur WINTERNHEIMER Arthur, Chargé de productions YVONNET Fanny, Trois Brigands Productions ZACCAGNINO Candice, productrice ZARDOYA Josianne, réalisatrice ZILBERMANN Ruth, réalisatrice ZOBDA France, productrice, Eloa Prod ZOUHANI Hakim, auteur- réalisateur […] Paris, le …

19 juillet 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
PLUSIEURS POSTES A POURVOIR

Bonjour !

Vous souhaitez changer d’air 🌬️Vous travaillez dans le documentaire, la fiction et l’animation ? Vous êtes terriblement curieux et les projets ambitieux vous enthousiasment ?

N’hésitez plus ! Les équipes de cocottesminute productions et Parmi les lucioles films s’agrandissent, dans des locaux neufs et flamboyants, avec 4 postes à pourvoir :

•Un.e chargé.e de production animation (CDDU)
•Un.e chargé.e de développement documentaire (CDI)
•Un.e directeur.trice littéraire fiction et animation (CDI)
•Un.e stagiaire en production documentaire (6 mois)

Toutes les annonces sont à retrouver ici 👉 :
https://lnkd.in/eFESS8Zj

Rejoignez-nous au cœur de Valence et profitez des contreforts du Vercors et autres collines ardéchoises tout en travaillant sur des projets audacieux.
Pour toute question ou demande n’hésitez pas à nous contacter via la rubrique dédiée sur notre site web.

www.cocottesminute.fr

A très bientôt !
Jérôme Duc-Maugé

Bonjour ! Vous souhaitez changer d’air 🌬️Vous travaillez dans le documentaire, la fiction et l’animation ? Vous êtes terriblement curieux et les projets ambitieux vous enthousiasment ? N’hésitez plus ! Les équipes de cocottesminute productions et Parmi les lucioles films s’agrandissent, dans des locaux neufs et flamboyants, avec 4 postes à pourvoir : •Un.e chargé.e de production animation (CDDU) •Un.e chargé.e de développement documentaire (CDI) •Un.e directeur.trice littéraire fiction et animation (CDI) •Un.e stagiaire en production documentaire (6 mois) Toutes les annonces sont à retrouver ici 👉 : https://lnkd.in/eFESS8Zj Rejoignez-nous au cœur de Valence et profitez des contreforts du Vercors et autres collines ardéchoises tout en travaillant sur des projets audacieux. Pour toute question ou demande n’hésitez pas à nous contacter via la rubrique dédiée sur notre site web. www.cocottesminute.fr A très bientôt ! Jérôme …

30 juin 2022Annoncesannonces
Le SPI au Sunny Side of the Doc 2022 à La Rochelle (du 20 au 23 juin)

Le Sunny Side of the Doc s’est déroulé à La Rochelle, du 20 au 23 juin 2022, en présentiel, après 2 éditions numériques en raison de la crise sanitaire.

Le SPI a accueilli ses adhérent.e.s sur deux  stands.
Ainsi un large espace a été mis à disposition de nos adhérents pour y organiser leurs rendez-vous.

La conférence de presse du SPI s’est tenue le mercredi 22 juin à 17h30, au Lounge de l’Espace Encan, avec :
Olivier de Bannes (O2B Films), Laurent Duret (Bachibouzouk), Maël Mainguy (Les Nouveaux Jours Productions), Nora Melhli (Alef One – Présidente du bureau audiovisuel du SPI), Valérie Montmartin (Little Big Story), Cyrille Perez (13 Productions – Trésorier du SPI), Emmanuelle Mauger (Déléguée générale du SPI)

La conférence de presse était suivie d’un cocktail, pour le plus grand plaisir de se retrouver après deux années « virtuelles ».

Le Sunny Side of the Doc s’est déroulé à La Rochelle, du 20 au 23 juin 2022, en présentiel, après 2 éditions numériques en raison de la crise sanitaire. Le SPI a accueilli ses adhérent.e.s sur deux  stands. Ainsi un large espace a été mis à disposition de nos adhérents pour y organiser leurs rendez-vous. La conférence de presse du SPI s’est tenue le mercredi 22 juin à 17h30, au Lounge de l’Espace Encan, avec : Olivier de Bannes (O2B Films), Laurent Duret (Bachibouzouk), Maël Mainguy (Les Nouveaux Jours Productions), Nora Melhli (Alef One – Présidente du bureau audiovisuel du SPI), Valérie Montmartin (Little Big Story), Cyrille Perez (13 Productions – Trésorier du SPI), Emmanuelle Mauger (Déléguée générale du SPI) La conférence de presse était suivie d’un cocktail, pour le plus grand plaisir de se retrouver après deux années …

24 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Félicitations à nos membres pour leurs Étoiles de la SCAM 2022

1996, Hold-up à Moscou
de Madeleine Leroyer, co-écrit avec Tim Toidze, création graphique de Léo Régeard
Arte
Point du Jour – Les films du Balibari, Arte France
Avec la participation de RTS Radio Télévision Suisse

Akeji, le souffle de la montagne
de Mélanie Schaan et Corentin Leconte
France 2
Mille et Une Films
Avec la participation de France Télévisions, TVR

L’Expérience Ungemach, une histoire de l’eugénisme
de Vincent Gaullier et Jean-Jacques Lonni, écrit par Vincent Gaullier,
dessiné par Jean-Jacques Lonni
Histoire TV
Look at Sciences, Sancho & Co, France Télévisions — France 3 Grand Est Avec la participation de Histoire TV

L’Hypothèse de Zimov
de Denis Sneguirev
Arte
Arturo Mio, 13 Productions, Arte France, Take Five, RTBF, Ethnofund Film Company
Avec la participation de Ushuaïa TV, VRT, RTS Radio Télévision Suisse, Planète+ Poland

Journal d’un médecin de ville
de Nicolas Mesdom
Arte
Camera lucida, Les Films du Bal

Kounachir
de Vladimir Kozlov
Vosges Télévision
Les Films du Temps Scellé, Les Docs du Nord
Avec la participationde Vosges Télévision

Marguerite Duras, l’écriture et la vie
de Lise Baron
France 5
Les Nouveaux Jours Productions
Avec la participation de France Télévisions

Préliminaires
de Julie Talon, écrit par Julie Talon et Mathieu Horeau
animation de Bérangère Lallemant
Arte
Les Films d’Ici, Arte France

Nuremberg, des images pour l’histoire
de Jean-Christophe Klotz
Arte
Zadig Productions, Schulberg Productions,
KG Productions Avec la participation de Arte France

Reconquérir l’école
d’Emmanuel Segaut,
écrit par Laetitia Kugler
et Emmanuel Segaut
LCN-La Chaine Normande Ekla Production, Vià93, LCN-La Chaine Normande

Vibrato, l’écoute
des victimes du Bataclan
de Jérémy Leroux
Public Sénat
Day For Night Productions, Public Sénat, Vosges Télévision
Avec la participation
de Alsace 20, Moselle TV, Canal 32, Vosges Télévision

1996, Hold-up à Moscoude Madeleine Leroyer, co-écrit avec Tim Toidze, création graphique de Léo RégeardArtePoint du Jour – Les films du Balibari, Arte FranceAvec la participation de RTS Radio Télévision Suisse Akeji, le souffle de la montagnede Mélanie Schaan et Corentin LeconteFrance 2Mille et Une FilmsAvec la participation de France Télévisions, TVR L’Expérience Ungemach, une histoire de l’eugénismede Vincent Gaullier et Jean-Jacques Lonni, écrit par Vincent Gaullier,dessiné par Jean-Jacques LonniHistoire TVLook at Sciences, Sancho & Co, France Télévisions — France 3 Grand Est Avec la participation de Histoire TV L’Hypothèse de Zimovde Denis SneguirevArteArturo Mio, 13 Productions, Arte France, Take Five, RTBF, Ethnofund Film CompanyAvec la participation de Ushuaïa TV, VRT, RTS Radio Télévision Suisse, Planète+ Poland Journal d’un médecin de villede Nicolas MesdomArteCamera lucida, Les Films du Bal Kounachirde Vladimir KozlovVosges TélévisionLes Films du Temps Scellé, Les Docs du NordAvec la participationde Vosges Télévision Marguerite Duras, l’écriture et la viede Lise BaronFrance 5Les Nouveaux Jours ProductionsAvec la participation de France Télévisions Préliminairesde Julie Talon, écrit par Julie Talon et Mathieu Horeauanimation de Bérangère LallemantArteLes Films d’Ici, Arte France Nuremberg, des images pour l’histoirede Jean-Christophe KlotzArteZadig Productions, Schulberg Productions,KG Productions Avec la participation de Arte France Reconquérir l’écoled’Emmanuel Segaut,écrit par Laetitia Kugleret Emmanuel SegautLCN-La Chaine Normande Ekla Production, Vià93, LCN-La Chaine Normande Vibrato, l’écoutedes victimes du Bataclan de Jérémy LerouxPublic SénatDay For Night Productions, Public Sénat, Vosges TélévisionAvec la participationde Alsace 20, Moselle TV, Canal 32, Vosges …

23 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Annecy 2022 : Bravo à nos adhérents pour leurs prix !

21 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
ROC : Publication de la charte de bonnes pratiques des structures d’accompagnement des auteurs et des cinéastes de court métrage

Consulter la charte

Consulter la …

17 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Communiqué de presse : Annecy 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

                                                                  Paris, le 16 juin 2022

Festival d’Annecy 2022 : les chantiers et priorités du SPI Animation pour l’année à venir

Le SPI félicite ses adhérent.e.s pour leurs sélections au Festival international du film d’Annecy 2022. Les producteur.ices présentaient cette année en compétition 7 longs métrages, 14 courts métrages, 6 œuvres audiovisuelles, 3 films de commande, 2 œuvres VR, 5 Work in Progress et 12 pitchs. Cette sélection record reflète le dynamisme du collège Animation, créé en 2018 et représentatif depuis cette année au sein de la branche de la production de films d’animation. 

L’édition 2022 du Festival aura permis au SPI de confirmer sa place au sein du plus grand évènement mondial de l’animation. Le syndicat est présent, pour la première année, parmi les exposants au MIFA. Il renouvelle son partenariat avec « France in Shorts », dispositif dédié au court métrage d’animation, en collaboration avec l’AFCA, l’Agence du court métrage et AnimFrance. Et, comme chaque année, il a été présent pour ses adhérents notamment au travers de rencontres dédiées et d’un cocktail. 

Les producteurs indépendants sont, plus que jamais, mobilisés pour un meilleur financement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles d’animation, grâce à des dispositifs de soutien adaptés aux professionnels confirmés comme aux nouveaux entrants et à un marché ouvert à la diversité des œuvres.

Le syndicat a mené une réflexion et émis des propositions, d’ores et déjà entendues par le CNC, parmi lesquelles :

  • Une réforme de l’aide à la création visuelle et sonore (CVS) qui favorise les spécificités de l’animation au travers d’une commission dédiée, la suppression de la majoration créée en 2018 et la réintégration de l’enveloppe correspondante de 1,5 M€ au sein de l’aide,
  • L’introduction d’une définition claire de l’œuvre d’animation dans le Règlement général des aides afin que les dispositifs puissent répondre aux besoins propres.

Nous continuerons à être force de proposition dans le cadre de la revue générale des soutiens du CNC.

L’année à venir doit également être l’occasion de renforcer le lien de confiance entre les auteur.ices et les producteur.ices. A cet égard, une discussion est en cours concernant l’organisation de nos relations.  Les soutiens au développement du CNC doivent mieux accompagner ce travail du tandem producteur.ices-auteur.ices d’animation. Nous demandons donc à présent au CNC de lancer une grande concertation autour du développement. Il en va de la diversité de nos œuvres, de la lutte contre la concentration de notre secteur et de la préservation d’un écosystème où chaque société, chaque créateur, doit avoir sa place.

Le SPI souhaite enfin s’engager sur la question de l’exposition des œuvres cinématographiques d’animation et de ses acteurs, ceci afin de renforcer la place de l’animation au sein du cinéma, en militant notamment pour que les grands festivals et évènements intègrent nos films sans plus les considérer comme des œuvres périphériques. Nous ne pouvons plus continuer de placer l’œuvre de fiction de prise de vue réelle comme unique centre de la création cinématographique au détriment du cinéma du réel et du cinéma d’animation.

Le SPI estime que les chaînes privées doivent davantage être au rendez-vous pour financer l’animation française reconnue internationalement. Les plateformes annoncent encore un intérêt timide à l’égard du genre tout en soulignant le grand professionnalisme de notre filière. Les clauses de diversité, négociées avec l’ARCOM en décembre dernier, ne sont pas à la hauteur du potentiel de notre filière. Une discussion doit être réenclenchée avec ces nouveaux partenaires.  La fusion à venir des chaînes TF1 et M6 doit également représenter une opportunité pour l’animation française et non une réduction des budgets et de la prise de risque éditoriale.

Quant à France Télévisions, elle investit chaque année au moins 32 M€ dans l’animation. C’est notre premier partenaire. Une stratégie de développement numérique parallèle au maintien d’une offre linéaire a été déployée depuis trois ans. Un travail en faveur de la diversité est amorcé, y compris en matière de visibilité ultra-marine. Ce renforcement éditorial passe par une garantie du financement de l’audiovisuel public, de manière pérenne et indépendante. Il s’agit d’un chantier prioritaire pour les producteurs indépendants. Nous serons aux côtés de Madame la ministre Rima Abdul Malak et des parlementaires pour défendre l’avenir de notre création, véritable actif stratégique pour la France.

Contact presse :

Emmanuelle Mauger – 01 44 70 70 44

Le SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants – 4, Cité Griset – 75011 Paris

COMMUNIQUÉ DE PRESSE                                                                   Paris, le 16 juin 2022 Festival d’Annecy 2022 : les chantiers et priorités du SPI Animation pour l’année à venir Le SPI félicite ses adhérent.e.s pour leurs sélections au Festival international du film d’Annecy 2022. Les producteur.ices présentaient cette année en compétition 7 longs métrages, 14 courts métrages, 6 œuvres audiovisuelles, 3 films de commande, 2 œuvres VR, 5 Work in Progress et 12 pitchs. Cette sélection record reflète le dynamisme du collège Animation, créé en 2018 et représentatif depuis cette année au sein de la branche de la production de films d’animation.  L’édition 2022 du Festival aura permis au SPI de confirmer sa place au sein du plus grand évènement mondial de l’animation. Le syndicat est présent, pour la première année, parmi les exposants au MIFA. Il renouvelle son partenariat avec « France in Shorts », dispositif dédié au court métrage d’animation, en collaboration avec l’AFCA, l’Agence du court métrage et AnimFrance. Et, comme chaque année, il a été présent pour ses adhérents notamment au travers de rencontres dédiées et d’un cocktail.  Les producteurs indépendants sont, plus que jamais, mobilisés pour un meilleur financement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles d’animation, grâce à des dispositifs de soutien adaptés aux professionnels confirmés comme aux nouveaux entrants et à un marché ouvert à la diversité des œuvres. Le syndicat a mené une réflexion et émis des propositions, d’ores et déjà entendues par le CNC, parmi lesquelles : Une réforme de l’aide à la création visuelle et sonore (CVS) qui favorise les spécificités de l’animation au travers d’une commission dédiée, la suppression de la majoration créée en 2018 et la réintégration de l’enveloppe correspondante de 1,5 M€ au sein de l’aide, L’introduction d’une définition claire de l’œuvre d’animation dans le Règlement général des aides afin que les dispositifs puissent répondre aux besoins propres. Nous continuerons à être force de proposition dans le cadre de la revue générale des soutiens du CNC. L’année à venir doit également être l’occasion de renforcer le lien de confiance entre les auteur.ices et les producteur.ices. A cet égard, une discussion est en cours concernant l’organisation de nos relations.  Les soutiens au développement du CNC doivent mieux accompagner ce travail du tandem producteur.ices-auteur.ices d’animation. Nous demandons donc à présent au CNC de lancer une grande concertation autour du développement. Il en va de la diversité de nos œuvres, de la lutte contre la concentration de notre secteur et de la préservation d’un écosystème où chaque société, chaque créateur, doit avoir sa place. Le SPI souhaite enfin s’engager sur la question de l’exposition des œuvres cinématographiques d’animation et de ses acteurs, ceci afin de renforcer la place de l’animation au sein du cinéma, en militant notamment pour que les grands festivals et évènements intègrent nos films sans plus les considérer comme des œuvres périphériques. Nous ne pouvons plus continuer de placer l’œuvre de fiction de prise de vue réelle comme unique centre de la création cinématographique au détriment du cinéma du réel et du cinéma d’animation. Le SPI estime que les chaînes privées doivent davantage être au rendez-vous pour financer l’animation française reconnue internationalement. Les plateformes annoncent encore un intérêt timide à l’égard du genre tout en soulignant le grand professionnalisme de notre filière. Les clauses de diversité, négociées avec l’ARCOM en décembre dernier, ne sont pas à la hauteur du potentiel de notre filière. Une discussion doit être réenclenchée avec ces nouveaux partenaires.  La fusion à venir des chaînes TF1 et M6 doit également représenter une opportunité pour l’animation française et non une réduction des budgets et de la prise de risque éditoriale. Quant à France Télévisions, elle investit chaque année au moins 32 M€ dans l’animation. C’est notre premier partenaire. Une stratégie de développement numérique parallèle au maintien d’une offre linéaire a été déployée depuis trois ans. Un travail en faveur de la diversité est amorcé, y compris en matière de visibilité ultra-marine. Ce renforcement éditorial passe par une garantie du financement de l’audiovisuel public, de manière pérenne et indépendante. Il s’agit d’un chantier prioritaire pour les producteurs indépendants. Nous serons aux côtés de Madame la ministre Rima Abdul Malak et des parlementaires pour défendre l’avenir de notre création, véritable actif stratégique pour la France. Contact presse : Emmanuelle Mauger – 01 44 70 70 44 Le SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants – 4, Cité Griset – 75011 …

17 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Recherche assistante de production

Production long métrage cinéma et télévision

Description du poste :

  • Assister la productrice
  • Mise en relation avec divers intervenants du secteur
  • Lecture de synopsis ou de résumés de livres
  • Suivi du courrier
  • Diverses tâches selon les besoins de la société, notamment dossiers de subventions
  • Aide auprès de la comptable et gestion des notes de frais entre autres

3/4 Temps ou plein temps – CDD 6 mois – poste évolutif en CDI

Description du profil recherché :

  • Grande polyvalence, rigueur, sens de l’organisation, autonomie, curiosité, notions d’anglais
  • Très bonne maîtrise du Pack Office Mac et PC (Word, Excel)
  • Cinéphilie

Date de prise de fonction : début juillet 2022

Rémunération envisagée : selon expérience

Lieu : Paris 75014

Envoyer CV et lettre de motivation : mazel@mazelproductions.com

Nelly Kafsky

Production long métrage cinéma et télévision Description du poste : Assister la productrice Mise en relation avec divers intervenants du secteur Lecture de synopsis ou de résumés de livres Suivi du courrier Diverses tâches selon les besoins de la société, notamment dossiers de subventions Aide auprès de la comptable et gestion des notes de frais entre autres 3/4 Temps ou plein temps – CDD 6 mois – poste évolutif en CDI Description du profil recherché : Grande polyvalence, rigueur, sens de l’organisation, autonomie, curiosité, notions d’anglais Très bonne maîtrise du Pack Office Mac et PC (Word, Excel) Cinéphilie Date de prise de fonction : début juillet 2022 Rémunération envisagée : selon expérience Lieu : Paris 75014 Envoyer CV et lettre de motivation : mazel@mazelproductions.com Nelly …

16 juin 2022Annoncesannonces
Bureaux de prod

Bonjour,

Nous sommes à la recherche de bureaux à partir de septembre 2022 pour une durée minimum de 6 mois (renouvelable si possible). Nous recherchons une pièce où nous pourrions mettre entre 2 et 4 postes.

N’hésitez pas à nous contacter au 06 58 58 95 77 ou wlproductions.sas@gmail.com, si vous avez des bureaux à nous proposer.

Merci d’avance, bien à vous,

Bonjour, Nous sommes à la recherche de bureaux à partir de septembre 2022 pour une durée minimum de 6 mois (renouvelable si possible). Nous recherchons une pièce où nous pourrions mettre entre 2 et 4 postes. N’hésitez pas à nous contacter au 06 58 58 95 77 ou wlproductions.sas@gmail.com, si vous avez des bureaux à nous proposer. Merci d’avance, bien à …

14 juin 2022Annoncesannonces
La présence du SPI au 75ème Festival international du Film de Cannes (du 17 au 28 mai)

Le Pavillon du SPI au Village International (Pantiero n° 205) a accueilli chaque jour des événements spécifiques réservés à nos adhérents, et des rendez-vous ou interviews presse pour les producteurs du SPI présents à Cannes.

Mercredi 18 mai : 16h – rencontre avec Eric Garandeau (Tik-Tok) : “Nouveaux modes de création, diffusion, distribution, promotion”, animée par Anaïs Bertrand (Vice-présidente court métrage du SPI, Insolence Productions), en présence de Marion Golléty (déléguée cinéma du SPI).

Jeudi 19 mai : 11h – rencontre avec Thierry Desmichelle et Rémi Jimenez (M6), animée par Marie Masmonteil (élue long métrage du SPI / Elzévir Films), en présence de Marion Golléty (déléguée cinéma du SPI)

14h – Table ronde “Agir concrètement contre les violences sexistes et sexuelles”. – En présence de Dominique Robert (SNTPCT), Laurent Blois (CGT), Nadia Mathern (UPC), Hortense de Labriffe (API) et Louise Lebecq (déléguée aux affaires sociales du SPI), animée par Camille Genaud (élue court-métrage du SPI).

Vendredi 20 mai : 11h – rencontre avec Bernard Tani, Boris Duchesnay, Guillaume Jouhet (OCS), animée par Florence Borélly (Élue long métrage du SPI / Sésame Films) et Marion Golléty (déléguée cinéma du SPI)

Dimanche 22 mai – Journée Européenne organisée en collaboration avec la CEPI

15h – table ronde des producteurs européens “La Chronologie des médias: Quel changement pour les films en Europe? “ En présence d’Edouard Mauriat (Vice-Président long métrage du SPI), Antoine Simkine (Président de ACE Producers et membre du SPI), Barbara Betteli (Conseillère juridique, APA Associazione Produttori Audiovisivi), Patrik O’Neil (Directeur général, Wildcard Distribution) et animée par Mathilde Fiquet (Secrétaire générale de la CEPI).

16h30 – cocktail des producteurs européens, organisée par la CEPI

Lundi 23 mai :

9h30 – Rencontre avec Nathalie Toulza Madar (TF1), animée par Gilles Sacuto ( Président du SPI / TS Productions), Marie Masmonteil (élue long métrage au SPI / Elzévir Films) et Marion Golléty (déléguée cinéma du SPI)

15h30 – Présentation de la Charte du court métrage avec les fonds régionaux, animée par Anaïs Bertrand (Vice présidente court métrage au SPI), les élus membres du bureau court métrage Lionel Massol (Films Grand Huit), Stéphane Roche (ARTS Films), Eduardo Sosa Soria (Vagabundo Films) et Binta Bah, chargée de mission court métrage au SPI.

17h – Cocktail du SPI

Mardi 24 mai : 10h – Rencontre avec Manuel Alduy, Cécile Négrier et Valérie Boyer (France Télévisions), animée par Gilles Sacuto (Président du SPI / TS Productions), Edouard Mauriat (Vice-président long métrage du SPI / Milles et Une Productions) et Marion Golléty (déléguée cinéma au SPI).

14h30 – Rencontre Laurent Hassid et Vincent Girerd (Canal+), animée par Edouard Mauriat (Vice-président long métrage du SPI / Milles et Une Productions), Candice Zaccagnino (Élue long métrage / ElianeAntoinette) et Marion Golléty (déléguée cinéma au SPI).

Mercredi 25 mai : 14h30 – Table ronde organisée par le bureau court métrage du SPI “Et demain, le cinéma ?

Modération : Anaïs Bertrand. Intervenants : Damien Megherbi (élu court métrage / Les Valseurs), Guillaume Dreyfus (Membre du SPI, Tripode Productions), Mathieu Robinet (Tandem Films) et Axel Scoffier (Unifrance).

Le pavillon et la terrasse du SPI

Le Pavillon et la terrasse ont également été ouverts pendant tout le Festival pour accueillir les producteurs présents à Cannes qui souhaitaient y organiser leurs rendez-vous professionnels ou rencontres avec des journalistes ou institutionnels. 

Un grand merci collectif à l’équipe SPI !

14 juin 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Cannes 2022 : félicitations à nos adhérents pour leurs prix !

31 mai 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
ADMIN de production et de distribution

OFFRE D’EMPLOI

Administrateur.rice de production et de distribution

CDDU évolutifs 2j /semaine

Basé à Paris – mobilité Lille et Marseille

——-

 

Les Alchimistes est une société de production et de distribution de films pour le cinéma et la télévision. Pensée comme un laboratoire, la société a pour but de créer de nouveaux espaces de création et de diffusion afin de répondre aux enjeux des nouveaux modes de visionnage des œuvres cinématographiques et audiovisuelles.

Côté production, nous fabriquons essentiellement des documentaires, dont les sujets nous permettent d’explorer les marges et les résistances de nos sociétés contemporaines.

Côté distribution, est essentiellement composé de documentaires d’auteur.e et de fictions québécoises, et nous nous ouvrons vers d’autres cinématographies.

Les Alchimistes sont établis à Lille et Marseille pour la distribution, et à Lille, Paris et Marseille pour la production.

——-

 

Nous recherchons un.e administrateur.rice de production et de distribution afin d’assurer :

  • GÉNÉRAL (société)
  • la supervision du suivi budgétaire général (avec les associé.es) ;
  • la gestion administrative et comptable quotidienne ;
  • la relation aux institutions sociales ;
  • la relation au cabinet comptable et la transmission mensuelle des états ;
  • la gestion des embauches intermittentes ;
  • la déclaration des droits d’auteurs ;
  • la supervision du social, des régimes intermittent et général.

 

  • PRODUCTION
  • le traitement des factures ;
  • le traitement et le suivi des paiements ;
  • le rendu de comptes aux financeurs ;
  • le rendu de comptes aux coproducteur.rices ;
  • le rendu de comptes aux auteur.rice.s.

 

  • DISTRIBUTION
  • le traitement et envoi des factures clients et fournisseurs ;
  • le suivi des paiements (encaissements) et des relances ;
  • les rendus de compte auprès des institutions ;
  • les rendus de compte aux ayant-droits..

——-

Nous recherchons un profil rigoureux et dynamique ; un intérêt pour le cinéma sera significatif.

L’enthousiasme, la bienveillance, la tolérance, sont des valeurs qui nous sont chères.

 

Le ou la candidat.e doit témoigner d’une expérience certaine en tant qu’administrateur.rice de production. Une vraie perspective d’évolution au sein de la société est possible, nous recherchons donc un profil qui aurait pour ambition d’évoluer de concert avec une société “jeune et dynamique”. 

——-

 

Durée : CDDU récurrent – intermittence – 2 jours par semaine évolutifs

Niveau Bac +5 idéalement, BTS et Bac +3 acceptés

L’anglais lu, parlé et écrit est également requis.

——-

 

Date d’entrée dans l’entreprise : 15 juilet 2022 idéalement

Rémunération : 200 euros brut par jour en cachet d’intermittence

Lieu de travail : Paris 10e arr. et déplacements ponctuels aux bureaux de Lille et Marseille

——-

 

Pour nous envoyer votre candidature :

– Merci de fournir une lettre de motivation en PDF et un CV en PDF, en pièces jointes de votre mail, à envoyer à lois@alchimistesfilms.com

– Fin des recrutements le 15 juin 2022

OFFRE D’EMPLOI Administrateur.rice de production et de distribution CDDU évolutifs 2j /semaine Basé à Paris – mobilité Lille et Marseille ——-   Les Alchimistes est une société de production et de distribution de films pour le cinéma et la télévision. Pensée comme un laboratoire, la société a pour but de créer de nouveaux espaces de création et de diffusion afin de répondre aux enjeux des nouveaux modes de visionnage des œuvres cinématographiques et audiovisuelles. Côté production, nous fabriquons essentiellement des documentaires, dont les sujets nous permettent d’explorer les marges et les résistances de nos sociétés contemporaines. Côté distribution, est essentiellement composé de documentaires d’auteur.e et de fictions québécoises, et nous nous ouvrons vers d’autres cinématographies. Les Alchimistes sont établis à Lille et Marseille pour la distribution, et à Lille, Paris et Marseille pour la production. ——-   Nous recherchons un.e administrateur.rice de production et de distribution afin d’assurer : GÉNÉRAL (société) la supervision du suivi budgétaire général (avec les associé.es) ; la gestion administrative et comptable quotidienne ; la relation aux institutions sociales ; la relation au cabinet comptable et la transmission mensuelle des états ; la gestion des embauches intermittentes ; la déclaration des droits d’auteurs ; la supervision du social, des régimes intermittent et général.   PRODUCTION le traitement des factures ; le traitement et le suivi des paiements ; le rendu de comptes aux financeurs ; le rendu de comptes aux coproducteur.rices ; le rendu de comptes aux auteur.rice.s.   DISTRIBUTION le traitement et envoi des factures clients et fournisseurs ; le suivi des paiements (encaissements) et des relances ; les rendus de compte auprès des institutions ; les rendus de compte aux ayant-droits.. ——- Nous recherchons un profil rigoureux et dynamique ; un intérêt pour le cinéma sera significatif. L’enthousiasme, la bienveillance, la tolérance, sont des valeurs qui nous sont chères.   Le ou la candidat.e doit témoigner d’une expérience certaine en tant qu’administrateur.rice de production. Une vraie perspective d’évolution au sein de la société est possible, nous recherchons donc un profil qui aurait pour ambition d’évoluer de concert avec une société “jeune et dynamique”.  ——-   Durée : CDDU récurrent – intermittence – 2 jours par semaine évolutifs Niveau Bac +5 idéalement, BTS et Bac +3 acceptés L’anglais lu, parlé et écrit est également requis. ——-   Date d’entrée dans l’entreprise : 15 juilet 2022 idéalement Rémunération : 200 euros brut par jour en cachet d’intermittence Lieu de travail : Paris 10e arr. et déplacements ponctuels aux bureaux de Lille et Marseille ——-   Pour nous envoyer votre candidature : – Merci de fournir une lettre de motivation en PDF et un CV en PDF, en pièces jointes de votre mail, à envoyer à lois@alchimistesfilms.com – Fin des recrutements le 15 juin …

27 mai 2022Annoncesannonces
Recherche d’un.e assistant.e de production

Les Films du Poisson, société de production de longs métrages et de documentaires (EN THERAPIE, LA COUR DE BABEL, THE GATEKEEPERS, TOURNEE, L’ARBRE, DEPUIS QU’OTAR EST PARTI, CARRE 35, LA DOULEUR, …) située dans le 10ème arrondissement de Paris recherche un.e assistant.e de production.

Missions :

Coordination et accueil des projets

Rédaction des dossiers de demande de subvention, des devis et plans de financement

Suivi des comptes, du crédit d’impôt et de la trésorerie

Suivi de la fabrication et de la Post-production

Livraison juridique, du matériel et des éléments marketing

Organisation d’événements : projections, festivals, voyages

Assistanat de direction : gestion des plannings et organisation des déplacements des productrices

Participation active dans la vie et l’organisation du bureau (logistique, suivi des tâches quotidiennes avec les stagiaires, anticipation des besoins du bureau et de l’équipe)

Profil recherché :

Au moins 2 ans d’expérience dans la production documentaire et /ou fiction

Organisé.e, rigoureux.euse, curieux.se et passionné.e

Sens de l’organisation et des priorités, fiabilité et autonomie

Très bonne maîtrise de l’anglais

Esprit d’initiative, bonne gestion du stress

Aisance relationnelle

Esprit de partage et de collectif, aimant le travail d’équipe

Le permis de conduire est un plus

Date de début : juillet 2022

Type de contrat : CDI

Envoyez CV et lettre de motivation à contact@filmsdupoisson.com

Les Films du Poisson, société de production de longs métrages et de documentaires (EN THERAPIE, LA COUR DE BABEL, THE GATEKEEPERS, TOURNEE, L’ARBRE, DEPUIS QU’OTAR EST PARTI, CARRE 35, LA DOULEUR, …) située dans le 10ème arrondissement de Paris recherche un.e assistant.e de production. Missions : Coordination et accueil des projets Rédaction des dossiers de demande de subvention, des devis et plans de financement Suivi des comptes, du crédit d’impôt et de la trésorerie Suivi de la fabrication et de la Post-production Livraison juridique, du matériel et des éléments marketing Organisation d’événements : projections, festivals, voyages Assistanat de direction : gestion des plannings et organisation des déplacements des productrices Participation active dans la vie et l’organisation du bureau (logistique, suivi des tâches quotidiennes avec les stagiaires, anticipation des besoins du bureau et de l’équipe) Profil recherché : Au moins 2 ans d’expérience dans la production documentaire et /ou fiction Organisé.e, rigoureux.euse, curieux.se et passionné.e Sens de l’organisation et des priorités, fiabilité et autonomie Très bonne maîtrise de l’anglais Esprit d’initiative, bonne gestion du stress Aisance relationnelle Esprit de partage et de collectif, aimant le travail d’équipe Le permis de conduire est un plus Date de début : juillet 2022 Type de contrat : CDI Envoyez CV et lettre de motivation à …

26 mai 2022Annoncesannonces
Cannes : Sous location Appartement 1 nuit pour 5/6 personnes / 23 mai

Bonjour,
Nous sous louons un appartement à Cannes du 23 au 24 mai.
Appartement 3 pièces pour 5 personnes (possibilité 6 pers) entièrement rénové :
A seulement 3 minutes à pied de la Croisette et 6 minutes du Palais des festivals.
Appartement de 60m² qui se compose d’une entrée donnant sur un séjour avec cuisine entièrement équipée, et bureau, de deux chambres avec salle de douche, d’un wc indépendant et d’une terrasse de 12m².

Prix : 540 euros la nuit.

Contact : fiction@filmsdupoisson.com

Téléphone : +33 1 42 02 54 80

Bonjour, Nous sous louons un appartement à Cannes du 23 au 24 mai. Appartement 3 pièces pour 5 personnes (possibilité 6 pers) entièrement rénové : A seulement 3 minutes à pied de la Croisette et 6 minutes du Palais des festivals. Appartement de 60m² qui se compose d’une entrée donnant sur un séjour avec cuisine entièrement équipée, et bureau, de deux chambres avec salle de douche, d’un wc indépendant et d’une terrasse de 12m². Prix : 540 euros la nuit. Contact : fiction@filmsdupoisson.com Téléphone : +33 1 42 02 54 …

9 mai 2022Annoncesannonces
Recherche d’une fixeur ou une fixeuse en Inde et au Bangladesh

Bonjour,

Pour les besoins d’un documentaire que nous produisons pour ARTE, nous recherchons un fixeur ou une fixeuse en Inde (secteur de Calcutta) et au Bangladesh pour une dizaine de jours fin mai.

Merci d’avance pour votre aide.

Magali Leproux

Les Films en Vrac

01  78 94 56 60

 

 

 

 

Bonjour, Pour les besoins d’un documentaire que nous produisons pour ARTE, nous recherchons un fixeur ou une fixeuse en Inde (secteur de Calcutta) et au Bangladesh pour une dizaine de jours fin mai. Merci d’avance pour votre aide. Magali Leproux Les Films en Vrac 01  78 94 56 60       …

29 avril 2022Annoncesannonces
Cannes 2022 : Le SPI félicite ses adhérents pour leurs 54 nominations !

Le SPI félicite ses adhérents pour leurs 54 nominations au 75ème Festival de Cannes, en sélection officielle (Compétition officielle, Un Certain Regard, Cannes Premières, Séances Spéciales) et dans les sélections parallèles (La Quinzaine des Réalisateurs, Sélection ACID et La Semaine de la Critique) !

SÉLECTION OFFICIELLE :

COMPÉTITION OFFICIELLE

Longs métrages 

Les Amandiers de Valérie Bruni-Tedeschi, produit par Ad Vitam et Agat films / Ex Nihilo

Tori et Lokita de Jean-Pierre et Luc Dardenne, coproduit par Archipel 35

Frère et Sœur de Arnaud Desplechin, produit par Why Not Productions  

Nostalgia de Mario Martone, coproduit par Rosebud Entertainment Pictures

Close de Lukas Dhont, coproduit par Diaphana  

Holy Spider (Les Nuits de Mashhad) de Ali Abbasi, coproduit par Why Not Productions

R.M.N. de Cristian Mungiu, coproduit par Why Not Productions

Un petit frère de Léonor Serraille, produit par Blue Monday Productions

Courts métrages 

Tsutsue de Amartei Armar, coproduit par La Luna Productions

Po sui tai yang zhi xin (A little Story) de Bi Gan, coproduit par CG Cinéma

Le Feu au lac de Pierre Menahem, produit par Barberousse Films

UN CERTAIN REGARD

Tirailleurs de Mathieu Vadepied produit par Unité (film d’ouverture)

Les pires de Lise Akoka et Romane Gueret, produit par Les Films Velvet  

Burning Days de Emin Alper, coproduit par Gloria Films Production

Metronom de Alexandru Belc, coporduit par Midralgar (Marmitafilms)

Retour à Séoul de Davy Chou, produit par Aurora Films

Plan 75 de Chie Hayakawa, coproduit par Urban Factory

Corsage de Marie Kreutzer, produit par Kazak Productions

Vanskabte Land (Godland) de Hlynur Pálmason, coproduit par Maneki Films

Rodéo de Lola Quivoron, produit par CG Cinéma

Plus que jamais de Emily Atef, produit par Eaux Vives Productions

Le bleu du Caftan de Maryam Touzani, coproduit par Velvet Films

CANNES PREMIERES

Dodo de Panos H. Koutras, produit par MPM Film

Nos Frangins de Rachid Bouchareb, produit par 3B Productions

Don Juan de Serge Bozon, produit par Les Films Pelléas

La nuit du 12 de Dominik Moll, produit par Haut et Court

SÉANCES SPÉCIALES

Restos do vento (Traces) de Tiago Guedes, produit par Alfama Films Productions

SÉLECTIONS PARALLÈLES :

LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS

Longs métrages 

L’Envol de Pietro Marcello, produit par CG Cinéma (film d’ouverture)

Les Harkis de Philippe Faucon, coproduit par Les Films Pelléas

Le Barrage de Ali Cherri produit par KinoElektron

Les Années Super 8 de Annie Ernaux et David Ernaux-Briot, produit par Les Films Pelléas

Ashkal de Youssef Chebbi, coproduit par Poetik Film

Les Cinq Diables de Léa Mysuis,, produit par Trois Brigands Productions

De Humani Corporis Farbica de Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor, produit par Norte Productions et CG Cinéma

La Montagne de Thomas Salvador, produit par Christmas in July

Pamfir de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk, produit par Les Films d’Ici

Under The Fig Trees (Sous les figues) de Erige Sehiri, produit par Maneki Films

Un beau matin de Mia Hansen-Love, produit par Les Films Pelléas

Un varon de Fabian Hernàndez, coproduit par In Vivo Films

Fogo-Fátuo (Feu Follet) de João Pedro Rodrigues, coproduit par House on Fire

Courts métrages 

Des Jeunes filles enterrent leur vie de Maïté Sonnet,produit par Quartett Production

SÉLECTION ACID

How to save a dead friend de Marusya Syroechkovskaya, produit par Les Films du Tambour de Soie

Jacky Caillou de Lucas Delangle, produit par Les Films du Clan

Polaris d’Ainara Vera, produit par Point du Jour, les Films du Balibari

Yamabuki de Juichiro Yamakasi, coproduit par Survivance

LA SEMAINE DE LA CRITIQUE

Compétition – longs métrages

Alma Viva de Cristèle Alves Meira, coproduit par Les Films Pelléas

Dalva de Emmanuelle Nicot, coproduit par Tripode Productions

Nos Cérémonies de Simon Rieth, produit par Les Films du Poisson

Compétition – courts métrages 

Ice Merchants de João Gonzalez, coproduit par Wild Stream

Les Créatures qui fondent au soleil de Diego Céspedes, produit par Les Valseurs

Raie Manta de Anton Bialas, produit par Apaches Films

Swan dans le Centre de Iris Chassaigne, produit par La Luna Production

Séances spéciales – longs métrages 

Goutte d’or de Clément Cogitore, produit par Kazak Productions

Séances spéciales – courts métrages 

Scale de Joseph Pierce, produit par Melocoton

Contact Presse :

Olivier Zegna Rata – Délégué général

SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants

4 Cité Griset – 75011 Paris

Tél. : 01 44 70 70 44

Le SPI félicite ses adhérents pour leurs 54 nominations au 75ème Festival de Cannes, en sélection officielle (Compétition officielle, Un Certain Regard, Cannes Premières, Séances Spéciales) et dans les sélections parallèles (La Quinzaine des Réalisateurs, Sélection ACID et La Semaine de la Critique) ! SÉLECTION OFFICIELLE : COMPÉTITION OFFICIELLE Longs métrages  Les Amandiers de Valérie Bruni-Tedeschi, produit par Ad Vitam et Agat films / Ex Nihilo Tori et Lokita de Jean-Pierre et Luc Dardenne, coproduit par Archipel 35 Frère et Sœur de Arnaud Desplechin, produit par Why Not Productions   Nostalgia de Mario Martone, coproduit par Rosebud Entertainment Pictures Close de Lukas Dhont, coproduit par Diaphana   Holy Spider (Les Nuits de Mashhad) de Ali Abbasi, coproduit par Why Not Productions R.M.N. de Cristian Mungiu, coproduit par Why Not Productions Un petit frère de Léonor Serraille, produit par Blue Monday Productions Courts métrages  Tsutsue de Amartei Armar, coproduit par La Luna Productions Po sui tai yang zhi xin (A little Story) de Bi Gan, coproduit par CG Cinéma Le Feu au lac de Pierre Menahem, produit par Barberousse Films UN CERTAIN REGARD Tirailleurs de Mathieu Vadepied produit par Unité (film d’ouverture) Les pires de Lise Akoka et Romane Gueret, produit par Les Films Velvet   Burning Days de Emin Alper, coproduit par Gloria Films Production Metronom de Alexandru Belc, coporduit par Midralgar (Marmitafilms) Retour à Séoul de Davy Chou, produit par Aurora Films Plan 75 de Chie Hayakawa, coproduit par Urban Factory Corsage de Marie Kreutzer, produit par Kazak Productions Vanskabte Land (Godland) de Hlynur Pálmason, coproduit par Maneki Films Rodéo de Lola Quivoron, produit par CG Cinéma Plus que jamais de Emily Atef, produit par Eaux Vives Productions Le bleu du Caftan de Maryam Touzani, coproduit par Velvet Films CANNES PREMIERES Dodo de Panos H. Koutras, produit par MPM Film Nos Frangins de Rachid Bouchareb, produit par 3B Productions Don Juan de Serge Bozon, produit par Les Films Pelléas La nuit du 12 de Dominik Moll, produit par Haut et Court SÉANCES SPÉCIALES Restos do vento (Traces) de Tiago Guedes, produit par Alfama Films Productions SÉLECTIONS PARALLÈLES : LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS Longs métrages  L’Envol de Pietro Marcello, produit par CG Cinéma (film d’ouverture) Les Harkis de Philippe Faucon, coproduit par Les Films Pelléas Le Barrage de Ali Cherri produit par KinoElektron Les Années Super 8 de Annie Ernaux et David Ernaux-Briot, produit par Les Films Pelléas Ashkal de Youssef Chebbi, coproduit par Poetik Film Les Cinq Diables de Léa Mysuis,, produit par Trois Brigands Productions De Humani Corporis Farbica de Véréna Paravel et Lucien Castaing-Taylor, produit par Norte Productions et CG Cinéma La Montagne de Thomas Salvador, produit par Christmas in July Pamfir de Dmytro Sukholytkyy-Sobchuk, produit par Les Films d’Ici Under The Fig Trees (Sous les figues) de Erige Sehiri, produit par Maneki Films Un beau matin de Mia Hansen-Love, produit par Les Films Pelléas Un varon de Fabian Hernàndez, coproduit par In Vivo Films Fogo-Fátuo (Feu Follet) de João Pedro Rodrigues, coproduit par House on Fire Courts métrages  Des Jeunes filles enterrent leur vie de Maïté Sonnet,produit par Quartett Production SÉLECTION ACID How to save a dead friend de Marusya Syroechkovskaya, produit par Les Films du Tambour de Soie Jacky Caillou de Lucas Delangle, produit par Les Films du Clan Polaris d’Ainara Vera, produit par Point du Jour, les Films du Balibari Yamabuki de Juichiro Yamakasi, coproduit par Survivance LA SEMAINE DE LA CRITIQUE Compétition – longs métrages Alma Viva de Cristèle Alves Meira, coproduit par Les Films Pelléas Dalva de Emmanuelle Nicot, coproduit par Tripode Productions Nos Cérémonies de Simon Rieth, produit par Les Films du Poisson Compétition – courts métrages  Ice Merchants de João Gonzalez, coproduit par Wild Stream Les Créatures qui fondent au soleil de Diego Céspedes, produit par Les Valseurs Raie Manta de Anton Bialas, produit par Apaches Films Swan dans le Centre de Iris Chassaigne, produit par La Luna Production Séances spéciales – longs métrages  Goutte d’or de Clément Cogitore, produit par Kazak Productions Séances spéciales – courts métrages  Scale de Joseph Pierce, produit par Melocoton Contact Presse : Olivier Zegna Rata – Délégué général SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants 4 Cité Griset – 75011 Paris Tél. : 01 44 70 70 …

29 avril 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Sous location appartement Cannes

Appartement à louer rue Hoche à Cannes du mercredi 25 et jusqu’au dimanche 29 mai.

(3 chambres, 3 sdb) 

3400€ + draps et ménage

Pour plus d’informations contacter julie@agatfilms.com

Appartement à louer rue Hoche à Cannes du mercredi 25 et jusqu’au dimanche 29 mai. (3 chambres, 3 sdb)  3400€ + draps et ménage Pour plus d’informations …

28 avril 2022Annoncesannonces
Sous location appartement Festival de Cannes

Location du 17 mai au 28 mai

Coût total : 9376,96 €

Adresse : 4 rue Michel- Ange, Cannes : L’appartement est à 7 min à pied du palais, de la croisette, des plages.

Maximum de personnes pouvant venir : 11 personnes. Il y a 3 chambres et 8 lits. Il y a 2 lits doubles5 lits simples et 1 canapé convertible (3 salles de bain)

S’adresser à Cindy Guérineau : cindy@escazalfilms.fr

 

Location du 17 mai au 28 mai Coût total : 9376,96 € Adresse : 4 rue Michel- Ange, Cannes : L’appartement est à 7 min à pied du palais, de la croisette, des plages. Maximum de personnes pouvant venir : 11 personnes. Il y a 3 chambres et 8 lits. Il y a 2 lits doubles, 5 lits simples et 1 canapé convertible (3 salles de bain) S’adresser à Cindy Guérineau : cindy@escazalfilms.fr …

28 avril 2022Annoncesannonces
BLOC : Communiqué à la veille de l’élection présidentielle

7 avril 2022Actus-SPIactus-spi
Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs Prix obtenus au 4ème Festival International Séries Mania

Grand Prix – Compétition internationale
Le Monde de demain de Katell Quillévéré et Hélier Cisterne
Les Films du Bélier

Meilleures actrices – Compétition Française à Inès Ouchaaou, Charlie Loiselier, et Assa Sylla
Reusss de Mohamed Chabane et Théo Jourdain
Lizland Films

Prix de la meilleure musique originale – Compétition Française à Feu ! Chatterton
Toutouyoutou de Julien Patry
Agat Films & Cie /Ex Nihilo

Mention Spéciale – Compétition Formats Courts
18h30 (Saison 2)de Maxime Chamoux et Sylvain Gouverneur
La Blogothèque Productions

A l’International comme en France, le travail des producteurs indépendants illustre la vitalité de la création française et nous honorent.

Grand Prix – Compétition internationaleLe Monde de demain de Katell Quillévéré et Hélier CisterneLes Films du Bélier Meilleures actrices – Compétition Française à Inès Ouchaaou, Charlie Loiselier, et Assa SyllaReusss de Mohamed Chabane et Théo JourdainLizland Films Prix de la meilleure musique originale – Compétition Française à Feu ! ChattertonToutouyoutou de Julien PatryAgat Films & Cie /Ex Nihilo Mention Spéciale – Compétition Formats Courts18h30 (Saison 2)de Maxime Chamoux et Sylvain GouverneurLa Blogothèque Productions A l’International comme en France, le travail des producteurs indépendants illustre la vitalité de la création française et nous …

29 mars 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI à Séries Mania Forum 2022 (du 22 au 24 mars)

Le stand du SPI sur le Business Lounge de Séries Mania a accueilli ses membres tout au long de ces trois jours, ainsi que leurs business-contacts, pour de nombreux échanges et collaborations.

Mardi 22 mars, nos adhérents ont rencontré les membres de l’APFC Alliance des Producteurs Francophones du Canada

Mercredi 23 mars, à la Table Ronde de la CEPI (European Audiovisual Production) – dont le SPI est membre- sur le thème “I chose to stay independent, ask my why”, est intervenue Caroline Benjo co-fondatrice de Haut et Court

Le stand du SPI sur le Business Lounge de Séries Mania a accueilli ses membres tout au long de ces trois jours, ainsi que leurs business-contacts, pour de nombreux échanges et collaborations. Mardi 22 mars, nos adhérents ont rencontré les membres de l’APFC Alliance des Producteurs Francophones du Canada Mercredi 23 mars, à la Table Ronde de la CEPI (European Audiovisual Production) – dont le SPI est membre- sur le thème “I chose to stay independent, ask my why”, est intervenue Caroline Benjo co-fondatrice de Haut et …

29 mars 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
OFFRE D’EMPLOI – ASSISTANT.E DE PRODUCTION

OFFRE D’EMPLOI – ASSISTANT.E DE PRODUCTION
Aux côtés du producteur et de l’équipe de production, vous participerez pleinement à l’activité de la Tonnerre de l’Ouest, notamment sur des séries documentaires et des projets de fiction.
Vous prendrez part aux actions suivantes :
o Préparation des tournages
o Suivi de la post-production image et son (archives, rushes, exports, backup, record comédiens.nes, mixage, titrages, étalonnage…)
o Gestion administrative (factures, déclaration et embauches des intermittents, suivi comptable des budgets des films…)
o Gestion du site Web de la société et des réseaux sociaux
o Participation à la diffusion des films en festival.
Profil recherché :
Nous cherchons à collaborer avec un.e assistant.e de production ayant le sens de la rigueur et de l’organisation dans son travail, un esprit d’initiative et une aisance relationnelle requis pour travailler avec l’ensemble de l’équipe des films et des partenaires alentours.
Vous avez des notions des logiciels de post production, de Indesign et/ou Photoshop et du Pack Office. Vous maitrisez l’anglais et avez une bonne maitrise du français rédactionnel. Vous avez des notions techniques en tournage et post production
Vous souhaitez évoluer professionnellement dans l’univers de la production audiovisuelle télévisuelle et cinématographique. Vous avez une motivation sans faille !
Description de l’activité de l’entreprise :
Tonnerre de l’Ouest produit des documentaires et des fictions pour la télévision (France Télévisions, Groupe Canal/Planète+, …)
Durée du contrat : du CDD au CDI, à pourvoir dès mai, selon profil.
Lieu : Région Normandie – Bureaux basés à Rouen – possibles déplacements à Nantes, Paris.
Type d’emploi : Temps plein Salaire : Selon profil
Télétravail: Eventuellement, mais minoritairement.
Envoyer candidature complète à prod@tonnerredelouest.fr

OFFRE D’EMPLOI – ASSISTANT.E DE PRODUCTION Aux côtés du producteur et de l’équipe de production, vous participerez pleinement à l’activité de la Tonnerre de l’Ouest, notamment sur des séries documentaires et des projets de fiction. Vous prendrez part aux actions suivantes : o Préparation des tournages o Suivi de la post-production image et son (archives, rushes, exports, backup, record comédiens.nes, mixage, titrages, étalonnage…) o Gestion administrative (factures, déclaration et embauches des intermittents, suivi comptable des budgets des films…) o Gestion du site Web de la société et des réseaux sociaux o Participation à la diffusion des films en festival. Profil recherché : Nous cherchons à collaborer avec un.e assistant.e de production ayant le sens de la rigueur et de l’organisation dans son travail, un esprit d’initiative et une aisance relationnelle requis pour travailler avec l’ensemble de l’équipe des films et des partenaires alentours. Vous avez des notions des logiciels de post production, de Indesign et/ou Photoshop et du Pack Office. Vous maitrisez l’anglais et avez une bonne maitrise du français rédactionnel. Vous avez des notions techniques en tournage et post production Vous souhaitez évoluer professionnellement dans l’univers de la production audiovisuelle télévisuelle et cinématographique. Vous avez une motivation sans faille ! Description de l’activité de l’entreprise : Tonnerre de l’Ouest produit des documentaires et des fictions pour la télévision (France Télévisions, Groupe Canal/Planète+, …) Durée du contrat : du CDD au CDI, à pourvoir dès mai, selon profil. Lieu : Région Normandie – Bureaux basés à Rouen – possibles déplacements à Nantes, Paris. Type d’emploi : Temps plein Salaire : Selon profil Télétravail: Eventuellement, mais minoritairement. Envoyer candidature complète à …

28 mars 2022Annoncesannonces
BLIC BLOC ARP : Premier accord entre le groupe M6 et les organisations du cinéma

22 mars 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Tribune Journal Le Monde – publiée le 16 mars 2022 à 17h

Suppression de la redevance : « Privé d’un financement autonome et pérenne, l’audiovisuel public n’aura d’indépendance que le nom »

Des personnalités du monde de l’audiovisuel et de la culture, parmi lesquelles, Dominique Besnehard, Jérôme Clément, Annie Ernaux, Pascale Ferran, Julie Gayet, Michel Hazanavicius, Agnès Jaoui, Bruno Solo, s’adressent dans une tribune au « Monde » à Emmanuel Macron pour exprimer leur opposition à la suppression de la redevance audiovisuelle qui promeut la culture et protège la démocratie.

Tribune. Albert Camus a écrit : « Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. » La culture était, comme trop souvent, l’absente de la campagne présidentielle. Jusqu’à ce que le président de la République reprenne comme première proposition le seul mot d’ordre culturel des candidats d’extrême droite : « Il faut supprimer la redevance ».

Alors, oui, nous sommes en colère. La redevance n’est pas un impôt de plus. C’est le lien indéfectible qui nous unit au public. C’est un pivot de la vie artistique, culturelle et démocratique française.

La supprimer, c’est menacer le financement de quasiment tous les documentaires en France. C’est mettre en péril les deux tiers de nos séries et fictions françaises. C’est attenter à la grande majorité des dessins animés français que regardent nos enfants. Dans le monde entier, on jalouse nos films et notre industrie audiovisuelle, et le président-candidat veut la dégrader, voire la détruire ?

Des principes intangibles

Nous, femmes et hommes, journalistes, producteurs, acteurs, cinéastes, réalisateurs, écrivains et intellectuels, prenons la plume pour défendre des valeurs fondamentales. Pour nous, le public et le privé ce n’est pas pareil. Ce ne sera jamais pareil.

Grâce à la télé et à la radio publiques, et grâce à elles seules, nous pouvons écouter des heures de musique, nous pouvons voir des films différents, nous pouvons découvrir des écrivains, des artistes, débattre des idées, nous éveiller aux mystères des sciences. Combien de millions de Français sont entrés pour la première fois dans une salle de théâtre, d’opéra ou de concert grâce à la radio et à la télé publiques ? On peut faire plus – et on le souhaite. On ne doit pas faire moins.

Nous défendons des principes qu’on voudrait intangibles comme l’indépendance de l’information. Fournir une information fiable, de qualité, sans se soucier des pressions des pouvoirs économiques ou politiques, voilà la mission des journalistes du service public. On peut critiquer leur travail, mais à l’heure où la démocratie est partout mise à mal et où l’on met au pas les médias, quelles sont les rédactions qui demain seront libres de faire de l’investigation comme le font celles de Radio France ou de France Télévisions ?

Nous défendons l’âme de la démocratie. Informer, éduquer, divertir, telles sont les missions de l’audiovisuel public, ce secteur protégé et garanti depuis la seconde guerre mondiale par la redevance. De Matteo Salvini à Boris Johnson, en passant par l’Union démocratique du centre (UDC), en Suisse, tous les populistes ont pris pour cible cette redevance qui offre bien trop d’indépendance à l’audiovisuel public.

Une des plus faibles de toute l’Europe

Partout, les démocrates européens se sont levés pour défendre son intégrité et garantir sa pérennité. La redevance française est l’une des plus faibles de toute l’Europe (en Allemagne, par exemple, l’audiovisuel public est deux fois mieux financé). Justifier sa suppression par un gain de pouvoir d’achat est une piètre illusion, au moment où la hausse des prix avalera en quelques semaines ces euros gagnés.

Privé d’un financement autonome et pérenne, l’audiovisuel public sera soumis, année après année, aux régulations budgétaires des technocrates de Bercy. Ainsi devenu une administration, l’audiovisuel public n’aura d’indépendance que le nom. Quant au retour de la publicité, il n’est ni une garantie de financement, ni une chance d’améliorer la qualité de nos programmes.

Nous ne nous résignons pas à la remise en cause de l’indépendance du service public. Nous pouvons encore faire reculer les candidats. Dans une campagne hantée par la guerre, nous avons la folle audace de défendre la culture et l’information. Car, comme l’écrivait Sigmund Freud, « tout ce qui travaille à la culture travaille aussi contre la guerre ».

Liste des premiers signataires : Jean Achache, cinéaste ; Elisabeth Arnac, productrice ; Simon Arnal, producteur ; Nicolas Bary, cinéaste ; Georges-Marc Benamou, réalisateur, producteur ; Luc Beraud, réalisateur ; Dominique Besnehard, producteur ; Mathieu Bompoint, producteur ; Geneviève Brisac, écrivaine ; Rosalie Brun, productrice, déléguée générale de la Société des réalisateurs de film (SRF) ; Jean-Michel Carré, cinéaste ; Christian Carion, cinéaste ; Olivier Casas, cinéaste ; Hélène Cixous, écrivaine ; Françoise Chazaud, secrétaire générale de la Fédération des arts du spectacle, de l’audiovisuel et de la presse, (Fasap)-FO ; Jérôme Clément, cofondateur d’Arte ; Jean-Louis Comolli, cinéaste, écrivain ; Catherine Corsini, cinéaste ; Jean-Pierre Cottet, auteur, producteur ; Marie Desplechin, écrivaine ; Elizabeth Devrillon, présidente de la Guilde des auteurs-réalisateurs de reportages et documentaires (GARRD) ; Evelyne Dress, cinéaste ; Sandrine Dumas, réalisatrice, comédienne ; Annie Ernaux, écrivaine ; Jacques Fansten, réalisateur ; Pascale Ferran, cinéaste ; Pierre Filmon, cinéaste ; Denis Freyd, producteur ; Camille Ghanassia, actrice, réalisatrice ; Julie Gayet, actrice, productrice ; Alice Girard, productrice ; Denys Granier-Defferre, réalisateur ; Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle ; Michel Hazanavicius, cinéaste ; Jeanne Herry, cinéaste ; Laurent Heynemann, réalisateur ; Agnès Jaoui, réalisatrice, comédienne, scénariste ; Laurent Jaoui, réalisateur, président de l’Union des réalisateurs et réalisatrices (U2R) ; Lou Jeunet, réalisatrice ; Pierre Jolivet, cinéaste ; Baya Kasmi, cinéaste ; Sébastien Laudenbach, cinéaste ; Sandra Laugier, professeure de philosophie, université Paris-I-Panthéon-Sorbonne ; Anne Le Ny, cinéaste ; Michel Leclerc, cinéaste ; Nathalie Marchak, cinéaste ; Corinne Masiero, actrice ; Marie Masmonteil, productrice ; Edouard Mauriat, producteur ; Norah Melhli, productrice ; Radu Mihaileanu, cinéaste ; Gérard Mordillat, romancier, cinéaste ; Anna Mouglalis, actrice ; Elisabeth Perez, productrice ; Bruno Podalydès, réalisateur, acteur ; Emmanuel Priou, producteur ; Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) ; Gilles Sacuto, producteur, président du Syndicat des producteurs indépendants (SPI) ; Lyes Salem, cinéaste ; Pierre Schoeller, cinéaste ; Carole Scotta, productrice et distributrice ; Patrick Sobelman, producteur ; Bruno Solo, acteur, réalisateur ; Cécile Telerman, cinéaste ; Charles Tordjman, dramaturge, metteur en scène ; Aurélien Vernhes-Lermusiaux, réalisateur ; Fouzia Zekri, secrétaire générale UNSA Spectacle et communication.

Lien vers l’article : cliquez ici

Suppression de la redevance : « Privé d’un financement autonome et pérenne, l’audiovisuel public n’aura d’indépendance que le nom » Des personnalités du monde de l’audiovisuel et de la culture, parmi lesquelles, Dominique Besnehard, Jérôme Clément, Annie Ernaux, Pascale Ferran, Julie Gayet, Michel Hazanavicius, Agnès Jaoui, Bruno Solo, s’adressent dans une tribune au « Monde » à Emmanuel Macron pour exprimer leur opposition à la suppression de la redevance audiovisuelle qui promeut la culture et protège la démocratie. Tribune. Albert Camus a écrit : « Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude. » La culture était, comme trop souvent, l’absente de la campagne présidentielle. Jusqu’à ce que le président de la République reprenne comme première proposition le seul mot d’ordre culturel des candidats d’extrême droite : « Il faut supprimer la redevance ». Alors, oui, nous sommes en colère. La redevance n’est pas un impôt de plus. C’est le lien indéfectible qui nous unit au public. C’est un pivot de la vie artistique, culturelle et démocratique française. La supprimer, c’est menacer le financement de quasiment tous les documentaires en France. C’est mettre en péril les deux tiers de nos séries et fictions françaises. C’est attenter à la grande majorité des dessins animés français que regardent nos enfants. Dans le monde entier, on jalouse nos films et notre industrie audiovisuelle, et le président-candidat veut la dégrader, voire la détruire ? Des principes intangibles Nous, femmes et hommes, journalistes, producteurs, acteurs, cinéastes, réalisateurs, écrivains et intellectuels, prenons la plume pour défendre des valeurs fondamentales. Pour nous, le public et le privé ce n’est pas pareil. Ce ne sera jamais pareil. Grâce à la télé et à la radio publiques, et grâce à elles seules, nous pouvons écouter des heures de musique, nous pouvons voir des films différents, nous pouvons découvrir des écrivains, des artistes, débattre des idées, nous éveiller aux mystères des sciences. Combien de millions de Français sont entrés pour la première fois dans une salle de théâtre, d’opéra ou de concert grâce à la radio et à la télé publiques ? On peut faire plus – et on le souhaite. On ne doit pas faire moins. Nous défendons des principes qu’on voudrait intangibles comme l’indépendance de l’information. Fournir une information fiable, de qualité, sans se soucier des pressions des pouvoirs économiques ou politiques, voilà la mission des journalistes du service public. On peut critiquer leur travail, mais à l’heure où la démocratie est partout mise à mal et où l’on met au pas les médias, quelles sont les rédactions qui demain seront libres de faire de l’investigation comme le font celles de Radio France ou de France Télévisions ? Nous défendons l’âme de la démocratie. Informer, éduquer, divertir, telles sont les missions de l’audiovisuel public, ce secteur protégé et garanti depuis la seconde guerre mondiale par la redevance. De Matteo Salvini à Boris Johnson, en passant par l’Union démocratique du centre (UDC), en Suisse, tous les populistes ont pris pour cible cette redevance qui offre bien trop d’indépendance à l’audiovisuel public. Une des plus faibles de toute l’Europe Partout, les démocrates européens se sont levés pour défendre son intégrité et garantir sa pérennité. La redevance française est l’une des plus faibles de toute l’Europe (en Allemagne, par exemple, l’audiovisuel public est deux fois mieux financé). Justifier sa suppression par un gain de pouvoir d’achat est une piètre illusion, au moment où la hausse des prix avalera en quelques semaines ces euros gagnés. Privé d’un financement autonome et pérenne, l’audiovisuel public sera soumis, année après année, aux régulations budgétaires des technocrates de Bercy. Ainsi devenu une administration, l’audiovisuel public n’aura d’indépendance que le nom. Quant au retour de la publicité, il n’est ni une garantie de financement, ni une chance d’améliorer la qualité de nos programmes. Nous ne nous résignons pas à la remise en cause de l’indépendance du service public. Nous pouvons encore faire reculer les candidats. Dans une campagne hantée par la guerre, nous avons la folle audace de défendre la culture et l’information. Car, comme l’écrivait Sigmund Freud, « tout ce qui travaille à la culture travaille aussi contre la guerre ». Liste des premiers signataires : Jean Achache, cinéaste ; Elisabeth Arnac, productrice ; Simon Arnal, producteur ; Nicolas Bary, cinéaste ; Georges-Marc Benamou, réalisateur, producteur ; Luc Beraud, réalisateur ; Dominique Besnehard, producteur ; Mathieu Bompoint, producteur ; Geneviève Brisac, écrivaine ; Rosalie Brun, productrice, déléguée générale de la Société des réalisateurs de film (SRF) ; Jean-Michel Carré, cinéaste ; Christian Carion, cinéaste ; Olivier Casas, cinéaste ; Hélène Cixous, écrivaine ; Françoise Chazaud, secrétaire générale de la Fédération des arts du spectacle, de l’audiovisuel et de la presse, (Fasap)-FO ; Jérôme Clément, cofondateur d’Arte ; Jean-Louis Comolli, cinéaste, écrivain ; Catherine Corsini, cinéaste ; Jean-Pierre Cottet, auteur, producteur ; Marie Desplechin, écrivaine ; Elizabeth Devrillon, présidente de la Guilde des auteurs-réalisateurs de reportages et documentaires (GARRD) ; Evelyne Dress, cinéaste ; Sandrine Dumas, réalisatrice, comédienne ; Annie Ernaux, écrivaine ; Jacques Fansten, réalisateur ; Pascale Ferran, cinéaste ; Pierre Filmon, cinéaste ; Denis Freyd, producteur ; Camille Ghanassia, actrice, réalisatrice ; Julie Gayet, actrice, productrice ; Alice Girard, productrice ; Denys Granier-Defferre, réalisateur ; Denis Gravouil, secrétaire général de la CGT Spectacle ; Michel Hazanavicius, cinéaste ; Jeanne Herry, cinéaste ; Laurent Heynemann, réalisateur ; Agnès Jaoui, réalisatrice, comédienne, scénariste ; Laurent Jaoui, réalisateur, président de l’Union des réalisateurs et réalisatrices (U2R) ; Lou Jeunet, réalisatrice ; Pierre Jolivet, cinéaste ; Baya Kasmi, cinéaste ; Sébastien Laudenbach, cinéaste ; Sandra Laugier, professeure de philosophie, université Paris-I-Panthéon-Sorbonne ; Anne Le Ny, cinéaste ; Michel Leclerc, cinéaste ; Nathalie Marchak, cinéaste ; Corinne Masiero, actrice ; Marie Masmonteil, productrice ; Edouard Mauriat, producteur ; Norah Melhli, productrice ; Radu Mihaileanu, cinéaste ; Gérard Mordillat, romancier, cinéaste ; Anna Mouglalis, actrice ; Elisabeth Perez, productrice ; Bruno Podalydès, réalisateur, acteur ; Emmanuel Priou, producteur ; Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) ; Gilles Sacuto, producteur, président du Syndicat des producteurs indépendants (SPI) ; Lyes Salem, cinéaste ; Pierre Schoeller, cinéaste ; Carole Scotta, productrice et distributrice ; Patrick Sobelman, producteur ; Bruno Solo, acteur, réalisateur ; Cécile Telerman, cinéaste ; Charles Tordjman, dramaturge, metteur en scène ; Aurélien Vernhes-Lermusiaux, réalisateur ; Fouzia Zekri, secrétaire générale UNSA Spectacle et communication. Lien vers l’article : cliquez …

17 mars 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
BLIC BLOC ARP : Maintenir un financement indépendant et pérenne pour un service public audiovisuel fort.

17 mars 2022Actus-SPIactus-spi
Communiqué de Presse – Stupéfaction et incrédulité face à une suppression brutale de la redevance

Le SPI exprime sa stupéfaction et son incrédulité après l’annonce démagogique par plusieurs candidats d’une « suppression de la redevance » qui priverait l’audiovisuel public, radio et télévision confondus, du financement stable, indépendant et pérenne dont il a besoin pour assurer ses missions. Dans un contexte d’hyper-concentration des médias, d’emprise croissante des plateformes numériques anglo-saxonnes et de vulnérabilité des opinions publiques face auxfakenews, le SPI tient à réaffirmer la place centrale de la télévision publique dans le fonctionnement démocratique, l’expression du pluralisme et l’affirmation de notre souveraineté culturelle.

Depuis plusieurs années, le SPI défend la nécessité impérieuse de réformer l’assiette et le montant de la contribution à l’audiovisuel public afin de la rendre plus juste, proportionnelle aux revenus des foyers, mais aussi plus moderne et plus efficace, ainsi que l’ont fait tous les grands pays européens au cours de la dernière décennie, comprenant tous l’impérieuse nécessité de garantir une ressource spécifique directement affectée au financement des médias publics, et indépendante des pressions politiques et des aléas du budget de l’État.  Il n’y a pas d’indépendance des médias publics sans une ressource spécifique, affectée, et pérenne, non sujette à des coupes arbitraires ou à des manipulations de la part de l’exécutif. Si la redevance doit être réformée, cela doit se faire en garantissant strictement ce principe, non de manière aventureuse et sans solution alternative.

Après 200 millions d’économies réalisées en 5 ans, l’audiovisuel public français ne doit surtout pas être affaibli, alors que l’enjeu essentiel est de renforcer notre capacité à produire et à diffuser des programmes, films, fictions, documentaires, animation, captations de spectacles vivants, qui puissent faire rayonner nos valeurs, notre création et notre vision d’un monde pluriel. Les chaînes publiques sont aujourd’hui le premier pilier de notre industrie de programmes, parce qu’elles en sont le premier financeur. Remettre en cause leur économie, c’est affaiblir la France dans la compétition mondiale des images. Alors que nous devrions nous servir des télévisions publiques pour investir plus, au contraire, et nous renforcer dans un univers de communication mondialisée.

Fragiliser le financement des médias publics, c’est en effet attaquer directement notre souveraineté audiovisuelle, à l’opposé de l’action menée sans défaillance depuis plus d’un demi-siècle par notre pays. Cela constituerait une rupture historique avec cette constante défense de notre spécificité, illustrée par les combats victorieusement livrés pour la défense de l’exception culturelle, dont les médias publics sont le premier rempart. 

Le SPI demande à tous les candidats à l’élection présidentielle de prendre des engagements clairs sur les modalités durables du financement des médias publics, par une ressource à la fois spécifique, indépendante du budget de l’État, et dont l’évolution soit garantie dans le temps, car c’est un élément intrinsèque du modèle de société démocratique et pluraliste européen, que seuls des régimes totalitaires et des tribuns populistes osaient jusque-là remettre en cause.

Contact presse :
Olivier ZEGNA RATA – Délégué Général
SPI – Syndicat des Producteurs Indépendants
4, Cité Griset – 75011 Paris –
Tél. 01 44 70 70 44

Le SPI exprime sa stupéfaction et son incrédulité après l’annonce démagogique par plusieurs candidats d’une « suppression de la redevance » qui priverait l’audiovisuel public, radio et télévision confondus, du financement stable, indépendant et pérenne dont il a besoin pour assurer ses missions. Dans un contexte d’hyper-concentration des médias, d’emprise croissante des plateformes numériques anglo-saxonnes et de vulnérabilité des opinions publiques face auxfakenews, le SPI tient à réaffirmer la place centrale de la télévision publique dans le fonctionnement démocratique, l’expression du pluralisme et l’affirmation de notre souveraineté culturelle. Depuis plusieurs années, le SPI défend la nécessité impérieuse de réformer l’assiette et le montant de la contribution à l’audiovisuel public afin de la rendre plus juste, proportionnelle aux revenus des foyers, mais aussi plus moderne et plus efficace, ainsi que l’ont fait tous les grands pays européens au cours de la dernière décennie, comprenant tous l’impérieuse nécessité de garantir une ressource spécifique directement affectée au financement des médias publics, et indépendante des pressions politiques et des aléas du budget de l’État.  Il n’y a pas d’indépendance des médias publics sans une ressource spécifique, affectée, et pérenne, non sujette à des coupes arbitraires ou à des manipulations de la part de l’exécutif. Si la redevance doit être réformée, cela doit se faire en garantissant strictement ce principe, non de manière aventureuse et sans solution alternative. Après 200 millions d’économies réalisées en 5 ans, l’audiovisuel public français ne doit surtout pas être affaibli, alors que l’enjeu essentiel est de renforcer notre capacité à produire et à diffuser des programmes, films, fictions, documentaires, animation, captations de spectacles vivants, qui puissent faire rayonner nos valeurs, notre création et notre vision d’un monde pluriel. Les chaînes publiques sont aujourd’hui le premier pilier de notre industrie de programmes, parce qu’elles en sont le premier financeur. Remettre en cause leur économie, c’est affaiblir la France dans la compétition mondiale des images. Alors que nous devrions nous servir des télévisions publiques pour investir plus, au contraire, et nous renforcer dans un univers de communication mondialisée. Fragiliser le financement des médias publics, c’est en effet attaquer directement notre souveraineté audiovisuelle, à l’opposé de l’action menée sans défaillance depuis plus d’un demi-siècle par notre pays. Cela constituerait une rupture historique avec cette constante défense de notre spécificité, illustrée par les combats victorieusement livrés pour la défense de l’exception culturelle, dont les médias publics sont le premier rempart.  Le SPI demande à tous les candidats à l’élection présidentielle de prendre des engagements clairs sur les modalités durables du financement des médias publics, par une ressource à la fois spécifique, indépendante du budget de l’État, et dont l’évolution soit garantie dans le temps, car c’est un élément intrinsèque du modèle de société démocratique et pluraliste européen, que seuls des régimes totalitaires et des tribuns populistes osaient jusque-là remettre en cause. Contact presse :Olivier ZEGNA RATA – Délégué GénéralSPI – Syndicat des Producteurs Indépendants4, Cité Griset – 75011 Paris –Tél. 01 44 70 70 …

9 mars 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus lors de la 47ème cérémonie des César !

2 mars 2022Actus-SPIactus-spi
Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus au 72ème Festival International de Berlin

Miyu Productions pour Birds in the Peninsula d’Atsushi Wada

  • Mention spéciale du jury – prix du court-métrage

Elda Productions pour No U-Turn d’Ike Nnaebue

  • Mention spéciale du jury – prix du documentaire

Cinéma Defacto pour sa coproduction de Rabiye contre Georges W.Bush de Leila Stieler

  • Ours d’argent pour le meilleur premier rôle à Meltem Kaptan
  • Ours d’argent pour le meilleur scénario

A l’International comme en France, les membres du SPI illustrent la vitalité de la création indépendante.

Miyu Productions pour Birds in the Peninsula d’Atsushi Wada Mention spéciale du jury – prix du court-métrage Elda Productions pour No U-Turn d’Ike Nnaebue Mention spéciale du jury – prix du documentaire Cinéma Defacto pour sa coproduction de Rabiye contre Georges W.Bush de Leila Stieler Ours d’argent pour le meilleur premier rôle à Meltem Kaptan Ours d’argent pour le meilleur scénario A l’International comme en France, les membres du SPI illustrent la vitalité de la création …

25 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Netflix et le Cinéma Français signent un premier accord historique

NETFLIX ET LE CINÉMA FRANÇAIS SIGNENT UN PREMIER ACCORD HISTORIQUE

Les organisations du cinéma français – représentées par le BLIC, le BLOC et L’ARP – et NETFLIX sont heureux d’annoncer la signature, aujourd’hui, du premier accord entre le cinéma et un service de vidéo à la demande par abonnement (SMAD). Il s’inscrit dans la continuité de la mise en place récente d’obligations de financement de la création cinématographique française et européenne pour ces opérateurs. Il s’agit d’une nouvelle avancée dans la modernisation de l’écosystème du cinéma français.

A travers cet accord, d’une durée de trois ans, NETFLIX s’engage à articuler sa contribution de 4% de son chiffre d’affaires annuel net réalisé en France, à travers :

  • Un minimum garanti de 30 millions d’euros par an dans la création cinématographique d’expression originale française ;
  • Une clause de diversité fléchant au moins 17% du montant des préfinancements dans le financement d’œuvres d’expression originale française dont le budget est inférieur ou égal à 4 millions d’euros ;
  • Une clause de volume prévoyant un minimum de dix films préfinancéschaque année.

Cela devrait représenter, pour l’année 2022, un investissement total d’environ 40 millions d’euros dans la création cinématographique française et européenne.

En devenant un partenaire privilégié du cinéma français, NETFLIX vient confirmer sa place dans la nouvelle chronologie des médias qui lui confère une première fenêtre de diffusion à 15 mois après la sortie des films en salles, pour une durée de 7 mois exclusifs.

NETFLIX et les organisations du cinéma français se félicitent des discussions fructueuses qui ont été menées ces derniers mois et qui bénéficieront à la création cinématographique, dans toute sa diversité.

Contacts presse :

Pour le BLIC (Bureau de Liaison des Industries Cinématographiques) 

Hélène Herschel – FNEF –  helene.herschel@fnef.fr / 07 76 97 38 22

Pour le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma) 

Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr / 06 80 53 45 84

Marion Golléty – SPI – mgollety@lespi.org / 06 14 74 58 82 

Pour L’ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs) 

Claire Vorger – clairevorger@gmail.com / 06 20 10 40 56

Pour NETFLIX

Joïakim Tuil – jtuil@netflix.com / 06 68 02 95 41

NETFLIX ET LE CINÉMA FRANÇAIS SIGNENT UN PREMIER ACCORD HISTORIQUE Les organisations du cinéma français – représentées par le BLIC, le BLOC et L’ARP – et NETFLIX sont heureux d’annoncer la signature, aujourd’hui, du premier accord entre le cinéma et un service de vidéo à la demande par abonnement (SMAD). Il s’inscrit dans la continuité de la mise en place récente d’obligations de financement de la création cinématographique française et européenne pour ces opérateurs. Il s’agit d’une nouvelle avancée dans la modernisation de l’écosystème du cinéma français. A travers cet accord, d’une durée de trois ans, NETFLIX s’engage à articuler sa contribution de 4% de son chiffre d’affaires annuel net réalisé en France, à travers : Un minimum garanti de 30 millions d’euros par an dans la création cinématographique d’expression originale française ; Une clause de diversité fléchant au moins 17% du montant des préfinancements dans le financement d’œuvres d’expression originale française dont le budget est inférieur ou égal à 4 millions d’euros ; Une clause de volume prévoyant un minimum de dix films préfinancéschaque année. Cela devrait représenter, pour l’année 2022, un investissement total d’environ 40 millions d’euros dans la création cinématographique française et européenne. En devenant un partenaire privilégié du cinéma français, NETFLIX vient confirmer sa place dans la nouvelle chronologie des médias qui lui confère une première fenêtre de diffusion à 15 mois après la sortie des films en salles, pour une durée de 7 mois exclusifs. NETFLIX et les organisations du cinéma français se félicitent des discussions fructueuses qui ont été menées ces derniers mois et qui bénéficieront à la création cinématographique, dans toute sa diversité. Contacts presse : Pour le BLIC (Bureau de Liaison des Industries Cinématographiques)  Hélène Herschel – FNEF –  helene.herschel@fnef.fr / 07 76 97 38 22 Pour le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma)  Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr / 06 80 53 45 84 Marion Golléty – SPI – mgollety@lespi.org / 06 14 74 58 82  Pour L’ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs)  Claire Vorger – clairevorger@gmail.com / 06 20 10 40 56 Pour NETFLIX Joïakim Tuil – jtuil@netflix.com / 06 68 02 95 …

23 février 2022Actus-SPIactus-spi
Location poste de travail – Paris 18e
Nous sous-louons une pièce au sein de nos locaux partagés (120 m²), dans le 18 arrondissement de Paris, à 5 minutes à pied de la station Jules Joffrin (Ligne 12).
– Meublé ou non au choix du futur locataire
– Connexion wifi
– Machine à café
350 EUR / mois tout compris (+ frais si utilisation de l’imprimante).
Disponible à partir de mars 2022.
Contact : contact@perspectivefilms.fr

Nous sous-louons une pièce au sein de nos locaux partagés (120 m²), dans le 18 arrondissement de Paris, à 5 minutes à pied de la station Jules Joffrin (Ligne 12). – Meublé ou non au choix du futur locataire – Connexion wifi – Machine à café 350 EUR / mois tout compris (+ frais si utilisation de l’imprimante). Disponible à partir de mars 2022. Contact : …

23 février 2022Annoncesannonces
Bravo à nos lauréats du Festival de Luchon !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus au Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2022

Prix de l’Originalité du Sujet Excellence Pyrénéenne 
Prix du Public Documentaire
Alfred et Lucie Dreyfus, je t’embrasse comme je t’aime de Delphine Morel
(France 5)
KEPLER 22 et NOVANIMA

Prix spécial Culture
Georges Pérec, l’homme qui ne voulait pas oublier de Pierre Lane
(France 5)
13 PRODUCTIONS et CAMERA LUCIDA PRODUCTIONS

Prix spécial Politique
Asie Pacifique, la nouvelle poudrière d’Anne Loussouarn
(Arte)
BONNE PIOCHE TELEVISION

Prix spécial Sciences
Le Message des papillons de Pierre Bressiant
(Ushuaïa TV, TV7Bordeaux, ZDF/Arte, NOVA/GBH et SVT)
CRESCENDO MEDIA FILMS

Prix spécial Histoire
Les Incorrectes, Alice Milliat et les débuts du sport au féminin 
d’Anne-Cécile Genre 
(Histoire TV)
LUCIEN TV

Prix du Public du Webdocumentaire
On ne tue jamais par amour, de Kevin Gay
(Arte)
TOURNEZ S’IL VOUS PLAIT

Prix de la meilleure Musique Originale à Philippe Sarde
Juliette dans son Bain de Jean-Paul Lilienfeld
(Arte)
SIECLE PRODUCTIONS

En fiction comme en documentaire,
les membres du SPI illustrent la vitalité de la création indépendante.

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus au Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2022 Prix de l’Originalité du Sujet Excellence Pyrénéenne Prix du Public DocumentaireAlfred et Lucie Dreyfus, je t’embrasse comme je t’aime de Delphine Morel(France 5)KEPLER 22 et NOVANIMA Prix spécial CultureGeorges Pérec, l’homme qui ne voulait pas oublier de Pierre Lane(France 5)13 PRODUCTIONS et CAMERA LUCIDA PRODUCTIONS Prix spécial PolitiqueAsie Pacifique, la nouvelle poudrière d’Anne Loussouarn(Arte)BONNE PIOCHE TELEVISION Prix spécial SciencesLe Message des papillons de Pierre Bressiant(Ushuaïa TV, TV7Bordeaux, ZDF/Arte, NOVA/GBH et SVT)CRESCENDO MEDIA FILMS Prix spécial HistoireLes Incorrectes, Alice Milliat et les débuts du sport au féminin d’Anne-Cécile Genre (Histoire TV)LUCIEN TV Prix du Public du WebdocumentaireOn ne tue jamais par amour, de Kevin Gay(Arte)TOURNEZ S’IL VOUS PLAIT Prix de la meilleure Musique Originale à Philippe SardeJuliette dans son Bain de Jean-Paul Lilienfeld(Arte)SIECLE PRODUCTIONS En fiction comme en documentaire,les membres du SPI illustrent la vitalité de la création …

15 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
SALAUD MORISSET RECHERCHE SES FUTURS COLOCATAIRES À PARIS !
Nous proposons 3 postes de travail dans un bureau de 26m2 fermé et lumineux, à partager avec notre équipe parisienne !
Informations pratiques :
-> Métro Ménilmontant
-> Début de la location au 01/03/2022
-> Toutes les charges incluses (ménage, électricité, café, ect)
-> Meublé
-> Chaque poste peut être loué individuellement
-> Les bureaux sont en cours de travaux. Les locaux, grands et lumineux, seront partagés avec d’autres professionnels du cinéma. Visites possibles la semaine prochaine.
N’hésitez pas à contacter laura@salaudmorisset pour davantage de renseignements.

Nous proposons 3 postes de travail dans un bureau de 26m2 fermé et lumineux, à partager avec notre équipe parisienne ! Informations pratiques : -> Métro Ménilmontant -> Début de la location au 01/03/2022 -> Toutes les charges incluses (ménage, électricité, café, ect) -> Meublé -> Chaque poste peut être loué individuellement -> Les bureaux sont en cours de travaux. Les locaux, grands et lumineux, seront partagés avec d’autres professionnels du cinéma. Visites possibles la semaine prochaine. N’hésitez pas à contacter laura@salaudmorisset pour davantage de …

15 février 2022Annoncesannonces
Palmarès Clermont-Ferrand 2022 : Bravo à nos adhérents !

10 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Communiqué d’un collectif d’organisations professionnelles de la culture sur le Digital Services Act

Un collectif d’organisations professionnelles de la culture appelle à la mobilisation de la France pour éviter que le Digital Services Act ne marque un recul dans la régulation des plateformes et la protection des œuvres en ligne

DSA : l’Europe entre les mains des géants du numérique

Nous, acteurs de toutes les industries culturelles et créatives en France, ne pouvons assister en silence à la remise en cause des acquis obtenus depuis 20 ans en matière de protection de nos droits sur Internet en pleine Présidence française de l’Union européenne.

Le Digital Services Act ambitionne de renforcer la responsabilité et le devoir de diligence de tous les services numériques ; c’est-à-dire de réguler les contenus en ligne et de protéger les citoyens contre les contenus illicites.

Les intentions sont là. Et pour l’instant, les actes disent le contraire.

Quand le Parlement européen et le Conseil votent pour assouplir la responsabilité d’acteurs numériques majeurs et affaiblir les capacités de recours des ayants droit devant leurs contenus piratés, comment le comprendre ? La France, fer de lance dans la protection de nos œuvres et de nos contenus face aux géants du net, doit saisir, avec les autres Etats membres, cette occasion de mettre fin au « far west numérique ».

Les enjeux sont trop importants pour avancer à marche forcée au motif de régulation transverse ou de calendrier contraint. La législation sur les services numériques doit rester d’intérêt général, sans affaiblir la mise en œuvre du droit d’auteur, seul garant de la liberté d’expression et de la diversité culturelle.

C’est pourquoi nous demandons solennellement à notre Gouvernement, à nos élus, à nos représentants au sein des instances européennes, de créer les conditions d’un sursaut lors du trilogue afin de remettre de la cohérence entre l’esprit et la lettre du DSA, et notamment : mieux lutter contre les offres et contenus illicites y compris au- delà des seules places de marché, et éviter l’affaiblissement voire la remise en cause des acquis européens et nationaux en matière de respect des droits de propriété intellectuelle. Telle doit être l’ambition de la Présidence française de l’Union Européenne.

Nos secteurs ont déjà une longue histoire sur Internet : elle doit rester une force au bénéfice de tous.

Un collectif d’organisations professionnelles de la culture appelle à la mobilisation de la France pour éviter que le Digital Services Act ne marque un recul dans la régulation des plateformes et la protection des œuvres en ligne DSA : l’Europe entre les mains des géants du numérique Nous, acteurs de toutes les industries culturelles et créatives en France, ne pouvons assister en silence à la remise en cause des acquis obtenus depuis 20 ans en matière de protection de nos droits sur Internet en pleine Présidence française de l’Union européenne. Le Digital Services Act ambitionne de renforcer la responsabilité et le devoir de diligence de tous les services numériques ; c’est-à-dire de réguler les contenus en ligne et de protéger les citoyens contre les contenus illicites. Les intentions sont là. Et pour l’instant, les actes disent le contraire. Quand le Parlement européen et le Conseil votent pour assouplir la responsabilité d’acteurs numériques majeurs et affaiblir les capacités de recours des ayants droit devant leurs contenus piratés, comment le comprendre ? La France, fer de lance dans la protection de nos œuvres et de nos contenus face aux géants du net, doit saisir, avec les autres Etats membres, cette occasion de mettre fin au « far west numérique ». Les enjeux sont trop importants pour avancer à marche forcée au motif de régulation transverse ou de calendrier contraint. La législation sur les services numériques doit rester d’intérêt général, sans affaiblir la mise en œuvre du droit d’auteur, seul garant de la liberté d’expression et de la diversité culturelle. C’est pourquoi nous demandons solennellement à notre Gouvernement, à nos élus, à nos représentants au sein des instances européennes, de créer les conditions d’un sursaut lors du trilogue afin de remettre de la cohérence entre l’esprit et la lettre du DSA, et notamment : mieux lutter contre les offres et contenus illicites y compris au- delà des seules places de marché, et éviter l’affaiblissement voire la remise en cause des acquis européens et nationaux en matière de respect des droits de propriété intellectuelle. Telle doit être l’ambition de la Présidence française de l’Union Européenne. Nos secteurs ont déjà une longue histoire sur Internet : elle doit rester une force au bénéfice de …

10 février 2022Actus-SPIactus-spi
Retrouvez le live du colloque “La production indépendante au coeur de la révolution audiovisuelle” du 8 février 2022

10 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Chaleureuses félicitations à nos lauréats des Prix du producteur français de télévision, primés au cours de la cérémonie organisée le 8 février par la Procirep

A l’occasion de la cérémonie de remise des 27ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 8 février 2022,

le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement

BLACK SHEEP FILMS

Augustin Bernard

Mathieu Van de Velde

POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE FICTION

 ***

MIYU PRODUCTIONS

Emmanuel-Alain Raynal

Pierre Baussaron

POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS D’ANIMATION

Ces prix récompensent les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, l’audace et l’engagement des producteurs délégués au travers des projets de proximité mais également à dimension internationale. Ils représentent tout le savoir-faire d’une production française indépendante, libre et innovante.

Le SPI félicite également tous les nommés à la 27ème édition du Prix du producteur français de télévision pour la richesse, la qualité de leur travail et leur exigence au service d’une création originale renouvelée. Nous vous invitons à retrouver les présentations des sociétés nommées au lien suivant https://www.procirep.fr/Les-Prix-du-Producteur-TV-2021-de-la-Procirep-decernes-a-MIYU-PRODUCTION.html

A l’occasion de la cérémonie de remise des 27ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 8 février 2022, le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement BLACK SHEEP FILMS Augustin Bernard Mathieu Van de Velde POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE FICTION  *** MIYU PRODUCTIONS Emmanuel-Alain Raynal Pierre Baussaron POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS D’ANIMATION Ces prix récompensent les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, l’audace et l’engagement des producteurs délégués au travers des projets de proximité mais également à dimension internationale. Ils représentent tout le savoir-faire d’une production française indépendante, libre et innovante. Le SPI félicite également tous les nommés à la 27ème édition du Prix du producteur français de télévision pour la richesse, la qualité de leur travail et leur exigence au service d’une création originale renouvelée. Nous vous invitons à retrouver les présentations des sociétés nommées au lien …

9 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Administratrice de production – Laurence Diaz

CV Laurence Diaz Admin

CV Laurence Diaz …

8 février 2022Annoncesannonces
Administrateur de production – Philippe Raimond

CV_Philippe RAIMOND_Administrateur

CV_Philippe …

8 février 2022Annoncesannonces
Rencontres CISA Mardi 8 février à 16h30 au Trianon

Colloque “La Production indépendante au coeur de la révolution audiovisuelle “

Colloque “La Production indépendante au coeur de la révolution audiovisuelle …

3 février 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
LOCATION BUREAU – MEUBLÉ – 2ÈME ARRONDISSEMENT – 13m2

Bonjour à tous,

Nous louons un bureau indépendant de 13m2, calme et lumineux. Loué meublé, 1 à 2 postes possibles.

Location: 850€/mois. La location comprend le ménage, internet fibre/téléphone, chauffage, électricité, accès a la cuisine équipée (frigo, micro onde, etc).

Il est bien placé, rue du sentier (75002). L’espace est disponible dès le 10 février.

N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : assistant@strombolifilms.com

Bonjour à tous, Nous louons un bureau indépendant de 13m2, calme et lumineux. Loué meublé, 1 à 2 postes possibles. Location: 850€/mois. La location comprend le ménage, internet fibre/téléphone, chauffage, électricité, accès a la cuisine équipée (frigo, micro onde, etc). Il est bien placé, rue du sentier (75002). L’espace est disponible dès le 10 février. N’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : …

3 février 2022Annoncesannonces
Administratrice de production – Vesna Filipovski

CV Vesna Admin

CV Vesna …

27 janvier 2022Annoncesannonces
Nominations César 2022 : Bravo à nos adhérents !

26 janvier 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Présence du SPI au FIPADOC 2022 à Biarritz (du 17 au 23 janvier)

Pas moins de quatre évènements en quatre jours pour le SPI en cette édition 2022 en présentiel, sans compter les nombreuses rencontres à la “permanence” du SPI avec Olivier Zegna Rata, Emmanuelle Mauger et Sébastien Meunier

Mardi 18 janvier Table ronde commune avec l’USPA “Avenir du documentaire de création, ce qui se joue aujourd’hui” avec :
Olivier de Bannes (O2B Films) – Valérie Montmartin (Little Big Story) Membres du Bureau Audiovisuel du SPI
Patricia Boutinard Rouelle (Nilaya Productions) – Fabrice Coat (Programme 33) Co-présidents de la Commission Documentaire de l’USPA
Emmanuelle Mauger, Déléguée Générale Adjointe du SPI
Stéphane Le Bars, Délégué Général de l’USPA

Mercredi 19 janvierSignature de la “Charte de Bonnes Pratiques Documentaires” avec :
France Télévisions – L’Uspa – le Spect – Le Satev – La Scam – La Garrd et la Boucle Documentaire

Jeudi 20 janvier – Table ronde du SPI “Documentaire numérique : nouveaux supports, nouveaux publics”
animée par Andrès Jarach (Auteur, Réalisateur) avec :
Caroline Baldeyrou (Directrice adjointe du Développement Numérique, Arte)
Julie Grivaux (Directrice adjointe des Documentaires, France Télévisions)
Sylvain Louvet (Directeur Editorial, Responsable des Productions Originales, BrutX)
Margaux Missika (Upian, membre du Bureau Audiovisuel du SPI
Laurent Duret (Bachibouzouk, Président de PXN, membre du SPI)

Vendredi 21 janvier – Table ronde du groupe Audiens “Evolution de l’emploi dans la production documentaire”
avec la participation de Louise Lebecq, Déléguée aux affaires sociales du SPI

Retrouvez ici l’étude sur l’emploi dans la production documentaire : https://www.audiens.org/files/live/sites/siteAudiens/files/03_documents/groupe/Etudes/Etude-Audiens-Emploi-secteur-production-films-documentaires.pdf

Pas moins de quatre évènements en quatre jours pour le SPI en cette édition 2022 en présentiel, sans compter les nombreuses rencontres à la “permanence” du SPI avec Olivier Zegna Rata, Emmanuelle Mauger et Sébastien Meunier Mardi 18 janvier – Table ronde commune avec l’USPA “Avenir du documentaire de création, ce qui se joue aujourd’hui” avec :Olivier de Bannes (O2B Films) – Valérie Montmartin (Little Big Story) Membres du Bureau Audiovisuel du SPIPatricia Boutinard Rouelle (Nilaya Productions) – Fabrice Coat (Programme 33) Co-présidents de la Commission Documentaire de l’USPAEmmanuelle Mauger, Déléguée Générale Adjointe du SPIStéphane Le Bars, Délégué Général de l’USPA Mercredi 19 janvier – Signature de la “Charte de Bonnes Pratiques Documentaires” avec :France Télévisions – L’Uspa – le Spect – Le Satev – La Scam – La Garrd et la Boucle Documentaire Jeudi 20 janvier – Table ronde du SPI “Documentaire numérique : nouveaux supports, nouveaux publics”animée par Andrès Jarach (Auteur, Réalisateur) avec :Caroline Baldeyrou (Directrice adjointe du Développement Numérique, Arte)Julie Grivaux (Directrice adjointe des Documentaires, France Télévisions)Sylvain Louvet (Directeur Editorial, Responsable des Productions Originales, BrutX)Margaux Missika (Upian, membre du Bureau Audiovisuel du SPILaurent Duret (Bachibouzouk, Président de PXN, membre du SPI) Vendredi 21 janvier – Table ronde du groupe Audiens “Evolution de l’emploi dans la production documentaire”avec la participation de Louise Lebecq, Déléguée aux affaires sociales du SPI Retrouvez ici l’étude sur l’emploi dans la production documentaire : …

21 janvier 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Bravo à nos lauréats des Prix Lumières

Le SPI félicite vivement ses membres, et leurs équipes, récompensés à la 27ème cérémonie des Prix Lumières de la Presse Internationale 2002

CG Cinéma pour “Annette
Prix de la meilleure mise en scène – Leos Carax
Prix de la meilleure photographie – Caroline Champetier
Prix de la meilleur musique – Ron et Russel Mael

Haut et Court pour “Gagarine”
Prix du meilleur premier film – Fanny Liatard et Jérémy Trouilh

Kazak Productions pour “Titane”
Prix de la meilleure révélation féminine – Agathe Rouselle

Le SPI félicite vivement ses membres, et leurs équipes, récompensés à la 27ème cérémonie des Prix Lumières de la Presse Internationale 2002 CG Cinéma pour “Annette“Prix de la meilleure mise en scène – Leos CaraxPrix de la meilleure photographie – Caroline ChampetierPrix de la meilleur musique – Ron et Russel Mael Haut et Court pour “Gagarine”Prix du meilleur premier film – Fanny Liatard et Jérémy Trouilh Kazak Productions pour “Titane”Prix de la meilleure révélation féminine – Agathe …

20 janvier 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Signature de la “Charte de bonnes pratiques documentaires” au Fipadoc le 19 janvier 2022

19 janvier 2022Actus-SPIactus-spi
Recrutez des administrateurs de production sortant de formation !

19 janvier 2022Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Communiqué des syndicats de producteurs audiovisuels

12 janvier 2022Actus-SPIactus-spi
OFFRE – Sous-Location – Bureau de prépa / d’écriture – Meublé – 11ème arrondissement – 12m2
Au sein de nos locaux de 160m2 refait à neuf dans un style brut et chaleureux, nous sous-louons une pièce.
Idéal pour bureau d’écriture, réunions, castings.
Surface de 12m2 donnant sur le jardin. Très lumineux. Meublé (canapé, bureau, chaises, lampes).
Lieu :
idéalement situés dans le 11ème arrondissement de Paris, 1 min à pied du Métro Philippe Auguste (ligne 2) + Périph rapidement accessible (10-15min en voiture de la Porte de Montreuil)
• Meublé (bureaux, chaises, rangement individuel, canapé, lampes, …)
• Connexion wifi.
• Hauteur sous plafond & Grande luminosité.
• Digicode + Accès sécurisé avec badge et clés
• Machine à café à grains / fontaine à eau.
850EUR / mois tout compris (+ forfait suppl. si utilisation de l’imprimante).
Disponible dès le 14 décembre jusqu’à fin janvier 2022.
Espaces communs partagés.

Au sein de nos locaux de 160m2 refait à neuf dans un style brut et chaleureux, nous sous-louons une pièce. Idéal pour bureau d’écriture, réunions, castings. Surface de 12m2 donnant sur le jardin. Très lumineux. Meublé (canapé, bureau, chaises, lampes). Lieu : idéalement situés dans le 11ème arrondissement de Paris, 1 min à pied du Métro Philippe Auguste (ligne 2) + Périph rapidement accessible (10-15min en voiture de la Porte de Montreuil) • Meublé (bureaux, chaises, rangement individuel, canapé, lampes, …) • Connexion wifi. • Hauteur sous plafond & Grande luminosité. • Digicode + Accès sécurisé avec badge et clés • Machine à café à grains / fontaine à eau. 850EUR / mois tout compris (+ forfait suppl. si utilisation de l’imprimante). Disponible dès le 14 décembre jusqu’à fin janvier 2022. Espaces communs partagés. Contact …

14 décembre 2021Annoncesannonces
Table Ronde SPI – PERIPHERIE “Documentaire d’histoire et storytelling – les (r)évolutions d’un genre”

Retrouvez la table ronde animée par Olivier de Bannes du 26 novembre 2021 en suivant ce lien :
https://vimeo.com/651622967

Retrouvez la table ronde animée par Olivier de Bannes du 26 novembre 2021 en suivant ce lien …

7 décembre 2021Actus-SPIactus-spi
Le Groupe CANAL+ et les organisations du cinéma signent un nouvel accord

2 décembre 2021Actus-SPIactus-spi
Sous-Location – Bureaux de prépa / production – Meublé – 11ème arrondissement – 140m2
Actuellement en phase de développement et de post-production, nous sous-louons nos bureaux idéalement situés dans le 11ème arrondissement de Paris.
Lieu :
1 min à pied du Métro Philippe Auguste (ligne 2) + Périph rapidement accessible (10-15min en voiture de la Porte de Montreuil)
L’espace :
Superficie totale sous-louée de 140 m2 au RDC – refait à neuf dans un style brut et chaleureux.
> Un Open Space de 80m2 donnant sur un patio privé de 30m2 aménagé et arboré.
> 3 bureaux vitrés (7m2 + 12m2 + 12m2)
> 1 stock ou salle de montage (sans fenêtre) – 7m2
> 1 grande cuisine aménagée équipée (frigo, four, plaque de cuisson, lave-vaisselle)
> 1 place privé de parking souterrain avec bagde + des places souvent devant l’immeuble, idéal pour (dé)chargement matériel tournage, etc.
• Meublé (bureaux, chaises, rangement individuel, canapé, lampes, …)
• Connexion wifi.
• Hauteur sous plafond & Grande luminosité.
• Digicode + Accès sécurisé avec badge et clés
• Machine à café à grains / machine à glaçons
5 500EUR / mois tout compris.
Disponible dès le 1er janvier jusqu’au 31 mai 2022.
Nous gardons sur la période un bureau au fond comme pied-à-terre et partagerons donc les espaces communs.
Contact : kevin@ninja-associes.com

Actuellement en phase de développement et de post-production, nous sous-louons nos bureaux idéalement situés dans le 11ème arrondissement de Paris. Lieu : 1 min à pied du Métro Philippe Auguste (ligne 2) + Périph rapidement accessible (10-15min en voiture de la Porte de Montreuil) L’espace : Superficie totale sous-louée de 140 m2 au RDC – refait à neuf dans un style brut et chaleureux. > Un Open Space de 80m2 donnant sur un patio privé de 30m2 aménagé et arboré. > 3 bureaux vitrés (7m2 + 12m2 + 12m2) > 1 stock ou salle de montage (sans fenêtre) – 7m2 > 1 grande cuisine aménagée équipée (frigo, four, plaque de cuisson, lave-vaisselle) > 1 place privé de parking souterrain avec bagde + des places souvent devant l’immeuble, idéal pour (dé)chargement matériel tournage, etc. • Meublé (bureaux, chaises, rangement individuel, canapé, lampes, …) • Connexion wifi. • Hauteur sous plafond & Grande luminosité. • Digicode + Accès sécurisé avec badge et clés • Machine à café à grains / machine à glaçons 5 500EUR / mois tout compris. Disponible dès le 1er janvier jusqu’au 31 mai 2022. Nous gardons sur la période un bureau au fond comme pied-à-terre et partagerons donc les espaces communs. Contact : …

2 décembre 2021Annoncesannonces
Félicitations !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite Eloa Prod pour les scores d’audience de samedi 6 novembre sur France 3 avec “Meurtres à Marie-Galante” (4,4 millions de téléspectateurs) et “La Malédiction du Volcan”

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite Eloa Prod pour les scores d’audience de samedi 6 novembre sur France 3 avec “Meurtres à Marie-Galante” (4,4 millions de téléspectateurs) et “La Malédiction du …

8 novembre 2021Non classénon-classe
Bravo à nos lauréats de l’Association des Critiques de Séries

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix décernés par l’A.C.S., le 26 octobre 2021

Prix de la meilleure série de 52 minutes

Hippocrate (saison 2) de Thomas Lilti

(Canal +)

31 Juin Films

Prix de la meilleure actrice

pour Céleste Brunnquell dans

En Thérapie d’Eric Toledano, Olivier Nakache, Pierre Salvadori, Nicolas Pariser, Mathieu Vadepied

(Arte)

Les Films du Poisson

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix décernés par l’A.C.S., le 26 octobre 2021 Prix de la meilleure série de 52 minutes Hippocrate (saison 2) de Thomas Lilti (Canal +) 31 Juin Films Prix de la meilleure actrice pour Céleste Brunnquell dans En Thérapie d’Eric Toledano, Olivier Nakache, Pierre Salvadori, Nicolas Pariser, Mathieu Vadepied (Arte) Les Films du …

27 octobre 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
💡Une solution pour pallier à la problématique de recrutement des administrateurs de production : la POEC

L’administrateur(trice) de production assure la gestion administrative, comptable et sociale d’un film et, notamment, établit les bulletins de salaire. Il établit les données nécessaires au suivi du devis et aux prévisions de trésorerie. Il assure le contrôle des opérations et écritures comptables en référence au plan comptable des entreprises de production. Il vérifie leur régularité et fournit les éléments pour l’établissement des situations de dépenses.

Les producteurs et les productrices rencontrent des difficultés croissantes pour pourvoir les postes d’administrateur(trice) de production.  Il s’agit d’un métier qui rencontre des difficultés de recrutement depuis plusieurs années (métier dit « en tension »), dont la technicité s’accroît avec l’évolution de la règlemention comptable et sociale.

Pour répondre à cette problématique de recrutement, la CPNEF de l’audiovisuel, en partenariat avec l’AFDAS, Pôle emploi et les syndicats de producteurs, propose de lancer une POEC.

N’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt à cette démarche en envoyant un mail à info@cpnef-av.fr !

Plus d’infos ci-dessous ⬇️

L’administrateur(trice) de production assure la gestion administrative, comptable et sociale d’un film et, notamment, établit les bulletins de salaire. Il établit les données nécessaires au suivi du devis et aux prévisions de trésorerie. Il assure le contrôle des opérations et écritures comptables en référence au plan comptable des entreprises de production. Il vérifie leur régularité et fournit les éléments pour l’établissement des situations de dépenses. Les producteurs et les productrices rencontrent des difficultés croissantes pour pourvoir les postes d’administrateur(trice) de production.  Il s’agit d’un métier qui rencontre des difficultés de recrutement depuis plusieurs années (métier dit « en tension »), dont la technicité s’accroît avec l’évolution de la règlemention comptable et sociale. Pour répondre à cette problématique de recrutement, la CPNEF de l’audiovisuel, en partenariat avec l’AFDAS, Pôle emploi et les syndicats de producteurs, propose de lancer une POEC. N’hésitez pas à nous faire part de votre intérêt à cette démarche en envoyant un mail à info@cpnef-av.fr ! Plus d’infos …

26 octobre 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Bravo à notre lauréat du FIFAC

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement Zycopolis Production et son équipe pour son prix obtenu au Festival International du Film documentaire Amazonie-Caraïbes qui s’est tenu du 12 au 16 octobre à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane. Prix du public pour Big In Jazz Collective, de Marina Jallier.

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement Zycopolis Production et son équipe pour son prix obtenu au Festival International du Film documentaire Amazonie-Caraïbes qui s’est tenu du 12 au 16 octobre à Saint-Laurent-du-Maroni, en Guyane. Prix du public pour Big In Jazz Collective, de Marina …

22 octobre 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
COMMUNIQUÉ : Altice Media, les syndicats de producteurs et de distributeurs audiovisuels ainsi que les sociétés d’auteurs signent les deux premiers accords interprofessionnels qui s’inscrivent dans le cadre du futur décret applicable à la TNT

24 septembre 2021Actus-SPIactus-spi
Bravo à nos lauréats du Festival de la Fiction !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus au Festival de la Fiction de La Rochelle – édition 2021. 

Prix de la meilleure série 26 minutes

Prix de la meilleure musique

Stalk (saison 2) de Simon Bouisson

(France Télévisions – Slash)

SILEX

Prix de la meilleure série de moins de 20 minutes

Patience mon amour de Camille Duvelleroy

(Arte)

BACHIBOUZOUK

Prix de la meilleure comédie

La vengeance au triple galop d’Alex Lutz

(Canal +)

SUPERMOUCHE PRODUCTIONS

Prix de la meilleure réalisation

Jeune espoir féminin : Louisiane Gouverneur

Clèves de Rodolphe Tissot

(Arte)

AVENUE B PRODUCTIONS

Prix de la meilleure interprétation masculine

Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ? de Marie Garel-Weiss

(Arte)

24 MAI PRODUCTION

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus au Festival de la Fiction de La Rochelle – édition 2021.  Prix de la meilleure série 26 minutes Prix de la meilleure musique Stalk (saison 2) de Simon Bouisson (France Télévisions – Slash) SILEX Prix de la meilleure série de moins de 20 minutes Patience mon amour de Camille Duvelleroy (Arte) BACHIBOUZOUK Prix de la meilleure comédie La vengeance au triple galop d’Alex Lutz (Canal +) SUPERMOUCHE PRODUCTIONS Prix de la meilleure réalisation Jeune espoir féminin : Louisiane Gouverneur Clèves de Rodolphe Tissot (Arte) AVENUE B PRODUCTIONS Prix de la meilleure interprétation masculine Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ? de Marie Garel-Weiss (Arte) 24 MAI …

20 septembre 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Webinaire Administrateurs de production – 24 septembre à 10h00

9 septembre 2021Actus-SPIactus-spi
Recherche Bureau dans espace partagé – 1 ou 2 postes

La société Keren Production recherche pour compléter son établissement caennais, un ou deux postes dans un espace partagé (ou petit bureau qui ferme). Idéalement 9ème, 10ème, 11ème, ligne 9…

Keren produit essentiellement des documentaires pour la télévision et le cinéma.

contact : samuel.moutel@keren-production.fr

La société Keren Production recherche pour compléter son établissement caennais, un ou deux postes dans un espace partagé (ou petit bureau qui ferme). Idéalement 9ème, 10ème, 11ème, ligne 9… Keren produit essentiellement des documentaires pour la télévision et le cinéma. contact : …

7 septembre 2021Annoncesannonces
Le SPI à Séries Mania : Retour en images

Le SPI a eu le plaisir de vous accueillir sur son stand au Business lounge !

Le SPI a tenu une réunion avec ses adhérent.e.s pour échanger sur l’indépendance et la concentration dans le secteur de la production.

Intervention du SPI avec la coordination des producteurs indépendants (CEPI) : “La directive SMA une bonne mesure pour les producteurs indépendants ?”

>> Oui, il faut poursuivre et favoriser la diversité des créations originales indépendantes.

Le SPI a eu le plaisir de vous accueillir sur son stand au Business lounge ! Le SPI a tenu une réunion avec ses adhérent.e.s pour échanger sur l’indépendance et la concentration dans le secteur de la production. Intervention du SPI avec la coordination des producteurs indépendants (CEPI) : “La directive SMA une bonne mesure pour les producteurs indépendants ?” >> Oui, il faut poursuivre et favoriser la diversité des créations originales …

2 septembre 2021Actus-SPIactus-spi
Archipel 33 recherche un.e Chef.fe Comptable

Archipel 33 recherche un.e Chef.fe Comptable

Domaines : Cinéma (Archipel 35) & Télévision (Archipel 33) – 5 permanents

 

Description du poste :

Préparation des bilans

Gestion des relations CAC et Expert Comptable

Gestion et prévisions de trésorerie

Gestion des relations bancaires

Gestion analytique des dépenses

Établissement des fiches de paie (permanents et intermittents)

DSN et autres charges sociales

Déclarations fiscales (TVA, CFE, CVAE, etc)

Situations des productions

Administration de la production des films en préparation et en finition

Certification des comptes des films

Gestion du crédit d’impôt des films

 

Profil recherché :

Expérience : 5 ans dans le secteur audiovisuel (Cinéma et TV)

Titulaire d’un diplôme bac +2 dans la comptabilité

Maîtrise des logiciels Xotis (Studio, Louma), Word et Excel

Bon niveau d’autonomie

 

Type de contrat et Date de prise de fonction :

Poste en CDI à pourvoir immédiatement

 

Infos complémentaires :

Rémunération envisagée : selon profil

Lieu: Paris 3ème

 

Modalités :

Merci d’envoyer CV+ LM à : archipel@archipel33.fr

Archipel 33 recherche un.e Chef.fe Comptable Domaines : Cinéma (Archipel 35) & Télévision (Archipel 33) – 5 permanents   Description du poste : Préparation des bilans Gestion des relations CAC et Expert Comptable Gestion et prévisions de trésorerie Gestion des relations bancaires Gestion analytique des dépenses Établissement des fiches de paie (permanents et intermittents) DSN et autres charges sociales Déclarations fiscales (TVA, CFE, CVAE, etc) Situations des productions Administration de la production des films en préparation et en finition Certification des comptes des films Gestion du crédit d’impôt des films   Profil recherché : Expérience : 5 ans dans le secteur audiovisuel (Cinéma et TV) Titulaire d’un diplôme bac +2 dans la comptabilité Maîtrise des logiciels Xotis (Studio, Louma), Word et Excel Bon niveau d’autonomie   Type de contrat et Date de prise de fonction : Poste en CDI à pourvoir immédiatement   Infos complémentaires : Rémunération envisagée : selon profil Lieu: Paris 3ème   Modalités : Merci d’envoyer CV+ LM …

31 août 2021Annoncesannonces
Bravo à nos adhérents pour leurs sélections obtenues à Séries Mania et au Festival de la Fiction !

Ces sélections illustrent la vitalité constante et le dynamisme de la production française indépendante en séries et unitaires de fiction.

Sélections Séries Mania :

>> Nouvelles saisons inédites :

Les Engagés : XAOC de Sullivan Le Postec

ASTHARTÉ ET COMPAGNIE

Mytho (saison 2) de Fabrice Gobert

UNITÉ

>> Nuits des comédies :

Les tribulations de Georges et Fernand de Olivier Riche, David Merlin-Dufey

DUNK FILMS

Sélections en compétition du Festival de la Fiction de La Rochelle :

>> Sélection Unitaires :

Clèves de Rodolphe Tissot

AVENUE B PRODUCTION

Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ? de Marie Garel-Weiss

24 MAI PRODUCTION

La vengeance en triple galop d’Alex Lutz

SUPERMOUCHE PRODUCTION

>> Sélection Séries de 26 minutes :

Stalk (Saison 2) de Rémi Silk Binisti

SILEX FILMS

>> Sélection Séries de 52 minutes :

Balthazar (Saison 4) de Franck Brett

BEAUBOURG STORIES

Ces sélections illustrent la vitalité constante et le dynamisme de la production française indépendante en séries et unitaires de fiction. Sélections Séries Mania : >> Nouvelles saisons inédites : Les Engagés : XAOC de Sullivan Le Postec ASTHARTÉ ET COMPAGNIE Mytho (saison 2) de Fabrice Gobert UNITÉ >> Nuits des comédies : Les tribulations de Georges et Fernand de Olivier Riche, David Merlin-Dufey DUNK FILMS Sélections en compétition du Festival de la Fiction de La Rochelle : >> Sélection Unitaires : Clèves de Rodolphe Tissot AVENUE B PRODUCTION Qu’est-ce qu’on va faire de Jacques ? de Marie Garel-Weiss 24 MAI PRODUCTION La vengeance en triple galop d’Alex Lutz SUPERMOUCHE PRODUCTION >> Sélection Séries de 26 minutes : Stalk (Saison 2) de Rémi Silk Binisti SILEX FILMS >> Sélection Séries de 52 minutes : Balthazar (Saison 4) de Franck Brett BEAUBOURG …

26 août 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI félicite vivement ses adhérents pour le soutien obtenu à l’occasion du « Choc de modernisation » du CNC

Les studios d’animation Foliascope et Gao Shan Pictures ont reçu le soutien du CNC dans le cadre du « Choc de modernisation de l’appareil de production », respectivement pour leurs projets intitulés « Sustainable stopmotion studio 2.0 » et « Extension virtualisée d’un studio d’animation ».

Cette mesure mise en place par le CNC, dans le cadre du plan de relance, permet d’accompagner la modernisation numérique et durable de l’appareil de production, en Métropole et en Outre-mer. 

Le SPI est particulièrement sensible à l’égalité des chances données aux projets quel que soit leur lieu d’établissement. Les producteurs doivent être soutenus sur l’ensemble du territoire français afin de faire vivre les talents et le tissu industriel de notre secteur dans la perspective d’un rayonnement international renforcé.

Le SPI appuie par ailleurs la démarche du CNC en matière d’écoresponsabilité. Conscients des enjeux liés à la transition écologique et énergétique du secteur, qui nous concerne toutes et tous en tant que chefs d’entreprises et citoyens, les producteurs et productrices du SPI ont souhaité la mise en place d’un groupe de travail interne pour réfléchir à ces questions.  Ces travaux permettront aux quatre collèges du SPI (animation, audiovisuel, court métrage et long métrage) de formuler des propositions destinées à inciter les acteurs de la production à de meilleures pratiques et également à accompagner le plan “Action ! Pour une politique publique de transition écologique et énergétique dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de l’image animée” du CNC. 

Les studios d’animation Foliascope et Gao Shan Pictures ont reçu le soutien du CNC dans le cadre du « Choc de modernisation de l’appareil de production », respectivement pour leurs projets intitulés « Sustainable stopmotion studio 2.0 » et « Extension virtualisée d’un studio d’animation ». Cette mesure mise en place par le CNC, dans le cadre du plan de relance, permet d’accompagner la modernisation numérique et durable de l’appareil de production, en Métropole et en Outre-mer.  Le SPI est particulièrement sensible à l’égalité des chances données aux projets quel que soit leur lieu d’établissement. Les producteurs doivent être soutenus sur l’ensemble du territoire français afin de faire vivre les talents et le tissu industriel de notre secteur dans la perspective d’un rayonnement international renforcé. Le SPI appuie par ailleurs la démarche du CNC en matière d’écoresponsabilité. Conscients des enjeux liés à la transition écologique et énergétique du secteur, qui nous concerne toutes et tous en tant que chefs d’entreprises et citoyens, les producteurs et productrices du SPI ont souhaité la mise en place d’un groupe de travail interne pour réfléchir à ces questions.  Ces travaux permettront aux quatre collèges du SPI (animation, audiovisuel, court métrage et long métrage) de formuler des propositions destinées à inciter les acteurs de la production à de meilleures pratiques et également à accompagner le plan “Action ! Pour une politique publique de transition écologique et énergétique dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et de l’image animée” du …

23 juillet 2021Actus-SPIactus-spi
La présence du SPI au 74ème Festival international du Film de Cannes (du 6 au 17 juillet 2021)

Le Pavillon du SPI au Village International (Riviera n° 103) a accueilli chaque jour des événements spécifiques réservés à nos adhérents, et des rendez-vous ou interviews presse pour les producteurs du SPI présents à Cannes. Programme chargé sur lequel nous revenons en photos…

Nous avons notamment reçu…

*Mercredi 7 juillet – à 14h30 : Rencontre du SPI avec les filiales Cinéma et Distribution de M6

*Jeudi 8 juillet – à 10h30 : Rencontre avec Manuel Alduy et filiales Cinéma de France Télévisions & à 14h30 rencontre avec Laurent Hassid pour CANAL +

*Vendredi 9 juillet – à 14h30 : Table-ronde du SPI sur la Transition écologique et énergétique de la filière Cinéma avec Mari Jo Winkler-Ioffreda et Corinne Weber (PGA Green, Poductrices de Stillwater), Michel Gomez (Mission Cinéma de la Ville de Paris), Baptiste Heynemann (CST, Ecoprod), Ilan Urroz (Foliascope) et Louise Lebecq (SPI)

*Samedi 10 juillet – à 14h30 : Rencontre du SPI avec l’équipe d’OCS

*Dimanche 11 juillet : Journée européenne

– 14h30 avec Juliette Prissard, Déléguée générale d’Eurocinéma

– à 15h30 : Rencontre avec Margaux Lacoste (Europe Creative et Programme Médias)

– à 16h30 : Rencontre avec Thierry Hugot et Iris Cadoux (Eurimages)

*Lundi 12 juillet – à 10h30 : Rencontre SPI Animation (table-ronde) “Le Financement spécifique de l’animation” et de 17h00 à 21h30 : Gros succès le lundi soir pour le traditionnel Cocktail du SPI, réalisé sur notre Pavillon… Qui a accueilli environ 200 personnes au total.

*Mardi 13 juillet – à 14h30 : Rencontre SPI-CNC (Magali Valente, Mathieu Fournet) et à 16h30 : Rencontre SPI Court-métrage : “Le passage du Court au Long”

La terrasse du SPI

Le Pavillon et la terrasse ont également été ouverts pendant tout le Festival pour accueillir les producteurs présents à Cannes qui souhaitaient y organiser leurs rendez-vous professionnels ou rencontres avec des journalistes ou institutionnels. Nous avons ainsi pu y recevoir de manière informelle les responsables du CNC, de France Télévisions, d’AUDIENS, des Syndicats de salariés, des autres Syndicats de Producteurs, du Ministère de la Culture, du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, du Ministère des Armées, de France Média Monde, d’Unifrance, de la SCAM, de la SACD, de l’Union Européenne… Et des films comme Freda ou H6, en compétition officielle, y ont organisé rencontres presse, photocall, interview télévisées…

Un grand merci collectif à l’équipe SPI – Cannes 2021, Equipe Billetterie Anne-Sophie et Laurie, Equipe Pavillon Brahim et Romain.

Le Pavillon du SPI au Village International (Riviera n° 103) a accueilli chaque jour des événements spécifiques réservés à nos adhérents, et des rendez-vous ou interviews presse pour les producteurs du SPI présents à Cannes. Programme chargé sur lequel nous revenons en photos… Nous avons notamment reçu… *Mercredi 7 juillet – à 14h30 : Rencontre du SPI avec les filiales Cinéma et Distribution de M6 *Jeudi 8 juillet – à 10h30 : Rencontre avec Manuel Alduy et filiales Cinéma de France Télévisions & à 14h30 rencontre avec Laurent Hassid pour CANAL + *Vendredi 9 juillet – à 14h30 : Table-ronde du SPI sur la Transition écologique et énergétique de la filière Cinéma avec Mari Jo Winkler-Ioffreda et Corinne Weber (PGA Green, Poductrices de Stillwater), Michel Gomez (Mission Cinéma de la Ville de Paris), Baptiste Heynemann (CST, Ecoprod), Ilan Urroz (Foliascope) et Louise Lebecq (SPI) *Samedi 10 juillet – à 14h30 : Rencontre du SPI avec l’équipe d’OCS *Dimanche 11 juillet : Journée européenne – 14h30 avec Juliette Prissard, Déléguée générale d’Eurocinéma – à 15h30 : Rencontre avec Margaux Lacoste (Europe Creative et Programme Médias) – à 16h30 : Rencontre avec Thierry Hugot et Iris Cadoux (Eurimages) *Lundi 12 juillet – à 10h30 : Rencontre SPI Animation (table-ronde) “Le Financement spécifique de l’animation” et de 17h00 à 21h30 : Gros succès le lundi soir pour le traditionnel Cocktail du SPI, réalisé sur notre Pavillon… Qui a accueilli environ 200 personnes au total. *Mardi 13 juillet – à 14h30 : Rencontre SPI-CNC (Magali Valente, Mathieu Fournet) et à 16h30 : Rencontre SPI Court-métrage : “Le passage du Court au Long” La terrasse du SPI Le Pavillon et la terrasse ont également été ouverts pendant tout le Festival pour accueillir les producteurs présents à Cannes qui souhaitaient y organiser leurs rendez-vous professionnels ou rencontres avec des journalistes ou institutionnels. Nous avons ainsi pu y recevoir de manière informelle les responsables du CNC, de France Télévisions, d’AUDIENS, des Syndicats de salariés, des autres Syndicats de Producteurs, du Ministère de la Culture, du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, du Ministère des Armées, de France Média Monde, d’Unifrance, de la SCAM, de la SACD, de l’Union Européenne… Et des films comme Freda ou H6, en compétition officielle, y ont organisé rencontres presse, photocall, interview télévisées… Un grand merci collectif à l’équipe SPI – Cannes 2021, Equipe Billetterie Anne-Sophie et Laurie, Equipe Pavillon Brahim et …

22 juillet 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Guide de préconisations de sécurité sanitaire pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire (version : juillet 2021)

Les partenaires sociaux de la production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire ont actualisé le « Guide de préconisations sanitaires pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire » dans le cadre des comités centraux d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CCHSCT) de branche.

L’expérience a démontré que ce guide s’est avéré utile aux productions pour les accompagner dans l’organisation de leurs tournages. Cette nouvelle version tient compte des dernières évolutions des textes réglementaires, des recommandations du ministère du travail et des autorités sanitaires (notamment : décret n° 2021-699 du 1er juin 2021, dernière version : 20 juillet 2021, et protocole national, dernière version : 30 juin 2021)

Ce guide constitue un socle commun de prévention spécifique à l’activité de production ; il est une déclinaison opérationnelle de l’obligation de sécurité de l’employeur et complémentaire aux dispositions nationales (notamment le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise publié par le ministère du travail).

Ses différents chapitres vous proposent des recommandations organisationnelles et sanitaires et des pistes de réflexion vous permettant d’anticiper les questions que peuvent poser le lancement d’un nouveau projet ou la reprise d’une activité.

Toutes les préconisations doivent être adaptées au cas par cas à chaque projet en fonction des effectifs, de l’environnement de travail, de la nature des activités, etc. 

Un addendum complète cette nouvelle version du guide pour vous permettre d’identifier les évolutions majeures.

Ressources utiles :

Coordonnées des médecins du travail référents (CMB) :

Coordonnées des délégués des CCHSCT :

Les partenaires sociaux de la production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire ont actualisé le « Guide de préconisations sanitaires pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire » dans le cadre des comités centraux d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CCHSCT) de branche. L’expérience a démontré que ce guide s’est avéré utile aux productions pour les accompagner dans l’organisation de leurs tournages. Cette nouvelle version tient compte des dernières évolutions des textes réglementaires, des recommandations du ministère du travail et des autorités sanitaires (notamment : décret n° 2021-699 du 1er juin 2021, dernière version : 20 juillet 2021, et protocole national, dernière version : 30 juin 2021).  Ce guide constitue un socle commun de prévention spécifique à l’activité de production ; il est une déclinaison opérationnelle de l’obligation de sécurité de l’employeur et complémentaire aux dispositions nationales (notamment le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise publié par le ministère du travail). Ses différents chapitres vous proposent des recommandations organisationnelles et sanitaires et des pistes de réflexion vous permettant d’anticiper les questions que peuvent poser le lancement d’un nouveau projet ou la reprise d’une activité. Toutes les préconisations doivent être adaptées au cas par cas à chaque projet en fonction des effectifs, de l’environnement de travail, de la nature des activités, etc.  Un addendum complète cette nouvelle version du guide pour vous permettre d’identifier les évolutions majeures. Ressources utiles : Coordonnées des médecins du travail référents (CMB) : Médecin coordinateur : Dr Claude David Markus CD.MARKUS@cmb.asso.fr Médecin référent cinéma : Dr Marie Christine Tran MC.TRAN@cmb.asso.fr Médecin référent audiovisuel : Dr Vy Sock V.SOCK@cmb.asso.fr Coordonnées des délégués des CCHSCT : CCHSCT Cinéma : M. Didier Carton didier.carton@cchscinema.org  CCHSCT Audiovisuel : Mme Ghania Tabourga …

20 juillet 2021Actus-SPIactus-spi
Palmarès Festival de Cannes 2021

Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus en Sélection Officielle du 74ème Festival de Cannes (6-17 juillet 2021), que ce soit en compétition ou hors compétition ainsi que dans les sélections parallèles.

COMPÉTITION OFFICIELLE :

  • Longs métrages :

*Palme d’or 

Titane de Julia Ducournau / KAZAK PRODUCTIONS

*Prix de la Mise en Scène

Annette de Leos Carax / CG CINÉMA

*Prix du Jury 

Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid / LES FILMS DU BAL

COMPÉTITIONS PARALLÈLES :

  • Quinzaine des Réalisateurs 

*Label Europa Cinemas du meilleur film européen

A Chiara de Jonas Carpignano / HAUT ET COURT

  • Semaine de la Critique 

*Prix Fondation Gan à la Diffusion

Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre / KIDAM

*Prix SACD

Olga de Elie Grappe / CINEMA DEFACTO

  • Prix UniFrance du court métrage

*Prix spécial du jury

Horacio de Caroline Cherrier / IKKI FILMS

*Mention spéciale du jury et Mention spéciale du jury des jeunes professionnels

Haut les cœurs de Adrian Moyse Dullin / PUNCHLINE CINEMA

*Mention spéciale du jury

Le Bain d’Anissa Daoud / LA LUNA PRODUCTIONS

*Prix Grand Action et prix RTBF

L’Inspection de Caroline Brami et Frédéric Bas / GOGOGO FILMS

*Prix du jury des jeunes et Prix Movistar+

Le Monde en soi de Sandrine Stoïanov et Jean-Charles Finck / CAÏMANS PRODUCTIONS

Autres Prix :  

*Œil d’Or de la Scam

 A night of knowing nothing de Payal Kapadia / PETIT CHAOS

*Mention spéciale du jury du prix des cinémas Art et Essai décerné par l’AFCAE

La Fracture de Catherine Corsini / CHAZ PRODUCTIONS

*Prix du cinéma positif 

Haut et Fort de Nabil Ayouch / UNITÉ DE PRODUCTION

*Queer Palm

La Fracture de Catherine Corsini / CHAZ PRODUCTIONS

*Prix de la meilleure expérience interactive – CANNES XR

The Hangman at Home de Michelle et Uri Kranot / FLORÉAL FILMS & MIYU PRODUCTIONS

*25ème prix François Chalais, « Mention découverte»

Freda de Gessica Généus / SANOSI PRODUCTIONS

Tous ces prix remportés par les producteurs indépendants français nous honorent à l’issue d’une année si exceptionnellement difficile pour toute la filière de la création. 

Le SPI félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus en Sélection Officielle du 74ème Festival de Cannes (6-17 juillet 2021), que ce soit en compétition ou hors compétition ainsi que dans les sélections parallèles. COMPÉTITION OFFICIELLE : Longs métrages : *Palme d’or  Titane de Julia Ducournau / KAZAK PRODUCTIONS *Prix de la Mise en Scène Annette de Leos Carax / CG CINÉMA *Prix du Jury  Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid / LES FILMS DU BAL COMPÉTITIONS PARALLÈLES : Quinzaine des Réalisateurs  *Label Europa Cinemas du meilleur film européen A Chiara de Jonas Carpignano / HAUT ET COURT Semaine de la Critique  *Prix Fondation Gan à la Diffusion Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre / KIDAM *Prix SACD Olga de Elie Grappe / CINEMA DEFACTO Prix UniFrance du court métrage *Prix spécial du jury Horacio de Caroline Cherrier / IKKI FILMS *Mention spéciale du jury et Mention spéciale du jury des jeunes professionnels Haut les cœurs de Adrian Moyse Dullin / PUNCHLINE CINEMA *Mention spéciale du jury Le Bain d’Anissa Daoud / LA LUNA PRODUCTIONS *Prix Grand Action et prix RTBF L’Inspection de Caroline Brami et Frédéric Bas / GOGOGO FILMS *Prix du jury des jeunes et Prix Movistar+ Le Monde en soi de Sandrine Stoïanov et Jean-Charles Finck / CAÏMANS PRODUCTIONS Autres Prix :   *Œil d’Or de la Scam  A night of knowing nothing de Payal Kapadia / PETIT CHAOS *Mention spéciale du jury du prix des cinémas Art et Essai décerné par l’AFCAE La Fracture de Catherine Corsini / CHAZ PRODUCTIONS *Prix du cinéma positif  Haut et Fort de Nabil Ayouch / UNITÉ DE PRODUCTION *Queer Palm La Fracture de Catherine Corsini / CHAZ PRODUCTIONS *Prix de la meilleure expérience interactive – CANNES XR The Hangman at Home de Michelle et Uri Kranot / FLORÉAL FILMS & MIYU PRODUCTIONS *25ème prix François Chalais, « Mention découverte» Freda de Gessica Généus / SANOSI PRODUCTIONS Tous ces prix remportés par les producteurs indépendants français nous honorent à l’issue d’une année si exceptionnellement difficile pour toute la filière de la …

19 juillet 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
OFFRE D’EMPLOI COORDINATEUR DES PRODUCTIONS (H/F)

Sous la direction de la directrice administrative et financière, le coordinateur des productions aura pour principales missions transversales au groupe : La gestion et le suivi des Fonds de soutien CNC

Le dépôt des demandes d’autorisation préalable et définitive CNC et Crédit d’impôts Dépôt de dossiers de demande de subvention

La gestion et le suivi administratifs des appels d’offres Redditions de comptes RNPP aux ayants-droit : saisie dans le logiciel DABAZ des relevés d’exploitations des distributeurs et préparation des reversements aux ayants droits.

Déclarations Procirep, Angoa, Screenrights et autres sociétés de gestion collective internationales DABAZ : veille à la bonne tenue des projets et productions sur DABAZ Facturation clients du Groupe

5 ans d’expérience minimum dans le secteur audiovisuel Maîtrise de Word et Excel, la connaissance de Dabaz serait un plus.

Bon niveau d’anglais écrit Qualités d’organisation, de rigueur, de réactivité et de gestion des priorités

Aisance relationnelle, esprit d’équipe Appétence pour le documentaire, la fiction, le spectacle vivant et la réalité virtuelle.

Poste en CDI à pourvoir immédiatement, Rémunération envisagée : selon profil + 50% pass Navigo +TR Lieu : Paris 11ème

Merci d’envoyer CV + LM : cdelaunay@cameralucida.fr  

TÉLÉCHARGER L’OFFRE

Sous la direction de la directrice administrative et financière, le coordinateur des productions aura pour principales missions transversales au groupe : La gestion et le suivi des Fonds de soutien CNC Le dépôt des demandes d’autorisation préalable et définitive CNC et Crédit d’impôts Dépôt de dossiers de demande de subvention La gestion et le suivi administratifs des appels d’offres Redditions de comptes RNPP aux ayants-droit : saisie dans le logiciel DABAZ des relevés d’exploitations des distributeurs et préparation des reversements aux ayants droits. Déclarations Procirep, Angoa, Screenrights et autres sociétés de gestion collective internationales DABAZ : veille à la bonne tenue des projets et productions sur DABAZ Facturation clients du Groupe 5 ans d’expérience minimum dans le secteur audiovisuel Maîtrise de Word et Excel, la connaissance de Dabaz serait un plus. Bon niveau d’anglais écrit Qualités d’organisation, de rigueur, de réactivité et de gestion des priorités Aisance relationnelle, esprit d’équipe Appétence pour le documentaire, la fiction, le spectacle vivant et la réalité virtuelle. Poste en CDI à pourvoir immédiatement, Rémunération envisagée : selon profil + 50% pass Navigo +TR Lieu : Paris 11ème Merci d’envoyer CV + LM : cdelaunay@cameralucida.fr   TÉLÉCHARGER …

1 juillet 2021Annoncesannonces
Sous loue Bureaux partagés – Paris/Bastille – 40m2 + espaces communs

Dans grand espace partagé de 120 M2 avec belle hauteur sous plafond, entièrement rénové en 2020, au coeur du quartier de Bastille, nous sous-louons un espace de 40 m2 (4 à 6 postes) + espaces communs disponibles (entrée, salle de réunion, wc/point d’eau et kitchenette équipée). Loyer CC incluses (dont EDF, Assurance & Ménage) : 1 250 € HT. Possibilité de partager Internet Haut-débit, imprimante laser Samsung toutes fonctions. Contacter Les Films du Cygne : 01 47 00 17 03 – info@lesfilmsducygne.com (Jonathan ou Alexandre)  

Dans grand espace partagé de 120 M2 avec belle hauteur sous plafond, entièrement rénové en 2020, au coeur du quartier de Bastille, nous sous-louons un espace de 40 m2 (4 à 6 postes) + espaces communs disponibles (entrée, salle de réunion, wc/point d’eau et kitchenette équipée). Loyer CC incluses (dont EDF, Assurance & Ménage) : 1 250 € HT. Possibilité de partager Internet Haut-débit, imprimante laser Samsung toutes fonctions. Contacter Les Films du Cygne : 01 47 00 17 03 – info@lesfilmsducygne.com (Jonathan ou Alexandre) …

29 juin 2021Annoncesannonces
Bravo à nos lauréats du Sunny Side of the Doc et des Étoiles de la Scam !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus à la 32ème édition du Sunny Side of the Doc ainsi qu’aux Étoiles de la Scam.

En documentaire comme en narration immersive, les membres du SPI illustrent la vitalité de la création indépendante.

32ème édition du Sunny Side of the Doc :

> Prix du meilleur pitch Science

Music’s superpowers de Jacques Mitsch / CPB FILMS

> Grand Prix PIXII

Lady Sapiens, l’expérience (VR) de Camille Duvelleroy / LITTLE BIG STORY

> Meilleur Talent hub Women in doc

Faire corps de Noëlie Giraud / LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE

> Prix Jackson Wild

Our forest de Marc Dozier, Jérôme Bouvier, Quincy Russell, Hamid Sardar-Hafkhami, Mike Magidson / LATO SENSU PRODUCTIONS

Étoiles de la Scam 2021 :

Au-delà des mers, rêves de théâtre de Marie Maffre / DAY FOR NIGHT PRODUCTIONS

Celui qui danse d’Olivier Lemaire / AGAT FILMS & CIE

De cendres et de braises de Manon Ott / TS PRODUCTIONS

Il n’y aura plus de nuit d’Eléonore Weber / PERSPECTIVE FILMS

Invisibles, les travailleurs du clic d’Henri Poulain / STORY CIRCUS

Mille fois recommencer de Daniela de Felice / ALTER EGO PRODUCTION

Ne croyez surtout pas que je hurle de Frank Beauvais / LES FILMS DU BELIER & LES FILMS HATARI

Parler avec les morts de Taina Tervonen / TS PRODUCTIONS

Que l’amour de Laétitia Mikles / ALTER EGO PRODUCTION

Renault 12 de Mohamed El Khatib / LES FILMS D’ICI

Le Temps des ouvriers – 3. Le Temps à la chaîne (1880-1935) de Stan Neumann / LES FILMS D’ICI

Un été à la Garoupe de François Lévy-Kuentz / MELISANDE FILMS

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents et leurs équipes pour leurs prix obtenus à la 32ème édition du Sunny Side of the Doc ainsi qu’aux Étoiles de la Scam. En documentaire comme en narration immersive, les membres du SPI illustrent la vitalité de la création indépendante. 32ème édition du Sunny Side of the Doc : > Prix du meilleur pitch Science Music’s superpowers de Jacques Mitsch / CPB FILMS > Grand Prix PIXII Lady Sapiens, l’expérience (VR) de Camille Duvelleroy / LITTLE BIG STORY > Meilleur Talent hub Women in doc Faire corps de Noëlie Giraud / LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE > Prix Jackson Wild Our forest de Marc Dozier, Jérôme Bouvier, Quincy Russell, Hamid Sardar-Hafkhami, Mike Magidson / LATO SENSU PRODUCTIONS Étoiles de la Scam 2021 : Au-delà des mers, rêves de théâtre de Marie Maffre / DAY FOR NIGHT PRODUCTIONS Celui qui danse d’Olivier Lemaire / AGAT FILMS & CIE De cendres et de braises de Manon Ott / TS PRODUCTIONS Il n’y aura plus de nuit d’Eléonore Weber / PERSPECTIVE FILMS Invisibles, les travailleurs du clic d’Henri Poulain / STORY CIRCUS Mille fois recommencer de Daniela de Felice / ALTER EGO PRODUCTION Ne croyez surtout pas que je hurle de Frank Beauvais / LES FILMS DU BELIER & LES FILMS HATARI Parler avec les morts de Taina Tervonen / TS PRODUCTIONS Que l’amour de Laétitia Mikles / ALTER EGO PRODUCTION Renault 12 de Mohamed El Khatib / LES FILMS D’ICI Le Temps des ouvriers – 3. Le Temps à la chaîne (1880-1935) de Stan Neumann / LES FILMS D’ICI Un été à la Garoupe de François Lévy-Kuentz / MELISANDE …

25 juin 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI au Sunny Side – Conférence de presse : “Documentaire Année Zéro, la relance”

Ce midi s’est tenue la conférence de presse du SPI dans le cadre de l’édition numérique du Sunny Side of the Doc

Le SPI a fait des propositions pour lancer un plan de relance général du documentaire.

#DocumentaireAnneeZero C’est parti !

Ce midi s’est tenue la conférence de presse du SPI dans le cadre de l’édition numérique du Sunny Side of the Doc Le SPI a fait des propositions pour lancer un plan de relance général du documentaire. #DocumentaireAnneeZero C’est parti …

23 juin 2021Actus-SPIactus-spi
PRESENTATION SUPPORT – Conférence SPI et USPA au Sunny Side : “Alerte sur le Documentaire de Création !”

Téléchargez la présentation support de la conférence de presse SPI et USPA qui s’est tenue le mardi 22 juin 2021 dans le cadre du Sunny Side of the Doc en cliquant ici.

Téléchargez la présentation support de la conférence de presse SPI et USPA qui s’est tenue le mardi 22 juin 2021 dans le cadre du Sunny Side of the Doc en cliquant …

22 juin 2021Actus-SPIactus-spi
Le SPI félicite chaleureusement ses producteurs et productrices pour les prix obtenus à l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy 2021
  • Longs métrages :

Prix du jury

Ma famille afghane de Michaela PAVLÁTOVÁ – SACREBLEU PRODUCTIONS 

Mention du jury

La Traversée de Florence MIAILHE –  XBO FILMS

  • Courts métrages :

Prix du jury

Easter Egg de Nicolas KEPPENSMIYU PRODUCTIONS

 Prix “Jean-Luc Xiberras” de la première œuvre

Hold Me Tight de Mélanie ROBERT-TOURNEURLA CLAIRIERE PRODUCTIONS

  • Films de télévision et de commande :

Prix du jury pour un spécial TV

Maman pleut des cordes de Hugo DE FAUCOMPRETLAÏDAK FILMS

  • Prix spéciaux :

Prix André-Martin pour un court métrage français

Maalbeek d’Ismaël Joffroy CHANDOUTISFILMS GRAND HUIT

Prix André-Martin pour un long métrage français

L’Extraordinaire Voyage de Marona d’Anca DAMIAN SACREBLEU PRODUCTIONS

Prix de la meilleure musique originale, avec le soutien de la SACEM, dans la catégorie courts métrages

Le Réveil des insectes de Stéphanie LANSAQUE et François LEROYOFFSHORE

Prix du jury junior CANAL+

Un caillou dans la chaussure d’Éric MONTCHAUD – XBO FILMS

Lauréats des pitchs MIFA

·      Longs métrages :

 Prix Cristal Publishing

Flow de Gints ZILBALODISSACREBLEU PRODUCTIONS

Prix Ciclic

In Waves de Phuong Mai NGUYENSILEX FILMS

Prix Ciclic

Porcelain Birds de Max PORTER et Ru KUWAHATAMIYU PRODUCTIONS

Prix TitraFilm

Sidi Kaba et la Porte du retour de Rony HOTINSPECIAL TOUCH STUDIOS

              

·      Courts métrages :

Prix Arte France

Gigi de Cynthia CALVIXBO FILMS

Prix SACD

Sulaimani de Vinnie BOSEGIRELLE PRODUCTION

          

·      Séries et spéciaux TV :

Prix Studios Alhambra

Prix TitraFilm

L’Ourse et l’Oiseau de Marie CAUDRYMIYU PRODUCTIONS

            

 Prix Ciclic

 Prix TitraFilm

Pour exister de Fabien CORRE et Kelsi PHUNG – LES ASTRONAUTES

Longs métrages : Prix du jury Ma famille afghane de Michaela PAVLÁTOVÁ – SACREBLEU PRODUCTIONS  Mention du jury La Traversée de Florence MIAILHE –  XBO FILMS Courts métrages : Prix du jury Easter Egg de Nicolas KEPPENS – MIYU PRODUCTIONS  Prix “Jean-Luc Xiberras” de la première œuvre Hold Me Tight de Mélanie ROBERT-TOURNEUR – LA CLAIRIERE PRODUCTIONS Films de télévision et de commande : Prix du jury pour un spécial TV Maman pleut des cordes de Hugo DE FAUCOMPRET – LAÏDAK FILMS Prix spéciaux : Prix André-Martin pour un court métrage français Maalbeek d’Ismaël Joffroy CHANDOUTIS – FILMS GRAND HUIT Prix André-Martin pour un long métrage français L’Extraordinaire Voyage de Marona d’Anca DAMIAN –  SACREBLEU PRODUCTIONS Prix de la meilleure musique originale, avec le soutien de la SACEM, dans la catégorie courts métrages Le Réveil des insectes de Stéphanie LANSAQUE et François LEROY – OFFSHORE Prix du jury junior CANAL+ Un caillou dans la chaussure d’Éric MONTCHAUD – XBO FILMS Lauréats des pitchs MIFA ·      Longs métrages :  Prix Cristal Publishing Flow de Gints ZILBALODIS – SACREBLEU PRODUCTIONS Prix Ciclic In Waves de Phuong Mai NGUYEN – SILEX FILMS Prix Ciclic Porcelain Birds de Max PORTER et Ru KUWAHATA – MIYU PRODUCTIONS Prix TitraFilm Sidi Kaba et la Porte du retour de Rony HOTIN – SPECIAL TOUCH STUDIOS                ·      Courts métrages : Prix Arte France Gigi de Cynthia CALVI – XBO FILMS Prix SACD Sulaimani de Vinnie BOSE – GIRELLE PRODUCTION            ·      Séries et spéciaux TV : Prix Studios Alhambra Prix TitraFilm L’Ourse et l’Oiseau de Marie CAUDRY – MIYU PRODUCTIONS               Prix Ciclic  Prix TitraFilm Pour exister de Fabien CORRE et Kelsi PHUNG – LES …

21 juin 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI félicite ses adhérents pour leurs 52 nominations en Sélection Officielle du 74ème Festival de Cannes (6-17 juillet 2021), que ce soit en Compétition ou Hors compétition (Un certain Regard, Cannes Premières, Le cinéma pour le climat), et dans les sélections parallèles, Semaine de la critique, Quinzaine des réalisateurs et ACID !

COMPETITION OFFICIELLE

Longs

Annette de Leos Carax (CG Cinéma)

Bergman Island de Mia Hansen-Love (CG Cinéma)

Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid (Les Films du Bal)

Haut et Fort de Nabil Ayouch (Unité de Production)

La Fracture de Catherine Corsini (CHAZ Productions)

Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun (Pili Films)

France de Bruno Dumont (3B Productions) 

Titane de Julia Ducournau (Kazak Productions)

Courts

Haut les Cœurs d’Adrian Moyse Dullin (Punchline Cinéma)

Sidéral de Carlos Segundo (Les Valseurs)

UN CERTAIN REGARD

Onoda – 10 000 nuits dans la jungle d’Arthur Harari (To Be Continued)

Freda de Gessica Généus (SaNoSi Productions)

Et il y eut un matin d’Eran Kolirin (Les Films Du Poisson)

Séances spéciales

Cahiers Noirs de Shlomi Elkabetz (Unité de Production)

CANNES PREMIERES

Serre-moi fort de Mathieu Amalric (Les Films Du Poisson)

Tromperie d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions)

Séances spéciales

H6 de Yé Yé (SaNoSi Productions)

Le marin des montagnes de Karim Aïnouz (MPM Film)

Les Héroïques de Maxime Roy (TS Productions)

CINEMA POUR LE CLIMAT

La Croisade de Louis Garrel (Why Not Productions)

Marcher sur l’eau d’Aïssa Maïga (Bonne Pioche Cinéma)

I Am So Sorry de Zhao Liang (Les Films d’Ici)

Bigger Than Us de Flore Vasseur (Elzévir Films)

La Panthère des neiges de Marie Amiguet (Le Bureau Films)

SEMAINE DE LA CRITIQUE

Longs

Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet (LFP- Les Films Pelléas)

Olga de Elie Grappe (Cinéma Defacto)

Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre (Kidam)

Bruno Reidal de Vincent Le Port (Capricci Films)

Petite nature de Samuel Theis (Avenue B Productions)

Une histoire d’amour et de désir de Leïla Bouzid (Blue Monday Productions)

Courts

Noir Soleil de Marie Larrivé (Respiro Productions)

Soldat Noir de Limmy Laporal-Tresor (Agat Films)

QUINZAINE DES REALISATEURS

Longs

A Chiara de Jonas Carpignano (Haut et Court)

Clara Sola de Nathalie Alvarez Mesen (Laïdak Films)

De bas étage de Yassine Qnia (Why Not Productions)

L’employeur et l’employé de Manuel Nieto Zas (Paraiso Production)

Entre les vagues d’Anaïs Volpé (Unité de production)

La Colline où rugissent les lionnes de Luana Bajrami (Vents contraires)

La Légende du Roi Crabe d’Alessio Rigo de Righi & Matteo Zoppis (Shellac Sud)

Neptune Frost de Saul Williams (Lizland Films)

A Night of Knowing Nothing de Payal Kapadia (Petit Chaos)

Retour à Reims (Fragments) de Jean-Gabriel Périot (Les Films de Pierre)

Face à la mer d’Ely Dagher (Andolfi Production)

Mon légionnaire de Rachel Lang (ChevalDeuxTrois)

Courts

Anxious Body de Yoriko Mizushiri (Miyu Productions)

Simone est partie de Mathilde Chavanne (Yukunkun Productions)

SELECTION ACID

Aya de Simon Coulibaly Gillard (Kidam)

Down with the King de Diego Ongaro (Moteur S’il Vous Plaît)

Ghost Song de Nicolas Peduzzi (Gogogo films)

Little Palestine, journal d’un siège, d’Abdallah Al-Khatib (Films de Force Majeure)

Soy libre de Laure Portier (Perspective Films)

ACID 2020 – Retour vers le futur

Les Affluents de Jessé Miceli (Perspective Films)

COMPETITION OFFICIELLE Longs Annette de Leos Carax (CG Cinéma) Bergman Island de Mia Hansen-Love (CG Cinéma) Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid (Les Films du Bal) Haut et Fort de Nabil Ayouch (Unité de Production) La Fracture de Catherine Corsini (CHAZ Productions) Lingui, les liens sacrés de Mahamat-Saleh Haroun (Pili Films) France de Bruno Dumont (3B Productions)  Titane de Julia Ducournau (Kazak Productions) Courts Haut les Cœurs d’Adrian Moyse Dullin (Punchline Cinéma) Sidéral de Carlos Segundo (Les Valseurs) UN CERTAIN REGARD Onoda – 10 000 nuits dans la jungle d’Arthur Harari (To Be Continued) Freda de Gessica Généus (SaNoSi Productions) Et il y eut un matin d’Eran Kolirin (Les Films Du Poisson) Séances spéciales Cahiers Noirs de Shlomi Elkabetz (Unité de Production) CANNES PREMIERES Serre-moi fort de Mathieu Amalric (Les Films Du Poisson) Tromperie d’Arnaud Desplechin (Why Not Productions) Séances spéciales H6 de Yé Yé (SaNoSi Productions) Le marin des montagnes de Karim Aïnouz (MPM Film) Les Héroïques de Maxime Roy (TS Productions) CINEMA POUR LE CLIMAT La Croisade de Louis Garrel (Why Not Productions) Marcher sur l’eau d’Aïssa Maïga (Bonne Pioche Cinéma) I Am So Sorry de Zhao Liang (Les Films d’Ici) Bigger Than Us de Flore Vasseur (Elzévir Films) La Panthère des neiges de Marie Amiguet (Le Bureau Films) SEMAINE DE LA CRITIQUE Longs Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Tacquet (LFP- Les Films Pelléas) Olga de Elie Grappe (Cinéma Defacto) Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre (Kidam) Bruno Reidal de Vincent Le Port (Capricci Films) Petite nature de Samuel Theis (Avenue B Productions) Une histoire d’amour et de désir de Leïla Bouzid (Blue Monday Productions) Courts Noir Soleil de Marie Larrivé (Respiro Productions) Soldat Noir de Limmy Laporal-Tresor (Agat Films) QUINZAINE DES REALISATEURS Longs A Chiara de Jonas Carpignano (Haut et Court) Clara Sola de Nathalie Alvarez Mesen (Laïdak Films) De bas étage de Yassine Qnia (Why Not Productions) L’employeur et l’employé de Manuel Nieto Zas (Paraiso Production) Entre les vagues d’Anaïs Volpé (Unité de production) La Colline où rugissent les lionnes de Luana Bajrami (Vents contraires) La Légende du Roi Crabe d’Alessio Rigo de Righi & Matteo Zoppis (Shellac Sud) Neptune Frost de Saul Williams (Lizland Films) A Night of Knowing Nothing de Payal Kapadia (Petit Chaos) Retour à Reims (Fragments) de Jean-Gabriel Périot (Les Films de Pierre) Face à la mer d’Ely Dagher (Andolfi Production) Mon légionnaire de Rachel Lang (ChevalDeuxTrois) Courts Anxious Body de Yoriko Mizushiri (Miyu Productions) Simone est partie de Mathilde Chavanne (Yukunkun Productions) SELECTION ACID Aya de Simon Coulibaly Gillard (Kidam) Down with the King de Diego Ongaro (Moteur S’il Vous Plaît) Ghost Song de Nicolas Peduzzi (Gogogo films) Little Palestine, journal d’un siège, d’Abdallah Al-Khatib (Films de Force Majeure) Soy libre de Laure Portier (Perspective Films) ACID 2020 – Retour vers le futur Les Affluents de Jessé Miceli (Perspective …

18 juin 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
RECHERCHE LOCATION OU SOUS LOCATION BUREAUX

Nous cherchons de nouveaux locaux pour la société Elda productions. Nous avons besoin de 3 ou 4 postes de travail + accès partagé imprimante/scan et si possible espace cuisine et réunion à partir du 15 juillet 2021. Idéalement :  République, Oberkampf, bastille, Grands Boulevards. 75010 / 75009 / 75003 / 75011.

Contact Elda productions : codelpech23@gmail.com / 06 62 51 17 12

Nous cherchons de nouveaux locaux pour la société Elda productions. Nous avons besoin de 3 ou 4 postes de travail + accès partagé imprimante/scan et si possible espace cuisine et réunion à partir du 15 juillet 2021. Idéalement :  République, Oberkampf, bastille, Grands Boulevards. 75010 / 75009 / 75003 / 75011. Contact Elda productions : codelpech23@gmail.com / 06 62 51 17 …

9 juin 2021Annoncesannonces
Le SPI félicite ses adhérents pour leurs nominations en Sélection Officielle du 74ème Festival de Cannes en Compétition ou Hors compétition (Un certain Regard, Cannes Premières)

Sélections Cannes 2021

COMPETITION OFFICIELLE

Annette de Leos Carax produit par CG Cinéma

Bergman Island de Mia Hansen-Love produit par CG Cinéma

Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid produit par Les Films du Bal

Haut et Fort de Nabil Ayouch produit par Unité de Production

La Fracture de Catherine Corsini produit par CHAZ Productions

Lingui de Mahamat-Saleh Haroun produit par Pili Films

France de Bruno Dumont produit par 3B Productions 

Titane de Julia Ducournau produit par Kazak Productions

UN CERTAIN REGARD

Freda de Gessica Généus produit par SaNoSi Productions 

Et il y eut un matin d’Eran Kolirin produit par Les Films Du Poisson

CANNES PREMIERES

Serre-moi fort de Mathieu Amalric produit par Les Films Du Poisson

Tromperie d’Arnaud Desplechin produit par Why Not Production

SEANCES SPECIALES

H6 de Yé Yé, produit par SaNoSi Productions

Le marin des montagnes de Karim Aïnouz produit par MPM Film

Sélections Cannes 2021 COMPETITION OFFICIELLE Annette de Leos Carax produit par CG Cinéma Bergman Island de Mia Hansen-Love produit par CG Cinéma Ha’berech (Le Genou d’Ahed) de Nadav Lapid produit par Les Films du Bal Haut et Fort de Nabil Ayouch produit par Unité de Production La Fracture de Catherine Corsini produit par CHAZ Productions Lingui de Mahamat-Saleh Haroun produit par Pili Films France de Bruno Dumont produit par 3B Productions  Titane de Julia Ducournau produit par Kazak Productions UN CERTAIN REGARD Freda de Gessica Généus produit par SaNoSi Productions  Et il y eut un matin d’Eran Kolirin produit par Les Films Du Poisson CANNES PREMIERES Serre-moi fort de Mathieu Amalric produit par Les Films Du Poisson Tromperie d’Arnaud Desplechin produit par Why Not Production SEANCES SPECIALES H6 de Yé Yé, produit par SaNoSi Productions Le marin des montagnes de Karim Aïnouz produit par MPM …

4 juin 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Résultats de l’enquête “Diagnostic-action covid-19”

Au mois de février, deux enquêtes en ligne ont été lancées par la CPNEF de l’audiovisuel, l’Afdas et le Ministère du travail afin :

  • de mesurer les conséquences de la crise sanitaire sur notre secteur ;
  • d’identifier les stratégies de relance post-covid-19 possibles ;
  • de proposer aux entreprises et aux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma des mesures de soutien adaptées.

540 entreprises et 1684 professionnels de l’audiovisuel ont répondu à ces enquêtes (production audiovisuelle, cinématographique et d’animation, prestation technique, radiodiffusion, télédiffusion).

Cette étude permet de disposer d’un état des lieux de la situation de l’emploi dans l’audiovisuel afin d’accompagner au mieux entreprises et salariés. Six pistes d’actions ont été identifiées pour faire face à la crise, accompagner les évolutions professionnelles et assurer l’avenir dans tous les secteurs de l’audiovisuel.

Consultez le rapport complet en cliquant ici.

Consultez la synthèse de l’étude en cliquant ici.

Au mois de février, deux enquêtes en ligne ont été lancées par la CPNEF de l’audiovisuel, l’Afdas et le Ministère du travail afin : de mesurer les conséquences de la crise sanitaire sur notre secteur ; d’identifier les stratégies de relance post-covid-19 possibles ; de proposer aux entreprises et aux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma des mesures de soutien adaptées. 540 entreprises et 1684 professionnels de l’audiovisuel ont répondu à ces enquêtes (production audiovisuelle, cinématographique et d’animation, prestation technique, radiodiffusion, télédiffusion). Cette étude permet de disposer d’un état des lieux de la situation de l’emploi dans l’audiovisuel afin d’accompagner au mieux entreprises et salariés. Six pistes d’actions ont été identifiées pour faire face à la crise, accompagner les évolutions professionnelles et assurer l’avenir dans tous les secteurs de l’audiovisuel. Consultez le rapport complet en cliquant ici. Consultez la synthèse de l’étude en cliquant …

2 juin 2021Actus-SPIactus-spi
La CEPI accueille le SPI comme nouveau membre

La CEPI, la coordination européenne des producteurs indépendants, accueille le SPI, le Syndicat des Producteurs Indépendants comme nouveau membre.

Le SPI rejoint la communauté de la CEPI qui regroupe 21 membres issus de 17 pays européens, représentant des producteurs indépendants à travers l’Europe.

Le SPI existe depuis 40 ans et désormais il rassemble près de 450 sociétés de productions indépendantes françaises (longs métrages, courts métrages, documentaires, fictions, captations de spectacles vivants, animation, VR…)

En tant que syndicat professionnel, le SPI négocie des accords globaux avec l’ensemble des partenaires des producteurs indépendants.

« Notre but est de protéger l’indépendance, la diversité et la liberté de création de nos producteurs. En rejoignant la CEPI et la coordination européenne des producteurs indépendants, le SPI prendra part au débat européen en cours, ce qui renforcera notre mission. » Déclare Emmanuelle Mauger, Déléguée générale adjointe du SPI.

« Nous sommes très heureux d’accueillir le SPI au sein de la CEPI, une communauté européenne de producteurs indépendants grandissante. En ces temps difficiles, plus que jamais il est important que les producteurs aient une voix forte pour les représenter. En rejoignant la CEPI, le SPI contribue à renforcer la voix de tous les producteurs. » Déclare Mathilde Fiquet, Secrétaire générale de la CEPI.

Bruxelles, le 1er juin 2021

La CEPI, la coordination européenne des producteurs indépendants, accueille le SPI, le Syndicat des Producteurs Indépendants comme nouveau membre. Le SPI rejoint la communauté de la CEPI qui regroupe 21 membres issus de 17 pays européens, représentant des producteurs indépendants à travers l’Europe. Le SPI existe depuis 40 ans et désormais il rassemble près de 450 sociétés de productions indépendantes françaises (longs métrages, courts métrages, documentaires, fictions, captations de spectacles vivants, animation, VR…) En tant que syndicat professionnel, le SPI négocie des accords globaux avec l’ensemble des partenaires des producteurs indépendants. « Notre but est de protéger l’indépendance, la diversité et la liberté de création de nos producteurs. En rejoignant la CEPI et la coordination européenne des producteurs indépendants, le SPI prendra part au débat européen en cours, ce qui renforcera notre mission. » Déclare Emmanuelle Mauger, Déléguée générale adjointe du SPI. « Nous sommes très heureux d’accueillir le SPI au sein de la CEPI, une communauté européenne de producteurs indépendants grandissante. En ces temps difficiles, plus que jamais il est important que les producteurs aient une voix forte pour les représenter. En rejoignant la CEPI, le SPI contribue à renforcer la voix de tous les producteurs. » Déclare Mathilde Fiquet, Secrétaire générale de la CEPI. Bruxelles, le 1er juin …

1 juin 2021Actus-SPIactus-spi
Félicitations à nos adhérents pour leurs sélections aux sessions de pitch lors de la 32è édition du Sunny Side of the Doc !!!

Catégorie : GLOBAL ISSUES

> ASIE-PACIFIQUE, LA NOUVELLE POUDRIERE d’Anne Loussouarn / Produit par Bonne Pioche Télévision

> SWINGING FIELDS de Sareen Hairabedian / Produit par Sister Productions

Catégorie : EXPERIENCES IMMERSIVES

> BLOOD SPEAKS – MAYA – THE BIRTH OF A SUPERHERO de Poulomi Basu et CJ Clarke / Produit par Floréal Films

> JEANNE, L’EFFACEE de Régine Abadia / Produit par Little Big Story

Catégorie : SCIENCE

> LA SYMPHONIE NEURONALE de Jacques Mitsch / Produit par CPB Films

> LES SECRETS ENGLOUTIS DE LA BASILIQUE de Pascal Guerin / Produit par Les Batelières Productions

> BIG JOHN de Davide Ludovisi et Dorino Minigutti / Produit par Cocottesminute Productions

Catégorie : WILDLIFE

> GARDIENS DE LA FORÊT, L’APPEL DES PEUPLES RACINES de Marc Dozier, Jérôme Bouvier, Quincy Russell, Hamid Sardar-Hafkhami et Mike Magidson / Produit par Lato Sensu Productions

Catégorie : GLOBAL ISSUES > ASIE-PACIFIQUE, LA NOUVELLE POUDRIERE d’Anne Loussouarn / Produit par Bonne Pioche Télévision > SWINGING FIELDS de Sareen Hairabedian / Produit par Sister Productions Catégorie : EXPERIENCES IMMERSIVES > BLOOD SPEAKS – MAYA – THE BIRTH OF A SUPERHERO de Poulomi Basu et CJ Clarke / Produit par Floréal Films > JEANNE, L’EFFACEE de Régine Abadia / Produit par Little Big Story Catégorie : SCIENCE > LA SYMPHONIE NEURONALE de Jacques Mitsch / Produit par CPB Films > LES SECRETS ENGLOUTIS DE LA BASILIQUE de Pascal Guerin / Produit par Les Batelières Productions > BIG JOHN de Davide Ludovisi et Dorino Minigutti / Produit par Cocottesminute Productions Catégorie : WILDLIFE > GARDIENS DE LA FORÊT, L’APPEL DES PEUPLES RACINES de Marc Dozier, Jérôme Bouvier, Quincy Russell, Hamid Sardar-Hafkhami et Mike Magidson / Produit par Lato Sensu …

27 mai 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Assemblée Générale du SPI 2021

Le 25 mai 2021 au Forum des images, l’Assemblée Générale du SPI a eu lieu. Bilan d’une année exceptionnelle et chantier pour la relance de la production du cinéma et de l’audiovisuel. Merci à tous les adhérents pour leurs présence, dans le respect des normes sanitaires !

Le 25 mai 2021 au Forum des images, l’Assemblée Générale du SPI a eu lieu. Bilan d’une année exceptionnelle et chantier pour la relance de la production du cinéma et de l’audiovisuel. Merci à tous les adhérents pour leurs présence, dans le respect des normes sanitaires …

26 mai 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI se réjouit de voir France 4 et Culturebox relancées !

Le SPI se félicite de la décision prise par le Président de la République du maintien de la chaîne France 4 en hertzien ainsi que de la poursuite de la diffusion de Culturebox en soirée.

Le SPI remercie vivement les députés et sénateurs qui se sont mobilisés ces dernières semaines aux côtés de multiples acteurs culturels : il est crucial que le service public continue de proposer en linéaire une offre alternative pour les enfants et jeunes adultes, défendant une création ancrée dans notre imaginaire collectif. Car c’est dès l’enfance que se prennent les réflexes culturels et que s’acquièrent les valeurs essentielles qui fondent une vision du monde, une pratique du vivre ensemble, et ses références de tolérance et d’ouverture.

Après des mois d’incertitude, il s’agit aussi d’un véritable soulagement pour les professionnels de l’animation, pour la production audiovisuelle, en particulier celle qui a œuvré depuis le début de la crise pour mettre en avant les captations audiovisuelles de spectacles et les artistes. Au-delà cette décision est un soulagement pour toute la création y compris cinématographique. Rappelons que France 4 est, et doit rester, une fenêtre de diffusion pour le documentaire, les captations de spectacle vivant et les longs métrages de cinéma.

France 4 a prouvé, ces derniers mois, son importance pour la jeunesse par sa dimension éducative et de divertissement. Elle doit continuer de proposer aux jeunes une offre de service public pertinente, créative, diversifiée et adaptée à chaque âge.

France 4 a réussi son pari d’être identifiée par les téléspectateurs comme une offre clairement différente de celle des chaînes privées. Nous nous réjouissons que le Président de la République reconnaisse cette réussite française.De même, la diffusion hertzienne de Culturebox constitue une chance pour soutenir durablement la création et la diffusion de spectacles vivants ! Une chance pour nos artistes de toucher un public démultiplié, répondant à un besoin dont la Pandémie a montré l’urgence. Il sera nécessaire en parallèle bien sûr que France 4 bénéficie d’un budget pérenne en adéquation avec ses missions.

Nous partageons la joie des équipes de France Télévisions qui voient leurs efforts reconnus et vont pouvoir poursuivre sereinement le formidable travail accompli jusqu’alors.

Le SPI se félicite de la décision prise par le Président de la République du maintien de la chaîne France 4 en hertzien ainsi que de la poursuite de la diffusion de Culturebox en soirée. Le SPI remercie vivement les députés et sénateurs qui se sont mobilisés ces dernières semaines aux côtés de multiples acteurs culturels : il est crucial que le service public continue de proposer en linéaire une offre alternative pour les enfants et jeunes adultes, défendant une création ancrée dans notre imaginaire collectif. Car c’est dès l’enfance que se prennent les réflexes culturels et que s’acquièrent les valeurs essentielles qui fondent une vision du monde, une pratique du vivre ensemble, et ses références de tolérance et d’ouverture. Après des mois d’incertitude, il s’agit aussi d’un véritable soulagement pour les professionnels de l’animation, pour la production audiovisuelle, en particulier celle qui a œuvré depuis le début de la crise pour mettre en avant les captations audiovisuelles de spectacles et les artistes. Au-delà cette décision est un soulagement pour toute la création y compris cinématographique. Rappelons que France 4 est, et doit rester, une fenêtre de diffusion pour le documentaire, les captations de spectacle vivant et les longs métrages de cinéma. France 4 a prouvé, ces derniers mois, son importance pour la jeunesse par sa dimension éducative et de divertissement. Elle doit continuer de proposer aux jeunes une offre de service public pertinente, créative, diversifiée et adaptée à chaque âge. France 4 a réussi son pari d’être identifiée par les téléspectateurs comme une offre clairement différente de celle des chaînes privées. Nous nous réjouissons que le Président de la République reconnaisse cette réussite française.De même, la diffusion hertzienne de Culturebox constitue une chance pour soutenir durablement la création et la diffusion de spectacles vivants ! Une chance pour nos artistes de toucher un public démultiplié, répondant à un besoin dont la Pandémie a montré l’urgence. Il sera nécessaire en parallèle bien sûr que France 4 bénéficie d’un budget pérenne en adéquation avec ses missions. Nous partageons la joie des équipes de France Télévisions qui voient leurs efforts reconnus et vont pouvoir poursuivre sereinement le formidable travail accompli …

20 mai 2021Actus-SPIactus-spi
[COMMUNIQUÉ COMMUN] Les Documentaires Européens de Création, les laissés pour compte du nouveau programme MEDIA

Nous, auteurs, producteurs et distributeurs européens, saluons l’adoption par le Parlement Européen de la base juridique du programme Europe Creative, et le soutien apporté à la création européenne. Nous espérons désormais que les appels à projets pourront commencer au plus vite. Cependant, le programme Media pour 2021 préparé par la Commission Européenne comporte des menaces pour le secteur documentaire et doit donc urgemment être changé. 

Plus que jamais, dans le contexte de crises économique, sociale et sanitaire que traverse l’Europe, le documentaire de création constitue un genre essentiel pour informer, faire comprendre, construire le sens critique des citoyens européens et lutter contre les fake news qui menacent nos démocraties et la construction européenne. 

Le Documentaire Européen de Création est un genre menacé car structurellement sous-financé. La prise de risque des créateurs européens y est très grande, ce qui explique leurs attentes vis-à-vis de la politique publique européenne. 

C’est avec consternation que nous constatons le net recul du soutien au Documentaire de Création par la Commission Européenne à la suite de l’adoption par le Parlement du cadre financier pluriannuel 2021-2027 du nouveau programme MEDIA et de la présentation des programmes de travail qui définissent les règles et les budgets pour chaque dispositif d’aide 2021. 

Alors que le budget MEDIA est en augmentation, dans son programme de travail Europe Creative 2021, la Commission Européenne enterre le documentaire unitaire de création en toute discrétion à travers trois modifications techniques aux grandes conséquences sous couvert de simplification et d’uniformisation de ses règles. 

En urgence au prétexte de lancer les appels dans les meilleurs délais, ces textes ont été imposés sans la nécessaire réflexion approfondie avec les États membres et l’ensemble des parties prenantes. 

Les trois changements techniques aux effets dramatiques immédiats : 

Les aides au développement ne seront dorénavant attribuées qu’aux seuls projets commençant leur tournage au plus tôt dix mois après la date limite de dépôt de la demande de soutien (contre huit mois à partir du dépôt précédemment)Ce délai fixé est tout simplement incompatible avec les cycles de production des documentaires de création unitaires, cycles par essence plus courts qu’en fiction et en animation, en raison d’une nécessaire réactivité aux mouvements qui agitent le monde. Alors même que la profession demandait sa réduction, la Commission européenne a fait le choix de le rallonger, provoquant ainsi l’exclusion d’une part croissante de documentaires de création du soutien de MEDIA ! 

En raison de la transformation de l’aide au développement individuel en aide au co-développement, toute société de production doit porter une demande avec au moins un autre producteur d’un autre pays. La société coordinatrice du projet doit avoir distribué depuis 2014 un projet dans au moins 3 pays différents du sien (contre un seul jusqu’à présent). Ce changement impacte injustement la capacité des producteurs venant de « pays à faible capacité » à coordonner un projet. Cela conduirait à des conséquences graves dans les pays à faible capacité, les petits pays européens, et les pays dont la langue n’est pas parlée ailleurs en Europe ou qui n’appartiennent pas à une zone géographique dans laquelle il existe des accords historiques de distribution. Ainsi, ce changement envisagé vient en contradiction avec les principes de base du programme Europe Creative lui-même : Créativité, Parité, et Pluralisme

L’aide à la production audiovisuelle (aide « programmation TV ») distinguait jusqu’ici logiquement compte tenu des budgets des œuvres d’un côté les genres de la fiction et de l’animation avec un plafond à 12,5% du financement de leur budget, et de l’autre le genre documentaire avec un plafond de 20%. Désormais, cette aide sera assujettie à un taux unique de plafonnement fixé à 15% qui est une augmentation bienvenue pour la fiction et l’animation. Mais, déjà sous-financé, le documentaire de création voit ainsi se réduire le soutien potentiel de MEDIA. 

Nous, auteurs, producteurs et distributeurs européens signataires de ce communiqué, tenons à faire part de notre profonde inquiétude face à ces signes d’indifférence que la Commission Européenne semble adresser au genre documentaire en Europe. Si la Commission s’entêtait à ne pas tenir compte des spécificités du genre, c’est tout un pan de la création européenne indépendante qui deviendrait, de fait, inéligible aux aides européennes et qui subirait encore une plus grande précarisation de son financement. 

Alors que tout le secteur est déjà pénalisé par un calendrier très tardif des appels cette année, nous appelons la Commission à renoncer à ces trois modifications et à conserver pour le documentaire des mesures adaptées au genre afin de garantir l’accès au dispositif pour ces œuvres essentielles pour les publics européens. 

Signataires : 

Nous, auteurs, producteurs et distributeurs européens, saluons l’adoption par le Parlement Européen de la base juridique du programme Europe Creative, et le soutien apporté à la création européenne. Nous espérons désormais que les appels à projets pourront commencer au plus vite. Cependant, le programme Media pour 2021 préparé par la Commission Européenne comporte des menaces pour le secteur documentaire et doit donc urgemment être changé.  Plus que jamais, dans le contexte de crises économique, sociale et sanitaire que traverse l’Europe, le documentaire de création constitue un genre essentiel pour informer, faire comprendre, construire le sens critique des citoyens européens et lutter contre les fake news qui menacent nos démocraties et la construction européenne.  Le Documentaire Européen de Création est un genre menacé car structurellement sous-financé. La prise de risque des créateurs européens y est très grande, ce qui explique leurs attentes vis-à-vis de la politique publique européenne.  C’est avec consternation que nous constatons le net recul du soutien au Documentaire de Création par la Commission Européenne à la suite de l’adoption par le Parlement du cadre financier pluriannuel 2021-2027 du nouveau programme MEDIA et de la présentation des programmes de travail qui définissent les règles et les budgets pour chaque dispositif d’aide 2021.  Alors que le budget MEDIA est en augmentation, dans son programme de travail Europe Creative 2021, la Commission Européenne enterre le documentaire unitaire de création en toute discrétion à travers trois modifications techniques aux grandes conséquences sous couvert de simplification et d’uniformisation de ses règles.  En urgence au prétexte de lancer les appels dans les meilleurs délais, ces textes ont été imposés sans la nécessaire réflexion approfondie avec les États membres et l’ensemble des parties prenantes.  Les trois changements techniques aux effets dramatiques immédiats :  Les aides au développement ne seront dorénavant attribuées qu’aux seuls projets commençant leur tournage au plus tôt dix mois après la date limite de dépôt de la demande de soutien (contre huit mois à partir du dépôt précédemment). Ce délai fixé est tout simplement incompatible avec les cycles de production des documentaires de création unitaires, cycles par essence plus courts qu’en fiction et en animation, en raison d’une nécessaire réactivité aux mouvements qui agitent le monde. Alors même que la profession demandait sa réduction, la Commission européenne a fait le choix de le rallonger, provoquant ainsi l’exclusion d’une part croissante de documentaires de création du soutien de MEDIA !  En raison de la transformation de l’aide au développement individuel en aide au co-développement, toute société de production doit porter une demande avec au moins un autre producteur d’un autre pays. La société coordinatrice du projet doit avoir distribué depuis 2014 un projet dans au moins 3 pays différents du sien (contre un seul jusqu’à présent). Ce changement impacte injustement la capacité des producteurs venant de « pays à faible capacité » à coordonner un projet. Cela conduirait à des conséquences graves dans les pays à faible capacité, les petits pays européens, et les pays dont la langue n’est pas parlée ailleurs en Europe ou qui n’appartiennent pas à une zone géographique dans laquelle il existe des accords historiques de distribution. Ainsi, ce changement envisagé vient en contradiction avec les principes de base du programme Europe Creative lui-même : Créativité, Parité, et Pluralisme.  L’aide à la production audiovisuelle (aide « programmation TV ») distinguait jusqu’ici logiquement compte tenu des budgets des œuvres d’un côté les genres de la fiction et de l’animation avec un plafond à 12,5% du financement de leur budget, et de l’autre le genre documentaire avec un plafond de 20%. Désormais, cette aide sera assujettie à un taux unique de plafonnement fixé à 15% qui est une augmentation bienvenue pour la fiction et l’animation. Mais, déjà sous-financé, le documentaire de création voit ainsi se réduire le soutien potentiel de MEDIA.  Nous, auteurs, producteurs et distributeurs européens signataires de ce communiqué, tenons à faire part de notre profonde inquiétude face à ces signes d’indifférence que la Commission Européenne semble adresser au genre documentaire en Europe. Si la Commission s’entêtait à ne pas tenir compte des spécificités du genre, c’est tout un pan de la création européenne indépendante qui deviendrait, de fait, inéligible aux aides européennes et qui subirait encore une plus grande précarisation de son financement.  Alors que tout le secteur est déjà pénalisé par un calendrier très tardif des appels cette année, nous appelons la Commission à renoncer à ces trois modifications et à conserver pour le documentaire des mesures adaptées au genre afin de garantir l’accès au dispositif pour ces œuvres essentielles pour les publics européens.  Signataires …

19 mai 2021Actus-SPIactus-spi
COMMUNIQUÉ CISA – “Négociations TNT : la CISA appelle la ministre de Culture à s’opposer au cavalier législatif adopté hier en Commission au Sénat”

Les syndicats de producteurs et de distributeurs audiovisuels, rassemblés au sein de la CISA, font part de leur profonde surprise suite à l’adoption hier par la Commission de la Culture du Sénat d’un amendement de Jean-Raymond Hugonet, rapporteur du texte, portant sur les relations entre producteurs et éditeurs de services dans le cadre du projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique.

En dépit des déclarations de la ministre de la Culture, qui souhaite un texte resserré, les éditeurs de services privés ont donc réussi une nouvelle fois à convaincre les sénateurs d’intervenir dans leurs relations avec les producteurs audiovisuels… et de revenir sur une rédaction de la loi du 30 septembre 1986 qu’ils avaient pourtant eux-mêmes portée à l’époque.

Cet amendement fait voler en éclat le processus de négociations interprofessionnelles et la révision du décret TNT dans les délais voulus par le gouvernement. Comment négocier et travailler sur un projet de décret alors même que le cadre législatif est remis en cause ?

Leurs intentions sont très claires au travers de cet amendement : renvoyer à la négociation de gré à gré la détermination des parts de coproduction et de l’attribution des mandats d’exploitation et droits secondaires de l’œuvre et profiter de leur position dominante (quatre acteurs et demain trois ?) pour garder à leur seul profit l’usufruit tout en laissant aux seuls producteurs les risques de production et la garantie de bonne fin.

C’est une attaque frontale et mortelle contre la production indépendante.  

Pour justifier cette dérégulation complète, ils font planer l’ombre des plateformes américaines qui bénéficieraient d’un régime plus favorable dans le cadre du décret SMAD qui doit être publié prochainement. Or le gouvernement a fait preuve d’ambition dans ce texte pour défendre les intérêts de l’industrie française. En effet, ce projet de décret prévoit que ces plateformes américaines ne détiendront que 36 mois de droits, pas de parts de coproduction ni de mandat d’exploitation et droits secondaires, sur les œuvres relevant de la part indépendante de leurs obligations.

Si l’objectif est de réduire l’asymétrie qui existe entre les chaînes historiques et nouvelles plateformes SVoD comme le souligne le rapporteur, son amendement aboutit à une situation totalement inverse. On pose un cadre réglementaire strict aux plateformes américaines d’un côté et on fait imploser le cadre réglementaire pour les éditeurs historiques de l’autre.

Ces interventions législatives répétées sur les relations entre producteurs et éditeurs de services perturbent la construction d’un cadre réglementaire cohérent pour l’ensemble des éditeurs de services, qu’ils soient chaînes historiques, chaines du câble et du satellite et plateformes SVoD dans un marché de plus en plus concurrentiel où les frontières s’estompent très rapidement.

Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants demandent à la ministre de la Culture de déposer un amendement de suppression de ce cavalier législatif pour la séance publique.

Paris, le 6 mai 2021

CISA :

Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.fr

Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.fr

Emmanuelle Bouilhaguet – SEDPA – 06 68 79 58 70 – emmanuelle.bouilhaguet@sedpa.info

Vincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.fr

Emmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 – emauger@lespi.org

Les syndicats de producteurs et de distributeurs audiovisuels, rassemblés au sein de la CISA, font part de leur profonde surprise suite à l’adoption hier par la Commission de la Culture du Sénat d’un amendement de Jean-Raymond Hugonet, rapporteur du texte, portant sur les relations entre producteurs et éditeurs de services dans le cadre du projet de loi relatif à la régulation et à la protection de l’accès aux œuvres culturelles à l’ère numérique. En dépit des déclarations de la ministre de la Culture, qui souhaite un texte resserré, les éditeurs de services privés ont donc réussi une nouvelle fois à convaincre les sénateurs d’intervenir dans leurs relations avec les producteurs audiovisuels… et de revenir sur une rédaction de la loi du 30 septembre 1986 qu’ils avaient pourtant eux-mêmes portée à l’époque. Cet amendement fait voler en éclat le processus de négociations interprofessionnelles et la révision du décret TNT dans les délais voulus par le gouvernement. Comment négocier et travailler sur un projet de décret alors même que le cadre législatif est remis en cause ? Leurs intentions sont très claires au travers de cet amendement : renvoyer à la négociation de gré à gré la détermination des parts de coproduction et de l’attribution des mandats d’exploitation et droits secondaires de l’œuvre et profiter de leur position dominante (quatre acteurs et demain trois ?) pour garder à leur seul profit l’usufruit tout en laissant aux seuls producteurs les risques de production et la garantie de bonne fin. C’est une attaque frontale et mortelle contre la production indépendante.   Pour justifier cette dérégulation complète, ils font planer l’ombre des plateformes américaines qui bénéficieraient d’un régime plus favorable dans le cadre du décret SMAD qui doit être publié prochainement. Or le gouvernement a fait preuve d’ambition dans ce texte pour défendre les intérêts de l’industrie française. En effet, ce projet de décret prévoit que ces plateformes américaines ne détiendront que 36 mois de droits, pas de parts de coproduction ni de mandat d’exploitation et droits secondaires, sur les œuvres relevant de la part indépendante de leurs obligations. Si l’objectif est de réduire l’asymétrie qui existe entre les chaînes historiques et nouvelles plateformes SVoD comme le souligne le rapporteur, son amendement aboutit à une situation totalement inverse. On pose un cadre réglementaire strict aux plateformes américaines d’un côté et on fait imploser le cadre réglementaire pour les éditeurs historiques de l’autre. Ces interventions législatives répétées sur les relations entre producteurs et éditeurs de services perturbent la construction d’un cadre réglementaire cohérent pour l’ensemble des éditeurs de services, qu’ils soient chaînes historiques, chaines du câble et du satellite et plateformes SVoD dans un marché de plus en plus concurrentiel où les frontières s’estompent très rapidement. Les producteurs et distributeurs audiovisuels indépendants demandent à la ministre de la Culture de déposer un amendement de suppression de ce cavalier législatif pour la séance publique. Paris, le 6 mai 2021 CISA : Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 15 – s.lebars@uspa.fr Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.fr Emmanuelle Bouilhaguet – SEDPA – 06 68 79 58 70 – emmanuelle.bouilhaguet@sedpa.info Vincent Gisbert – SPECT – 01 45 05 72 03 – vincentgisbert@spect.fr Emmanuelle Mauger – SPI – 01 44 70 70 44 …

6 mai 2021Actus-SPIactus-spi
Décès de Michèle LERIDON

Le Syndicat des Producteurs Indépendants exprime ses profondes condoléances au Président Roch-Olivier MAISTRE, aux autres membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel, aux services du Conseil ainsi qu’aux proches et à la famille de Michèle LERIDON, membre du CSA depuis janvier 2019, et brutalement décédée. 

Il salue en particulier son implication dans le combat pour la liberté et la rigueur de l’information, comme la justesse, l’intelligence et la sagesse de sa réflexion, au service du développement des médias, ainsi que sa haute conscience de l’importance de leur rôle dans la vie démocratique.

Le Syndicat des Producteurs Indépendants exprime ses profondes condoléances au Président Roch-Olivier MAISTRE, aux autres membres du Conseil supérieur de l’audiovisuel, aux services du Conseil ainsi qu’aux proches et à la famille de Michèle LERIDON, membre du CSA depuis janvier 2019, et brutalement décédée.  Il salue en particulier son implication dans le combat pour la liberté et la rigueur de l’information, comme la justesse, l’intelligence et la sagesse de sa réflexion, au service du développement des médias, ainsi que sa haute conscience de l’importance de leur rôle dans la vie …

5 mai 2021Actus-SPIactus-spi
Palmarès du Festival National du film d’animation 2021

Le Syndicat des producteurs indépendants félicite ses adhérents récompensés lors du Festival National du film d’animation 2021 ! 🏆

Le Syndicat des producteurs indépendants félicite ses adhérents récompensés lors du Festival National du film d’animation 2021 ! …

23 avril 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Communiqué de presse L’ADRC, l’AFCAE et le BLOC

21 avril 2021Actus-SPIactus-spi
Communiqué BLIC, BLOC ARP : Nouvel accord sur la chronologie des médias.

7 avril 2021Actus-SPIactus-spi
Palmarès César 2021 : Bravo à nos adhérents !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents, dont les films ont été couronnés par 8 récompenses, lors de la 46ème cérémonie des César du cinéma, organisée par l’Académie des arts et techniques du cinéma. BRAVO !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents, dont les films ont été couronnés par 8 récompenses, lors de la 46ème cérémonie des César du cinéma, organisée par l’Académie des arts et techniques du cinéma. BRAVO …

16 mars 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
À l’occasion de la 26ème Cérémonie des Lauriers de l’Audiovisuel, des prix SFCC de la Critique 2020 et des Trophées du Film Français, le SPI félicite ses adhérents pour leurs films et séries récompensés !

26ème Cérémonie des Lauriers de l’Audiovisuel :

Laurier d’interprétation Féminine : Sophie Breyer et Marie Colomb dans « Laëtitia » produit par CPB Films.

Laurier documentaire : « Vie et Destin du Livre noir, la destruction des juifs d’URSS » produit par Les Films du Poisson.

Laurier culture : « Un été à la Garoupe » produit par Mélisande Films.

Laurier musique Michel Portal dans « Un été à la Garoupe » produit par Mélisande Films.

Prix SFCC de la Critique :

Meilleur film français : «Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait » d’Emmanuel Mouret produit par Moby Dick Films.

Meilleur premier film français : « Josep » d’Aurel produit par Les Films d’Ici Méditerranée.

Meilleur court métrage français : « Maalbeek » d’Ismaël Joffroy Chandoutis produit par Films Grand Huit.

Meilleure série française : « Possessions » de Thomas Vincentproduit par Haut et Court TV.

Meilleur documentaire français : « Petite Fille » de Sébastien Lifshitz produit par Agat Films & Cie.

Trophées du Film Français :

Trophées duos réalisateur-producteur cinéma Sébastien Lifshitz et Muriel Meynard pour « Adolescentes » produit par Agat Films & Cie.

Trophées duo auteur-producteur télévision : Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez / Judith Louis et Jean Labib pour « Laëtitia » produit par CPB Films.

Trophée UniFrance : « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma produit par Hold Up Films.

26ème Cérémonie des Lauriers de l’Audiovisuel : Laurier d’interprétation Féminine : Sophie Breyer et Marie Colomb dans « Laëtitia » produit par CPB Films. Laurier documentaire : « Vie et Destin du Livre noir, la destruction des juifs d’URSS » produit par Les Films du Poisson. Laurier culture : « Un été à la Garoupe » produit par Mélisande Films. Laurier musique : Michel Portal dans « Un été à la Garoupe » produit par Mélisande Films. Prix SFCC de la Critique : Meilleur film français : «Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait » d’Emmanuel Mouret produit par Moby Dick Films. Meilleur premier film français : « Josep » d’Aurel produit par Les Films d’Ici Méditerranée. Meilleur court métrage français : « Maalbeek » d’Ismaël Joffroy Chandoutis produit par Films Grand Huit. Meilleure série française : « Possessions » de Thomas Vincentproduit par Haut et Court TV. Meilleur documentaire français : « Petite Fille » de Sébastien Lifshitz produit par Agat Films & Cie. Trophées du Film Français : Trophées duos réalisateur-producteur cinéma : Sébastien Lifshitz et Muriel Meynard pour « Adolescentes » produit par Agat Films & Cie. Trophées duo auteur-producteur télévision : Jean-Xavier de Lestrade et Antoine Lacomblez / Judith Louis et Jean Labib pour « Laëtitia » produit par CPB Films. Trophée UniFrance : « Portrait de la jeune fille en feu » de Céline Sciamma produit par Hold Up …

10 mars 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI félicite chaleureusement Caroline Bonmarchand lauréate du 14ème Prix Daniel Toscan du Plantier, distinguant le ou la producteur.trice qui a marqué l’année.

Caroline Bonmarchand a fondé en 2002 la société Avenue B Productions et a notamment produit plus d’une quinzaine de longs métrages dont, tout récemment, Enorme de Sophie Letourneur nommé pour les César 2021 (meilleur acteur pour Jonathan Cohen) et Seize Printemps de Suzanne Lindon.

Caroline Bonmarchand est actuellement en tournage pour la production du troisième long métrage de Sébastien Marnier, L’Origine du mal.  

Caroline Bonmarchand a fondé en 2002 la société Avenue B Productions et a notamment produit plus d’une quinzaine de longs métrages dont, tout récemment, Enorme de Sophie Letourneur nommé pour les César 2021 (meilleur acteur pour Jonathan Cohen) et Seize Printemps de Suzanne Lindon. Caroline Bonmarchand est actuellement en tournage pour la production du troisième long métrage de Sébastien Marnier, L’Origine du mal. …

4 mars 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI signataire de la tribune de la SRF parue dans Le Monde : “UN JOUR SANS FIN – Qu’est-ce qu’on attend exactement ?”

Cette tribune initiée par la Société des réalisateurs de film (SRF) est signée par plus de 800 professionnels du cinéma, parmi lesquels Yvan Attal, Jacques Audiard, Antoine Barraud, Bertrand Bonello, Louise Bourgoin, Guillaume Canet, Laurent Cantet, Marion Cotillard, Anaïs Demoustier, Claire Denis,  Sylvain Descloux, Valérie Donzelli, Philippe Faucon, Julie Gayet, Cédric Klapisch, Laurent Lafitte, Noémie Lvovsky, Chiara Mastroianni, Emmanuel Mouret, Pierre Niney,  Axelle Ropert, Jean-Paul Rouve, Jean-Paul Salomé, Léa Seydoux, Gaspard Ulliel, Karin Viard, Aurélien Vernhes-Lermusiaux…

UN JOUR SANS FIN
Qu’est-ce qu’on attend exactement ?
 

Aujourd’hui, et depuis de très longs mois, les 5 913 écrans des 2 046 cinémas de France sont maintenus fermés au nom d’un principe de précaution sanitaire pourtant contredit par un avis du Conseil scientifique du 26 octobre et par l’étude ComCor de l’Institut Pasteur du 10 décembre 2020.
 
Aujourd’hui nous pourrons donc, encore et toujours, faire la queue pour aller acheter des baskets ou une glace, nous entasser dans les supermarchés ou prendre le train, même bondé, mais nous ne pourrons pas aller au cinéma. Ni au théâtre. Et cela malgré la mise en place d’un protocole sanitaire des plus stricts et des plus fiables dès le premier jour du déconfinement.
  
Au gré des chiffres, des variants, des politiques d’image, d’annonce, de culpabilisation ou d’intimidation, nous avons le sentiment d’être éradiqués. Et alors quoi ? On reste fermé un an, deux ans ? Pour toujours ?
 
Monsieur le Président, nous voudrions préciser une chose que l’opinion publique ne sait pas, mais que, bien plus grave, vous ne semblez pas savoir non plus : le cauchemar que vit l’industrie du cinéma, ses travailleurs et travailleuses, n’est pas tant celui de l’année passée, certes extrêmement difficile, mais bel et bien celui des deux voire trois années à venir. Chaque semaine de fermeture ajoute à la catastrophe en marche.
  
C’est l’avenir d’une profession qui est hypothéqué, à mesure que les films terminés s’empilent chaque semaine sur les étagères des distributeurs. C’est le « tout plateforme » qui s’installe dans les habitudes et dévalorise nos ambitions et nos droits. C’est une filière industrielle économique forte de 340 000 emplois qui coule. C’est un monde de débats et d’idées qui s’appauvrit considérablement. Car le cinéma ne se préoccupe pas que du cinéma. Il se préoccupe de tout ce qui fait société, ouvre à la réflexion, à la discussion, amène la rencontre avec ce public qui nous manque à hurler. Et à qui l’on manque.
  
Quel gâchis.
Quelle violence.
Quelle injustice.
 
Combien de fois faudra-t-il répéter qu’aucun théâtre, lieu de culture ou salle de cinéma n’a été un cluster ? Combien de fois faudra-t-il répéter que nous ne sommes ni des troubadours égoïstes et déconnectés, ni des divas dans des tours d’ivoire mais bel et bien des femmes et des hommes responsables, conscients de la gravité de la situation ? Que le cinéma français est la troisième cinématographie la plus importante du monde, et que vous risquez de la faire s’effondrer en à peine un an.
 
Monsieur le Président, une étude allemande menée par l’Institut Hermann Rietschel (Université de Berlin) vient de conclure que les salles de cinéma sont deux fois plus sûres que les supermarchés et trois fois plus sûres que les voyages en train. Lisez-la !
 
Votre silence et celui de votre gouvernement sont en train de tuer le cinéma français, et plus généralement une grande partie de notre culture.
 
Dans le respect des gestes barrières, de la distanciation physique et d’une jauge qui permette à chacun d’être en sécurité : ré-ouvrez les salles ! Maintenant !

La tribune sur Le Monde : ici.

Signataires : 

Margot Abascal, comédienne

Judith Abitbol, cinéaste 

Jean Achache, réalisateur et producteur

Mona Achache, réalisatrice 

Julie Aguttes, réalisatrice

Vicentia Aholoukpé, exploitant de salles

Fleur Albert, réalisatrice 

Fulvia Alberti, réalisatrice

Karin Albou, scénariste, réalisatrice et écrivaine

José Alcala, scénariste et réalisateur

Florence Alexandre, attachée de presse

Inès Alez-Martin, accessoiriste plateau

Rémi Allier, réalisateur

Siegrid Alnoy, scénariste et réalisatrice

Noël Alpi, réalisateur

Oulaya Amamra, comédienne

Nathan Ambrosioni, réalisateur

Shirel Amitay, scénariste et réalisatrice

Viviani Andriani, attachée de presse

Claire Angelini, artiste et réalisatrice indépendante

Théodore Anglio-Longre, étudiant en master de cinéma et critique

Alix Anne, réalisatrice

Charlie Anson, acteur

Eric Altmayer, producteur

Nicolas Altmayer, producteur

Marie-France Alvarez, comédienne

Cristèle Alves Meira, réalisatrice

Patrick André, producteur

Christophe Andréi, scénariste et réalisateur

Hélène Angel, scénariste et réalisatrice

Stéphane Arnoux, réalisateur

Ariane Ascaride, actrice

Aure Atika, comédienne

Yvan Attal, comédien

Samuel Aubin, scénariste

Nicolas Aubry, réalisateur

Jacques Audiard, réalisateur

Jean Luc Audy, chef opérateur son 

Axel Auriant, comédien

Serge Avedikian, comédien, auteur et réalisateur

Jocelyne Ayella, médecin

Myriam Aziza, réalisatrice

Anne Azoulay, comédienne et réalisatrice 

Noé Bach, directeur de la photographie

Sébastien Bailly, réalisateur

Coralie Barelier, assistante chargée de figuration

Olivier Baroux, réalisateur

Claude Barras, réalisateur et scénariste

Claire Barrau, auteure, productrice

Vincent Barre, sculpteur et réalisateur

Patricia Barsanti, présidente de la société Cinématographique Lyre

Luc Battiston, réalisateur

Jean-Pierre Bastid, auteur, réalisateur

Pierre Baussaron, producteur

Mathilde Bayle, scénariste et réalisatrice

Florian Beaume, scénariste et réalisateur

Frank Beauvais, réalisateur

Xavier Beauvois, réalisateur

Noémie Bédrède, programmatrice

Alice Belaidi, actrice

Raymond Bellour, directeur de recherche honoraire au CNRS, membre de la rédaction de Trafic, revue de cinéma

Lucas Belvaux, réalisateur

Kaouther Ben Hania, réalisatrice

Adila Bendimerad, actrice, productrice

Alain Benguigui, producteur Sombrero Films

Arnaud Bénoliel, scénariste, réalisateur

Tanguy Bernard, musicien et réalisateur

Marc Bertin, comédien

Adrien Bertet, producteur 

Vanessa Bertin, assistante de production

Diane Bertrand, cinéaste

Fatima Bianchi, monteuse,  réalisatrice

Thomas Bidegain, scénariste et réalisateur

Lisa Billuart-Monet, réalisatrice

Liouba Bischoff, enseignante-chercheuse

Sylvia Biville, comptable

Catherine Bizern, déléguée générale du Cinéma du Réel 

Bernard Blancan, comédien et réalisateur

Christian Blanchet, cinéaste

Lise Blanchet, journaliste 

Léo Blandino, auteur, réalisateur

Catherine Blangonnet-Auer, directrice de rédaction Images documentaires

Laurent Blois, délégué général du SPIAC

Sophie Blondy, réalisatrice 

Thalie Boccabella, régisseuse

Philip Boëffard, producteur Nord-Ouest Films

Romane Bohringer, cinéaste

Maxime Boilon, membre de RegarDocc

Aurélie Boivin, réalisatrice et photographe 

Nicolas Bole, coordinateur général de festival

Georges Bollon, retraité de l’action culturelle cinématographique

Mathieu Bompoint, producteur

Caroline Bonmarchand, productrice Avenue B productions

Jérôme Bonnell, réalisateur

Bertrand Bonello, cinéaste

Valérie Bonneton, actrice

Aurélie Bordier, déléguée générale de l’ACID

Florence Borelly, productrice 

Claudine Bories, réalisateur

Gabriel de Bortoli, attaché de presse

Claude Bossion, réalisateur

Marie Bottois, monteuse

Odile Bouchet, membre actif de l’Association Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse ARCALT

Laurent Bouhnik, réalisateur

Lucie Boujenah, comédienne

Louise Bourgoin, actrice

Sophie Bouteiller, scripte, 1ère assistante réalisateur·ice

Karine Boutroy, architecte scénographe

Diane Sara Bouzgarrou, cinéaste

Leyla Bouzid, réalisatrice

Guillaume Brac, réalisateur

Sandrine Brauer, productrice

Guillaume Bréau, réalisateur et scénariste 

Sophie Bredier, réalisatrice

Jean Bréhat, producteur

Jean Breschand, scénariste

Adrien Bretet, producteur

Eric-John Bretmel, réalisateur

Pascale Breton, réalisateur 

Caroline Brésard, comédienne

Peter Brook, metteur en scène, acteur, réalisateur et écrivain

Dorine Brun, réalisatrice

Rosalie Brun, déléguée générale de la SRF

Damien Brunner, producteur

Didier Brunner, producteur

Claire Burger, réalisatrice

Gaël Cabouat, productrice Fulldawa Films

Hubert Caillard, avocat

Laure Calamy actrice

Chloé Cambournac, chef décoratrice

Géraldine Cance, attachée de presse

Guillaume Canet, acteur et réalisateur

Laurent Cantet, réalisateur

Marilyne Canto, comédienne 

Christine Cardaropoli, chef maquilleuse, chef coiffeuse

Johanna Careire,  directrice Artistique Festival International du Film Indépendant de Bordeaux

Patrice Carré, journaliste et réalisateur

Stéphane Carreras, productrice

Nyima Cartier, réalisatrice

Yannick Casanova, réalisateur

Catherine Castel, réalisatrice 

Charles Castella, réalisateur

Anna Cazenave Cambet, réalisatrice

Emilie Cazenave, actrice

Sophie Chaffaut, attachée de presse agence Valeur Absolue

Patrice Chagnard, réalisateur

Etienne Chaillou, réalisateur

Emmanuel Chain, producteur, Elephant

Marie-Sophie Chambon, scénariste-réalisatrice

Arié Chamouni, producteur

Marie de Chassey, scripte 

Chantal Chatelain, représentante de spectateurs

Olivier Charasson, acteur

Elsa Charbit, directrice artistique d’Entrevues festival international du Film de Belfort

Eric Charbot, producteur

Jérémie Charrier, attaché de presse

Hubert Charuel, réalisateur

Carole Chassaing, productrice

Remi Chaye, réalisateur

Judith Chemla, actrice 

André Chesneau, retraité

Catherine Chesnau, artiste peintre

Colin Chesneau, monteur

Camille Chevalier, secrétaire générale adjointe de la Quinzaine des réalisateurs

Emmanuel Chevalier, distributrice les Films du Préau 

Laurent Chevallier, réalisateur

Brigitte Chevet, réalisatrice

Louise Chevillotte, comédienne

Malik Chibane, réalisateur

Benoît Chieux, réalisateur

Patric Chiha, réalisateur

Maguy Cisterne, secrétaire générale du festival de Brive

Christine Citti, actrice, autrice

Arié Chamouni, producteur

Hung-Chun Chen, réalisatrice

Nathalie Cheron, directrice de casting, Présidente de l’ARDA

Manuel Chiche, gérant The Jokers Films 

Vanya Chokrollahi, réalisateur

Jean Paul Civeyrac, attaché de press

Jeremy Clapin, réalisateur

Marion Clauzel, scénariste

Marie Clément, enseignante en cinéma

Alexandre Coffre, réalisateur, scénariste

Clément Cogitore, réalisateur

Christophe Cognet, réalisateur

Abraham Cohen, réalisateur

Joachim Cohen, assistant d’agent artistique

Richard Copans, réalisateur et producteur

Louise Coldefy, actrice

Christine Colin Milko, adaptatrice doublage

Etienne Comar, réalisateur

Muriel Combeau, actrice

Jean-Louis Comolli, réalisateur et écrivain

Anne Consigny, comédienne

Thierry Consigny, publicitaire

Philippe Coquillaud-Coudreau, directeur du cinéma Le Méliès à Pau

Catherine Corsini, réalisatrice

Marion Cotillard, comédienne

Jean Cottin, producteur

Manon Coubia, réalisatrice

Bénédicte Couvreur, productrice

Vero Cratzborn, réalisatrice

Anne-Claire Créancier, directrice de production

Marc-Benoît Créancier, producteur 

Jeanne Crépeau, réalisatrice et formatrice

Juliette Crété, 1ère Assistante mise en scène

Jean-Noël Cristiani, réalisateur

Romain Cros, premier assistant réalisateur

Laurent Crouzeix, délégué général du festival Sauve Qui peut le court métrage 

Delphine Crozatier, présidente de Contrebande Productions

Jean-Jacques Cunnac, auteur-réalisateur

Isabelle Czajka, réalisatrice

Didier d’Abreu, cinéaste

Raphaëlle Danglard, agent artistique

Marie Daniel, directrice de l’IFFCAM

Benoit Danou, producteur harvest moon

Danièle D’Antoni, agent artistique 

Aurélie Dard, attachée de presse

Fleur Dagorn, étudiante en production audiovisuelle 

Isabelle Dario, réalisatrice et monteuse

Joao Da Rocha, doctorant en littérature française

Judith Davis, réalisatrice et comédienne

Antoine de Bary, réalisateur

Marie de Busscher, réalisatrice

Albane de Jourdan, productrice

Christophe Dejours, psychiatre, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris Nanterre

Patrick Dekeyser, vidéaste

Emilie Deleuze, réalisatrice

Sarah Delmas, directrice des développements 

Natacha Delmon Casanova, productrice

Edouard Deluc, scénariste et réalisateur

Sophie Delvallée, réalisatrice

Emmanuelle Demoris, réalisatrice

Anaïs Demoustier, actrice

Arnaud Demuynck, réalisateur

Claire Denis, réalisatrice

Florence Denou, actrice

David Depesseville, réalisateur

Eugénie Deplus, directrice de post production

Pauline de Raymond, responsable de programmation à la Cinémathèque française 

Arnaud des Pallières, réalisateur

Tom Dercourt, producteur

Julien Deris, producteur Cinefrance Studios

Cécile Déroudille, réalisatrice

Caroline Deruas, réalisatrice

Guillaume Descamps, secrétaire général du Festival des Trois Continents

Christophe Desenclos, directeur de production 

Daniel Deshays, ingénieur du son

Antoine Desrosieres, réalisateur

Alexandre Desrousseaux, acteur

Marion Desseigne Ravel, scénariste et réalisatrice 

Emmanuelle Devos, actrice

Eric Devulder, chef opérateur du son

Marcial Di Fonzo Bo, acteur et directeur de la Comédie de Caen

Katell Djian, chef opérateur 

Didar Domehri, productrice

Timothée Donay, distributeur Les Alchimistes 

Anthony Doncque, producteur

Valérie Donzelli, réalisatrice et actrice

Clément Dorival, réalisateur

Christine Dory, cinéaste

Laetitia Dosch, actrice 

Alice Douard, réalisatrice

Claire Doyon, cinéaste

Céline Drean, scénariste et réalisatrice 

Evelyne Dress, auteur, réalisateur et producteur

Léa Drucker, comédienne

Émérance Dubas, réalisatrice

Bernard Dubois, réalisateur

Claire Duburcq, actrice

Cécile Ducrocq, réalisatrice

David Dufresne, réalisateur

Marc Dugain, réalisateur

Pierre Dugowson, réalisateur

Hervé Duhamel, directeur de production cinéma

Sandrine Dumas, réalisatrice

Annick Dumout 

Pierre-Nicolas Durand, réalisateur

Karine Durance, attachée de presse

Riton Dupire Clément, chef décorateur

Claire Duburcq, actrice

Jean Pierre Duret, ingénieur du son

Claude Duty, réalisateur 

Chloé Duval, réalisatrice

Roland Edzard, réalisateur

Nadia El Fani, réalisatrice

Ismaël El Iraki, réalisateur

Kamal El Mahouti, réalisateur

Nicolas Elghozi, producteur Galatée Films

Philippe Elusse, auteur réalisateur

Jean-Bernard Emery, attaché de presse 

Licia Eminenti, scénariste et réalisateur

Mareike Engelhardt, réalisatrice

Octavio Espirito Santo, directeur de la photographie

Laurine Estrade, réalisatrice

Audrey Estrougo, réalisatrice

Séréna Evely, travailleur indépendant dans le domaine culturel

Hicham Falah, cinéaste, délégué général du Festival International de film Documentaire à Agadir et Directeur artistique du Festival international du film de femmes de Salé

Jacques Fansten, réalisateur

François Farellacci, réalisateur

Coralie Fargeat, réalisatrice

Philippe Faucon, réalisateur

Cyrielle Faure, réalisatrice

Julia Faure, comédienne

Pascale Faure, productrice 

Léa Fehner, réalisatrice

Michel Feller, producteur société Mon Voisin Productions

Cécile Felsenberg, agent artistique

Julien Féret, producteur et réalisateur

Ariza Fernando, directeur Festival Huelas

Maud Ferrari, scénariste et réalisatrice

Linda Ferrer Roca, réalisatrice

Jeanne Ferron, comédienne 

Michel Ferry, réalisateur et exploitant de salles

Anaïs Feuillette, documentariste

Agnès Feuvre, scénariste

Francine Filatriau, chef opérateur, réalistrice

Emmanuel Finkiel, réalisateur

Aline Fischer, scénariste et réalisatrice

Chantal Fischer, productrice

Marie Fischer, 1ère assistante réalisateur

Stéphane Foenkinos, auteur et réalisateur

Victoria Follonier, monteuse

Fanny Fontan, scénariste et réalisatrice

Camille Fontaine, scénariste réalisatrice  

Benoît Forgeard, réalisateur

Leila Fournier, responsable de distribution artistique

Eric Fourniols, scénariste, réalisateur

Tristan Francia, auteur, réalisateur

Christine François, réalisatrice

Samuel François-Steininger, producteur Composite Films

Jacques Frétel, retraité 

Brahim Freita, auteur et réalisateur

David Frenkel, producteur

Manuela Frésil, cinéaste 

Damien Fritsch, réalisateur

François Fronty, réalisateur

Jones Gaëlle, productrice

Jean-Luc Gaget, scénariste

Luc Gallissaires, réalisateur

Antoine Garceau, réalisateur

Laurence Garret, cinéaste 

Florence Gastaud, productrice 

David Gauquié, producteur Cinefrance Studios

Julie Gayet, réalisatrice

Cyril Gelblat, réalisateur

Hugo Gélin, réalisateur

Fabrice Genestal, réalisateur

Sylvain George, réalisateur

Hassam Ghancy, acteur

Denis Gheerbrant, réalisateur

David Gheron Tretiakoff, plasticien

Mariette Gutherz, réalisatrice

Pauline Gilbert, directrice de post-production

Yann Gilbert, producteur La mouche du coche films 

Léa Gilet-Lorand, assistante casting 

Bernard Gilhodes, scénariste, réalisateur et reporter

Claudie Gillot-Dumoutier, présidente de l’association Cinéma l’Écran à Saint-Denis 

Thomas Gilou, scénariste et réalisateur

Alice Girard, productrice

Elise Girard, réalisatrice

Hippolyte Girardot, comédien 

Jacques-Rémy Girerd, auteur et réalisateur

Félix de Givry, réalisateur

Delphine Gleize, réalisatrice

Lucas Gloppe, réalisateur

Fabrice Gobert, réalisateur

Tito González García, réalisateur 

Yann Gonzalez, réalisateur

Florent Gouëlou, réalisateur

Diego Governatori, réalisateur 

Alexander Graeff, réalisateur

Laurence Granec, attachée de presse

Camille Grangé, scénariste

Denys Granier-Deferre, réalisateur

Alexandra Grau de Sola, réalisatrice, scénariste

Eugène Green, cinéaste et écrivain

Pascal Greggory, acteur 

Audrey Grimaud, attachée de presse agence Valeur Absolue

Benjamin Groussain, steadicamer 

David Grumbach, directeur général Bac Films 

Samir Guesmi, acteur et réalisateur

Dominique Guerin, productrice et cofondatrice de Ping&Pong Productions

José Luis Guerin, réalisateur

Philippe Guilbert, directeur de la photographie 

Olivier Guillaume, mixeur

Pierre Guyard, producteur Nord-Ouest Films

Patrick Hadjadj, réalisateur

Stéphanie Halfon, chargée de développement

Arthur Hallereau, directeur marketing Ad vitam 

Virginie Hallot , comédienne, metteure en scène et scénariste

François Hamel, directeur de production

Violaine Harchin, distributrice Les Alchimistes 

Ted Hardy-Carnac, réalisateur

Antoine Héberlé, directeur de la photographie

Arnaud Hemery, scénariste

Judith Henry, comédienne

Ludovic Henry, producteur

Laurent Herbiet, réalisateur et scénariste

Noël Herpe, réalisateur

Clotilde Hesme, actrice

Laurent Heynemann, réalisateur

Alexandre Hilaire, réalisateur

Mireille Hilsum, professeure émérite de l’Université Jean Moulin Lyon 3

Xavier Hirigoyen, directeur de la distribution Le Pacte 

Esther Hoffenberg, réalisatrice et productrice 

Julien Hosmalin, réalisateur

Armel Hostiou, cinéaste

Gabrielle Hours, directrice de Production

Danielle Jaeggi, réalisatrice

Raphaël Jacoulot, réalisateur

Olivier Jahan, réalisateur

Audrey Jean-Baptiste, réalisatrice

Thomas Jeand’heur, comédien

François-Régis Jeanne, réalisateur

Thomas Jenkoe, réalisateur

Vanessa Jerrom, attachée de presse

Charlie Joirkin, comédienne

Gaëlle Jones, productrice

Thierry Jousse, réalisateur et producteur radio

Guillaume Juhel, directeur marketing 

Valérie Jung, scénographe

Régine Jusserand, monteuse

Jean Kalman, créateur lumières

Daniel Kamwa, acteur et réalisateur

Leslie Kaplan, écrivain

Naruna Kaplan de Macedo, cinéaste membre de l’ACID

Sam Karmann, comédien, réalisateur

Sehrat Karaaslan, réalisateur

Valérie Karsenti, comédienne

Marc Khanne, réalisateur documentaire

Canelle Kieffer-Silou, directrice de production et post-production

Christine Kiehl, maître de conférences, directrice L3, département d’études du monde anglophone, département d’arts du spectacle, Université Lumière Lyon 2

Nadège Kintzinger, chef monteuse image

Laurence Kirsch, auteure et réalisatrice

Cédric Klapisch, réalisateur

Florent Klockenbring, opérateur du son

Manon Kneusé, comédienne

Beaudoin Koenig, réalisateur

Anne Lise Kontz, attachée de presse

Béatrice Kordon, réalisatrice

Corinne Kouper, productrice

Nathalie Kouper, coordinatrice générale du festival Paris Courts Devants 

Julia Kowalski, réalisatrice

François Kraus, producteur, Les Films du Kiosque 

Jean Labadie, directeur général Le Pacte

Manele Labidi, réalisatrice

Pierre Lacan, réalisateur

Joris Lachaise, réalisateur

Madeleine Lacombe, retraitée, théâtre amateur

Vincent Lacoste, acteur

Didier Lacourt, distributeur Diaphana 

Nathalie Lacroix, comédienne 

Laurent Lafitte, acteur et réalisateur

Joachim Lafosse, réalisateur

Leslie Lagier, réalisatrice

Alexandre Lamarque A.F.C, directeur de la photographie

Marion Lambert, comédienne

Kloé Lang, réalisatrice

Didier Lannoy, auteur réalisateur

Massoumeh Lahidji, interprète

Séverine Lajarrige, attachée de presse

Véronique Lalubie, réalisatrice

Élise Larnicol, actrice

Maria Larrea, réalisateur

Jean-Marie Larrieu, réalisateur

Kristina Larsen, productrice

Eric Lartiguau, réalisateur

Sonia Larue, réalisatrice

Marion Lary, réalisatrice

Laurence Lascary, productrice (DACP)

Manu Laskar, acteur et cinéaste

Sarah Lasry, réalisatrice

Albertine Lastera, monteuse

Julie Leclerc, habilleuse

Luc Leclerc du Sablon,réalisateur

Lidia LeBer Terki, réalisatrice 

Gabriel Le Bomin, réalisateur

William Lebghil, comédien 

Anna Lebovits, comédienne

Julien Lecat, réalisateur

Michel Leclerc, scénariste, réalisateur

Quentin Lecocq, réalisateur

Erwan Le Duc, réalisateur

Murielle Lefebvre, comédienne

Michelle Le Gaffric, collaboratrice d’agent artistique

Cyril le Grix, réalisateur et metteur en scène

Jean-Baptiste L’Herron, agent artistique

Karolyne Leibovici, publicist de talents A&K communication

Nolwenn Lemesle, scénariste et réalisatrice

Louise Lemoine Torrès, actrice et scénariste

Alban Lenoir, comédien

Blandine Lenoir, réalisatrice

Serge Le Péron, réalisateur

Grégoire Leprince-Ringuet, acteur, réalisateur

Etienne Lerbret, attaché de presse indépendant 

Anthony Lesaffre, producteur Vigario productions 

Quentin Lestienne, réalisateur

Florence Lesven, directrice de production 

Guillaume Levil, scénariste et réalisateur

Elisabeth Leuvrey, réalisatrice

Karen Levy Bencheton, productrice société KLB

Lorraine Lévy, réalisatrice

Christelle Lheureux, scénariste, réalisatrice et enseignante

Philippe Liégeois, producteur

Philippe Lignières, cinéaste

Carl Lionnet, scénariste et réalisateur

Jean-Louis Livi, Producteur Société F comme film

Philippe Locquet, réalisateur

Florence Loiret Caille, comédienne

Franco Lolli, réalisateur

Antoine Lopez, cofondateur du festival de Clermont-Ferrand

Chloé Lorenzi, attachée de presse

Marie Losier, réalisatrice et artiste

Emile Louis, assistant réalisateur

Olivier Loustau, réalisateur

Marie-Ange Luciani, productrice

Nicolas Lugli, réalisateur

Anne Luthaud, déléguée générale du GREC 

Noémie Lvovsky, scénariste, réalisatrice et actrice

Jean Mach, producteur, réalisateur

Lisa Macheboeuf, scénariste

Gregory Magne, scénariste et réalisateur 

Celia Mahistre, attachée de presse

Juliette Maillard, 1ère assistante réalisation

Pierre Maillet, acteur, metteur en scène

Gaëlle Malandrone, comédienne 

Caroline Maleville, programmatrice

Yohan Manca, scénariste, réalisateur et acteur

Bertrand Mandico, réalisateur

Marie Mandy, réalisatrice

Damien Manivel, réalisateur

Naël Marandin, réalisateur

François Margolin, réalisateur et producteur

Zulmira Marquet, auto-entrepreneuse

Paul Marques Duarte, réalisateur

Juliette Martinaud, alternante juriste

Laila Marrakchi, réalisatrice

Corinne Masiero, comédienne

Marie Masmonteil, productrice

Babette Masson, directrice de compagnie de théâtre

Lucas Masson, réalisateur, monteur

Chiara Mastroianni, actrice

Claire Mathon, directrice de la photographie

Marie-Annick Mattioli, maîtresse de conférences en anglais

Edouard Mauriat, producteur

Nicolas Maury, réalisateur, acteur

Pierre Mazingarbe, réalisateur

Chloé Mazlo, réalisatrice

Mohamed Megdoul, réalisateur

Boris Mendza, producteur Fulldawa Films

Jean-Luc Mengus, correcteur et secrétaire de rédaction de la revue Tafic

Aloïs Menu Bernadet, acteur et réalisateur

Stéphane Mercurio, réalisateur 

Agnès Merlet, réalisatrice

Vincent Merlin, directeur de Cinémas 93

Frédéric Mermoud, réalisateur

Nicolas Mesdom, réalisateur

Nina Meurisse, comédienne

Constance Meyer, réalisatrice

Mathilde Mignon, réalisatrice

Radu Mihaileanu, réalisateur

Perrine Mihel, réalisatrice

Viktor Miletić, réalisateur

Emmanuelle Millet, réalisatrice

Céline Milliat Baumgartner, actrice

Félix Moati, acteur-réalisateur

Dominik Moll, réalisateur

Grégory Montel, comédien

Anne Monfort, metteuse en scène

Manuela Morgaine, réalisateur 

Keren Moriano, productrice 

Hélène Morsly, actrice et réalisatrice

Maxime Motte, réalisateur

Emmanuel Mouret, réalisateur

Florence Muller, comédienne

Véronique Müller, comédienne

Xavier Mussel, acteur, scénariste et réalisateur

Mathilde Muyard, chef monteuse

Louise Narboni, réalisatrice

Jean-Francois Naud, documentariste

Kim Nguyen, directrice de production

Fred Nicolas, scénariste et réalisateur

Loïc Nicoloff, scénariste, réalisateur

Nathan Nicolovitch, cinéaste

Pierre Niney, comédien

Sofia Norlin, réalisatrice 

Valentina Novati, productrice et distributrice

Joëlle Novic, réalisatrice

Anna Novion, réalisatrice

Christophe Offenstein, réalisateur

Agathe Oléron, autrice, réalisatrice

Delphine Olivier, attachée de presse 

Manon Ott, réalisatrice

Thomas Ordonneau, producteur 

Damien Ounouri, réalisateur

Bénédicte Pagnot, réalisatrice

Géraldine Pailhas, actrice

Nalin Pan, auteur, réalisateur

Capucine Pantin, assistante de décoration

Marie-Christine Parcot, chargée de communication

Mélanie Parent-Chauveau, scripte

Daniel Paris, réalisateur et écrivain

Antoine Parouty, directeur de la photographie

Doriane Pasquale, comédienne et réalisatrice

Michel Patient, réalisateur

Stéphanie Perard, comédienne

Antoine Pereniguez, gérant de Diagonal Cinémas à Montpellier

Antonin Peretjatko, réalisateur

Thomas Percy, attaché de presse 

Alexandre Perez, auteur et réalisateur

Elisabeth Perez, productrice

Nahuel Perez Biscayart, acteur

Sandie Perez, directrice de casting

Léa Pernollet, scénariste 

Julie Perreard, auteure, réalisatrice

Mireille Perrier, actrice 

Martin Peterolff, réalisateur

Philippe Petit, réalisateur

Sylvère Petit, réalisateur

Laurence Petit-Jouvet, réalisatrice

Benoît Pétré, réalisateur 

Olivier Peyon, réalisateur

Nora Philippe, réalisatrice

Alexandra Pianelli, réalisatrice

Pierre Pinaud, réalisateur

Sylvain Pioutaz, réalisateur

Xavier Plèche, producteur chez Picseyes

Sébastien Plessis, chef électricien 

Caroline Poggi, réalisatrice

Marie Poitevin, réalisatrice

Morgan Pokée, programmateur Cinéma Le Concorde La Roche-sur-Yon et comité de sélection de la Quinzaine des Réalisateurs

Bénédicte Portal, scénariste

Fany Pouget, première assistante réalisation

Jean Baptiste Pouilloux, réalisateur

Romain Poujol, directeur marketing Le Pacte

Laure Pradal, réalisatrice

Joana Preiss, actrice et réalisatrice

Shalimar Preuss, réalisatrice

Vincent Prin

Mathilde Profit, réalisatrice

Anne-Marie Puga, réalisatrice

Jean-Philippe Puymartin, acteur, réalisateur, directeur artistique

Andréa Queralt, productrice

Marie Queysanne, attachée de presse

François Quiqueré, monteur

Olivier Rabourdin, acteur

Anastasia Rachman, distributrice Météore Films

Alain Raoust, réalisateur

Emmanuel Alain-Raynal, producteur

Isabelle Rebre, cinéaste 

Catherine Rechard, documentariste

Antoine Rein, producteur Kare Productions

Antoine Reinartz, comédien 

Cécile Remy-Boutang, directrice de production

Cyrill Renaud, directeur de la photographie

Guillaume Renusson, réalisateur

Quentin Reynaud, réalisateur

Damien Riba, réalisateur, compositeur et producteur

Pascal Ribier, ingénieur du son

André Rigaut, ingénieur du son

Vincent Rinaldi, assistant monteur

Stéphane Robelin, auteur, réalisateur

Mathieu Robin, scénariste et réalisateur

Séverine Rocaboy, exploitante de salles

Loïs Rocque, producteur les Alchimistes

Giulia Rodino, monteuse

Dominique Roland, conseillère municipale

Claudia Rosenblatt, adaptatrice dans l’audiovisuel

Jessica Rosselet, productrice Leto Films

Marie Rosselet-Ruiz, réalisatrice

Gabriele Rossi, éducateur et réalisateur

Christophe Rossignon, producteur Nord-Ouest Films

Camille Rouaud, réalisateur

Christian Rouaud, réalisateur

Guillaume Roubaud-Quashie, agrégé et docteur en histoire

Jean Paul Rouve, acteur, réalisateur

David Roux, auteur, réalisateur

Jean Michel Roux, scénariste et réalisateur

Céline Rouzet, réalisatrice

Emmanuel Roy, réalisateur

Thibaut Ruby, producteur exécutif FOST Studio 

Samuel Ruffier, réalisateur

Alexandre Saada, compositeur

Baptiste Saint-Dizier, chef monteur

Michel Saint Jean, producteur et distributeur Diaphana

Victor Saint-Macary, auteur et réalisateur

Jean-Paul Salomé, cinéaste 

Julien Samani, réalisateur

Rima Samman, réalisatrice et artiste

Natacha Samuel, réalisatrice

Olivier Sarrazin, réalisateur

Simon Sastre, responsable édition vidéo Diaphana

Baptiste Savoie, assistant de production

Régis Sauder, réalisateur

Anne Sauzay, retraitée

Harmel Sbraire, coach théâtre et cinéma

Thomas Schmitt, producteur 

Colombe Schneck, auteur et réalisatrice

Pierre Schoeller, réalisateur

Carole Scotta, directrice de Haut et Court

Lizzie Sebban, agent artistique

Dorothée Sebbagh, réalisatrice

Marthe Sébille, réalisatrice

Anne Seibel, cheffe décoratrice

Ina Seghezzi, réalisatrice

Guillaume Senez, réalisateur

Bertrand Seitz, chef décorateur  

Reza Serkanian, réalisateur

Louis-Albert Serrut, scénariste et réalisateur

Léa Seydoux, actrice

Natacha Seweryn, programmatrice et chercheuse 

Thomas Silberstein, comédien

Caroline Silhol, comédienne 

Laura Silhol, agent d’accompagnement à l’éducation de l’enfant

Marion Silhol, metteur en scène et animateur de troupe de théâtre

Nicolas Silhol, réalisateur

Olivier Silhol, organisateur de festival de jazz

Charlotte Silvera, réalisatrice

Bastien Simon, réalisateur

Christopher Simon, réalisateur

Justine Simon, comédienne et cinéaste

Morgan Simon, réalisateur

Torren Simonsz, comédien

Ronan Sinquin, chef monteur

Eyal Sivan, réalisateur et producteur 

Patrick Sobelman, producteur

Julie Sokolowski, réalisatrice et actrice 

Alexandra Sollogoub, scénariste et réalisatrice

Thomas Soliveres, acteur

Nicola Sornaga, réalisateur

Anne Souriau, cheffe monteuse

Gordon Spooner, directeur de la photographie

Boris Spire, exploitant de salles

Heiny Srour, scénariste, réalisatrice et productrice 

Alexandre Steiger, réalisateur et comédien 

Juliette Steimer, actrice et réalisatrice

Rémi Stengel, ingénieur du son

Anne Suarez, actrice

Brigitte Sy, actrice

Laure Talazac, maquilleuse

Mika Tard, scénariste

Janek Tarkowski, scénariste et réalisateur

Laure Tarnaud, secrétaire générale du cinéma du Réel 

Justin Taurand, producteur

Sophie Tavert Macian, scénariste et réalisatrice

Céline Tejero, scénariste et réalisatrice

Novais Teles Marcelo, scénariste et réalisateur

Charles Templon, acteur

Sabine Ternon, réalisatrice

Pascal Tessaud, réalisateur

Laurent Tesseyre, chef décorateur 

Samuel Theis, réalisateur 

Mathias Théry, réalisateur

Pierre-Yves Thieffine, machiniste de construction cinéma

Christopher Thompson, réalisateur

Jean-Pierre Thorn, réalisateur

Laurent Tirard, réalisateur 

Catherine Tissier, réalisatrice

Agathe Torti Alcayaga, MCF

Marie-Claude Treilhou, réalisatrice

Annie Tresgot, réalisatrice

Justine Triet, réalisatrice

Gilles Trinques, réalisateur

Mat Troi Day, directeur de production

Martin Tronquart, réalisateur

Dominique Toulat, directeur-programmateur du cinéma de la Ferme du Buisson

Sarah Turoche, chef monteuse

Gaspard Ulliel, acteur 

Diego Urgoiti-Moinot, directeur de production

Agnès Valentin, actrice

Vanessa van Zuylen, productrice VVZ production

Paula Vandenbussche, productrice, technicienne

Isabelle Vanini, programmatrice

Pamela Varela, réalisateur

Cédric Venail, réalisateur

Philippe Venault, réalisateur

Anaïs Venturi, scénariste et réalisatrice

Matthieu Verhaeghe, producteur, Atelier de production

Thomas Verhaeghe, producteur, Atelier de production

Martin Verdet, réalisateur

Laure Vermeersch, cinéaste

Béatrice Vernhes, réalisatrice

Marion Vernoux, réalisatrice

Cyprien Vial, réalisateur

Tatiana Vialle, directrice de casting

Arnaud Viard, réalisateur

Karin Viard, actrice 

Jean-Baptiste Viaud, délégué général de la Cinetek

Frédéric Videau, scénariste, réalisateur 

Tanguy Viel, écrivain

Alice Vigier, actrice et metteuse en scène

Leslie Villiaume, réalisatrice

Jean-Pierre Vincent, attaché de presse

Pascal-Alex Vincent, réalisateur et enseignant

Claire Viroulaud, attachée de presse

Alice Voisin, scénariste, réalisatrice

Claire Vorger, Attachée de presse, membre du CLAP

Colia Vranici, réalisatrice

Elie Wajeman, réalisateur

Vincent Wang, réalisateur 

Ryme Wehbi, productrice et cofondatrice de White Panama Films

Édouard Weil, producteur

Eduardo Williams, réalisateur

Zoé Wittock, écrivaine, réalisatrice

Éléonore Weber, réalisatrice

Sacha Wolff, réalisateur

Iris Wong, scénariste et romancière

Louise Ylla-Somers, coordinatrice de festival

Luc Wouters, réalisateur

Candice Zaccagnino, productrice, présidente de ElianeAntoinette

Stéphane Zaubister, photographe 

Véronique Zerdoun, productrice

Anne Zinn-Justin, scénariste et réalisatrice

Patrick Zocco, réalisateur

Organisations :

AARSE – Association des auteurs réalisateurs du sud-est

ACDC – Agences de communication du cinéma

ACID – Association du cinéma indépendant pour sa diffusion

ACRIF – Association des cinémas de recherche d’Île-de-France

ADC –  Association des chefs décorateurs

Addoc – Association des cinéastes documentaristes

AFCA – Association française du cinéma d’animation

ARBRE – Auteurs réalisateurs en Bretagne

ARDA – Association des responsables de distribution artistique

l’ARP – Société civiles des auteurs réalisateurs producteurs 

AFSI – Association française du Son à l’Image

Bac Films 

BUS Films

Carrefour des festivals

CGT Spectacle

Cinémas d’Aujourd’hui Belfort – association de Cinéma Art & Essai

CIP – Cinémas Indépendants Parisiens 

CLAP Cinéma – Cercle Libre des attaché(e)s de presse cinéma

DIRE – Distributeurs indépendants réunis européens

EPCC Ciclic Centre Val de Loire

Etna – Atelier de cinéma expérimental 

FAMS – Fédération des associations des métiers du scénario

Festival LE TEMPS PRESSE

FOST Studio 

L’Agence du court métrage

Les Écrans du Large

Le GREC

Les Monteurs associés

Le Pacte

Moneypenny Productions

Pulp Films

RegardOcc – Collectif des Auteurs.trices-Réalisateurs.trices en Occitanie

ROC – Regroupement des Organisations du Court métrage

SAFIR – Société des auteurs réalisateurs de films indépendants en région 

SCAM – Société civile des auteurs multimédia

Séquences 7 – Association de scénaristes émergents

SFA – Syndicat français des artistes interprètes

SFR CGT – Syndicat français des réalisateurs

SPI – Syndicat des producteurs indépendants

SPIAC CGT – Syndicat des professionnels de l’industrie de l’audiovisuel et du cinéma

SRF – Société des réalisateurs de films

Tënk

The Jokers Films

Union des chefs opérateurs

UPC – Union des producteurs de cinéma

Cette tribune initiée par la Société des réalisateurs de film (SRF) est signée par plus de 800 professionnels du cinéma, parmi lesquels Yvan Attal, Jacques Audiard, Antoine Barraud, Bertrand Bonello, Louise Bourgoin, Guillaume Canet, Laurent Cantet, Marion Cotillard, Anaïs Demoustier, Claire Denis,  Sylvain Descloux, Valérie Donzelli, Philippe Faucon, Julie Gayet, Cédric Klapisch, Laurent Lafitte, Noémie Lvovsky, Chiara Mastroianni, Emmanuel Mouret, Pierre Niney,  Axelle Ropert, Jean-Paul Rouve, Jean-Paul Salomé, Léa Seydoux, Gaspard Ulliel, Karin Viard, Aurélien Vernhes-Lermusiaux… UN JOUR SANS FINQu’est-ce qu’on attend exactement ?  Aujourd’hui, et depuis de très longs mois, les 5 913 écrans des 2 046 cinémas de France sont maintenus fermés au nom d’un principe de précaution sanitaire pourtant contredit par un avis du Conseil scientifique du 26 octobre et par l’étude ComCor de l’Institut Pasteur du 10 décembre 2020. Aujourd’hui nous pourrons donc, encore et toujours, faire la queue pour aller acheter des baskets ou une glace, nous entasser dans les supermarchés ou prendre le train, même bondé, mais nous ne pourrons pas aller au cinéma. Ni au théâtre. Et cela malgré la mise en place d’un protocole sanitaire des plus stricts et des plus fiables dès le premier jour du déconfinement.  Au gré des chiffres, des variants, des politiques d’image, d’annonce, de culpabilisation ou d’intimidation, nous avons le sentiment d’être éradiqués. Et alors quoi ? On reste fermé un an, deux ans ? Pour toujours ? Monsieur le Président, nous voudrions préciser une chose que l’opinion publique ne sait pas, mais que, bien plus grave, vous ne semblez pas savoir non plus : le cauchemar que vit l’industrie du cinéma, ses travailleurs et travailleuses, n’est pas tant celui de l’année passée, certes extrêmement difficile, mais bel et bien celui des deux voire trois années à venir. Chaque semaine de fermeture ajoute à la catastrophe en marche.  C’est l’avenir d’une profession qui est hypothéqué, à mesure que les films terminés s’empilent chaque semaine sur les étagères des distributeurs. C’est le « tout plateforme » qui s’installe dans les habitudes et dévalorise nos ambitions et nos droits. C’est une filière industrielle économique forte de 340 000 emplois qui coule. C’est un monde de débats et d’idées qui s’appauvrit considérablement. Car le cinéma ne se préoccupe pas que du cinéma. Il se préoccupe de tout ce qui fait société, ouvre à la réflexion, à la discussion, amène la rencontre avec ce public qui nous manque à hurler. Et à qui l’on manque.  Quel gâchis.Quelle violence.Quelle injustice. Combien de fois faudra-t-il répéter qu’aucun théâtre, lieu de culture ou salle de cinéma n’a été un cluster ? Combien de fois faudra-t-il répéter que nous ne sommes ni des troubadours égoïstes et déconnectés, ni des divas dans des tours d’ivoire mais bel et bien des femmes et des hommes responsables, conscients de la gravité de la situation ? Que le cinéma français est la troisième cinématographie la plus importante du monde, et que vous risquez de la faire s’effondrer en à peine un an. Monsieur le Président, une étude allemande menée par l’Institut Hermann Rietschel (Université de Berlin) vient de conclure que les salles de cinéma sont deux fois plus sûres que les supermarchés et trois fois plus sûres que les voyages en train. Lisez-la ! Votre silence et celui de votre gouvernement sont en train de tuer le cinéma français, et plus généralement une grande partie de notre culture. Dans le respect des gestes barrières, de la distanciation physique et d’une jauge qui permette à chacun d’être en sécurité : ré-ouvrez les salles ! Maintenant ! La tribune sur Le Monde : ici. Signataires :  Margot Abascal, comédienne Judith Abitbol, cinéaste  Jean Achache, réalisateur et producteur Mona Achache, réalisatrice  Julie Aguttes, réalisatrice Vicentia Aholoukpé, exploitant de salles Fleur Albert, réalisatrice  Fulvia Alberti, réalisatrice Karin Albou, scénariste, réalisatrice et écrivaine José Alcala, scénariste et réalisateur Florence Alexandre, attachée de presse Inès Alez-Martin, accessoiriste plateau Rémi Allier, réalisateur Siegrid Alnoy, scénariste et réalisatrice Noël Alpi, réalisateur Oulaya Amamra, comédienne Nathan Ambrosioni, réalisateur Shirel Amitay, scénariste et réalisatrice Viviani Andriani, attachée de presse Claire Angelini, artiste et réalisatrice indépendante Théodore Anglio-Longre, étudiant en master de cinéma et critique Alix Anne, réalisatrice Charlie Anson, acteur Eric Altmayer, producteur Nicolas Altmayer, producteur Marie-France Alvarez, comédienne Cristèle Alves Meira, réalisatrice Patrick André, producteur Christophe Andréi, scénariste et réalisateur Hélène Angel, scénariste et réalisatrice Stéphane Arnoux, réalisateur Ariane Ascaride, actrice Aure Atika, comédienne Yvan Attal, comédien Samuel Aubin, scénariste Nicolas Aubry, réalisateur Jacques Audiard, réalisateur Jean Luc Audy, chef opérateur son  Axel Auriant, comédien Serge Avedikian, comédien, auteur et réalisateur Jocelyne Ayella, médecin Myriam Aziza, réalisatrice Anne Azoulay, comédienne et réalisatrice  Noé Bach, directeur de la photographie Sébastien Bailly, réalisateur Coralie Barelier, assistante chargée de figuration Olivier Baroux, réalisateur Claude Barras, réalisateur et scénariste Claire Barrau, auteure, productrice Vincent Barre, sculpteur et réalisateur Patricia Barsanti, présidente de la société Cinématographique Lyre Luc Battiston, réalisateur Jean-Pierre Bastid, auteur, réalisateur Pierre Baussaron, producteur Mathilde Bayle, scénariste et réalisatrice Florian Beaume, scénariste et réalisateur Frank Beauvais, réalisateur Xavier Beauvois, réalisateur Noémie Bédrède, programmatrice Alice Belaidi, actrice Raymond Bellour, directeur de recherche honoraire au CNRS, membre de la rédaction de Trafic, revue de cinéma Lucas Belvaux, réalisateur Kaouther Ben Hania, réalisatrice Adila Bendimerad, actrice, productrice Alain Benguigui, producteur Sombrero Films Arnaud Bénoliel, scénariste, réalisateur Tanguy Bernard, musicien et réalisateur Marc Bertin, comédien Adrien Bertet, producteur  Vanessa Bertin, assistante de production Diane Bertrand, cinéaste Fatima Bianchi, monteuse,  réalisatrice Thomas Bidegain, scénariste et réalisateur Lisa Billuart-Monet, réalisatrice Liouba Bischoff, enseignante-chercheuse Sylvia Biville, comptable Catherine Bizern, déléguée générale du Cinéma du Réel  Bernard Blancan, comédien et réalisateur Christian Blanchet, cinéaste Lise Blanchet, journaliste  Léo Blandino, auteur, réalisateur Catherine Blangonnet-Auer, directrice de rédaction Images documentaires Laurent Blois, délégué général du SPIAC Sophie Blondy, réalisatrice  Thalie Boccabella, régisseuse Philip Boëffard, producteur Nord-Ouest Films Romane Bohringer, cinéaste Maxime Boilon, membre de RegarDocc Aurélie Boivin, réalisatrice et photographe  Nicolas Bole, coordinateur général de festival Georges Bollon, retraité de l’action culturelle cinématographique Mathieu Bompoint, producteur Caroline Bonmarchand, productrice Avenue B productions Jérôme Bonnell, réalisateur Bertrand Bonello, cinéaste Valérie Bonneton, actrice Aurélie Bordier, déléguée générale de l’ACID Florence Borelly, productrice  Claudine Bories, réalisateur Gabriel de Bortoli, attaché de presse Claude Bossion, réalisateur Marie Bottois, monteuse Odile Bouchet, membre actif de l’Association Rencontres Cinémas d’Amérique Latine de Toulouse ARCALT Laurent Bouhnik, réalisateur Lucie Boujenah, comédienne Louise Bourgoin, actrice Sophie Bouteiller, scripte, 1ère assistante réalisateur·ice Karine Boutroy, architecte scénographe Diane Sara Bouzgarrou, cinéaste Leyla Bouzid, réalisatrice Guillaume Brac, réalisateur Sandrine Brauer, productrice Guillaume Bréau, réalisateur et scénariste  Sophie Bredier, réalisatrice Jean Bréhat, producteur Jean Breschand, scénariste Adrien Bretet, producteur Eric-John Bretmel, réalisateur Pascale Breton, réalisateur  Caroline Brésard, comédienne Peter Brook, metteur en scène, acteur, réalisateur et écrivain Dorine Brun, réalisatrice Rosalie Brun, déléguée générale de la SRF Damien Brunner, producteur Didier Brunner, producteur Claire Burger, réalisatrice Gaël Cabouat, productrice Fulldawa Films Hubert Caillard, avocat Laure Calamy actrice Chloé Cambournac, chef décoratrice Géraldine Cance, attachée de presse Guillaume Canet, acteur et réalisateur Laurent Cantet, réalisateur Marilyne Canto, comédienne  Christine Cardaropoli, chef maquilleuse, chef coiffeuse Johanna Careire,  directrice Artistique Festival International du Film Indépendant de Bordeaux Patrice Carré, journaliste et réalisateur Stéphane Carreras, productrice Nyima Cartier, réalisatrice Yannick Casanova, réalisateur Catherine Castel, réalisatrice  Charles Castella, réalisateur Anna Cazenave Cambet, réalisatrice Emilie Cazenave, actrice Sophie Chaffaut, attachée de presse agence Valeur Absolue Patrice Chagnard, réalisateur Etienne Chaillou, réalisateur Emmanuel Chain, producteur, Elephant Marie-Sophie Chambon, scénariste-réalisatrice Arié Chamouni, producteur Marie de Chassey, scripte  Chantal Chatelain, représentante de spectateurs Olivier Charasson, acteur Elsa Charbit, directrice artistique d’Entrevues festival international du Film de Belfort Eric Charbot, producteur Jérémie Charrier, attaché de presse Hubert Charuel, réalisateur Carole Chassaing, productrice Remi Chaye, réalisateur Judith Chemla, actrice  André Chesneau, retraité Catherine Chesnau, artiste peintre Colin Chesneau, monteur Camille Chevalier, secrétaire générale adjointe de la Quinzaine des réalisateurs Emmanuel Chevalier, distributrice les Films du Préau  Laurent Chevallier, réalisateur Brigitte Chevet, réalisatrice Louise Chevillotte, comédienne Malik Chibane, réalisateur Benoît Chieux, réalisateur Patric Chiha, réalisateur Maguy Cisterne, secrétaire générale du festival de Brive Christine Citti, actrice, autrice Arié Chamouni, producteur Hung-Chun Chen, réalisatrice Nathalie Cheron, directrice de casting, Présidente de l’ARDA Manuel Chiche, gérant The Jokers Films  Vanya Chokrollahi, réalisateur Jean Paul Civeyrac, attaché de press Jeremy Clapin, réalisateur Marion Clauzel, scénariste Marie Clément, enseignante en cinéma Alexandre Coffre, réalisateur, scénariste Clément Cogitore, réalisateur Christophe Cognet, réalisateur Abraham Cohen, réalisateur Joachim Cohen, assistant d’agent artistique Richard Copans, réalisateur et producteur Louise Coldefy, actrice Christine Colin Milko, adaptatrice doublage Etienne Comar, réalisateur Muriel Combeau, actrice Jean-Louis Comolli, réalisateur et écrivain Anne Consigny, comédienne Thierry Consigny, publicitaire Philippe Coquillaud-Coudreau, directeur du cinéma Le Méliès à Pau Catherine Corsini, réalisatrice Marion Cotillard, comédienne Jean Cottin, producteur Manon Coubia, réalisatrice Bénédicte Couvreur, productrice Vero Cratzborn, réalisatrice Anne-Claire Créancier, directrice de production Marc-Benoît Créancier, producteur  Jeanne Crépeau, réalisatrice et formatrice Juliette Crété, 1ère Assistante mise en scène Jean-Noël Cristiani, réalisateur Romain Cros, premier assistant réalisateur Laurent Crouzeix, délégué général du festival Sauve Qui peut le court métrage  Delphine Crozatier, présidente de Contrebande Productions Jean-Jacques Cunnac, auteur-réalisateur Isabelle Czajka, réalisatrice Didier d’Abreu, cinéaste Raphaëlle Danglard, agent artistique Marie Daniel, directrice de l’IFFCAM Benoit Danou, producteur harvest moon Danièle D’Antoni, agent artistique  Aurélie Dard, attachée de presse Fleur Dagorn, étudiante en production audiovisuelle  Isabelle Dario, réalisatrice et monteuse Joao Da Rocha, doctorant en littérature française Judith Davis, réalisatrice et comédienne Antoine de Bary, réalisateur Marie de Busscher, réalisatrice Albane de Jourdan, productrice Christophe Dejours, psychiatre, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris Nanterre Patrick Dekeyser, vidéaste Emilie Deleuze, réalisatrice Sarah Delmas, directrice des développements  Natacha Delmon Casanova, productrice Edouard Deluc, scénariste et réalisateur Sophie Delvallée, réalisatrice Emmanuelle Demoris, réalisatrice Anaïs Demoustier, actrice Arnaud Demuynck, réalisateur Claire Denis, réalisatrice Florence Denou, actrice David Depesseville, réalisateur Eugénie Deplus, directrice de post production Pauline de Raymond, responsable de programmation à la Cinémathèque française  Arnaud des Pallières, réalisateur Tom Dercourt, producteur Julien Deris, producteur Cinefrance Studios Cécile Déroudille, réalisatrice Caroline Deruas, réalisatrice Guillaume Descamps, secrétaire général du Festival des Trois Continents Christophe Desenclos, directeur de production  Daniel Deshays, ingénieur du son Antoine Desrosieres, réalisateur Alexandre Desrousseaux, acteur Marion Desseigne Ravel, scénariste et réalisatrice  Emmanuelle Devos, actrice Eric Devulder, chef opérateur du son Marcial Di Fonzo Bo, acteur et directeur de la Comédie de Caen Katell Djian, chef opérateur  Didar Domehri, productrice Timothée Donay, distributeur Les Alchimistes  Anthony Doncque, producteur Valérie Donzelli, réalisatrice et actrice Clément Dorival, réalisateur Christine Dory, cinéaste Laetitia Dosch, actrice  Alice Douard, réalisatrice Claire Doyon, cinéaste Céline Drean, scénariste et réalisatrice  Evelyne Dress, auteur, réalisateur et producteur Léa Drucker, comédienne Émérance Dubas, réalisatrice Bernard Dubois, réalisateur Claire Duburcq, actrice Cécile Ducrocq, réalisatrice David Dufresne, réalisateur Marc Dugain, réalisateur Pierre Dugowson, réalisateur Hervé Duhamel, directeur de production cinéma Sandrine Dumas, réalisatrice Annick Dumout  Pierre-Nicolas Durand, réalisateur Karine Durance, attachée de presse Riton Dupire Clément, chef décorateur Claire Duburcq, actrice Jean Pierre Duret, ingénieur du son Claude Duty, réalisateur  Chloé Duval, réalisatrice Roland Edzard, réalisateur Nadia El Fani, réalisatrice Ismaël El Iraki, réalisateur Kamal El Mahouti, réalisateur Nicolas Elghozi, producteur Galatée Films Philippe Elusse, auteur réalisateur Jean-Bernard Emery, attaché de presse  Licia Eminenti, scénariste et réalisateur Mareike Engelhardt, réalisatrice Octavio Espirito Santo, directeur de la photographie Laurine Estrade, réalisatrice Audrey Estrougo, réalisatrice Séréna Evely, travailleur indépendant dans le domaine culturel Hicham Falah, cinéaste, délégué général du Festival International de film Documentaire à Agadir et Directeur artistique du Festival international du film de femmes de Salé Jacques Fansten, réalisateur François Farellacci, réalisateur Coralie Fargeat, réalisatrice Philippe Faucon, réalisateur Cyrielle Faure, réalisatrice Julia Faure, comédienne Pascale Faure, productrice  Léa Fehner, réalisatrice Michel Feller, producteur société Mon Voisin Productions Cécile Felsenberg, agent artistique Julien Féret, producteur et réalisateur Ariza Fernando, directeur Festival Huelas Maud Ferrari, scénariste et réalisatrice Linda Ferrer Roca, réalisatrice Jeanne Ferron, comédienne  Michel Ferry, réalisateur et exploitant de salles Anaïs Feuillette, documentariste Agnès Feuvre, scénariste Francine Filatriau, chef opérateur, réalistrice Emmanuel Finkiel, réalisateur Aline Fischer, scénariste et réalisatrice Chantal Fischer, productrice Marie Fischer, 1ère assistante réalisateur Stéphane Foenkinos, auteur et réalisateur Victoria Follonier, monteuse Fanny Fontan, scénariste et réalisatrice Camille Fontaine, scénariste réalisatrice   Benoît Forgeard, réalisateur Leila Fournier, responsable de distribution artistique Eric Fourniols, scénariste, réalisateur Tristan Francia, auteur, réalisateur Christine François, réalisatrice Samuel François-Steininger, producteur Composite Films Jacques Frétel, retraité  Brahim Freita, auteur et réalisateur David Frenkel, producteur Manuela Frésil, cinéaste  Damien Fritsch, réalisateur François Fronty, réalisateur Jones Gaëlle, productrice Jean-Luc Gaget, scénariste Luc Gallissaires, réalisateur Antoine Garceau, réalisateur Laurence Garret, cinéaste  Florence Gastaud, productrice  David Gauquié, producteur Cinefrance Studios Julie Gayet, réalisatrice Cyril Gelblat, réalisateur Hugo Gélin, réalisateur Fabrice Genestal, réalisateur Sylvain George, réalisateur Hassam Ghancy, acteur Denis Gheerbrant, réalisateur David Gheron Tretiakoff, plasticien Mariette Gutherz, réalisatrice Pauline Gilbert, directrice de post-production Yann Gilbert, producteur La mouche du coche films  Léa Gilet-Lorand, assistante casting  Bernard Gilhodes, scénariste, réalisateur et reporter Claudie Gillot-Dumoutier, présidente de l’association Cinéma l’Écran à Saint-Denis  Thomas Gilou, scénariste et réalisateur Alice Girard, productrice Elise Girard, réalisatrice Hippolyte Girardot, comédien  Jacques-Rémy Girerd, auteur et réalisateur Félix de Givry, réalisateur Delphine Gleize, réalisatrice Lucas Gloppe, réalisateur Fabrice Gobert, réalisateur Tito González García, réalisateur  Yann Gonzalez, réalisateur Florent Gouëlou, réalisateur Diego Governatori, réalisateur  Alexander Graeff, réalisateur Laurence Granec, attachée de presse Camille Grangé, scénariste Denys Granier-Deferre, réalisateur Alexandra Grau de Sola, réalisatrice, scénariste Eugène Green, cinéaste et écrivain Pascal Greggory, acteur  Audrey Grimaud, attachée de presse agence Valeur Absolue Benjamin Groussain, steadicamer  David Grumbach, directeur général Bac Films  Samir Guesmi, acteur et réalisateur Dominique Guerin, productrice et cofondatrice de Ping&Pong Productions José Luis Guerin, réalisateur Philippe Guilbert, directeur de la photographie  Olivier Guillaume, mixeur Pierre Guyard, producteur Nord-Ouest Films Patrick Hadjadj, réalisateur Stéphanie Halfon, chargée de développement Arthur Hallereau, directeur marketing Ad vitam  Virginie Hallot , comédienne, metteure en scène et scénariste François Hamel, directeur de production Violaine Harchin, distributrice Les Alchimistes  Ted Hardy-Carnac, réalisateur Antoine Héberlé, directeur de la photographie Arnaud Hemery, scénariste Judith Henry, comédienne Ludovic Henry, producteur Laurent Herbiet, réalisateur et scénariste Noël Herpe, réalisateur Clotilde Hesme, actrice Laurent Heynemann, réalisateur Alexandre Hilaire, réalisateur Mireille Hilsum, professeure émérite de l’Université Jean Moulin Lyon 3 Xavier Hirigoyen, directeur de la distribution Le Pacte  Esther Hoffenberg, réalisatrice et productrice  Julien Hosmalin, réalisateur Armel Hostiou, cinéaste Gabrielle Hours, directrice de Production Danielle Jaeggi, réalisatrice Raphaël Jacoulot, réalisateur Olivier Jahan, réalisateur Audrey Jean-Baptiste, réalisatrice Thomas Jeand’heur, comédien François-Régis Jeanne, réalisateur Thomas Jenkoe, réalisateur Vanessa Jerrom, attachée de presse Charlie Joirkin, comédienne Gaëlle Jones, productrice Thierry Jousse, réalisateur et producteur radio Guillaume Juhel, directeur marketing  Valérie Jung, scénographe Régine Jusserand, monteuse Jean Kalman, créateur lumières Daniel Kamwa, acteur et réalisateur Leslie Kaplan, écrivain Naruna Kaplan de Macedo, cinéaste membre de l’ACID Sam Karmann, comédien, réalisateur Sehrat Karaaslan, réalisateur Valérie Karsenti, comédienne Marc Khanne, réalisateur documentaire Canelle Kieffer-Silou, directrice de production et post-production Christine Kiehl, maître de conférences, directrice L3, département d’études du monde anglophone, département d’arts du spectacle, Université Lumière Lyon 2 Nadège Kintzinger, chef monteuse image Laurence Kirsch, auteure et réalisatrice Cédric Klapisch, réalisateur Florent Klockenbring, opérateur du son Manon Kneusé, comédienne Beaudoin Koenig, réalisateur Anne Lise Kontz, attachée de presse Béatrice Kordon, réalisatrice Corinne Kouper, productrice Nathalie Kouper, coordinatrice générale du festival Paris Courts Devants  Julia Kowalski, réalisatrice François Kraus, producteur, Les Films du Kiosque  Jean Labadie, directeur général Le Pacte Manele Labidi, réalisatrice Pierre Lacan, réalisateur Joris Lachaise, réalisateur Madeleine Lacombe, retraitée, théâtre amateur Vincent Lacoste, acteur Didier Lacourt, distributeur Diaphana  Nathalie Lacroix, comédienne  Laurent Lafitte, acteur et réalisateur Joachim Lafosse, réalisateur Leslie Lagier, réalisatrice Alexandre Lamarque A.F.C, directeur de la photographie Marion Lambert, comédienne Kloé Lang, réalisatrice Didier Lannoy, auteur réalisateur Massoumeh Lahidji, interprète Séverine Lajarrige, attachée de presse Véronique Lalubie, réalisatrice Élise Larnicol, actrice Maria Larrea, réalisateur Jean-Marie Larrieu, réalisateur Kristina Larsen, productrice Eric Lartiguau, réalisateur Sonia Larue, réalisatrice Marion Lary, réalisatrice Laurence Lascary, productrice (DACP) Manu Laskar, acteur et cinéaste Sarah Lasry, réalisatrice Albertine Lastera, monteuse Julie Leclerc, habilleuse Luc Leclerc du Sablon,réalisateur Lidia LeBer Terki, réalisatrice  Gabriel Le Bomin, réalisateur William Lebghil, comédien  Anna Lebovits, comédienne Julien Lecat, réalisateur Michel Leclerc, scénariste, réalisateur Quentin Lecocq, réalisateur Erwan Le Duc, réalisateur Murielle Lefebvre, comédienne Michelle Le Gaffric, collaboratrice d’agent artistique Cyril le Grix, réalisateur et metteur en scène Jean-Baptiste L’Herron, agent artistique Karolyne Leibovici, publicist de talents A&K communication Nolwenn Lemesle, scénariste et réalisatrice Louise Lemoine Torrès, actrice et scénariste Alban Lenoir, comédien Blandine Lenoir, réalisatrice Serge Le Péron, réalisateur Grégoire Leprince-Ringuet, acteur, réalisateur Etienne Lerbret, attaché de presse indépendant  Anthony Lesaffre, producteur Vigario productions  Quentin Lestienne, réalisateur Florence Lesven, directrice de production  Guillaume Levil, scénariste et réalisateur Elisabeth Leuvrey, réalisatrice Karen Levy Bencheton, productrice société KLB Lorraine Lévy, réalisatrice Christelle Lheureux, scénariste, réalisatrice et enseignante Philippe Liégeois, producteur Philippe Lignières, cinéaste Carl Lionnet, scénariste et réalisateur Jean-Louis Livi, Producteur Société F comme film Philippe Locquet, réalisateur Florence Loiret Caille, comédienne Franco Lolli, réalisateur Antoine Lopez, cofondateur du festival de Clermont-Ferrand Chloé Lorenzi, attachée de presse Marie Losier, réalisatrice et artiste Emile Louis, assistant réalisateur Olivier Loustau, réalisateur Marie-Ange Luciani, productrice Nicolas Lugli, réalisateur Anne Luthaud, déléguée générale du GREC  Noémie Lvovsky, scénariste, réalisatrice et actrice Jean Mach, producteur, réalisateur Lisa Macheboeuf, scénariste Gregory Magne, scénariste et réalisateur  Celia Mahistre, attachée de presse Juliette Maillard, 1ère assistante réalisation Pierre Maillet, acteur, metteur en scène Gaëlle Malandrone, comédienne  Caroline Maleville, programmatrice Yohan Manca, scénariste, réalisateur et acteur Bertrand Mandico, réalisateur Marie Mandy, réalisatrice Damien Manivel, réalisateur Naël Marandin, réalisateur François Margolin, réalisateur et producteur Zulmira Marquet, auto-entrepreneuse Paul Marques Duarte, réalisateur Juliette Martinaud, alternante juriste Laila Marrakchi, réalisatrice Corinne Masiero, comédienne Marie Masmonteil, productrice Babette Masson, directrice de compagnie de théâtre Lucas Masson, réalisateur, monteur Chiara Mastroianni, actrice Claire Mathon, directrice de la photographie Marie-Annick Mattioli, maîtresse de conférences en anglais Edouard Mauriat, producteur Nicolas Maury, réalisateur, acteur Pierre Mazingarbe, réalisateur Chloé Mazlo, réalisatrice Mohamed Megdoul, réalisateur Boris Mendza, producteur Fulldawa Films Jean-Luc Mengus, correcteur et secrétaire de rédaction de la revue Tafic Aloïs Menu Bernadet, acteur et réalisateur Stéphane Mercurio, réalisateur  Agnès Merlet, réalisatrice Vincent Merlin, directeur de Cinémas 93 Frédéric Mermoud, réalisateur Nicolas Mesdom, réalisateur Nina Meurisse, comédienne Constance Meyer, réalisatrice Mathilde Mignon, réalisatrice Radu Mihaileanu, réalisateur Perrine Mihel, réalisatrice Viktor Miletić, réalisateur Emmanuelle Millet, réalisatrice Céline Milliat Baumgartner, actrice Félix Moati, acteur-réalisateur Dominik Moll, réalisateur Grégory Montel, comédien Anne Monfort, metteuse en scène Manuela Morgaine, réalisateur  Keren Moriano, productrice  Hélène Morsly, actrice et réalisatrice Maxime Motte, réalisateur Emmanuel Mouret, réalisateur Florence Muller, comédienne Véronique Müller, comédienne Xavier Mussel, acteur, scénariste et réalisateur Mathilde Muyard, chef monteuse Louise Narboni, réalisatrice Jean-Francois Naud, documentariste Kim Nguyen, directrice de production Fred Nicolas, scénariste et réalisateur Loïc Nicoloff, scénariste, réalisateur Nathan Nicolovitch, cinéaste Pierre Niney, comédien Sofia Norlin, réalisatrice  Valentina Novati, productrice et distributrice Joëlle Novic, réalisatrice Anna Novion, réalisatrice Christophe Offenstein, réalisateur Agathe Oléron, autrice, réalisatrice Delphine Olivier, attachée de presse  Manon Ott, réalisatrice Thomas Ordonneau, producteur  Damien Ounouri, réalisateur Bénédicte Pagnot, réalisatrice Géraldine Pailhas, actrice Nalin Pan, auteur, réalisateur Capucine Pantin, assistante de décoration Marie-Christine Parcot, chargée de communication Mélanie Parent-Chauveau, scripte Daniel Paris, réalisateur et écrivain Antoine Parouty, directeur de la photographie Doriane Pasquale, comédienne et réalisatrice Michel Patient, réalisateur Stéphanie Perard, comédienne Antoine Pereniguez, gérant de Diagonal Cinémas à Montpellier Antonin Peretjatko, réalisateur Thomas Percy, attaché de presse  Alexandre Perez, auteur et réalisateur Elisabeth Perez, productrice Nahuel Perez Biscayart, acteur Sandie Perez, directrice de casting Léa Pernollet, scénariste  Julie Perreard, auteure, réalisatrice Mireille Perrier, actrice  Martin Peterolff, réalisateur Philippe Petit, réalisateur Sylvère Petit, réalisateur Laurence Petit-Jouvet, réalisatrice Benoît Pétré, réalisateur  Olivier Peyon, réalisateur Nora Philippe, réalisatrice Alexandra Pianelli, réalisatrice Pierre Pinaud, réalisateur Sylvain Pioutaz, réalisateur Xavier Plèche, producteur chez Picseyes Sébastien Plessis, chef électricien  Caroline Poggi, réalisatrice Marie Poitevin, réalisatrice Morgan Pokée, programmateur Cinéma Le Concorde La Roche-sur-Yon et comité de sélection de la Quinzaine des Réalisateurs Bénédicte Portal, scénariste Fany Pouget, première assistante réalisation Jean Baptiste Pouilloux, réalisateur Romain Poujol, directeur marketing Le Pacte Laure Pradal, réalisatrice Joana Preiss, actrice et réalisatrice Shalimar Preuss, réalisatrice Vincent Prin Mathilde Profit, réalisatrice Anne-Marie Puga, réalisatrice Jean-Philippe Puymartin, acteur, réalisateur, directeur artistique Andréa Queralt, productrice Marie Queysanne, attachée de presse François Quiqueré, monteur Olivier Rabourdin, acteur Anastasia Rachman, distributrice Météore Films Alain Raoust, réalisateur Emmanuel Alain-Raynal, producteur Isabelle Rebre, cinéaste  Catherine Rechard, documentariste Antoine Rein, producteur Kare Productions Antoine Reinartz, comédien  Cécile Remy-Boutang, directrice de production Cyrill Renaud, directeur de la photographie Guillaume Renusson, réalisateur Quentin Reynaud, réalisateur Damien Riba, réalisateur, compositeur et producteur Pascal Ribier, ingénieur du son André Rigaut, ingénieur du son Vincent Rinaldi, assistant monteur Stéphane Robelin, auteur, réalisateur Mathieu Robin, scénariste et réalisateur Séverine Rocaboy, exploitante de salles Loïs Rocque, producteur les Alchimistes Giulia Rodino, monteuse Dominique Roland, conseillère municipale Claudia Rosenblatt, adaptatrice dans l’audiovisuel Jessica Rosselet, productrice Leto Films Marie Rosselet-Ruiz, réalisatrice Gabriele Rossi, éducateur et réalisateur Christophe Rossignon, producteur Nord-Ouest Films Camille Rouaud, réalisateur Christian Rouaud, réalisateur Guillaume Roubaud-Quashie, agrégé et docteur en histoire Jean Paul Rouve, acteur, réalisateur David Roux, auteur, réalisateur Jean Michel Roux, scénariste et réalisateur Céline Rouzet, réalisatrice Emmanuel Roy, réalisateur Thibaut Ruby, producteur exécutif FOST Studio  Samuel Ruffier, réalisateur Alexandre Saada, compositeur Baptiste Saint-Dizier, chef monteur Michel Saint Jean, producteur et distributeur Diaphana Victor Saint-Macary, auteur et réalisateur Jean-Paul Salomé, cinéaste  Julien Samani, réalisateur Rima Samman, réalisatrice et artiste Natacha Samuel, réalisatrice Olivier Sarrazin, réalisateur Simon Sastre, responsable édition vidéo Diaphana Baptiste Savoie, assistant de production Régis Sauder, réalisateur Anne Sauzay, retraitée Harmel Sbraire, coach théâtre et cinéma Thomas Schmitt, producteur  Colombe Schneck, auteur et réalisatrice Pierre Schoeller, réalisateur Carole Scotta, directrice de Haut et Court Lizzie Sebban, agent artistique Dorothée Sebbagh, réalisatrice Marthe Sébille, réalisatrice Anne Seibel, cheffe décoratrice Ina Seghezzi, réalisatrice Guillaume Senez, réalisateur Bertrand Seitz, chef décorateur   Reza Serkanian, réalisateur Louis-Albert Serrut, scénariste et réalisateur Léa Seydoux, actrice Natacha Seweryn, programmatrice et chercheuse  Thomas Silberstein, comédien Caroline Silhol, comédienne  Laura Silhol, agent d’accompagnement à l’éducation de l’enfant Marion Silhol, metteur en scène et animateur de troupe de théâtre Nicolas Silhol, réalisateur Olivier Silhol, organisateur de festival de jazz Charlotte Silvera, réalisatrice Bastien Simon, réalisateur Christopher Simon, réalisateur Justine Simon, comédienne et cinéaste Morgan Simon, réalisateur Torren Simonsz, comédien Ronan Sinquin, chef monteur Eyal Sivan, réalisateur et producteur  Patrick Sobelman, producteur Julie Sokolowski, réalisatrice et actrice  Alexandra Sollogoub, scénariste et réalisatrice Thomas Soliveres, acteur Nicola Sornaga, réalisateur Anne Souriau, cheffe monteuse Gordon Spooner, directeur de la photographie Boris Spire, exploitant de salles Heiny Srour, scénariste, réalisatrice et productrice  Alexandre Steiger, réalisateur et comédien  Juliette Steimer, actrice et réalisatrice Rémi Stengel, ingénieur du son Anne Suarez, actrice Brigitte Sy, actrice Laure Talazac, maquilleuse Mika Tard, scénariste Janek Tarkowski, scénariste et réalisateur Laure Tarnaud, secrétaire générale du cinéma du Réel  Justin Taurand, producteur Sophie Tavert Macian, scénariste et réalisatrice Céline Tejero, scénariste et réalisatrice Novais Teles Marcelo, scénariste et réalisateur Charles Templon, acteur Sabine Ternon, réalisatrice Pascal Tessaud, réalisateur Laurent Tesseyre, chef décorateur  Samuel Theis, réalisateur  Mathias Théry, réalisateur Pierre-Yves Thieffine, machiniste de construction cinéma Christopher Thompson, réalisateur Jean-Pierre Thorn, réalisateur Laurent Tirard, réalisateur  Catherine Tissier, réalisatrice Agathe Torti Alcayaga, MCF Marie-Claude Treilhou, réalisatrice Annie Tresgot, réalisatrice Justine Triet, réalisatrice Gilles Trinques, réalisateur Mat Troi Day, directeur de production Martin Tronquart, réalisateur Dominique Toulat, directeur-programmateur du cinéma de la Ferme du Buisson Sarah Turoche, chef monteuse Gaspard Ulliel, acteur  Diego Urgoiti-Moinot, directeur de production Agnès Valentin, actrice Vanessa van Zuylen, productrice VVZ production Paula Vandenbussche, productrice, technicienne Isabelle Vanini, programmatrice Pamela Varela, réalisateur Cédric Venail, réalisateur Philippe Venault, réalisateur Anaïs Venturi, scénariste et réalisatrice Matthieu Verhaeghe, producteur, Atelier de production Thomas Verhaeghe, producteur, Atelier de production Martin Verdet, réalisateur Laure Vermeersch, cinéaste Béatrice Vernhes, réalisatrice Marion Vernoux, réalisatrice Cyprien Vial, réalisateur Tatiana Vialle, directrice de casting Arnaud Viard, réalisateur Karin Viard, actrice  Jean-Baptiste Viaud, délégué général de la Cinetek Frédéric Videau, scénariste, réalisateur  Tanguy Viel, écrivain Alice Vigier, actrice et metteuse en scène Leslie Villiaume, réalisatrice Jean-Pierre Vincent, attaché de presse Pascal-Alex Vincent, réalisateur et enseignant Claire Viroulaud, attachée de presse Alice Voisin, scénariste, réalisatrice Claire Vorger, Attachée de presse, membre du CLAP Colia Vranici, réalisatrice Elie Wajeman, réalisateur Vincent Wang, réalisateur  Ryme Wehbi, productrice et cofondatrice de White Panama Films Édouard Weil, producteur Eduardo Williams, réalisateur Zoé Wittock, écrivaine, réalisatrice Éléonore Weber, réalisatrice Sacha Wolff, réalisateur Iris Wong, scénariste et romancière Louise Ylla-Somers, coordinatrice de festival Luc Wouters, réalisateur Candice Zaccagnino, productrice, présidente de ElianeAntoinette Stéphane Zaubister, photographe  Véronique Zerdoun, productrice Anne Zinn-Justin, scénariste et réalisatrice Patrick Zocco, réalisateur Organisations : AARSE – Association des auteurs réalisateurs du sud-est ACDC – Agences de communication du cinéma ACID – Association du cinéma indépendant pour sa diffusion ACRIF – Association des cinémas de recherche d’Île-de-France ADC –  Association des chefs décorateurs Addoc – Association des cinéastes documentaristes AFCA – Association française du cinéma d’animation ARBRE – Auteurs réalisateurs en Bretagne ARDA – Association des responsables de distribution artistique l’ARP – Société civiles des auteurs réalisateurs producteurs  AFSI – Association française du Son à l’Image Bac Films  BUS Films Carrefour des festivals CGT Spectacle Cinémas d’Aujourd’hui Belfort – association de Cinéma Art & Essai CIP – Cinémas Indépendants Parisiens  CLAP Cinéma – Cercle Libre des attaché(e)s de presse cinéma DIRE – Distributeurs indépendants réunis européens EPCC Ciclic Centre Val de Loire Etna – Atelier de cinéma expérimental  FAMS – Fédération des associations des métiers du scénario Festival LE TEMPS PRESSE FOST Studio  L’Agence du court métrage Les Écrans du Large Le GREC Les Monteurs associés Le Pacte Moneypenny Productions Pulp Films RegardOcc – Collectif des Auteurs.trices-Réalisateurs.trices en Occitanie ROC – Regroupement des Organisations du Court métrage SAFIR – Société des auteurs réalisateurs de films indépendants en région  SCAM – Société civile des auteurs multimédia Séquences 7 – Association de scénaristes émergents SFA – Syndicat français des artistes interprètes SFR CGT – Syndicat français des réalisateurs SPI – Syndicat des producteurs indépendants SPIAC CGT – Syndicat des professionnels de l’industrie de l’audiovisuel et du cinéma SRF – Société des réalisateurs de films Tënk The Jokers Films Union des chefs opérateurs UPC – Union des producteurs de …

3 mars 2021Actus-SPIactus-spi
Communiqué commun : Un an sans public, la culture sacrifiée

La Fédération des Entreprises du Spectacle vivant, de la musique, de l’Audiovisuel et du Cinéma (FESAC), dont le SPI est membre, est signataire aux côtés d’autres organisations professionnelles du communiqué « Un an sans public : la culture sacrifiée ».

Ce communiqué alerte sur la situation dramatique du secteur, appelle l’Etat à déconfiner la culture et à changer de méthode concernant les réouvertures de salles de spectacle et de cinéma.

Téléchargez le communiqué en cliquant ici.

La Fédération des Entreprises du Spectacle vivant, de la musique, de l’Audiovisuel et du Cinéma (FESAC), dont le SPI est membre, est signataire aux côtés d’autres organisations professionnelles du communiqué « Un an sans public : la culture sacrifiée ». Ce communiqué alerte sur la situation dramatique du secteur, appelle l’Etat à déconfiner la culture et à changer de méthode concernant les réouvertures de salles de spectacle et de cinéma. Téléchargez le communiqué en cliquant …

2 mars 2021Actus-SPIactus-spi
COMMUNIQUÉ : Création de la coordination inter-syndicale de l’audiovisuel

Dans un contexte de multiples négociations conventionnelles souhaitées par le Gouvernement, les syndicats de producteurs et de distributeurs audiovisuels ont décidé de se constituer en Coordination Inter-Syndicale de l’Audiovisuel (CISA).

La CISA regroupe AnimFrance, le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPI et l’USPA, les syndicats représentatifs du secteur audiovisuel qui rassemblent plus de 700 sociétés employant près de 120 000 professionnels.

La CISA est attachée au respect et à la pérennité des accords signés qui doivent permettre de laisser le temps indispensable à l’élaboration d’une réglementation équilibrée entre services de médias audiovisuels à la demande et éditeurs de la TNT.

Soucieuse de défendre la création indépendante, la CISA a vocation à coordonner et structurer les réflexions et les actions de ces syndicats. Elle s’appliquera à faire émerger des positions communes dans le cadre des négociations interprofessionnelles nécessaires aux mutations de l’audiovisuel français. 

Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 18 – s.lebars@uspa.fr

Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68  f.braka@ffap.fr

Emmanuelle Bouilhaguet – SEDPA – 06 68 79 58 70 – emmanuelle.bouilhaguet@sedpa.info

Vincent Gisbert – SPECT – 01 40 53 23 38 – vincentgisbert@spect.fr

Olivier Zegna Rata – SPI – 01 44 70 70 44 – ozegnarata@lespi.org

Dans un contexte de multiples négociations conventionnelles souhaitées par le Gouvernement, les syndicats de producteurs et de distributeurs audiovisuels ont décidé de se constituer en Coordination Inter-Syndicale de l’Audiovisuel (CISA). La CISA regroupe AnimFrance, le SATEV, le SEDPA, le SPECT, le SPI et l’USPA, les syndicats représentatifs du secteur audiovisuel qui rassemblent plus de 700 sociétés employant près de 120 000 professionnels. La CISA est attachée au respect et à la pérennité des accords signés qui doivent permettre de laisser le temps indispensable à l’élaboration d’une réglementation équilibrée entre services de médias audiovisuels à la demande et éditeurs de la TNT. Soucieuse de défendre la création indépendante, la CISA a vocation à coordonner et structurer les réflexions et les actions de ces syndicats. Elle s’appliquera à faire émerger des positions communes dans le cadre des négociations interprofessionnelles nécessaires aux mutations de l’audiovisuel français.  Stéphane Le Bars – AnimFrance & USPA – 01 88 40 09 18 – s.lebars@uspa.fr Florence Braka – SATEV – 01 42 47 81 68 – f.braka@ffap.fr Emmanuelle Bouilhaguet – SEDPA – 06 68 79 58 70 – emmanuelle.bouilhaguet@sedpa.info Vincent Gisbert – SPECT – 01 40 53 23 38 – vincentgisbert@spect.fr Olivier Zegna Rata – SPI – 01 44 70 70 44 …

26 février 2021Actus-SPIactus-spi
Table ronde : La parité dans le court métrage en 2021.

À l’occasion du festival de courts métrages de Clermont-Ferrand, le SPI a tenu pour l’occasion une table ronde qui avait pour thème la parité dans le court métrage, en 2021, accompagné notamment du Collectif 50/50 et Femmes à la caméra.

Vous pouvez visionner cet échange en cliquant sur la vidéos ci-dessus.

À l’occasion du festival de courts métrages de Clermont-Ferrand, le SPI a tenu pour l’occasion une table ronde qui avait pour thème la parité dans le court métrage, en 2021, accompagné notamment du Collectif 50/50 et Femmes à la caméra. Vous pouvez visionner cet échange en cliquant sur la vidéos …

19 février 2021Actus-SPIactus-spi
Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs 40 nominations aux César 2021

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret, produit par Moby Dick Films :

Meilleur film

Meilleure actrice

Meilleur acteur

Meilleure actrice dans un second rôle

Meilleur acteur dans un second rôle

Meilleur espoir féminin

Meilleur scénario original

Meilleur son

Meilleure photo

Meilleur montage

Meilleurs costumes

Meilleurs décors

Meilleure réalisation

Adolescentes de Sébastien Lifshitz, produit par Agat Films & Cie :

Meilleur film

Meilleure photo

Meilleur son

Meilleure réalisation

Meilleur montage

Meilleur film documentaire

ADN de Maïwenn produit par Why Not Productions :

Meilleure actrice dans un second rôle

Meilleur acteur dans un second rôle

Meilleure musique originale

Meilleure réalisation

La fille au bracelet de Stéphane Demoustier, produit par Petit Film :

Meilleur espoir féminin

Meilleure adaptation

Garçon chiffon de Nicolas Maury, produit par CG cinéma :

Meilleur premier film

Un divan à Tunis de Manele Labidi, produit par Kazak Productions :

Meilleur premier film

Histoire d’un regard de Mariana Otero, produit par Archipel 35 :

Meilleur film documentaire

Un pays qui se tient sage, de David Dufresne, produit par Le Bureau :

Meilleur film documentaire

Josep, d’Aurel, produit par Les Films d’Ici Méditerranée :

Meilleur film d’animation

Cuban Network d’Olivier Assayas, produit par CG Cinéma :

Meilleure adaptation

La communion, de Jan Komasa, coproduit par Les Contes Modernes :

Meilleur film étranger

Un fils de Mehdi M. Barsaoui, coproduit par Dolce Vita Films et 13 Productions :

Meilleur acteur

Énorme de Sophie Letourneur, produit par Avenue B Productions

Meilleur acteur

Poissonsexe de d’Olivier Badinet, produit par Comme des Cinémas :

Meilleur espoir féminin

Felicità de Bruno Merle, produit par Unité de production :

Meilleur espoir féminin

L’aventure atomique de Loïc Barché, produit par Punchline Cinéma :

Meilleur film de court métrage

Baltringue de Jozsa Anjembe, produit par Yukunkun :

Meilleur film de court métrage

Je serai parmi les amandiers de Marie Le Floch’h, produit par Films Grand Huit :

Meilleur film de court métrage

Qu’importe si les bêtes meurent de Sofia Alaoui, produit par Envie de Tempête Productions :

Meilleur film de court métrage

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret, produit par Moby Dick Films : Meilleur film Meilleure actrice Meilleur acteur Meilleure actrice dans un second rôle Meilleur acteur dans un second rôle Meilleur espoir féminin Meilleur scénario original Meilleur son Meilleure photo Meilleur montage Meilleurs costumes Meilleurs décors Meilleure réalisation Adolescentes de Sébastien Lifshitz, produit par Agat Films & Cie : Meilleur film Meilleure photo Meilleur son Meilleure réalisation Meilleur montage Meilleur film documentaire ADN de Maïwenn produit par Why Not Productions : Meilleure actrice dans un second rôle Meilleur acteur dans un second rôle Meilleure musique originale Meilleure réalisation La fille au bracelet de Stéphane Demoustier, produit par Petit Film : Meilleur espoir féminin Meilleure adaptation Garçon chiffon de Nicolas Maury, produit par CG cinéma : Meilleur premier film Un divan à Tunis de Manele Labidi, produit par Kazak Productions : Meilleur premier film Histoire d’un regard de Mariana Otero, produit par Archipel 35 : Meilleur film documentaire Un pays qui se tient sage, de David Dufresne, produit par Le Bureau : Meilleur film documentaire Josep, d’Aurel, produit par Les Films d’Ici Méditerranée : Meilleur film d’animation Cuban Network d’Olivier Assayas, produit par CG Cinéma : Meilleure adaptation La communion, de Jan Komasa, coproduit par Les Contes Modernes : Meilleur film étranger Un fils de Mehdi M. Barsaoui, coproduit par Dolce Vita Films et 13 Productions : Meilleur acteur Énorme de Sophie Letourneur, produit par Avenue B Productions Meilleur acteur Poissonsexe de d’Olivier Badinet, produit par Comme des Cinémas : Meilleur espoir féminin Felicità de Bruno Merle, produit par Unité de production : Meilleur espoir féminin L’aventure atomique de Loïc Barché, produit par Punchline Cinéma : Meilleur film de court métrage Baltringue de Jozsa Anjembe, produit par Yukunkun : Meilleur film de court métrage Je serai parmi les amandiers de Marie Le Floch’h, produit par Films Grand Huit : Meilleur film de court métrage Qu’importe si les bêtes meurent de Sofia Alaoui, produit par Envie de Tempête Productions : Meilleur film de court …

11 février 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Lauréats du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand

Le SPI félicite ses adhérents primés lors du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2021 ! 🎉

Avec un total de 11 récompenses, les lauréats de cette édition sont :

Kidam Productions
Films Grand Huit
Don Quichotte Films
Yggdrasil Pictures et Yukunkun Productions !

Félicitations ! 👏


Le SPI félicite ses adhérents primés lors du Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2021 ! 🎉 Avec un total de 11 récompenses, les lauréats de cette édition sont : Kidam Productions Films Grand Huit Don Quichotte Films Yggdrasil Pictures et Yukunkun Productions ! Félicitations ! …

9 février 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI salue les conclusions de la Mission « flash » sur l’offre jeunesse de l’audiovisuel public

Le SPI remercie les rapporteurs Mme Béatrice Piron et M. Maxime Minot pour la communication faite dans ce cadre.

La mission rappelle l’importance d’une diffusion linéaire pour le jeune public, qui permet de mieux assurer le rôle de « passeur » en matière éditoriale. La complémentarité du linéaire et du non linéaire offre également une diversité de programmes et d’œuvres à tous les publics en s’adaptant aux usages spécifiques aux différentes tranches d’âge.

Le travail mené depuis un an par les équipes de France Télévisions sur les offres Okoo, Slash ou encore Lumni ouvre, nettement, à davantage de diversité en direction des publics jeunes.  

Néanmoins, et en particulier dans le contexte actuel de tension de la filière de la création liée à la crise sanitaire, les productrices et producteurs du SPI demeurent très inquiet.e.s des conséquences que pourrait engendrer la fermeture définitive de France 4 sur l’offre globale de l’entreprise publique.  Au-delà des programmes d’animation pour enfants, France 4 est une fenêtre importante de diffusion pour le documentaire, les captations de spectacle vivant et bien-sûr les longs métrages de cinéma. 

Sa suppression risque d’entraîner mécaniquement une diminution très préjudiciable du volume de créations audiovisuelles et cinématographiques au moment où les productrices et producteurs indépendant.e.s sont plus que jamais mobilisé.e.s pour maintenir et relancer l’activité de la filière française, toujours freinée par les multiples contraintes liées à la pandémie actuelle.

Le SPI remercie les rapporteurs Mme Béatrice Piron et M. Maxime Minot pour la communication faite dans ce cadre. La mission rappelle l’importance d’une diffusion linéaire pour le jeune public, qui permet de mieux assurer le rôle de « passeur » en matière éditoriale. La complémentarité du linéaire et du non linéaire offre également une diversité de programmes et d’œuvres à tous les publics en s’adaptant aux usages spécifiques aux différentes tranches d’âge. Le travail mené depuis un an par les équipes de France Télévisions sur les offres Okoo, Slash ou encore Lumni ouvre, nettement, à davantage de diversité en direction des publics jeunes.   Néanmoins, et en particulier dans le contexte actuel de tension de la filière de la création liée à la crise sanitaire, les productrices et producteurs du SPI demeurent très inquiet.e.s des conséquences que pourrait engendrer la fermeture définitive de France 4 sur l’offre globale de l’entreprise publique.  Au-delà des programmes d’animation pour enfants, France 4 est une fenêtre importante de diffusion pour le documentaire, les captations de spectacle vivant et bien-sûr les longs métrages de cinéma.  Sa suppression risque d’entraîner mécaniquement une diminution très préjudiciable du volume de créations audiovisuelles et cinématographiques au moment où les productrices et producteurs indépendant.e.s sont plus que jamais mobilisé.e.s pour maintenir et relancer l’activité de la filière française, toujours freinée par les multiples contraintes liées à la pandémie …

3 février 2021Actus-SPIactus-spi
Festival premiers plans d’Angers : Félicitation à nos adhérents ! [FESTIVAL PREMIERS PLANS D’ANGERS]

Le SPI est fier de ses adhérentes et adhérents, primés lors du Festival Premiers Plans d’Angers 🏆

Avec 5 récompenses pour 4 films, toute l’équipe du SPI félicite chaleureusement les lauréats de cette édition 2021.

[FESTIVAL PREMIERS PLANS D’ANGERS] Le SPI est fier de ses adhérentes et adhérents, primés lors du Festival Premiers Plans d’Angers 🏆 Avec 5 récompenses pour 4 films, toute l’équipe du SPI félicite chaleureusement les lauréats de cette édition …

2 février 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI à Clermont, pour soutenir le renouvellement de la création.

27 janvier 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Prix Pitchs Internationaux – FIPADOC 2021

Bravo à nos adhérent.e.s récompensé.e.s au FIPADOC lors des pitchs internationaux !

Prix LightDox

SWINGING FIELDS de Sareen Hairabedian

Julie Paratian de SISTER PRODUCTIONS

Prix du meilleur projet Visegrad & Prix du meilleur projet international :

KIX THE STORY OF A STREET KID de David Mikulan et Balint Révész

Victor Ede de CINEPHAGE

Bravo à nos adhérent.e.s récompensé.e.s au FIPADOC lors des pitchs internationaux ! Prix LightDox SWINGING FIELDS de Sareen Hairabedian Julie Paratian de SISTER PRODUCTIONS Prix du meilleur projet Visegrad & Prix du meilleur projet international : KIX THE STORY OF A STREET KID de David Mikulan et Balint Révész Victor Ede de …

26 janvier 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
Un grand bravo à nos adhérent.e.s pour les prix obtenus lors de la 26 cérémonie des Lumières du Cinéma !

MEILLEUR FILM : “Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait” d’Emmanuel Mouret – MOBY DICK FILM

MEILLEURE MISE EN SCÈNE : “ADN” de Maïwenn – WHY NOT PRODUCTIONS

MEILLEUR SCÉNARIO : “La Fille au bracelet” de Stéphane Demoustier – PETIT FILM

MEILLEUR DOCUMENTAIRE : “Un pays qui se tient sage” de David Dufresne – LE BUREAU

MEILLEUR FILM D’ANIMATION & MEILLEURE MUSIQUE : “Josep” d’Aure – LES FILMS D’ICI

MEILLEUR ACTEUR : Sami Bouajila dans “Un fils” de Mehdi M. Barsaoui – 13 PRODUCTIONS

RÉVÉLATION FÉMININE : Noée Abita dans “Slalom” de Charlène Favier – MILLE ET UNE PRODUCTIONS

MEILLEUR FILM : “Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait” d’Emmanuel Mouret – MOBY DICK FILM MEILLEURE MISE EN SCÈNE : “ADN” de Maïwenn – WHY NOT PRODUCTIONS MEILLEUR SCÉNARIO : “La Fille au bracelet” de Stéphane Demoustier – PETIT FILM MEILLEUR DOCUMENTAIRE : “Un pays qui se tient sage” de David Dufresne – LE BUREAU MEILLEUR FILM D’ANIMATION & MEILLEURE MUSIQUE : “Josep” d’Aure – LES FILMS D’ICI MEILLEUR ACTEUR : Sami Bouajila dans “Un fils” de Mehdi M. Barsaoui – 13 PRODUCTIONS RÉVÉLATION FÉMININE : Noée Abita dans “Slalom” de Charlène Favier – MILLE ET UNE …

21 janvier 2021Actus-Adhérentsactus-adherents
A l’occasion du FIPADOC 2021, le SPI organise une table ronde : “Comment produire en 2021 ? Quelle relance de la production documentaire pour 2022 ou 2023 ?”

Retour en images sur l’enregistrement de la table ronde :

Retour en images sur l’enregistrement de la table ronde …

13 janvier 2021Actus-SPIactus-spi
Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs films sélectionnés au festival international du documentaire, le Fipadoc 2021.

Compétition internationale

« Merry Christmas, Yiwu » de Mladen Kovacevic
BOCALUPO FILMS

Compétition nationale

« Akeji, Le Souffle de la montagne » de Mélanie Schaan & Corentin Leconte
MILLE ET UNE FILMS

« Au cœur du bois » de Claus Drexel
DAISY DAY FILMS

« Le Sous-Sol de nos démons » de Fanny Fontan
COMIC STRIP PRODUCTION

« Les Sorcières de l’Orient » de Julien Faraut
UFO PRODUCTION

Compétition Documentaire musical

« Indes galantes » de Philippe Béziat
LES FILMS PELLEAS

« Quinte & Sens » de François-René Martin
CAMERA LUCIDA

« Soul Kids » d’Hugo Sobelman
GOGOGO FILMS

Compétition Impact

« Convention citoyenne : démocratie en construction » de Naruna Kaplan de Macedo
LES FILMS D’ICI

« La vie est dans le pré » d’Eric Guéret
BONNE PIOCHE TELEVISION

« Nouvelle Cordée » de Marie-Monique Robin
M2R FILMS

« Son Of Fukushima » de Beth Murphy & Beth Balawick
MARMITA FILMS

Compétition Smart

« Arte en scène » de Sébastien Bergé, Alexandre Brisa, David Ctiborski, Xavier Reim et Léo Grandperret
LA BLOGOTHEQUE

« Confi’danse », film VR de Nicolas Jalu
COLLECTIF BKE

« Infimièr·e·s », websérie d’Olivia Barlier
MELOCOTON FILMS

« Internet de tout et n’importe quoi » de Brett Gaylor & Thomas Lallier
UPIAN

« Invisibles, les travailleurs du clic », websérie d’Henri Poulain
STORYCIRCUS

« Lady Sapiens, l’expérience », de Camille Duvelleroy
LITTLE BIG STORY

« Meet Mortaza », VR de Joséphine Derobe
LES PRODUITS FRAIS

Compétition Panorama de la création francophone

« Les Damnés, des ouvriers en abattoir » d’Anne-Sophie Reinhardt
LES BATELIERES PRODUCTIONS

« Karim contre Mittal » de Pedro Brito Da Fonseca
13 PRODUCTIONS & CITIZEN FILMS

« Nothing to Be Afraid Of » de Silva Khnkanosian
LA HUIT

« La Tentation du réel, l’agneau mystique des frères Van Eyck » de Jérôme Laffont & Joachim Thôme
SUPERMOUCHE PRODUCTIONS

« Un été à la Garoupe » de François Lévy-Kuentz
MELISANDE FILMS

Compétition Histoires d’Europe

« Wake Up On Mars » de Dea Gjinovci
MELISANDE FILMS

« La tribu des Dieux » de Loïc Jourdain
TITA PRODUCTIONS

Sélection « En famille »

« Cordes sensibles » de Vincent Lebrun
BACK IN TOWN

Sélection « Les Remarqués »

« Douce France » de Geoffrey Couanon
ELZEVIR FILMS

« Trance » d’Emilio Belmonte
RETROVISEUR PRODUCTIONS

« A notre tour ! » d’Hanna Assouline
GOGOGO FILMS

« Modigliani et ses secrets » de Jacques Loeuille
LES DOCS DU NORD

« Les Délivrés » de Thomas Grandrémy
MIL SABORDS

« L’expérience ungemach, une histoire de l’eugénisme » de Vincent Gaullier & Jean-Jacques Lonni
LOOK AT SCIENCES

« Seule la terre est éternelle » de François Busnel & Adrien Soland
ROSEBUD PRODUCTIONS

« Taïwan, une démocratie à l’ombre de la Chine » d’Alain Lewkowicz
LITTLE BIG STORY

« Big Pharma, labos tout puissants » de Luc Hermann & Claire Lasko
PREMIERES LIGNES

Malgré un contexte de crise qui a particulièrement touché les productrices et producteurs de documentaires, nous sommes fiers de la présence renouvelée de nos sociétés adhérentes dans la compétition du Festival international du programme audiovisuel de documentaire 2021.

Compétition internationale « Merry Christmas, Yiwu » de Mladen Kovacevic BOCALUPO FILMS Compétition nationale « Akeji, Le Souffle de la montagne » de Mélanie Schaan & Corentin LeconteMILLE ET UNE FILMS « Au cœur du bois » de Claus DrexelDAISY DAY FILMS « Le Sous-Sol de nos démons » de Fanny FontanCOMIC STRIP PRODUCTION « Les Sorcières de l’Orient » de Julien FarautUFO PRODUCTION Compétition Documentaire musical « Indes galantes » de Philippe Béziat LES FILMS PELLEAS « Quinte & Sens » de François-René Martin CAMERA LUCIDA « Soul Kids » d’Hugo Sobelman GOGOGO FILMS Compétition Impact « Convention citoyenne : démocratie en construction » de Naruna Kaplan de Macedo LES FILMS D’ICI « La vie est dans le pré » d’Eric Guéret BONNE PIOCHE TELEVISION « Nouvelle Cordée » de Marie-Monique Robin M2R FILMS « Son Of Fukushima » de Beth Murphy & Beth Balawick MARMITA FILMS Compétition Smart « Arte en scène » de Sébastien Bergé, Alexandre Brisa, David Ctiborski, Xavier Reim et Léo Grandperret LA BLOGOTHEQUE « Confi’danse », film VR de Nicolas Jalu COLLECTIF BKE « Infimièr·e·s », websérie d’Olivia Barlier MELOCOTON FILMS « Internet de tout et n’importe quoi » de Brett Gaylor & Thomas Lallier UPIAN « Invisibles, les travailleurs du clic », websérie d’Henri Poulain STORYCIRCUS « Lady Sapiens, l’expérience », de Camille Duvelleroy LITTLE BIG STORY « Meet Mortaza », VR de Joséphine Derobe LES PRODUITS FRAIS Compétition Panorama de la création francophone « Les Damnés, des ouvriers en abattoir » d’Anne-Sophie Reinhardt LES BATELIERES PRODUCTIONS « Karim contre Mittal » de Pedro Brito Da Fonseca 13 PRODUCTIONS & CITIZEN FILMS « Nothing to Be Afraid Of » de Silva Khnkanosian LA HUIT « La Tentation du réel, l’agneau mystique des frères Van Eyck » de Jérôme Laffont & Joachim ThômeSUPERMOUCHE PRODUCTIONS « Un été à la Garoupe » de François Lévy-Kuentz MELISANDE FILMS Compétition Histoires d’Europe « Wake Up On Mars » de Dea Gjinovci MELISANDE FILMS « La tribu des Dieux » de Loïc Jourdain TITA PRODUCTIONS Sélection « En famille » « Cordes sensibles » de Vincent Lebrun BACK IN TOWN Sélection « Les Remarqués » « Douce France » de Geoffrey Couanon ELZEVIR FILMS « Trance » d’Emilio Belmonte RETROVISEUR PRODUCTIONS « A notre tour ! » d’Hanna Assouline GOGOGO FILMS « Modigliani et ses secrets » de Jacques Loeuille LES DOCS DU NORD « Les Délivrés » de Thomas Grandrémy MIL SABORDS « L’expérience ungemach, une histoire de l’eugénisme » de Vincent Gaullier & Jean-Jacques Lonni LOOK AT SCIENCES « Seule la terre est éternelle » de François Busnel & Adrien Soland ROSEBUD PRODUCTIONS « Taïwan, une démocratie à l’ombre de la Chine » d’Alain Lewkowicz LITTLE BIG STORY « Big Pharma, labos tout puissants » de Luc Hermann & Claire Lasko PREMIERES LIGNES Malgré un contexte de crise qui a particulièrement touché les productrices et producteurs de documentaires, nous sommes fiers de la présence renouvelée de nos sociétés adhérentes dans la compétition du Festival international du programme audiovisuel de documentaire …

12 janvier 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
COMMUNIQUÉ : Nouvelle Coprésidence du BLOC pour l’année 2021

Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 14 organisations professionnelles du cinéma représentant des scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens, a désigné ses deux coprésidents pour l’année 2021.
 
Frédéric Farrucci, membre du conseil d’administration de la SRF, devient co-président au titre des réalisateurs. Son premier long-métrage « La nuit venue » interprété par Camélia Jordana et Guang Huo, est sorti en salles en juillet 2020.
 
Xavier Rigault, vice-président de l’UPC, devient co-président au titre des producteurs. Il est cofondateur et codirigeant avec Marc-Antoine Robert de la société 2.4.7. Films qui a produit plus de 15 films en commençant par «Persepolis» de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, jusqu’à aujourd’hui avec « Joan » de Laurent Larivière, interprété par Isabelle Huppert.
 
Alors que le cinéma et la culture dans son ensemble connaissent une situation sans précédent depuis le début de la crise sanitaire, l’année 2021 soulèvera des enjeux majeurs pour l’avenir de la création et de la diffusion indépendantes. Le BLOC continuera de défendre une politique culturelle ambitieuse et diversifiée, garante du rayonnement artistique national et international du cinéma français.
 
L’ensemble du BLOC remercie très chaleureusement Bertrand Bonello et Édouard Mauriat, coprésidents du BLOC en 2020 au titre des réalisateurs et des producteurs, pour leur engagement en faveur du cinéma et leur important travail tout au long d’une année difficile et dense.

Le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma), qui regroupe 14 organisations professionnelles du cinéma représentant des scénaristes, réalisateurs, producteurs, distributeurs, éditeurs, exploitants, agents, artistes-interprètes et techniciens, a désigné ses deux coprésidents pour l’année 2021.   Frédéric Farrucci, membre du conseil d’administration de la SRF, devient co-président au titre des réalisateurs. Son premier long-métrage « La nuit venue » interprété par Camélia Jordana et Guang Huo, est sorti en salles en juillet 2020.   Xavier Rigault, vice-président de l’UPC, devient co-président au titre des producteurs. Il est cofondateur et codirigeant avec Marc-Antoine Robert de la société 2.4.7. Films qui a produit plus de 15 films en commençant par «Persepolis» de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, jusqu’à aujourd’hui avec « Joan » de Laurent Larivière, interprété par Isabelle Huppert.   Alors que le cinéma et la culture dans son ensemble connaissent une situation sans précédent depuis le début de la crise sanitaire, l’année 2021 soulèvera des enjeux majeurs pour l’avenir de la création et de la diffusion indépendantes. Le BLOC continuera de défendre une politique culturelle ambitieuse et diversifiée, garante du rayonnement artistique national et international du cinéma français.  L’ensemble du BLOC remercie très chaleureusement Bertrand Bonello et Édouard Mauriat, coprésidents du BLOC en 2020 au titre des réalisateurs et des producteurs, pour leur engagement en faveur du cinéma et leur important travail tout au long d’une année difficile et …

11 janvier 2021Actus-SPIactus-spi
Bravo à nos adhérent.e.s pour les nombreux prix obtenus en 2020 !

Le SPI félicite l’ensemble de ses adhérent.e.s pour leurs nombreux prix obtenus pendant cette année si particulière de 2020.

Voir la liste

Le SPI félicite l’ensemble de ses adhérent.e.s pour leurs nombreux prix obtenus pendant cette année si particulière de 2020. Voir la …

11 janvier 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Le SPI vous souhaite une bonne année 2021 !

Pour la nouvelle année, le SPI vous souhaite le plein d’inspiration, d’ambition, de nouvelles idées, ainsi que la concrétisation de vos projets après cette année bien déconcertante, l’avenir est ouvert.

Toute l’équipe vous envoie ses meilleurs vœux pour 2021 !

Pour la nouvelle année, le SPI vous souhaite le plein d’inspiration, d’ambition, de nouvelles idées, ainsi que la concrétisation de vos projets après cette année bien déconcertante, l’avenir est ouvert. Toute l’équipe vous envoie ses meilleurs vœux pour 2021 …

4 janvier 2021Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Sélections adhérents SPI : Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand

Le SPI est fier de ses adhérents !  🎉 

19 films produits par des producteurs et productrices du SPI sont sélectionnés en compétitions officielles au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2021

  • Patafilm
  • Local Films
  • Lionceau Films
  • Yukunkun Productions
  • Sensito Films
  • Takami Productions
  • Ikki Films
  • Yggdrasil Pictures
  • Don Quichotte Films
  • Les Valseurs
  • Films Grand Huit
  • Kidam
  • Miyu Productions
  • Tamara Films
  • La Belle Affaire Productions
  • Girelle Production
  • La Cellule Productions

Félicitations à toutes et tous !

Le SPI est fier de ses adhérents !  🎉  19 films produits par des producteurs et productrices du SPI sont sélectionnés en compétitions officielles au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2021 Patafilm Local Films Lionceau Films Yukunkun Productions Sensito Films Takami Productions Ikki Films Yggdrasil Pictures Don Quichotte Films Les Valseurs Films Grand Huit Kidam Miyu Productions Tamara Films La Belle Affaire Productions Girelle Production La Cellule Productions Félicitations à toutes et tous …

24 décembre 2020Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
CULTURE EN DANGER : RASSEMBLEMENT À PARIS LE 21 DÉCEMBRE À 10H DEVANT LE CONSEIL D’ETAT !

Le SPI et la plupart des organisations professionnelles et syndicales du cinéma appellent à manifester

Les recours en référé liberté au Conseil d’État contre la poursuite de l’interdiction de réouverture pour les lieux de spectacle, les salles de cinéma et les espaces d’exposition d’arts visuels seront examinés lundi 21 décembre matin.

Les organisations qui portent ces recours donnent rendez-vous lundi 21 décembre à 10h pour rendre compte de l’audience au conseil d’État.

Quel que soit le résultat du référé liberté (qui devrait être connu 48 heures plus tard), nous appelons l’ensemble de nos professions à poursuivre la formidable mobilisation en cours pour que le gouvernement entende toutes nos revendications.

Nous voulons la réouverture au public qui est essentielle, nous voulons des moyens pour travailler, répéter, créer, produire tout en respectant les protocoles sanitaires. Et nous voulons la garantie de tous les droits sociaux des professionnel-le-s, notamment artistes et technicien-ne-s intermittent-e-s du spectacle comme autrices et auteurs !

Préparons dès à présent nos mobilisations pour le début d’année !

  • Un soutien aux enseignements artistiques, alors que les conservatoires voient fuir les élèves ;
  • La garantie de tous les droits sociaux, en particulier à la médecine du travail, à la complémentaire santé, à la formation professionnelle continue, aux droits à sécurité sociale en cas de congé maternité ou maladie, la prolongation de l’année blanche pour l’assurance chômage des intermittent.e.s du spectacle ;
  • Des protocoles sanitaires adaptés à nos métiers qui permettent de travailler sans mettre en danger aucun d’entre nous, non plus que le public.

N’acceptons plus cette politique du pourrissement et montrons-nous tel que nous sommes : des producteurs et des productrices, des artistes auteurs, des artistes interprètes et des technicien.ne.s, des personnels administratifs, des enseignant.e.s artistiques qui voulons vivre de nos métiers !

Notre combat est celui de la dignité !

À PARIS : RENDEZ-VOUS LE 21 DÉCEMBRE À 10 H
1, PLACE DU PALAIS ROYAL DEVANT LE CONSEIL D’ETAT

Pétition « Urgence pour le spectacle, urgence pour la Culture » : http://chng.it/NswPwMPddQ

Paris, le 17/12/2020

Le SPI et la plupart des organisations professionnelles et syndicales du cinéma appellent à manifester Les recours en référé liberté au Conseil d’État contre la poursuite de l’interdiction de réouverture pour les lieux de spectacle, les salles de cinéma et les espaces d’exposition d’arts visuels seront examinés lundi 21 décembre matin. Les organisations qui portent ces recours donnent rendez-vous lundi 21 décembre à 10h pour rendre compte de l’audience au conseil d’État. Quel que soit le résultat du référé liberté (qui devrait être connu 48 heures plus tard), nous appelons l’ensemble de nos professions à poursuivre la formidable mobilisation en cours pour que le gouvernement entende toutes nos revendications. Nous voulons la réouverture au public qui est essentielle, nous voulons des moyens pour travailler, répéter, créer, produire tout en respectant les protocoles sanitaires. Et nous voulons la garantie de tous les droits sociaux des professionnel-le-s, notamment artistes et technicien-ne-s intermittent-e-s du spectacle comme autrices et auteurs ! Préparons dès à présent nos mobilisations pour le début d’année ! Un soutien aux enseignements artistiques, alors que les conservatoires voient fuir les élèves ; La garantie de tous les droits sociaux, en particulier à la médecine du travail, à la complémentaire santé, à la formation professionnelle continue, aux droits à sécurité sociale en cas de congé maternité ou maladie, la prolongation de l’année blanche pour l’assurance chômage des intermittent.e.s du spectacle ; Des protocoles sanitaires adaptés à nos métiers qui permettent de travailler sans mettre en danger aucun d’entre nous, non plus que le public. N’acceptons plus cette politique du pourrissement et montrons-nous tel que nous sommes : des producteurs et des productrices, des artistes auteurs, des artistes interprètes et des technicien.ne.s, des personnels administratifs, des enseignant.e.s artistiques qui voulons vivre de nos métiers ! Notre combat est celui de la dignité ! À PARIS : RENDEZ-VOUS LE 21 DÉCEMBRE À 10 H1, PLACE DU PALAIS ROYAL DEVANT LE CONSEIL D’ETAT Pétition « Urgence pour le spectacle, urgence pour la Culture » : http://chng.it/NswPwMPddQ Paris, le …

18 décembre 2020Actus-SPIactus-spi
Les professionnels du Cinéma saisissent le Conseil d’Etat pour contester le maintien de la fermeture des cinémas

Le jeudi 10 décembre, le Premier ministre a annoncé le maintien de la fermeture, pour une période indéterminée, des cinémas et des autres établissements culturels à compter du 15 décembre, date à laquelle ceux-ci devaient rouvrir leurs portes au public, dans le strict respect du protocole sanitaire mis en place en accord avec les pouvoirs publics.

Cette décision a suscité la totale incompréhension de l’ensemble des acteurs du secteur, alors même que le 15 décembre a marqué le retour à une liberté de circulation des personnes jusqu’à 20h00 ; que la grande majorité des autres secteurs économiques a pu reprendre ses activités, quels que soient les flux générés sur le territoire ; que les cinémas disposent d’un protocole sanitaire reconnu et qu’aucun foyer épidémique n’y a été identifié ; et qu’enfin, l’ensemble de la communauté artistique et professionnelle avait ardemment travaillé et investi pour la réouverture des cinémas.

Dans un contexte où elles n’ont été ni consultées, ni informées en amont de la décision du Gouvernement, les organisations signataires ont décidé collectivement de saisir le Conseil d’Etat en référé-liberté.

Les cinémas, comme les autres lieux culturels, sont des espaces essentiels, au cœur des plus grandes villes comme des plus petites communes, créateurs de liens aujourd’hui plus que jamais nécessaires.


Organisations signataires :
ACID – Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion / ACRIF – Association des Cinémas de Recherche d’Ile-de-France / AFCAE – Association Française des Cinémas Art et Essai / AnimFrance / API – Association des Producteurs Indépendants / ARP – Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs / DIRE – Distributeurs Indépendants Réunis Européens / FESAC – Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma / FNCF – Fédération Nationale des Cinémas Français / FNEF – Fédération Nationale des Editeurs de Films / GNCR – Groupement National des Cinémas de Recherche / SCAM – Société Civile des Auteurs Multimédia / SDI – Syndicat des Distributeurs Indépendants / SPI – Syndicat des Producteurs indépendants / SRF – Société des réalisateurs de films / UPC – Union des producteurs de cinéma

Le jeudi 10 décembre, le Premier ministre a annoncé le maintien de la fermeture, pour une période indéterminée, des cinémas et des autres établissements culturels à compter du 15 décembre, date à laquelle ceux-ci devaient rouvrir leurs portes au public, dans le strict respect du protocole sanitaire mis en place en accord avec les pouvoirs publics. Cette décision a suscité la totale incompréhension de l’ensemble des acteurs du secteur, alors même que le 15 décembre a marqué le retour à une liberté de circulation des personnes jusqu’à 20h00 ; que la grande majorité des autres secteurs économiques a pu reprendre ses activités, quels que soient les flux générés sur le territoire ; que les cinémas disposent d’un protocole sanitaire reconnu et qu’aucun foyer épidémique n’y a été identifié ; et qu’enfin, l’ensemble de la communauté artistique et professionnelle avait ardemment travaillé et investi pour la réouverture des cinémas. Dans un contexte où elles n’ont été ni consultées, ni informées en amont de la décision du Gouvernement, les organisations signataires ont décidé collectivement de saisir le Conseil d’Etat en référé-liberté. Les cinémas, comme les autres lieux culturels, sont des espaces essentiels, au cœur des plus grandes villes comme des plus petites communes, créateurs de liens aujourd’hui plus que jamais nécessaires. Organisations signataires : ACID – Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion / ACRIF – Association des Cinémas de Recherche d’Ile-de-France / AFCAE – Association Française des Cinémas Art et Essai / AnimFrance / API – Association des Producteurs Indépendants / ARP – Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs / DIRE – Distributeurs Indépendants Réunis Européens / FESAC – Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma / FNCF – Fédération Nationale des Cinémas Français / FNEF – Fédération Nationale des Editeurs de Films / GNCR – Groupement National des Cinémas de Recherche / SCAM – Société Civile des Auteurs Multimédia / SDI – Syndicat des Distributeurs Indépendants / SPI – Syndicat des Producteurs indépendants / SRF – Société des réalisateurs de films / UPC – Union des producteurs de …

17 décembre 2020Actus-SPIactus-spi
Mobilisons-nous ensemble.

14 décembre 2020Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
Table ronde SPI : “Produire des documentaires pour les plateformes : paroles de productrices et producteurs”

Voici l’enregistrement de la table ronde organisée par le SPI dans le cadre des 25èmes Rencontres du cinéma documentaire de Périphérie le 3 décembre 2020.

Voici l’enregistrement de la table ronde organisée par le SPI dans le cadre des 25èmes Rencontres du cinéma documentaire de Périphérie le 3 décembre …

4 décembre 2020Actus-SPIactus-spi
Actualisation du « guide de préconisations de sécurité sanitaire pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire »

Les partenaires sociaux de la production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire ont actualisé le « Guide de préconisations sanitaires pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire » dans le cadre des comités centraux d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CCHSCT) de branche.

L’expérience de ces 6 derniers mois a démontré que ce guide s’est avéré utile aux productions pour les accompagner dans l’organisation de leurs tournages. Cette nouvelle version tient compte des dernières évolutions des textes réglementaires, des recommandations du ministère du travail et des autorités sanitaires.

Ce guide constitue un socle commun de prévention spécifique à l’activité de production ; il est une déclinaison opérationnelle de l’obligation de sécurité de l’employeur et complémentaire aux dispositions nationales (notamment le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise publié par le ministère du travail).

Ses différents chapitres vous proposent des recommandations organisationnelles et sanitaires et des pistes de réflexion vous permettant d’anticiper les questions que peuvent poser le lancement d’un nouveau projet ou la reprise d’une activité.

Tenant compte des avis des autorités sanitaires et des retours du terrain, les évolutions du guide concernent notammentle port du masque, la prise en charge des cas d’alerte covid-19 en entreprise, les tests, les pauses et le télétravail. Par ailleurs, la mise en place d’un INDEX (page 75) aidera ses utilisateurs à manier plus facilement le contenu du guide.

Toutes les préconisations doivent être adaptées au cas par cas à chaque projet en fonction des effectifs, de l’environnement de travail, de la nature des activités, etc. 

Ressources utiles :

Coordonnées des médecins du travail référents (CMB) :

Coordonnées des délégués des CCHSCT :

Les partenaires sociaux de la production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire ont actualisé le « Guide de préconisations sanitaires pour les activités de production audiovisuelle, cinématographique et publicitaire » dans le cadre des comités centraux d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CCHSCT) de branche. L’expérience de ces 6 derniers mois a démontré que ce guide s’est avéré utile aux productions pour les accompagner dans l’organisation de leurs tournages. Cette nouvelle version tient compte des dernières évolutions des textes réglementaires, des recommandations du ministère du travail et des autorités sanitaires. Ce guide constitue un socle commun de prévention spécifique à l’activité de production ; il est une déclinaison opérationnelle de l’obligation de sécurité de l’employeur et complémentaire aux dispositions nationales (notamment le protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise publié par le ministère du travail). Ses différents chapitres vous proposent des recommandations organisationnelles et sanitaires et des pistes de réflexion vous permettant d’anticiper les questions que peuvent poser le lancement d’un nouveau projet ou la reprise d’une activité. Tenant compte des avis des autorités sanitaires et des retours du terrain, les évolutions du guide concernent notammentle port du masque, la prise en charge des cas d’alerte covid-19 en entreprise, les tests, les pauses et le télétravail. Par ailleurs, la mise en place d’un INDEX (page 75) aidera ses utilisateurs à manier plus facilement le contenu du guide. Toutes les préconisations doivent être adaptées au cas par cas à chaque projet en fonction des effectifs, de l’environnement de travail, de la nature des activités, etc.  Ressources utiles : Coordonnées des médecins du travail référents (CMB) : Médecin coordinateur : Dr Claude David Markus CD.MARKUS@cmb.asso.fr Médecin référent cinéma : Dr Marie Christine Tran MC.TRAN@cmb.asso.fr Médecin référent audiovisuel : Dr Vy Sock V.SOCK@cmb.asso.fr Coordonnées des délégués des CCHSCT : CCHSCT Cinéma : M. Didier Carton didier.carton@cchscinema.org  CCHSCT Audiovisuel : Mme Ghania Tabourga …

2 décembre 2020Actus-SPIactus-spi
Recherche Responsable administratif.ve et financier.ère – CDI

Milgram, société de production audiovisuelle (captations, collections, magazines et documentaires autour de la musique du rock à la techno, en passant par le rap et plus récemment de la fiction) cherche un responsable administratif et financier. Pour en savoir plus sur nous, rien de mieux que de jeter un oeil aux programmes que nous produisons : Dans le Club, l’émission rap d’Arte Concert; Release Party la collection qui transforme les disques en films pour Arte Concert, SEQUENCES qui spatialise le son de lives de musiques électroniques pour France.tv, TAPE qui rembobine l’histoire de la musique pour Arte, VINYLE notre mag d’entretiens de 26′ pour France Télévisions, Gymnastique la culture sans claquage pour Arte coproduit avec la Blogothèque, TOKI WOKI, le mag culturelle de l’île-de-France pour France 3…

Description du poste Comptabilité : Comptabilité générale & analytique Clôture annuelle en collaboration avec l’expert Gestion des notes de frais Déclaration TVA Suivi immobilisations et amortissements Suivi de la trésorerie et des comptes bancaires Relation banque Facturation client selon échéanciers et relances gestion factures fournisseurs paiements selon échéances Social : Gestion de la paie permanente Gestion de la paie intermittente, dues et contrats d’embauche Déclarations aux organismes sociaux Gestion des notes de droits d’auteurs Projets : Suivi/dépôt de demandes de subventions (CNC, adami, sacem, procirep…) Suivi des différents contrats (diffuseurs, réalisateurs) Rendus des comptes aux diffuseurs et CNC Suivi des dossiers assurance des tournages Aide logistique sur les tournages Divers : Commande fourniture, gestion du courrier Gestion des dossiers partagés, serveur et archivage des dossiers terminés Veille à l’évolution législative et réglementaire sur le plan social.

Description du profil recherché Compétences : Une très bonne connaissance de la production audiovisuelle indispensable. Maitrise comptabilité générale et analytique , environnement mac et pc, connaissance des logiciels words excel, parfaite connaissance des logiciels de paies GHS et de comptabilité Louma / Xotis Qualité : rigueur, organisation, autonomie, polyvalence, anticipation et capacité à travailler en équipe.

Description de l’expérience recherchée 2 ans minimum dans une fonction similaire.

Date de prise de fonction Dès que possible

Date limite de candidature 15/01/2021

Rémunération envisagée A déterminer selon profil

Lieu Bobigny (93)

Site web de l’entreprise/de l’organisme https://milgram.tv/

Milgram, société de production audiovisuelle (captations, collections, magazines et documentaires autour de la musique du rock à la techno, en passant par le rap et plus récemment de la fiction) cherche un responsable administratif et financier. Pour en savoir plus sur nous, rien de mieux que de jeter un oeil aux programmes que nous produisons : Dans le Club, l’émission rap d’Arte Concert; Release Party la collection qui transforme les disques en films pour Arte Concert, SEQUENCES qui spatialise le son de lives de musiques électroniques pour France.tv, TAPE qui rembobine l’histoire de la musique pour Arte, VINYLE notre mag d’entretiens de 26′ pour France Télévisions, Gymnastique la culture sans claquage pour Arte coproduit avec la Blogothèque, TOKI WOKI, le mag culturelle de l’île-de-France pour France 3… Description du poste Comptabilité : Comptabilité générale & analytique Clôture annuelle en collaboration avec l’expert Gestion des notes de frais Déclaration TVA Suivi immobilisations et amortissements Suivi de la trésorerie et des comptes bancaires Relation banque Facturation client selon échéanciers et relances gestion factures fournisseurs paiements selon échéances Social : Gestion de la paie permanente Gestion de la paie intermittente, dues et contrats d’embauche Déclarations aux organismes sociaux Gestion des notes de droits d’auteurs Projets : Suivi/dépôt de demandes de subventions (CNC, adami, sacem, procirep…) Suivi des différents contrats (diffuseurs, réalisateurs) Rendus des comptes aux diffuseurs et CNC Suivi des dossiers assurance des tournages Aide logistique sur les tournages Divers : Commande fourniture, gestion du courrier Gestion des dossiers partagés, serveur et archivage des dossiers terminés Veille à l’évolution législative et réglementaire sur le plan social. Description du profil recherché Compétences : Une très bonne connaissance de la production audiovisuelle indispensable. Maitrise comptabilité générale et analytique , environnement mac et pc, connaissance des logiciels words excel, parfaite connaissance des logiciels de paies GHS et de comptabilité Louma / Xotis Qualité : rigueur, organisation, autonomie, polyvalence, anticipation et capacité à travailler en équipe. Description de l’expérience recherchée 2 ans minimum dans une fonction similaire. Date de prise de fonction Dès que possible Date limite de candidature 15/01/2021 Rémunération envisagée A déterminer selon profil Lieu Bobigny (93) Site web de l’entreprise/de l’organisme …

1 décembre 2020Annoncesannonces
MARCHE DES LIBERTÉS – SAMEDI 28/11 À 14H CONTRE LA PROPOSITION DE LOI “SÉCURITÉ GLOBALE”

POINT DE RASSEMBLEMENT DU CINÉMA ET AUDIOVISUEL

La proposition de loi “Sécurité Globale” est dangereuse et liberticide. Elle remet en cause notre liberté de filmer pour l’information comme pour les documentaires. Les événements qui se sont déroulés à Paris ces derniers jours, nous rappellent pourtant encore une fois la nécessité des images pour établir la vérité des faits. La liberté d’expression et de création audiovisuelle et cinématographique est une des conditions de la démocratie.

Ce samedi, les membres du SPI Cinéma et Audiovisuel seront présents en nombre à la Marche des libertés. Rejoignez-nous !

Point de rassemblement du cinéma :
à 14h devant le magasin Habitat, 10 place de la République, 75011 PARIS

Nous vous invitons à signer dès maintenant l’appel à rassemblement afin d’autoriser la marche à se tenir, car elle est pour l’heure encore refusée par la Préfecture de police, qui autorise seulement un rassemblement statique à République sous prétexte des conditions sanitaires.

POINT DE RASSEMBLEMENT DU CINÉMA ET AUDIOVISUEL La proposition de loi “Sécurité Globale” est dangereuse et liberticide. Elle remet en cause notre liberté de filmer pour l’information comme pour les documentaires. Les événements qui se sont déroulés à Paris ces derniers jours, nous rappellent pourtant encore une fois la nécessité des images pour établir la vérité des faits. La liberté d’expression et de création audiovisuelle et cinématographique est une des conditions de la démocratie. Ce samedi, les membres du SPI Cinéma et Audiovisuel seront présents en nombre à la Marche des libertés. Rejoignez-nous ! Point de rassemblement du cinéma : à 14h devant le magasin Habitat, 10 place de la République, 75011 PARIS Nous vous invitons à signer dès maintenant l’appel à rassemblement afin d’autoriser la marche à se tenir, car elle est pour l’heure encore refusée par la Préfecture de police, qui autorise seulement un rassemblement statique à République sous prétexte des conditions …

27 novembre 2020Actus-SPIactus-spi
LOCATION BUREAU

Bonjour, Je loue un bureau de 12m2 pouvant contenir 3 postes, meublé et refait à neuf. Très calme, lumineux, indépendant, il est intégré dans un espace de 80m2 avec cuisine aménagée, salle d’eaux, ménage et fibre. Il est très bien placé, rue du sentier (75002). location: 850€/mois contact: juliette.sol@strombolifilms.com

Bonjour, Je loue un bureau de 12m2 pouvant contenir 3 postes, meublé et refait à neuf. Très calme, lumineux, indépendant, il est intégré dans un espace de 80m2 avec cuisine aménagée, salle d’eaux, ménage et fibre. Il est très bien placé, rue du sentier (75002). location: 850€/mois contact: …

24 novembre 2020Annoncesannonces
SESSIONS RENCONTRES RÉGIONS

Le SPI tient à remercier chaleureusement tous les nombreux adhérents qui
ont répondu présent à nos sessions de rencontre avec les responsables
des fonds régionaux, les 4,5 et 6 novembre !

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y assister, vous pouvez revoir
nos trois sessions en cliquant sur les liens en dessous.
•       04/11 : https://youtu.be/eJ-72u4z3n0
•       05/11 : https://youtu.be/nHG42DbcA7I
•       06/11 : https://youtu.be/SWVEnN78H3o

Le SPI tient à remercier chaleureusement tous les nombreux adhérents quiont répondu présent à nos sessions de rencontre avec les responsablesdes fonds régionaux, les 4,5 et 6 novembre ! Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y assister, vous pouvez revoirnos trois sessions en cliquant sur les liens en dessous.•       04/11 : https://youtu.be/eJ-72u4z3n0•       05/11 : https://youtu.be/nHG42DbcA7I•       06/11 …

18 novembre 2020Non classénon-classe
Communiqué : Le SPI salue l’amélioration du Crédit d’Impôts Audiovisuel

Le Syndicat des Producteurs Indépendants tient à saluer le travail d’équité réalisé par l’Assemblée nationale et le Gouvernement, dans l’adaptation précise et proportionnée du Crédit d’Impôt audiovisuel dans le Projet de Loi de Finances 2021.

Sensibilisés par le SPI sur la nécessité d’adapter sur plusieurs points le Crédit d’Impôts audiovisuel, lors de l’audition sur le PLF 2021, organisée par la Députée Céline Calvez pour la Commission des Affaires culturelles en septembre dernier, 31 députés conduits par Aurore Bergé ont obtenu trois adaptations capitales en séance plénière :

• L’extension du Crédit d’Impôts audiovisuel à la Captation de spectacles vivants afin de tenir compte d’une situation particulièrement difficile de ce secteur suite à la crise sanitaire.

• L’alignement à 25% du taux des crédits d’impôts audiovisuels pour le documentaire et le spectacle vivant, avec relèvement des plafonds concernés (repris par un amendement gouvernemental portant sur les années 2021 et suivantes).

• La validation grammaticale du caractère énumératif et non cumulatif de la conjonction de coordination « et » dans la formule « œuvres fragiles » et « à petit budget » qui permettra de clarifier définitivement l’interprétation du texte de la loi, écartant tout risque de contentieux pour le passé comme pour l’avenir.

Ces améliorations sensibles sont de bonnes nouvelles, qui permettent de conforter la trésorerie des sociétés de production concernées, au moment où elles traversent une crise sans précédent, et qui saluent leur contribution directe au maintien et au développement de la création culturelle en France.

Le SPI tient particulièrement à remercier de leur écoute et de leur action les Députés de la Commission des Affaires culturelles, Aurore Bergé et Céline Calvez en tête, mais aussi les Cabinets du Premier Ministre, de la Ministre de la Culture et du Ministre de l’Économie et des Finances.

Le SPI déplore en revanche que cette même logique n’ait pas permis d’améliorer le Crédit d’Impôt Cinéma, alors que la production d’œuvres cinématographiques et leur distribution sont confrontés à la pire crise de leur histoire et vont faire face à une impasse de financement sensible en 2021. Les producteurs indépendants tiennent donc à attirer tout spécialement l’attention de la Commission des Finances du Sénat sur les besoins symétriques du secteur du Cinéma.

Le Syndicat des Producteurs Indépendants tient à saluer le travail d’équité réalisé par l’Assemblée nationale et le Gouvernement, dans l’adaptation précise et proportionnée du Crédit d’Impôt audiovisuel dans le Projet de Loi de Finances 2021. Sensibilisés par le SPI sur la nécessité d’adapter sur plusieurs points le Crédit d’Impôts audiovisuel, lors de l’audition sur le PLF 2021, organisée par la Députée Céline Calvez pour la Commission des Affaires culturelles en septembre dernier, 31 députés conduits par Aurore Bergé ont obtenu trois adaptations capitales en séance plénière : • L’extension du Crédit d’Impôts audiovisuel à la Captation de spectacles vivants afin de tenir compte d’une situation particulièrement difficile de ce secteur suite à la crise sanitaire. • L’alignement à 25% du taux des crédits d’impôts audiovisuels pour le documentaire et le spectacle vivant, avec relèvement des plafonds concernés (repris par un amendement gouvernemental portant sur les années 2021 et suivantes). • La validation grammaticale du caractère énumératif et non cumulatif de la conjonction de coordination « et » dans la formule « œuvres fragiles » et « à petit budget » qui permettra de clarifier définitivement l’interprétation du texte de la loi, écartant tout risque de contentieux pour le passé comme pour l’avenir. Ces améliorations sensibles sont de bonnes nouvelles, qui permettent de conforter la trésorerie des sociétés de production concernées, au moment où elles traversent une crise sans précédent, et qui saluent leur contribution directe au maintien et au développement de la création culturelle en France. Le SPI tient particulièrement à remercier de leur écoute et de leur action les Députés de la Commission des Affaires culturelles, Aurore Bergé et Céline Calvez en tête, mais aussi les Cabinets du Premier Ministre, de la Ministre de la Culture et du Ministre de l’Économie et des Finances. Le SPI déplore en revanche que cette même logique n’ait pas permis d’améliorer le Crédit d’Impôt Cinéma, alors que la production d’œuvres cinématographiques et leur distribution sont confrontés à la pire crise de leur histoire et vont faire face à une impasse de financement sensible en 2021. Les producteurs indépendants tiennent donc à attirer tout spécialement l’attention de la Commission des Finances du Sénat sur les besoins symétriques du secteur du …

16 novembre 2020Actus-SPIactus-spi
Félicitations à nos adhérents pour leurs récompenses données par l’Association française des Critiques de Séries (A.C.S)

le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite ses adhérents primé par l’A.C.S !

Meilleure Série 52’ : “Mytho”
Production : Unité de production avec Arte France

Meilleur Générique : “The New Pope”, Paolo Sorrentino
Production : STUDIOCANAL, Wild Side, Haut et Court, Mediapro, FremantleHQ


Encore bravo !

le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite ses adhérents primé par l’A.C.S ! Meilleure Série 52’ : “Mytho” Production : Unité de production avec Arte France Meilleur Générique : “The New Pope”, Paolo Sorrentino Production : STUDIOCANAL, Wild Side, Haut et Court, Mediapro, FremantleHQ Encore bravo …

28 octobre 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
PORTRAIT STATISTIQUE DE L’AUDIOVISUEL – CPNEF

La CPNEF-AV et l’AFDAS ont publié le « Portrait statistique de l’audiovisuel en France ». Afin de mieux connaître ce champ professionnel, cet outil vous propose d’explorer les indicateurs socio-démographiques des entreprises et des salariés de l’audiovisuel.

On y apprend notamment que :

Les entreprises de l’audiovisuel sont majoritairement des très petites entreprises (95%). Leur hyper-concentration en Ile-de-France reste une réalité puisque 64% d’entre elles sont franciliennes.

→ A elle seule, la production audiovisuelle et cinématographique regroupe 10 531 entreprises, soit 72% des entreprises du champ de l’audiovisuel.

Les salariés de l’audiovisuel sont majoritairement des hommes (58%), mais selon les métiers, il existe de fortes disparités. Par exemple, la famille de métiers « Costume, maquillage, coiffure » est composée à 87% de femmes tandis que celle « Décor, construction, plateau » est constituée à 76% d’hommes. D’autres métiers sont plus équilibrés, comme ceux relatifs à la gestion de production ou à la documentation multimédia.

→ A elle seule, la production audiovisuelle et cinématographique représente 157 012 salariés. Cette population est particulièrement jeune : plus de 20% des salariés ont moins de 26 ans, et 50% a moins de 36 ans. 

➡️ Pour en savoir plus, rendez-vous sur : http://data.emploi.cpnef-av.fr/

* CPNEF-AV: commission paritaire nationale pour l’emploi et la formation professionnelle dans l’audiovisuel

Données : Observatoire des métiers de l’audiovisuel – CPNEF de l’audiovisuel / AFDAS / AUDIENS

Design : We Do Data

28 octobre 2020Actus-SPIactus-spi
Communiqué : Le BLIC, le BLOC et l’ARP saluent l’engagement financier de l’Etat aux côtés des acteurs de la filière cinématographique pour maintenir leur activité malgré le couvre feu

Depuis le début de la crise sanitaire qui frappe de plein fouet leur activité, exploitants, éditeurs-distributeurs, producteurs, créateurs et industries techniques se mobilisent sans relâche pour offrir aux Français, dans le respect des règles sanitaires les plus strictes, une offre cinématographique riche et diversifiée sur tout le territoire.

A l’heure où les géants mondiaux du numérique sont renforcés par la crise et par la fermeture de tous les lieux de culture au printemps dernier, les professionnels du cinéma remercient le Gouvernement et plus particulièrement la Ministre de la Culture d’avoir pris la mesure des enjeux auxquels fait face l’ensemble de la filière cinématographique. 

La nécessité de continuer à accueillir le public le plus largement possible et de maintenir l’attrait de la salle de cinéma, en rendant toujours possible la programmation et la sortie des films en salles, est une priorité absolue et un effort collectif.

Les mesures complémentaires de soutien accordées à hauteur de 30 M€ pour permettre le maintien de la diffusion des films pendant le couvre-feu témoignent de l’intérêt que porte le Gouvernement au cinéma et au modèle culturel français.

En soutenant la diffusion des œuvres en salles de cinéma, ces mesures constituent une étape indispensable à la sauvegarde de notre écosystème. 

Dès que la situation sanitaire le permettra à nouveau, il sera nécessaire de retrouver les conditions d’exposition des films et d’accueil des spectateurs les plus larges possibles, notamment en soirée.

En ces temps particulièrement bouleversés, où le besoin de culture, de lien social et d’expérience collective est d’autant plus fort, exploitants, éditeurs-distributeurs, producteurs, créateurs et industries techniques seront solidaires et unis pour que l’activité du cinéma ne s’arrête pas.

 

Contacts presse

Pour le BLIC (Bureau de Liaison des Industries Cinématographiques)

Hélène Herschel- helene.herschel@fnef.fr

Pour l’ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs)

Pierre Charpilloz- pcharpilloz@larp.fr

Pour le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma)

Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr

Marion Golléty – SPI – mgollety@lespi.org

Depuis le début de la crise sanitaire qui frappe de plein fouet leur activité, exploitants, éditeurs-distributeurs, producteurs, créateurs et industries techniques se mobilisent sans relâche pour offrir aux Français, dans le respect des règles sanitaires les plus strictes, une offre cinématographique riche et diversifiée sur tout le territoire. A l’heure où les géants mondiaux du numérique sont renforcés par la crise et par la fermeture de tous les lieux de culture au printemps dernier, les professionnels du cinéma remercient le Gouvernement et plus particulièrement la Ministre de la Culture d’avoir pris la mesure des enjeux auxquels fait face l’ensemble de la filière cinématographique.  La nécessité de continuer à accueillir le public le plus largement possible et de maintenir l’attrait de la salle de cinéma, en rendant toujours possible la programmation et la sortie des films en salles, est une priorité absolue et un effort collectif. Les mesures complémentaires de soutien accordées à hauteur de 30 M€ pour permettre le maintien de la diffusion des films pendant le couvre-feu témoignent de l’intérêt que porte le Gouvernement au cinéma et au modèle culturel français. En soutenant la diffusion des œuvres en salles de cinéma, ces mesures constituent une étape indispensable à la sauvegarde de notre écosystème.  Dès que la situation sanitaire le permettra à nouveau, il sera nécessaire de retrouver les conditions d’exposition des films et d’accueil des spectateurs les plus larges possibles, notamment en soirée. En ces temps particulièrement bouleversés, où le besoin de culture, de lien social et d’expérience collective est d’autant plus fort, exploitants, éditeurs-distributeurs, producteurs, créateurs et industries techniques seront solidaires et unis pour que l’activité du cinéma ne s’arrête pas.   Contacts presse Pour le BLIC (Bureau de Liaison des Industries Cinématographiques) Hélène Herschel- helene.herschel@fnef.fr Pour l’ARP (Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs) Pierre Charpilloz- pcharpilloz@larp.fr Pour le BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma) Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr Marion Golléty – SPI – …

26 octobre 2020Actus-SPIactus-spi
Le SPI avec la Fesac déplorent les conséquences dramatiques du couvre-feu sur le secteur culturel

20 octobre 2020Actus-SPIactus-spi
26ème Cérémonie du Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep

A l’occasion de la cérémonie de remise des 26ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 5 octobre 2020, le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement

HAUT ET COURT TV

POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE FICTION

***

QUARK PRODUCTIONS

POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE DOCUMENTAIRE

***

SILEX FILMS

POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS D’ANIMATION

Ces prix récompensent les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, l’audace et l’engagement des producteurs délégués au travers des projets de proximité mais également à dimension internationale. Ils représentent tout le savoir-faire d’une production française indépendante, libre et innovante.

Le SPI félicite également tous les nommés à la 26ème édition du Prix du producteur français de télévision pour la richesse, la qualité de leur travail et leur exigence au service d’une création originale renouvelée. Nous vous invitons à retrouver les présentations des sociétés nommées au lien suivant : http://www.procirep-prix-du-producteur.fr/entretien-ceremonie_2020.html

Le replay de la cérémonie est disponible sur les liens suivants :

https://www.pscp.tv/w/1eaKbzzNpnqKX

https://www.facebook.com/prix.du.producteur/videos/362469511789683/

Paris, le 6 octobre 2020 
Contact presse : Olivier ZEGNA RATA – Délégué Général
SPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants
4, Cité Griset 75011 Paris
Tél. 01 44 70 70 44

A l’occasion de la cérémonie de remise des 26ème Prix du producteur français de télévision organisée par la Procirep le 5 octobre 2020, le Syndicat des Producteurs Indépendants est fier et félicite très chaleureusement HAUT ET COURT TV POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE FICTION *** QUARK PRODUCTIONS POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS DE DOCUMENTAIRE *** SILEX FILMS POUR LE PRIX PROCIREP DU PRODUCTEUR FRANÇAIS D’ANIMATION Ces prix récompensent les choix éditoriaux, la diversité, la qualité des productions, l’audace et l’engagement des producteurs délégués au travers des projets de proximité mais également à dimension internationale. Ils représentent tout le savoir-faire d’une production française indépendante, libre et innovante. Le SPI félicite également tous les nommés à la 26ème édition du Prix du producteur français de télévision pour la richesse, la qualité de leur travail et leur exigence au service d’une création originale renouvelée. Nous vous invitons à retrouver les présentations des sociétés nommées au lien suivant : http://www.procirep-prix-du-producteur.fr/entretien-ceremonie_2020.html Le replay de la cérémonie est disponible sur les liens suivants : https://www.pscp.tv/w/1eaKbzzNpnqKX https://www.facebook.com/prix.du.producteur/videos/362469511789683/ Paris, le 6 octobre 2020 Contact presse : Olivier ZEGNA RATA – Délégué GénéralSPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants4, Cité Griset 75011 ParisTél. 01 44 70 70 …

6 octobre 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
RECHERCHE COMPTABLE

Secteur Production Audiovisuelle   Description de l’entreprise/de l’organisme et de sa recherche La société LES FIMS DU POISSON produit aussi bien du cinéma que de la télévision, de la fiction comme du documentaire (pour exemple, films de long métrage : La Douleur d’Emmanuel Finkiel, Tournée de Mathieu Almaric… / séries télévisuelles : L’agent Immobilier de Etgar Keret et Shira Geffen, En Thérapie de Nakache et Toledano…/ documentaires pour la télévision : Gatekeepers de Dror Moreh, La Passion d’Anna Magnani de Enrico Cerasuolo…) …   Description du poste Comptable à temps partiel.   La société LES FIMS DU POISSON est à la recherche d’un comptable ayant une connaissance de l’administration de production (comptable de production), mais aussi de la comptabilité générale (notamment préparation des comptes annuels sous la direction et avec l’aide de l’expert-comptable de la société).   L’équipe Finances et comptabilité est déjà constituée d’une Direction Financière et d’un assistant à la Direction Financière et à la Comptabilité, le ou la comptable travaillera donc sous contrôle et avec l’aide de la Direction Financière et de son assistant et assumera les travaux comptables.   Description du poste : Saisie, traitement, lettrage et analyse des comptes clients et fournisseurs en veillant au respect des règles comptables et d’imputations analytiques (comptabilité générale et analytique). Rapprochement des factures avec les bons de commande. Saisie des notes de frais et des cartes de crédit. Payes des permanents et pour les projets en développement et en post production, des intermittents (ainsi que pour certains documentaires télévisuels dont le montage est étalé dans le temps). Déclaration fiscales (TVA, CVAE, crédit d’impôt…) et sociales. Règlements des factures fournisseurs, des notes de frais, des acomptes des cotisations sociales et des charges fiscales sous le contrôle de la Direction financière. Rapprochements bancaires. Lettrage de la comptabilité, suivi des relances. Travaux comptables en liaison avec les administrateurs de production (transfert des dépenses de développement, suivi des comptes de liaison et réintégration des comptas films) Classement   Bien évidemment cette liste est indicative et non exhaustive.                 Description du profil recherché Idéalement, Niveau BAC+2 souhaité dans le domaine comptable (BTS/DUT COMPTA, DPECF ou équivalent). Rigoureux(se) et organisé(e), votre réactivité vous permettra de vous adapter très rapidement. Autonomie, Intégrité, discrétion et fiabilité. Esprit d’équipe. Connaissances en informatique : . Connaissance d’Excel. . Connaissance du logiciel de comptabilité XOTIS (LOUMA, STUDIO, PEPLUM). Description de l’expérience recherchée 3 ans minimum, dans l’audiovisuel et/ou le cinéma Idéalement multi-sociétés.   Date de prise de fonction Fin novembre 2020   Rémunération envisagée Selon profil.   Lieu Paris Xe.     Adresse mail pour envoi des candidatures et/ ou questions : gaelle@fimsdupoisson.com      

Secteur Production Audiovisuelle   Description de l’entreprise/de l’organisme et de sa recherche La société LES FIMS DU POISSON produit aussi bien du cinéma que de la télévision, de la fiction comme du documentaire (pour exemple, films de long métrage : La Douleur d’Emmanuel Finkiel, Tournée de Mathieu Almaric… / séries télévisuelles : L’agent Immobilier de Etgar Keret et Shira Geffen, En Thérapie de Nakache et Toledano…/ documentaires pour la télévision : Gatekeepers de Dror Moreh, La Passion d’Anna Magnani de Enrico Cerasuolo…) …   Description du poste Comptable à temps partiel.   La société LES FIMS DU POISSON est à la recherche d’un comptable ayant une connaissance de l’administration de production (comptable de production), mais aussi de la comptabilité générale (notamment préparation des comptes annuels sous la direction et avec l’aide de l’expert-comptable de la société).   L’équipe Finances et comptabilité est déjà constituée d’une Direction Financière et d’un assistant à la Direction Financière et à la Comptabilité, le ou la comptable travaillera donc sous contrôle et avec l’aide de la Direction Financière et de son assistant et assumera les travaux comptables.   Description du poste : Saisie, traitement, lettrage et analyse des comptes clients et fournisseurs en veillant au respect des règles comptables et d’imputations analytiques (comptabilité générale et analytique). Rapprochement des factures avec les bons de commande. Saisie des notes de frais et des cartes de crédit. Payes des permanents et pour les projets en développement et en post production, des intermittents (ainsi que pour certains documentaires télévisuels dont le montage est étalé dans le temps). Déclaration fiscales (TVA, CVAE, crédit d’impôt…) et sociales. Règlements des factures fournisseurs, des notes de frais, des acomptes des cotisations sociales et des charges fiscales sous le contrôle de la Direction financière. Rapprochements bancaires. Lettrage de la comptabilité, suivi des relances. Travaux comptables en liaison avec les administrateurs de production (transfert des dépenses de développement, suivi des comptes de liaison et réintégration des comptas films) Classement   Bien évidemment cette liste est indicative et non exhaustive.                 Description du profil recherché Idéalement, Niveau BAC+2 souhaité dans le domaine comptable (BTS/DUT COMPTA, DPECF ou équivalent). Rigoureux(se) et organisé(e), votre réactivité vous permettra de vous adapter très rapidement. Autonomie, Intégrité, discrétion et fiabilité. Esprit d’équipe. Connaissances en informatique : . Connaissance d’Excel. . Connaissance du logiciel de comptabilité XOTIS (LOUMA, STUDIO, PEPLUM). Description de l’expérience recherchée 3 ans minimum, dans l’audiovisuel et/ou le cinéma Idéalement multi-sociétés.   Date de prise de fonction Fin novembre 2020   Rémunération envisagée Selon profil.   Lieu Paris Xe.     Adresse mail pour envoi des candidatures et/ ou questions : gaelle@fimsdupoisson.com     …

5 octobre 2020Annoncesannonces
Communiqué : Soutien du ROC aux festivals
Le Regroupement des Organisations du Court métrage réunit l’ensemble des acteurs de la filière du court métrage – auteur.trice.s-réalisateur.trice.s, producteur.trice.s, diffuseurs, organisateur.trice.s de festivals, artistes-interprètes et acteur.trice.s de la démocratisation culturelle – avec pour objectif d’assurer la pérennité et la diversité de la production et de la diffusion des œuvres de court métrage.
 
Le ROC salue la mise en place par le ministère de la Culture de la première édition des états généraux des festivals et exprime son soutien à tous les festivals qui font face depuis bientôt huit mois à la crise sanitaire.
 
La démarche prospective menée à l’occasion de ces états généraux ne doit pas occulter les difficultés actuelles des festivals de cinéma qui mettent gravement en péril leur objectif de mise en valeur et de transmission de la culture.
 
Pour le court métrage en particulier, ces manifestations jouent dans les territoires un rôle primordial dans la rencontre des œuvres et des publics comme dans l’émergence et l’accompagnement de nouveaux talents.
 
Le ROC appelle les pouvoirs publics à considérer les besoins de ces festivals et à y apporter une réponse le plus rapidement possible.
 
 
Contacts
SRF – Raphaël Laforgue – 01 44 89 99 70
SPI – Céline Hautier – 01 44 70 70 44

Le Regroupement des Organisations du Court métrage réunit l’ensemble des acteurs de la filière du court métrage – auteur.trice.s-réalisateur.trice.s, producteur.trice.s, diffuseurs, organisateur.trice.s de festivals, artistes-interprètes et acteur.trice.s de la démocratisation culturelle – avec pour objectif d’assurer la pérennité et la diversité de la production et de la diffusion des œuvres de court métrage.   Le ROC salue la mise en place par le ministère de la Culture de la première édition des états généraux des festivals et exprime son soutien à tous les festivals qui font face depuis bientôt huit mois à la crise sanitaire.   La démarche prospective menée à l’occasion de ces états généraux ne doit pas occulter les difficultés actuelles des festivals de cinéma qui mettent gravement en péril leur objectif de mise en valeur et de transmission de la culture.   Pour le court métrage en particulier, ces manifestations jouent dans les territoires un rôle primordial dans la rencontre des œuvres et des publics comme dans l’émergence et l’accompagnement de nouveaux talents.   Le ROC appelle les pouvoirs publics à considérer les besoins de ces festivals et à y apporter une réponse le plus rapidement possible.     Contacts SRF – Raphaël Laforgue – 01 44 89 99 70 SPI – Céline Hautier – 01 44 70 70 …

2 octobre 2020Actus-SPIactus-spi
Recherche Bureau de production sous location

Lizland Films est en prépa en novembre et décembre. Nous cherchons un bureau de préparation 2 pièces minimum à sous louer , plutôt l’est parisien.

Lizland Films est en prépa en novembre et décembre. Nous cherchons un bureau de préparation 2 pièces minimum à sous louer , plutôt l’est …

30 septembre 2020Annoncesannonces
Communiqué de presse : Solidaires contre le fanatisme !

25 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
Les syndicats de producteurs s’entendent sur des principes de reprise des tournages

Les syndicats de producteurs ont finalisé une Charte de bonnes pratiques pour accompagner la reprise des tournages.

Des tournages ont repris sur le territoire national depuis le mois de juin, avec une accélération depuis la rentrée de septembre. Néanmoins, la plupart des tournages intégrant des prises de vue à l’étranger restent à l’arrêt.  

Issue d’échanges entre les différents acteurs de la production cinématographique et audiovisuelle, cette Charte a pour but d’accompagner la reprise d’activité dans les meilleures conditions possibles pour les professionnels du secteur : employeurs, salariés, mais aussi indirectement, éditeurs de services.  

Elle vise en premier lieu à acter un ordre de reprise des tournages fondé sur l’antériorité. L’Association de médiation et d’arbitrage des professionnels de l’audiovisuel (AMAPA) et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sont utilement associés à la Charte. En cas de différend, ceux-ci pourront éventuellement intervenir en médiateurs, à la demande des parties.  

Elle prévoit également un mécanisme contractuel garantissant un niveau minimal de rémunération pour les salariés en cas d’arrêt de tournage pour cause de COVID-19, tout en limitant les risques économiques pesant sur les sociétés de production.  

Ces règles posées sécurisent donc le processus de création des œuvres couvertes par le fonds d’indemnisation du CNC, limitent l’exposition à certains risques pour les entreprises et garantissent des conditions d’emploi sécurisés pour les salariés dans le cadre de la reprise d’activité.

En mettant en avant dans ce cadre l’échange et la concertation entre les professionnels, la signature de cette charte illustre la capacité des acteurs de la production audiovisuelle et cinématographique à collaborer au service de l’intérêt collectif de la profession.

Contacts presse :  
Syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV) : Florence BRAKA Syndicat des producteurs et créateurs de programmes audiovisuels (SPECT) : Vincent GISBERT
Syndicat des producteurs indépendants (SPI) : Olivier ZEGNA RATA

Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA) : Stéphane LE BARS
Association de Médiation et d’Arbitrage des Professionnels de l’Audiovisuel (AMAPA) : Charlotte PAILLIEUX

Les syndicats de producteurs ont finalisé une Charte de bonnes pratiques pour accompagner la reprise des tournages. Des tournages ont repris sur le territoire national depuis le mois de juin, avec une accélération depuis la rentrée de septembre. Néanmoins, la plupart des tournages intégrant des prises de vue à l’étranger restent à l’arrêt.   Issue d’échanges entre les différents acteurs de la production cinématographique et audiovisuelle, cette Charte a pour but d’accompagner la reprise d’activité dans les meilleures conditions possibles pour les professionnels du secteur : employeurs, salariés, mais aussi indirectement, éditeurs de services.   Elle vise en premier lieu à acter un ordre de reprise des tournages fondé sur l’antériorité. L’Association de médiation et d’arbitrage des professionnels de l’audiovisuel (AMAPA) et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) sont utilement associés à la Charte. En cas de différend, ceux-ci pourront éventuellement intervenir en médiateurs, à la demande des parties.   Elle prévoit également un mécanisme contractuel garantissant un niveau minimal de rémunération pour les salariés en cas d’arrêt de tournage pour cause de COVID-19, tout en limitant les risques économiques pesant sur les sociétés de production.   Ces règles posées sécurisent donc le processus de création des œuvres couvertes par le fonds d’indemnisation du CNC, limitent l’exposition à certains risques pour les entreprises et garantissent des conditions d’emploi sécurisés pour les salariés dans le cadre de la reprise d’activité. En mettant en avant dans ce cadre l’échange et la concertation entre les professionnels, la signature de cette charte illustre la capacité des acteurs de la production audiovisuelle et cinématographique à collaborer au service de l’intérêt collectif de la profession. Contacts presse :   Syndicat des agences de presse audiovisuelles (SATEV) : Florence BRAKA Syndicat des producteurs et créateurs de programmes audiovisuels (SPECT) : Vincent GISBERT Syndicat des producteurs indépendants (SPI) : Olivier ZEGNA RATA Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA) : Stéphane LE BARS Association de Médiation et d’Arbitrage des Professionnels de l’Audiovisuel (AMAPA) : Charlotte …

22 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
France Télévisions, le Collectif 50/50, le Groupe 25 Images, l’association « PFDM – Pour les femmes dans les medias », la SACD, le SPI et l’USPA s’associent pour faire de la « Bible 50/50 » lancée l’an dernier par le Collectif 50/50, le répertoire de référence des réalisatrices.

France Télévisions s’est engagé à atteindre 30 % de réalisatrices dans les fictions qu’elle préfinance, à fin 2021.

Le constat est partagé par tous : si les promotions des écoles de réalisation sont paritaires, les femmes n’ont réalisé en moyenne que 14 % des fictions tournées en France entre 2008 et 2018 (source : étude INA-PFDM- mars 2020). Pour les fictions préfinancées par France Télévisions, le ratio est d’environ 20% en 2019.

France Télévisions, le Collectif 50/50, le Groupe 25 Images, l’association « PFDM -Pour les femmes dans les medias », la SACD, le SPI et l’USPA s’associent pour faire de la « Bible 50/50 » lancée l’an dernier par le Collectif 50/50, le répertoire de référence des réalisatrices afin d’accroître leur visibilité.

La SACD, le Groupe 25 Images, 50/50 et PFDM inciteront leurs adhérentes réalisatrices à s’inscrire dans la « Bible 50/50 », France Télévisions et les producteurs membres du SPI et de l’USPA s’y réfèreront pour trouver les talents.

Par cet engagement collectif, les partenaires manifestent leur volonté d’agir concrètement pour mieux identifier les femmes réalisatrices, valoriser leur travail, et travailler à leur émergence en suivant leur parcours créatif avec un double objectif : refuser la fatalité ; garantir une présence accrue des femmes réalisatrices dans la fiction française, dans tous ses formats, dans tous ses genres et dans toute sa diversité.

Paris, le 17 septembre 2020

Contacts presse :

France Télévisions : Véronique Provost – veronique.provost@francetv.fr
Collectif 50/50 : Fanny de Casimacker – collectif5050x2020@gmail.com
Groupe 25 Images : Michaël Morlon – morlon.michael@gmail.com
Pour PFDM : Catherine Rambert – c.ramb@orange.fr
SACD : Agnès Mazet – agnes.mazet@sacd.fr – www.sacd.fr
SPI : Emmanuelle Mauger – emauger@lespi.org
USPA : Stéphane Le Bars – s.lebars@uspa.fr

France Télévisions s’est engagé à atteindre 30 % de réalisatrices dans les fictions qu’elle préfinance, à fin 2021. Le constat est partagé par tous : si les promotions des écoles de réalisation sont paritaires, les femmes n’ont réalisé en moyenne que 14 % des fictions tournées en France entre 2008 et 2018 (source : étude INA-PFDM- mars 2020). Pour les fictions préfinancées par France Télévisions, le ratio est d’environ 20% en 2019. France Télévisions, le Collectif 50/50, le Groupe 25 Images, l’association « PFDM -Pour les femmes dans les medias », la SACD, le SPI et l’USPA s’associent pour faire de la « Bible 50/50 » lancée l’an dernier par le Collectif 50/50, le répertoire de référence des réalisatrices afin d’accroître leur visibilité. La SACD, le Groupe 25 Images, 50/50 et PFDM inciteront leurs adhérentes réalisatrices à s’inscrire dans la « Bible 50/50 », France Télévisions et les producteurs membres du SPI et de l’USPA s’y réfèreront pour trouver les talents. Par cet engagement collectif, les partenaires manifestent leur volonté d’agir concrètement pour mieux identifier les femmes réalisatrices, valoriser leur travail, et travailler à leur émergence en suivant leur parcours créatif avec un double objectif : refuser la fatalité ; garantir une présence accrue des femmes réalisatrices dans la fiction française, dans tous ses formats, dans tous ses genres et dans toute sa diversité. Paris, le 17 septembre 2020 Contacts presse : France Télévisions : Véronique Provost – veronique.provost@francetv.fr Collectif 50/50 : Fanny de Casimacker – collectif5050x2020@gmail.com Groupe 25 Images : Michaël Morlon – morlon.michael@gmail.com Pour PFDM : Catherine Rambert – c.ramb@orange.fr SACD : Agnès Mazet – agnes.mazet@sacd.fr – www.sacd.fr SPI : Emmanuelle Mauger – emauger@lespi.org USPA : Stéphane Le Bars – …

18 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
Félicitations à nos adhérents pour leur prix à la Mostra de Venise !

• Lion d’argent et Leoncino d’Oro : “Nuevo Orden” de Michel Franco coproduit par Les Films d’Ici

• Grand prix du jury pour la meilleure œuvre immersive VR : “The Hangman at Home”, de Michelle et Uri Kranot produit par Floréal Films  et Miyu Productions

• Prix du meilleur film en post-production (work-in-progress) : “Harvest” de Ely Dagher produit par Andolfi

• Lion d’argent et Leoncino d’Oro : “Nuevo Orden” de Michel Franco coproduit par Les Films d’Ici • Grand prix du jury pour la meilleure œuvre immersive VR : “The Hangman at Home”, de Michelle et Uri Kranot produit par Floréal Films  et Miyu Productions • Prix du meilleur film en post-production (work-in-progress) : “Harvest” de Ely Dagher produit par …

17 septembre 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Empêchons la censure de Mignonnes !
Le SPI dénonce fermement la double attaque contre la liberté de la création et l’émancipation des femmes, portée par une frange ultraconservatrice du Parti Républicain américain qui, à l’approche des élections présidentielles, a pris comme cible emblématique le film Mignonnes de la réalisatrice française et sénégalaise Maïmouna Doucouré, Prix de la meilleure réalisation au Festival Sundance, aux Etats-Unis. 

Les attaques contre le film Mignonnes sont en totale contradiction avec la démarche cinématographique de l’auteure et le sens même du film. Le film dénonce un fait existant et bien réel : l’hypersexualisation des jeunes filles et les dangers des réseaux sociaux et n’en fait en aucun cas l’apologie. 

Contre l’obscurantisme, le refus de l’affirmation des femmes et le culte de la censure, le Syndicat des Producteurs Indépendants salue la sensibilité extrême d’un film qui parvient à exprimer le parcours difficile d’une adolescente qui échappe au joug des diktats patriarcaux pour s’en émanciper et construire sa propre personnalité et son propre destin. 

Produit par une société de production française, diffusé dans les salles, accessible à tout public, Mignonnes mérite tout autre chose qu’une bronca stérile et absurde. Le SPI tient à mettre en garde Netflix, qui diffuse ce film aux Etats-Unis, contre toute tentation de se soumettre aux injonctions de lobbies réactionnaires, hostiles à la liberté d’expression.   
Paris, le 16 septembre 2020 
Contact presse : Olivier ZEGNA RATA – Délégué Général
SPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants
4, Cité Griset 75011 Paris
Tél 01 44 70 70 44

Le SPI dénonce fermement la double attaque contre la liberté de la création et l’émancipation des femmes, portée par une frange ultraconservatrice du Parti Républicain américain qui, à l’approche des élections présidentielles, a pris comme cible emblématique le film Mignonnes de la réalisatrice française et sénégalaise Maïmouna Doucouré, Prix de la meilleure réalisation au Festival Sundance, aux Etats-Unis.  Les attaques contre le film Mignonnes sont en totale contradiction avec la démarche cinématographique de l’auteure et le sens même du film. Le film dénonce un fait existant et bien réel : l’hypersexualisation des jeunes filles et les dangers des réseaux sociaux et n’en fait en aucun cas l’apologie.  Contre l’obscurantisme, le refus de l’affirmation des femmes et le culte de la censure, le Syndicat des Producteurs Indépendants salue la sensibilité extrême d’un film qui parvient à exprimer le parcours difficile d’une adolescente qui échappe au joug des diktats patriarcaux pour s’en émanciper et construire sa propre personnalité et son propre destin.  Produit par une société de production française, diffusé dans les salles, accessible à tout public, Mignonnes mérite tout autre chose qu’une bronca stérile et absurde. Le SPI tient à mettre en garde Netflix, qui diffuse ce film aux Etats-Unis, contre toute tentation de se soumettre aux injonctions de lobbies réactionnaires, hostiles à la liberté d’expression.    Paris, le 16 septembre 2020 Contact presse : Olivier ZEGNA RATA – Délégué GénéralSPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants4, Cité Griset 75011 ParisTél 01 44 70 70 …

16 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
Festival de la Fiction TV : les producteurs du SPI sont interviewés dans Ecran Total

A l’occasion du Festival de la Fiction TV, Simon Arnal (Haut et Court), Caroline Adrian (Delante Productions), Augustin Bernard (Black Sheep Films), François Bertrand (CLPB Médias), Sophie Deloche (Astharté & Compagnie), Nora Melhli (Alef One), Olivier Zegna Rata (Délégué général du SPI) et Emmanuelle Mauger (Déléguée générale adjointe du SPI) analysent les conséquences de la crise sanitaire sur la filière et se projettent sur les chantiers à venir dans une interview d’Ecran Total.

A l’occasion du Festival de la Fiction TV, Simon Arnal (Haut et Court), Caroline Adrian (Delante Productions), Augustin Bernard (Black Sheep Films), François Bertrand (CLPB Médias), Sophie Deloche (Astharté & Compagnie), Nora Melhli (Alef One), Olivier Zegna Rata (Délégué général du SPI) et Emmanuelle Mauger (Déléguée générale adjointe du SPI) analysent les conséquences de la crise sanitaire sur la filière et se projettent sur les chantiers à venir dans une interview d’Ecran …

16 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
Félicitations aux productrices et producteurs lauréats du palmarès 2020 du Festival Off-Courts de Trouville !
Prix du jury - Région Normandie :
Finale, de Stéphan Castang, produit par Takami Productions
 
Prix France Télévisions Jeune Producteur.rice 2020 :
Ex aequo 
Quartett Productions, Ethan Selcer
Deuxième Ligne Films, Marie Dubas
 
Prix de la critique :
Mention spéciale à Teen Horses, de Valérie Leroy, produit par Offshore
 
Prix Unifrance du court métrage, remis exceptionnellement à l’occasion du Festival Off-Courts :
Grand Prix : 
Genius Loci, d’Adrien Merigeau, coproduit par Kazak Productions
 
Prix Grand Action – Prix Rtbf – Prix Be TV : 
Entracte, d’Anthony Lemaitre, produit par Tripode Productions

Prix du jury – Région Normandie :Finale, de Stéphan Castang, produit par Takami Productions Prix France Télévisions Jeune Producteur.rice 2020 :Ex aequo Quartett Productions, Ethan SelcerDeuxième Ligne Films, Marie Dubas Prix de la critique :Mention spéciale à Teen Horses, de Valérie Leroy, produit par Offshore Prix Unifrance du court métrage, remis exceptionnellement à l’occasion du Festival Off-Courts :Grand Prix : Genius Loci, d’Adrien Merigeau, coproduit par Kazak Productions Prix Grand Action – Prix Rtbf – Prix Be TV : Entracte, d’Anthony Lemaitre, produit par Tripode …

14 septembre 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
cherche repreneur contrat de location maintenance photocopieur Xerox

Bonjour, Je quitte mes bureaux actuels et cherche à céder mon contrat de location maintenance signé le 28 juin 2018 avec Xerox. C’est un contrat de 5 ans au forfait de 147 € HT par mois, incluant la location d’un copieur C7020 (couleur), la maintenance, les consommables et 700 copies N&B. Photo disponible sur demande. Au repreneur, je peux également donner mon mobilier de bureau (étagères et bureaux). Contact : anne@sunrisefilms.eu / 0625640501

Bonjour, Je quitte mes bureaux actuels et cherche à céder mon contrat de location maintenance signé le 28 juin 2018 avec Xerox. C’est un contrat de 5 ans au forfait de 147 € HT par mois, incluant la location d’un copieur C7020 (couleur), la maintenance, les consommables et 700 copies N&B. Photo disponible sur demande. Au repreneur, je peux également donner mon mobilier de bureau (étagères et bureaux). Contact : anne@sunrisefilms.eu / …

10 septembre 2020Annoncesannonces
La Fesac accueille avec satisfaction les mesures de soutien au spectacle vivant et enregistré mais annonce un redémarrage lent et difficile de la filière

La Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma (Fesac) se félicite des mesures visant à protéger le spectacle vivant et le spectacle enregistré. L’organisation professionnelle d’employeurs n’en est pas moins inquiète et prédit une saison 2021 extrêmement difficile, en raison du manque de prévisibilité.

La Fesac se félicite des annonces fortes du Premier Ministre concernant des aides à hauteur de 432 millions d’euros pour le spectacle vivant, secteur durement et massivement impacté par la crise. Ces mesures pourraient permettre, si elles sont bien fléchées et exécutées, de sauver une grande partie du secteur. La Fédération s’inquiète en revanche du maintien de la distanciation physique dans les salles situées en zones rouges, contrainte qui ne pèse d’ailleurs que sur le secteur culturel. « Nous attendons à présent de connaître les modalités du mécanisme de compensation qui bénéficiera notamment aux entreprises du secteur situées en zones rouges, où la distanciation reste d’actualité et se cumulera avec le port du masque », précise Jean-Yves Mirski, Président de la Fesac.

La Fesac salue par ailleurs la prolongation de l’activité partielle jusqu’au 31 décembre 2020 pour les professionnels de la culture ainsi que la prolongation des crédits d’impôt spectacle vivant et production phonographique jusqu’à fin 2024.

« Ces mesures étaient vitales pour les entreprises du monde du spectacle dont l’activité, pour beaucoup, n’a toujours pas repris. S’agissant des dispositifs fiscaux, nous insistons sur la nécessité d’aller plus loin en renforçant les crédits d’impôts pour l’ensemble du secteur culturel – l’audiovisuel avec la captation de spectacle vivant, le cinéma et les documentaires ainsi que l’édition musicale– en les complétant et en les revalorisant. Reste à savoir si l’ensemble de ces mesures sera suffisant pour relancer notre filière. », déclare Jean-Yves Mirski.

L’organisation professionnelle d’employeurs reste en effet dans l’incapacité de se projeter. Sans aucune visibilité sur le moyen et long terme (Quid de l’interdiction des rassemblement de plus de 5000 personnes et des jauges debout ?), les programmations artistiques pour 2021 et 2022 patinent. « Nous avançons à tâtons, tant l’avenir de notre secteur dépend de nombreuses variables. Une chose est sûre : nous devons donner envie au public de revenir dans les salles de spectacle. La culture participe à restaurer le lien social – celui dont nous avons tant besoin pour relever le défi de sortie de crise », rappelle Jean-Yves Mirski.

La Fesac a par ailleurs pris note des annonces du Premier Ministre en faveur du secteur de l’audiovisuel et du cinéma. En effet, la baisse de 70% des entrées a mis à mal le modèle d’auto-épargne du cinéma français – à laquelle s’est ajoutée une diminution de 30% du chiffre d’affaires publicitaire des chaînes de télévision.

« La production audiovisuelle et cinématographique a été très affectée par la crise. L’effacement des pertes prévisibles du CNC pour l’année à hauteur de 165 millions est donc une première bonne nouvelle pour garantir un soutien à l’ensemble de la filière. Il reste à connaître l’affectation de ces crédits et à financer une véritable relance de la production audiovisuelle et cinématographique avec notamment le gel en 2021 des baisses du financement de l’audiovisuel public issu de la redevance », explique le Président de la Fesac.

La Fesac tient également à attirer l’attention du gouvernement sur la branche des entreprises techniques, grande oubliée du soutien indispensable à l’ensemble des activités du secteur du spectacle.

Les éditeurs et les producteurs audiovisuels, de cinéma et de radio sont par ailleurs tous fortement mobilisés pour obtenir une dérogation auprès du ministère du Travail afin de dispenser du port du masque les intervenants à l’écran, sur les plateaux et lors des tournages. A défaut, le préjudice serait considérable pour les entreprises de ces secteurs alors même que des protocoles très stricts ont été mis en place. « Les grands volumes des studios, le respect scrupuleux des gestes barrières et le port du masque pour les collaborateurs hors champ de la caméra nous permettent d’assurer les tournages en toute sécurité », précise le président de la Fesac.

Le Premier Ministre a souligné l’importance de réussir la mise en oeuvre opérationnelle des mesures du plan de relance. La ministre de la Culture est en première ligne et doit assurer la concertation permanente avec les partenaires sociaux pour y parvenir. La Fesac tient à insister dans le même temps sur la préparation budgétaire pour 2021. Les efforts financiers devront aussi se mesurer à l’aune de cet exercice, qui sera le dernier budget complet du quinquennat.

A propos de la Fesac

Créée en 1998, la Fesac représente les entreprises du spectacle vivant et enregistré (théâtre, musique live et enregistrée, cabaret, humour, cirque, danse, cinéma, audiovisuel, films d’animation, prestataires techniques, radiodiffusion, télédiffusion) auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux. La Fédération réunit plus de 30 organisations patronales, soit 3 000 entreprises qui emploient plus de 300 000 salariés.

Contact presse

Anne-Laure Marin – Agence Initiale

annelaure@agence-initiale.fr – 07 69 95 64 68

La Fédération des entreprises du spectacle vivant, de la musique, de l’audiovisuel et du cinéma (Fesac) se félicite des mesures visant à protéger le spectacle vivant et le spectacle enregistré. L’organisation professionnelle d’employeurs n’en est pas moins inquiète et prédit une saison 2021 extrêmement difficile, en raison du manque de prévisibilité. La Fesac se félicite des annonces fortes du Premier Ministre concernant des aides à hauteur de 432 millions d’euros pour le spectacle vivant, secteur durement et massivement impacté par la crise. Ces mesures pourraient permettre, si elles sont bien fléchées et exécutées, de sauver une grande partie du secteur. La Fédération s’inquiète en revanche du maintien de la distanciation physique dans les salles situées en zones rouges, contrainte qui ne pèse d’ailleurs que sur le secteur culturel. « Nous attendons à présent de connaître les modalités du mécanisme de compensation qui bénéficiera notamment aux entreprises du secteur situées en zones rouges, où la distanciation reste d’actualité et se cumulera avec le port du masque », précise Jean-Yves Mirski, Président de la Fesac. La Fesac salue par ailleurs la prolongation de l’activité partielle jusqu’au 31 décembre 2020 pour les professionnels de la culture ainsi que la prolongation des crédits d’impôt spectacle vivant et production phonographique jusqu’à fin 2024. « Ces mesures étaient vitales pour les entreprises du monde du spectacle dont l’activité, pour beaucoup, n’a toujours pas repris. S’agissant des dispositifs fiscaux, nous insistons sur la nécessité d’aller plus loin en renforçant les crédits d’impôts pour l’ensemble du secteur culturel – l’audiovisuel avec la captation de spectacle vivant, le cinéma et les documentaires ainsi que l’édition musicale– en les complétant et en les revalorisant. Reste à savoir si l’ensemble de ces mesures sera suffisant pour relancer notre filière. », déclare Jean-Yves Mirski. L’organisation professionnelle d’employeurs reste en effet dans l’incapacité de se projeter. Sans aucune visibilité sur le moyen et long terme (Quid de l’interdiction des rassemblement de plus de 5000 personnes et des jauges debout ?), les programmations artistiques pour 2021 et 2022 patinent. « Nous avançons à tâtons, tant l’avenir de notre secteur dépend de nombreuses variables. Une chose est sûre : nous devons donner envie au public de revenir dans les salles de spectacle. La culture participe à restaurer le lien social – celui dont nous avons tant besoin pour relever le défi de sortie de crise », rappelle Jean-Yves Mirski. La Fesac a par ailleurs pris note des annonces du Premier Ministre en faveur du secteur de l’audiovisuel et du cinéma. En effet, la baisse de 70% des entrées a mis à mal le modèle d’auto-épargne du cinéma français – à laquelle s’est ajoutée une diminution de 30% du chiffre d’affaires publicitaire des chaînes de télévision. « La production audiovisuelle et cinématographique a été très affectée par la crise. L’effacement des pertes prévisibles du CNC pour l’année à hauteur de 165 millions est donc une première bonne nouvelle pour garantir un soutien à l’ensemble de la filière. Il reste à connaître l’affectation de ces crédits et à financer une véritable relance de la production audiovisuelle et cinématographique avec notamment le gel en 2021 des baisses du financement de l’audiovisuel public issu de la redevance », explique le Président de la Fesac. La Fesac tient également à attirer l’attention du gouvernement sur la branche des entreprises techniques, grande oubliée du soutien indispensable à l’ensemble des activités du secteur du spectacle. Les éditeurs et les producteurs audiovisuels, de cinéma et de radio sont par ailleurs tous fortement mobilisés pour obtenir une dérogation auprès du ministère du Travail afin de dispenser du port du masque les intervenants à l’écran, sur les plateaux et lors des tournages. A défaut, le préjudice serait considérable pour les entreprises de ces secteurs alors même que des protocoles très stricts ont été mis en place. « Les grands volumes des studios, le respect scrupuleux des gestes barrières et le port du masque pour les collaborateurs hors champ de la caméra nous permettent d’assurer les tournages en toute sécurité », précise le président de la Fesac. Le Premier Ministre a souligné l’importance de réussir la mise en oeuvre opérationnelle des mesures du plan de relance. La ministre de la Culture est en première ligne et doit assurer la concertation permanente avec les partenaires sociaux pour y parvenir. La Fesac tient à insister dans le même temps sur la préparation budgétaire pour 2021. Les efforts financiers devront aussi se mesurer à l’aune de cet exercice, qui sera le dernier budget complet du quinquennat. A propos de la Fesac Créée en 1998, la Fesac représente les entreprises du spectacle vivant et enregistré (théâtre, musique live et enregistrée, cabaret, humour, cirque, danse, cinéma, audiovisuel, films d’animation, prestataires techniques, radiodiffusion, télédiffusion) auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux. La Fédération réunit plus de 30 organisations patronales, soit 3 000 entreprises qui emploient plus de 300 000 salariés. Contact presse Anne-Laure Marin – Agence Initiale annelaure@agence-initiale.fr – 07 69 95 64 …

1 septembre 2020Actus-SPIactus-spi
JUST KIDS de Blue Monday Productions
JUST KIDS est sorti hier dans les salles françaises, favorablement accueilli par la presse. Les temps sont un peu compliqués pour le cinéma, pour les films et ceux qui les font. Donc, par ces chaudes journées et soirées d’été, n’hésitez pas à aller au cinéma et à encourager vos proches à retrouver le chemin des salles ! Bel été à tous,

6 août 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI félicite Delphine Ernotte pour sa reconduction à la tête de France Télévisions
Le SPI se réjouit de la reconduction de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions pour les cinq prochaines années.
 
Malgré un plan d’économies significatif initialement prévu jusqu’en 2022, et une crise sanitaire bouleversant le cours de la production et de la programmation, son premier mandat a été marqué par une volonté constante de soutenir la création.
 
Le renouvellement, en 2019, des accords avec les producteurs audiovisuels a permis à France Télévisions de pérenniser son engagement dans la création audiovisuelle et aux producteurs d’anticiper la transformation numérique du groupe. En février 2020, un accord a été trouvé avec les acteurs du cinéma engageant le service public dans une meilleure exposition de la cinématographie française et européenne sur les antennes linéaires et non linéaires et renforçant sa politique de financement à hauteur de 60 M€.
 
Le SPI salue la volonté de la Présidente de consolider le partenariat avec les producteurs en ajoutant 20 M€ à son investissement dans la production pour faire face à la crise.
 
Pour les cinq années à venir, Delphine Ernotte va devoir faire face à de nombreux défis : poursuivre la transition numérique, accroitre la régionalisation de France 3, revaloriser toutes les antennes ultra-marines qui sont un atout unique, développer une véritable politique de création à dimension internationale, et bien entendu consolider la découverte de talents, notamment par une politique volontariste à l’égard du court métrage. 
 
Les producteurs indépendants du SPI réaffirment leur attachement à un service public qui reflète la diversité de la création et de la société française. A cet égard, ils appellent de leurs vœux France Télévisions à poursuivre ses efforts pour atteindre l’objectif de parité et améliorer la représentation de la diversité sur ses écrans.
 
Devant tous ces défis, le SPI encourage le gouvernement à revendiquer un service public fort au travers d’une contribution à l’audiovisuel public renforcée, plus juste pour les français, une révision de la trajectoire financière du groupe ainsi qu’un engagement accru à l’égard de la filière de la création indépendante lourdement touchée par la crise sanitaire cette année.
 
France 4 et France O, offres de référence éducative, éthique et culturelle, doivent être maintenues.
 
Plus spécifiquement, les producteurs audiovisuels attendent un engagement fort de France Télévisions à travers une diversification des fictions proposées, un soutien particulier aux genres paupérisés que sont les documentaires de création, les captations de spectacles vivants et une véritable ligne éditoriale de service public pour l’animation.
 
Les producteurs du SPI adressent à Delphine Ernotte leurs meilleurs vœux de réussite pour ce nouveau mandat et sont heureux de poursuivre la relation constructive développée aux cours de ces cinq années passées avec elle.
 
 
Paris, le 24 juillet 2020
  
Contact Presse :
 
Olivier ZEGNA RATA – Délégué Général
SPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants
4, Cité Griset 75011 Paris
Tél 01 44 70 70 44
 

Le SPI se réjouit de la reconduction de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions pour les cinq prochaines années.  Malgré un plan d’économies significatif initialement prévu jusqu’en 2022, et une crise sanitaire bouleversant le cours de la production et de la programmation, son premier mandat a été marqué par une volonté constante de soutenir la création.  Le renouvellement, en 2019, des accords avec les producteurs audiovisuels a permis à France Télévisions de pérenniser son engagement dans la création audiovisuelle et aux producteurs d’anticiper la transformation numérique du groupe. En février 2020, un accord a été trouvé avec les acteurs du cinéma engageant le service public dans une meilleure exposition de la cinématographie française et européenne sur les antennes linéaires et non linéaires et renforçant sa politique de financement à hauteur de 60 M€.  Le SPI salue la volonté de la Présidente de consolider le partenariat avec les producteurs en ajoutant 20 M€ à son investissement dans la production pour faire face à la crise.  Pour les cinq années à venir, Delphine Ernotte va devoir faire face à de nombreux défis : poursuivre la transition numérique, accroitre la régionalisation de France 3, revaloriser toutes les antennes ultra-marines qui sont un atout unique, développer une véritable politique de création à dimension internationale, et bien entendu consolider la découverte de talents, notamment par une politique volontariste à l’égard du court métrage.   Les producteurs indépendants du SPI réaffirment leur attachement à un service public qui reflète la diversité de la création et de la société française. A cet égard, ils appellent de leurs vœux France Télévisions à poursuivre ses efforts pour atteindre l’objectif de parité et améliorer la représentation de la diversité sur ses écrans.  Devant tous ces défis, le SPI encourage le gouvernement à revendiquer un service public fort au travers d’une contribution à l’audiovisuel public renforcée, plus juste pour les français, une révision de la trajectoire financière du groupe ainsi qu’un engagement accru à l’égard de la filière de la création indépendante lourdement touchée par la crise sanitaire cette année.  France 4 et France O, offres de référence éducative, éthique et culturelle, doivent être maintenues.  Plus spécifiquement, les producteurs audiovisuels attendent un engagement fort de France Télévisions à travers une diversification des fictions proposées, un soutien particulier aux genres paupérisés que sont les documentaires de création, les captations de spectacles vivants et une véritable ligne éditoriale de service public pour l’animation.  Les producteurs du SPI adressent à Delphine Ernotte leurs meilleurs vœux de réussite pour ce nouveau mandat et sont heureux de poursuivre la relation constructive développée aux cours de ces cinq années passées avec elle.    Paris, le 24 juillet 2020   Contact Presse :  Olivier ZEGNA RATA – Délégué GénéralSPI – Syndicat Des Producteurs Indépendants4, Cité Griset 75011 ParisTél 01 44 70 70 44 …

24 juillet 2020Actus-SPIactus-spi
Le BLOC maintient plus que jamais sa demande de moratoire sur la publication du décret autorisant l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision :
Le BLOC a appris avec surprise et inquiétude, par voie de presse, la publication imminente du décret autorisant l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision.
 
A aucun moment les organisations du cinéma, ayant contribué à la consultation publique menée depuis décembre 2019 sur l’assouplissement des règles relatives à la publicité télévisée, n’ont été informées des dernières évolutions rédactionnelles de ce texte qui ne fait que conforter le BLOC dans son opposition à l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision.
 
En effet, le BLOC a alerté les autorités publiques à de nombreuses reprises sur les risques liés à cette ouverture pour le cinéma de la diversité.
 
L’augmentation massive des coûts de distribution entraînera un renforcement de la concentration, déjà préoccupante, en faveur des plus grosses productions. Cette distorsion concurrentielle se fera au détriment du cinéma français et européen, et tout particulièrement de la filière française indépendante. Celle-ci, pourtant essentielle au rayonnement de notre industrie dans le monde, ne pourra rivaliser financièrement.
 
Dans ce contexte, l’annonce de l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision sans condition au profit d’un principe d’autorégulation par les chaînes de télévision et d’un contrôle a posteriori est la solution la plus défavorable pour le secteur de la production et de la distribution française indépendante. En l’absence de garde-fous permettant de garantir un traitement équitable entre les acteurs, le BLOC demande donc à nouveau un moratoire sur la publication de ce décret.
 
A l’issue d’une crise sans précédent, qui affaiblit tout particulièrement les acteurs nationaux de la filière indépendante, la relance d’un secteur clé des industries culturelles ne pourra se faire au détriment de la diversité cinématographique et, in fine des spectateurs français. Les intérêts financiers de quelques acteurs ne sauraient prévaloir sur ceux de toute l’industrie, et du plus grand nombre.
 
Le BLOC a entendu la volonté de la nouvelle Ministre de la Culture de soutenir la production française. Il l’appelle à agir à ses côtés, et se tient à sa disposition pour reprendre ce dialogue sans délai avec l’ensemble des acteurs de la filière.
 
 
Paris, le 23 juillet 2020
 
Contacts presse
Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr
Marion Golléty – SPI – mgollety@lespi.org

Le BLOC a appris avec surprise et inquiétude, par voie de presse, la publication imminente du décret autorisant l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision.  A aucun moment les organisations du cinéma, ayant contribué à la consultation publique menée depuis décembre 2019 sur l’assouplissement des règles relatives à la publicité télévisée, n’ont été informées des dernières évolutions rédactionnelles de ce texte qui ne fait que conforter le BLOC dans son opposition à l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision.  En effet, le BLOC a alerté les autorités publiques à de nombreuses reprises sur les risques liés à cette ouverture pour le cinéma de la diversité.  L’augmentation massive des coûts de distribution entraînera un renforcement de la concentration, déjà préoccupante, en faveur des plus grosses productions. Cette distorsion concurrentielle se fera au détriment du cinéma français et européen, et tout particulièrement de la filière française indépendante. Celle-ci, pourtant essentielle au rayonnement de notre industrie dans le monde, ne pourra rivaliser financièrement.  Dans ce contexte, l’annonce de l’ouverture de la publicité du cinéma à la télévision sans condition au profit d’un principe d’autorégulation par les chaînes de télévision et d’un contrôle a posteriori est la solution la plus défavorable pour le secteur de la production et de la distribution française indépendante. En l’absence de garde-fous permettant de garantir un traitement équitable entre les acteurs, le BLOC demande donc à nouveau un moratoire sur la publication de ce décret.  A l’issue d’une crise sans précédent, qui affaiblit tout particulièrement les acteurs nationaux de la filière indépendante, la relance d’un secteur clé des industries culturelles ne pourra se faire au détriment de la diversité cinématographique et, in fine des spectateurs français. Les intérêts financiers de quelques acteurs ne sauraient prévaloir sur ceux de toute l’industrie, et du plus grand nombre.  Le BLOC a entendu la volonté de la nouvelle Ministre de la Culture de soutenir la production française. Il l’appelle à agir à ses côtés, et se tient à sa disposition pour reprendre ce dialogue sans délai avec l’ensemble des acteurs de la filière.     Paris, le 23 juillet 2020   Contacts presse Rosalie Brun – SRF – rbrun@la-srf.fr Marion Golléty – SPI – …

23 juillet 2020Actus-SPIactus-spi
Bienvenue à Roselyne Bachelot, nouveau porte-drapeau de notre souveraineté culturelle !
Les producteurs de cinéma et d’audiovisuel indépendants félicitent Roselyne Bachelot qui rejoint le Ministère de la Culture en plein combat pour la souveraineté culturelle française, dans une période de bouleversements inédits pour le secteur culturel en particulier.   

L’expérience politique, l’énergie et la force de conviction de Roselyne Bachelot seront des atouts précieux pour accompagner notre secteur, confronté aux conséquences de la crise sanitaire et aux transformations majeures du paysage audiovisuel français, induites par l’arrivée des plateformes.              

Les mesures d’urgence prises par le gouvernement pendant le confinement ont, certes, épargné une faillite immédiate à de nombreux producteurs et prestataires des industries techniques.  

Toutefois, les entreprises du secteur cinématographique et audiovisuel restent dans l’attente d’un plan de relance sectoriel massif qui doit, a minima, donner les moyens au CNC d’accompagner la relance de nos industries dont l’activité a été totalement interrompue pendant plusieurs mois et se trouve toujours partiellement à l’arrêt. Il faudra des mesures financières directes pour les producteurs, comme une majoration des crédits d’impôt cinéma et audiovisuel, leur permettant d’absorber les surcoûts liés à la Covid-19. A cet égard, le fonds d’indemnisation mis en place par le CNC remédie partiellement à la défaillance des assureurs privés, mais rien n’est prévu pour la relance de la production.  

Dans cette perspective, il paraît à la fois indispensable de revoir la trajectoire financière de l’audiovisuel public, de pérenniser France 4 et France Ô, de moderniser et de rendre plus juste la Contribution à l’Audiovisuel Public, et d’accentuer le dialogue fructueux entre l’État et les collectivités territoriales pour consolider une filière de production présente sur tout le territoire, y compris en Outremer.              

À la veille de la transposition des directives européennes « Services de médias audiovisuels » (SMA), « Droit d’auteur » et « Câble et satellite », les producteurs de cinéma et d’audiovisuel demandent que l’intégration des plateformes dans l’écosystème national fasse participer les nouvelles plateformes internationales au financement de la création, comme le font les chaînes de télévision historiques et dans le respect des mêmes principes de diversité culturelle et d’indépendance de la création. Tous les genres doivent profiter de ce nouveau financement, pour le cinéma et l’audiovisuel : long-métrage, court-métrage, fiction, documentaire, animation, œuvres numériques, mais aussi captation de spectacle vivant, théâtre, danse, concerts, opéra… Qui sont les plus durement frappés par la crise.  

Les producteurs de cinéma et d’audiovisuel membres de Syndicat des Producteurs Indépendants (SPI) et du Syndicat des agences de Presse Audiovisuelles (SATEV) se tiendront aux côtés de la nouvelle Ministre de la Culture pour défendre la souveraineté culturelle française et affirmer la singularité de notre création dans le monde.    

8 juillet 2020Actus-SPIactus-spi
Bureaux à louer – Paris 18 ème

* Quartier Montmartre, beau bureau de 18m2 refait à neuf disponible début novembre 2019 – voire mi-octobre.

* La salle est dans un grand bureau, l’ambiance est jeune et dynamique, familiale et chaleureuse.

* Nous sommes une société de production de films, un autre bureau est occupé par la société de production La Belle Affaire et le sous-sol est occupé par des producteurs de musique.

* Le locataire aura accès à tous les espaces communs et pourra bénéficier de tarifs préférentiels sur les salles de postproduction.

* Idéal pour des petits producteurs, vendeurs ou distributeurs cinéma, développeurs, studios de création graphique ou digitale, agences de communication, start-ups… Mais nous sommes ouverts à tout !

Bureau : – vide ou meublé – 4 postes – internet / wifi / ethernet – éventuellement espace de stockage Espaces communs : – salle de réunion – cuisine – WC À disposition : – salles de montage – garage Type de contrat : mise à disposition.

Possibilité de location au mois.

Contact : helene@melocotonfilms.com / 09 51 53 48 39 / 06 60 16 95 07

Visite possible dès aujourd’hui.

* Quartier Montmartre, beau bureau de 18m2 refait à neuf disponible début novembre 2019 – voire mi-octobre. * La salle est dans un grand bureau, l’ambiance est jeune et dynamique, familiale et chaleureuse. * Nous sommes une société de production de films, un autre bureau est occupé par la société de production La Belle Affaire et le sous-sol est occupé par des producteurs de musique. * Le locataire aura accès à tous les espaces communs et pourra bénéficier de tarifs préférentiels sur les salles de postproduction. * Idéal pour des petits producteurs, vendeurs ou distributeurs cinéma, développeurs, studios de création graphique ou digitale, agences de communication, start-ups… Mais nous sommes ouverts à tout ! Bureau : – vide ou meublé – 4 postes – internet / wifi / ethernet – éventuellement espace de stockage Espaces communs : – salle de réunion – cuisine – WC À disposition : – salles de montage – garage Type de contrat : mise à disposition. Possibilité de location au mois. Contact : helene@melocotonfilms.com / 09 51 53 48 39 / 06 60 16 95 07 Visite possible dès …

7 juillet 2020Annoncesannonces
Bureaux à louer / Espace Torricelli

L’Espace Torricelli est situé à proximité des Champs-Elysées, à 10 minutes de la station de métro Ternes.

Nous proposons à la location, de très beaux bureaux tout équipés, récents et climatisés. Nous mettons à disposition 2 Bureaux avec lucarne : 12 m² = 750 euros HT et 1 bureau avec verrière très lumineux /12 m² = 850 euros HT Bail précaire : 1 mois / 3 mois / 6 mois / 12 mois / 24 mois / 36 mois. Charges comprises : électricité, chauffage, climatisation, eau, nettoyage privatif et collectif. Nous mettons à disposition : – Imprimante / Photocopieur/scan – Accès internet fibre optique et wifi compris – Machines à Café. – Accès biométrique et système de vidéo surveillance.

L’Espace Torricelli dispose d’espace commun pouvant servir de lieu de réunion et de cuisine. Anciennement locaux d’Endemol, l’Espace est aujourd’hui occupé par différents prestataires spécialisés dans l’industrie technique du cinéma et de l’audiovisuel.

Transports : Métro Ternes et Argentine

Contact : Thierry Berthier / thierry.berthier@toonfactory.fr

L’Espace Torricelli est situé à proximité des Champs-Elysées, à 10 minutes de la station de métro Ternes. Nous proposons à la location, de très beaux bureaux tout équipés, récents et climatisés. Nous mettons à disposition 2 Bureaux avec lucarne : 12 m² = 750 euros HT et 1 bureau avec verrière très lumineux /12 m² = 850 euros HT Bail précaire : 1 mois / 3 mois / 6 mois / 12 mois / 24 mois / 36 mois. Charges comprises : électricité, chauffage, climatisation, eau, nettoyage privatif et collectif. Nous mettons à disposition : – Imprimante / Photocopieur/scan – Accès internet fibre optique et wifi compris – Machines à Café. – Accès biométrique et système de vidéo surveillance. L’Espace Torricelli dispose d’espace commun pouvant servir de lieu de réunion et de cuisine. Anciennement locaux d’Endemol, l’Espace est aujourd’hui occupé par différents prestataires spécialisés dans l’industrie technique du cinéma et de l’audiovisuel. Transports : Métro Ternes et Argentine Contact : Thierry Berthier / …

7 juillet 2020Annoncesannonces
Bienvenue à Bruno Patino !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants salue l’arrivée de Bruno Patino à la présidence du directoire d’ARTE France.

Cette nomination s’inscrit dans la continuité d’une carrière reconnue dans les médias et dans l’audiovisuel, notamment en direction du développement de stratégies numériques ambitieuses pour la création.

Partenaire essentiel des producteurs indépendants français, ARTE offre des contenus dont l’originalité et la spécificité sont appréciées tant par le public que par les professionnels de l’audiovisuel et de la culture dans le monde entier. ARTE a tracé depuis plusieurs années une voie différente et singulière, face aux plateformes internationales, par ses développements en Europe et à l’international.

Les producteurs indépendants, fortement attachés au renforcement d’une offre diversifiée de programmes de qualité pour la chaîne européenne, sont désormais impatients de connaître, de partager et d’accompagner dans le cadre d’une relation de confiance, la vision éditoriale et stratégique du nouveau Président d’ARTE France.

Le Syndicat des Producteurs Indépendants salue l’arrivée de Bruno Patino à la présidence du directoire d’ARTE France. Cette nomination s’inscrit dans la continuité d’une carrière reconnue dans les médias et dans l’audiovisuel, notamment en direction du développement de stratégies numériques ambitieuses pour la création. Partenaire essentiel des producteurs indépendants français, ARTE offre des contenus dont l’originalité et la spécificité sont appréciées tant par le public que par les professionnels de l’audiovisuel et de la culture dans le monde entier. ARTE a tracé depuis plusieurs années une voie différente et singulière, face aux plateformes internationales, par ses développements en Europe et à l’international. Les producteurs indépendants, fortement attachés au renforcement d’une offre diversifiée de programmes de qualité pour la chaîne européenne, sont désormais impatients de connaître, de partager et d’accompagner dans le cadre d’une relation de confiance, la vision éditoriale et stratégique du nouveau Président d’ARTE …

2 juillet 2020Actus-SPIactus-spi
Communiqué de presse des Organisations du cinéma et de l’audiovisuel

AnimFrance, l’API, le SPI, l’UPC, l’USPA, le DIRE, la FNEF, le SDI et la FICAM remercient les députés des Commissions des Finances et des Affaires Culturelles d’avoir déposé des amendements sur le PLFR3 sur les crédits d’impôt cinéma, édition-distribution et audiovisuel, au-delà des clivages partisans. Ils souhaitent que ces mesures temporaires puissent être adoptées en séance publique afin de contribuer dès à présent à la relance des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel.

– Ces crédits d’impôt-production s’inscrivent dans la politique du gouvernement visant à relocaliser le tournage des films et des œuvres audiovisuelles sur le territoire national, tout en soutenant les industries techniques et l’emploi des techniciens en France. Ils ont été reconnus comme efficients par le rapport général des finances qui leur attribue la note de 2 sur 3.

Leur adoption permettra aux producteurs de compenser les surcoûts liés aux mesures sanitaires (notamment l’allongement des temps de tournage) et la baisse attendue des financements des éditeurs de services et partenaires internationaux de la production française.

A défaut d’un tel soutien temporaire et exceptionnel, la production cinématographique et audiovisuelle française risque d’être gravement dégradée qualitativement et quantitativement, ce qui impacterait corrélativement l’emploi dans un secteur déjà particulièrement touché par la crise sanitaire.

– Le risque financier pris par les éditeurs-distributeurs à la réouverture des salles de cinéma est décuplé en raison des contraintes sanitaires (moins de séances, moins de sièges) et des incertitudes concernant le retour des spectateurs au cinéma.

Le crédit d’impôt-édition en faveur des éditeurs-distributeurs de cinéma, pour les dépenses d’édition et de communication dans des médias localisés en France permettra d’améliorer l’équation économique des éditeurs-distributeurs sans distinction de genres cinématographiques et de tailles d’entreprises. Une offre diversifiée de films, s’adressant à tous les publics, est nécessaire à la reprise, dans l’intérêt de l’ensemble de la filière et de ses emplois.

L’ensemble de nos organisations souhaitent donc que ces mesures puissent être adoptées en séance publique afin de pouvoir contribuer dès à présent à la relance des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel.

AnimFrance, l’API, le SPI, l’UPC, l’USPA, le DIRE, la FNEF, le SDI et la FICAM remercient les députés des Commissions des Finances et des Affaires Culturelles d’avoir déposé des amendements sur le PLFR3 sur les crédits d’impôt cinéma, édition-distribution et audiovisuel, au-delà des clivages partisans. Ils souhaitent que ces mesures temporaires puissent être adoptées en séance publique afin de contribuer dès à présent à la relance des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel. – Ces crédits d’impôt-production s’inscrivent dans la politique du gouvernement visant à relocaliser le tournage des films et des œuvres audiovisuelles sur le territoire national, tout en soutenant les industries techniques et l’emploi des techniciens en France. Ils ont été reconnus comme efficients par le rapport général des finances qui leur attribue la note de 2 sur 3. Leur adoption permettra aux producteurs de compenser les surcoûts liés aux mesures sanitaires (notamment l’allongement des temps de tournage) et la baisse attendue des financements des éditeurs de services et partenaires internationaux de la production française. A défaut d’un tel soutien temporaire et exceptionnel, la production cinématographique et audiovisuelle française risque d’être gravement dégradée qualitativement et quantitativement, ce qui impacterait corrélativement l’emploi dans un secteur déjà particulièrement touché par la crise sanitaire. – Le risque financier pris par les éditeurs-distributeurs à la réouverture des salles de cinéma est décuplé en raison des contraintes sanitaires (moins de séances, moins de sièges) et des incertitudes concernant le retour des spectateurs au cinéma. Le crédit d’impôt-édition en faveur des éditeurs-distributeurs de cinéma, pour les dépenses d’édition et de communication dans des médias localisés en France permettra d’améliorer l’équation économique des éditeurs-distributeurs sans distinction de genres cinématographiques et de tailles d’entreprises. Une offre diversifiée de films, s’adressant à tous les publics, est nécessaire à la reprise, dans l’intérêt de l’ensemble de la filière et de ses emplois. L’ensemble de nos organisations souhaitent donc que ces mesures puissent être adoptées en séance publique afin de pouvoir contribuer dès à présent à la relance des secteurs du cinéma et de …

30 juin 2020Actus-SPIactus-spi
Focus Cannes Sélections 2020 : After Love (Le Bureau Films)

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “AFTER LOVE ” réalisé par Aleem Khan et produit par THE BUREAU FILMS.

SYNOPSIS

Située dans la ville côtière de Douvres au sud de l’Angleterre, Mary Hussain se retrouve veuve après le décès inattendu de son mari. Un jour après l’enterrement, elle découvre qu’il cachait un secret à seulement 34km de l’autre côté de la Manche, à Calais.

Fondée en 2001, Le Bureau (ou The Bureau) est une société de production et de ventes internationales plusieurs fois distinguée aux César, aux BAFTA et nominée aux Oscar®. Basée à Paris et à Londres, Le Bureau a produit et coproduit près de 40 long-métrages.

Depuis sa création, la société basée à Paris et Londres s’efforce de raconter des histoires qui inspirent, provoquent et enthousiasment les spectateurs du monde entier. Croyant en un cinéma unique et singulier, et s’engageant auprès de réalisateurs exceptionnels et visionnaires, LE BUREAU développe, finance et fabrique ses films, en soignant tout particulièrement leur distribution et leur diffusion auprès du public.

LE BUREAU FILMS raconte des histoires remarquables qui invitent à réfléchir; travaillant avec des cinéastes d’exception, confirmés ou prometteurs. LE BUREAU a travaillé avec des cinéastes tels que Andrew Haigh, Asif Kapadia, Rachid Bouchareb, Erick Zonca, Roger Michell, Fabienne Godet, Vatche Boulghourjian ou Matt Porterfield.

After Love” est un réalisé par britannique Aleem Khan et fait partie de la Sélection Officielle, La Semaine de la critique du Festival de Cannes 2020.

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “AFTER LOVE ” réalisé par Aleem Khan et produit par THE BUREAU FILMS. SYNOPSIS Située dans la ville côtière de Douvres au sud de l’Angleterre, Mary Hussain se retrouve veuve après le décès inattendu de son mari. Un jour après l’enterrement, elle découvre qu’il cachait un secret à seulement 34km de l’autre côté de la Manche, à Calais. Fondée en 2001, Le Bureau (ou The Bureau) est une société de production et de ventes internationales plusieurs fois distinguée aux César, aux BAFTA et nominée aux Oscar®. Basée à Paris et à Londres, Le Bureau a produit et coproduit près de 40 long-métrages. Depuis sa création, la société basée à Paris et Londres s’efforce de raconter des histoires qui inspirent, provoquent et enthousiasment les spectateurs du monde entier. Croyant en un cinéma unique et singulier, et s’engageant auprès de réalisateurs exceptionnels et visionnaires, LE BUREAU développe, finance et fabrique ses films, en soignant tout particulièrement leur distribution et leur diffusion auprès du public. LE BUREAU FILMS raconte des histoires remarquables qui invitent à réfléchir; travaillant avec des cinéastes d’exception, confirmés ou prometteurs. LE BUREAU a travaillé avec des cinéastes tels que Andrew Haigh, Asif Kapadia, Rachid Bouchareb, Erick Zonca, Roger Michell, Fabienne Godet, Vatche Boulghourjian ou Matt Porterfield. “After Love” est un réalisé par britannique Aleem Khan et fait partie de la Sélection Officielle, La Semaine de la critique du Festival de Cannes …

30 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Focus Cannes Sélections 2020 : ADN (Why Not Productions)

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “ADN” produit par WHY NOT PRODUCTIONS.

Synopsis

L’histoire d’une jeune femme ayant des liens étroits avec un grand-père algérien qui l’a protégée d’une vie familiale toxique lorsqu’elle était enfant. Quand il meurt, elle se retrouve confrontée à une profonde crise d’identité alors que les tensions entre les membres de sa famille réapparaissent.

La société WHY NOT PRODUCTIONS est fondée en 1990 par Pascal Caucheteux et son associé Grégoire Sorlat. Le premier film qu’elle produit est également le premier long métrage d’Arnaud Desplechin, “La Sentinelle“, qui est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 1992 et remporte trois nominations aux César l’année suivante. La société est réputée pour produire un cinéma d’auteur exigeant et pour sa fidélité aux réalisateurs qu’elle accompagne : douze films avec Arnaud Desplechin, huit film avec Bruno Podalydès, six films avec Ken Loach, cinq films avec Jacques Audiard, quatre films avec Xavier Beauvois, quatre films avec Gregg Araki, quatre films avec Jean-François Richet, trois films avec Cristian Mungiu. Elle se diversifie également en produisant des films tels que le film d’horreur “American Nightmare” (2013) ou le film d’animation “La Tortue rouge” (2016).

Durant ces années, Why Not Productions a obtenu de très nombreuses récompenses cinématographiques : treize prix au Festival de Cannes – dont deux Palmes d’or (pour “Dheepan” en 2015 et “Moi, Daniel Blake” en 2016, auxquelles s’ajoute celle obtenue pour le film “4 mois, 3 semaines, 2 jours” que la société distribue en 2008) et deux Grand Prix du Jury (pour “Un prophète” en 2009 et “Des hommes et des dieux”en 2010) – ; 120 nominations aux César et trente-sept statuettes obtenues, dont trois César du meilleur film (pour “De battre mon cœur s’est arrêté” en 2006, “Un prophète” en 2010 et “Des hommes et des dieux” en 2011) et deux César du meilleur film étranger (pour “Moi, Daniel Blake” en 2017 et “Faute d’amour” en 2018).

En 2001, la société rachète le Cinéma du Panthéon pour le réaménager, ainsi qu’en 2008 la guinguette le Rosa Bonheur dans le parc des Buttes-Chaumont. Suivront l’acquisition et l’aménagement d’autres lieux tels que la Librairie du Panthéon (attenante au cinéma), la péniche Rosa-Bonheur-sur-Seine (Paris 7e), le restaurant La Cantina (Paris 15e), la guinguette Rosa Bonheur à l’Ouest (Asnières-sur-Seine)7, le restaurant Fratelli Pastore (Boulogne-Billancourt), la crêperie Rosa Bonheur à l’Esplanade des Invalides (ouverture en 2019) et la barge L’Arche au port de Javel (Paris 15e, ouverture en 2020)

Mentions techniques

Générique détaillé

Production et distribution

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “ADN” produit par WHY NOT PRODUCTIONS. Synopsis L’histoire d’une jeune femme ayant des liens étroits avec un grand-père algérien qui l’a protégée d’une vie familiale toxique lorsqu’elle était enfant. Quand il meurt, elle se retrouve confrontée à une profonde crise d’identité alors que les tensions entre les membres de sa famille réapparaissent. La société WHY NOT PRODUCTIONS est fondée en 1990 par Pascal Caucheteux et son associé Grégoire Sorlat. Le premier film qu’elle produit est également le premier long métrage d’Arnaud Desplechin, “La Sentinelle“, qui est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 1992 et remporte trois nominations aux César l’année suivante. La société est réputée pour produire un cinéma d’auteur exigeant et pour sa fidélité aux réalisateurs qu’elle accompagne : douze films avec Arnaud Desplechin, huit film avec Bruno Podalydès, six films avec Ken Loach, cinq films avec Jacques Audiard, quatre films avec Xavier Beauvois, quatre films avec Gregg Araki, quatre films avec Jean-François Richet, trois films avec Cristian Mungiu. Elle se diversifie également en produisant des films tels que le film d’horreur “American Nightmare” (2013) ou le film d’animation “La Tortue rouge” (2016). Durant ces années, Why Not Productions a obtenu de très nombreuses récompenses cinématographiques : treize prix au Festival de Cannes – dont deux Palmes d’or (pour “Dheepan” en 2015 et “Moi, Daniel Blake” en 2016, auxquelles s’ajoute celle obtenue pour le film “4 mois, 3 semaines, 2 jours” que la société distribue en 2008) et deux Grand Prix du Jury (pour “Un prophète” en 2009 et “Des hommes et des dieux”en 2010) – ; 120 nominations aux César et trente-sept statuettes obtenues, dont trois César du meilleur film (pour “De battre mon cœur s’est arrêté” en 2006, “Un prophète” en 2010 et “Des hommes et des dieux” en 2011) et deux César du meilleur film étranger (pour “Moi, Daniel Blake” en 2017 et “Faute d’amour” en 2018). En 2001, la société rachète le Cinéma du Panthéon pour le réaménager, ainsi qu’en 2008 la guinguette le Rosa Bonheur dans le parc des Buttes-Chaumont. Suivront l’acquisition et l’aménagement d’autres lieux tels que la Librairie du Panthéon (attenante au cinéma), la péniche Rosa-Bonheur-sur-Seine (Paris 7e), le restaurant La Cantina (Paris 15e), la guinguette Rosa Bonheur à l’Ouest (Asnières-sur-Seine)7, le restaurant Fratelli Pastore (Boulogne-Billancourt), la crêperie Rosa Bonheur à l’Esplanade des Invalides (ouverture en 2019) et la barge L’Arche au port de Javel (Paris 15e, ouverture en 2020) Mentions techniques Générique détaillé Production et …

29 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
SUNNY SIDE : Les Films du Balibari présentent “Latin Noir”

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, Les Films du Balibari présentaient “Latin Noir”, dans la catégorie Pitch Arts et Culture.

Les Films du Balibari est une société de production née en 1998 à Nantes, ville d’estuaire balayée par le vent. Deux femmes sont les chevilles ouvrières de la société aujourd’hui : Estelle Robin You à Nantes, productrice et gérante de la société depuis 2005 et Clara Vuillermoz à Lyon, productrice au sein de la structure depuis 2015.

Nantes – Lyon et, pour former le triangle, Paris depuis 2013, avec la société Point du Jour avec à sa tête Luc Martin Gousset. Au fil des ans, nous Les Films du Balibari ont obtenu la confiance de télédiffuseurs français et étrangers parmi lesquels France télévisions, ARTE, ZDF, YLE, SVT, ORF, WDR. Les films de la société ont voyagé à travers de grands festivals documentaires tels que IDFA, Hot Docs, Visions du Réel, FESPACO…
En 2010, 2017 et 2018, leur travail est salué par une nomination au Prix du producteur TV Français de la Procirep. C’est en 2019, qu’ils gagnent enfin le prix.

Le polar sud américain est né dans les années 70 et il a gagné ses lettres de noblesse à l’international. « Latin Noir » est un savant mélange d’art, d’histoire et criminalité. Le documentaire explore la manière dont une nouvelle génération d’auteurs latino-américains a trouvé dans le polar un moyen unique de confronter le passé et le présent trouble de leurs pays d’origines. Du Mexique à Cuba, en passant par le Pérou et le Chili, leurs livres sont devenus les meilleurs outils de compréhension du continent sud-américain.

« Latin Noir » est un documentaire écrit et réalisé par Andreas Apostolidis et produit par Les Films du Balibari et Anemon (Rea Apostolides et Yuri Averof). Coproduction ARTE, the Greek Film Centre et ERT.

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, Les Films du Balibari présentaient “Latin Noir”, dans la catégorie Pitch Arts et Culture. Les Films du Balibari est une société de production née en 1998 à Nantes, ville d’estuaire balayée par le vent. Deux femmes sont les chevilles ouvrières de la société aujourd’hui : Estelle Robin You à Nantes, productrice et gérante de la société depuis 2005 et Clara Vuillermoz à Lyon, productrice au sein de la structure depuis 2015. Nantes – Lyon et, pour former le triangle, Paris depuis 2013, avec la société Point du Jour avec à sa tête Luc Martin Gousset. Au fil des ans, nous Les Films du Balibari ont obtenu la confiance de télédiffuseurs français et étrangers parmi lesquels France télévisions, ARTE, ZDF, YLE, SVT, ORF, WDR. Les films de la société ont voyagé à travers de grands festivals documentaires tels que IDFA, Hot Docs, Visions du Réel, FESPACO…En 2010, 2017 et 2018, leur travail est salué par une nomination au Prix du producteur TV Français de la Procirep. C’est en 2019, qu’ils gagnent enfin le prix. Le polar sud américain est né dans les années 70 et il a gagné ses lettres de noblesse à l’international. « Latin Noir » est un savant mélange d’art, d’histoire et criminalité. Le documentaire explore la manière dont une nouvelle génération d’auteurs latino-américains a trouvé dans le polar un moyen unique de confronter le passé et le présent trouble de leurs pays d’origines. Du Mexique à Cuba, en passant par le Pérou et le Chili, leurs livres sont devenus les meilleurs outils de compréhension du continent sud-américain. « Latin Noir » est un documentaire écrit et réalisé par Andreas Apostolidis et produit par Les Films du Balibari et Anemon (Rea Apostolides et Yuri Averof). Coproduction ARTE, the Greek Film Centre et …

26 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
SUNNY SIDE : Les Batelières Productions présentent “Les Voyages d’Ismaël”

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, Les Batelières Productions présentaient “Les Voyages d’Ismaël”, dans la catégorie Histoire One-To-One.

Les Batelières Productions est une société de production cinématographique et audiovisuelle née de la rencontre de Justine Henochsberg et Julie Guesnon Amarante. Créée fin 2013, les Batelières productions a une ligne éditoriale qui se construit autour des projets de société, politiques, culturels et également des projets pour le jeune public.

Juriste de formation, Justine Henochsberg a travaillé cinq ans à la Cinémathèque Française en tant qu’administratrice (Cinémathèque de la Danse) où elle a notamment produit plusieurs évènements et documentaires. Elle a par la suite été responsable du développement d’un concept inédit de clubs de cinéma pour enfants, La Lanterne Magique, pour le groupe d’exploitants de cinémas indépendants Etoile Cinémas.

Après l’ESJ (école de journalisme) et un DEA de “Cinéma et anthropologie”, Julie Guesnon Amarante a été directrice de production puis productrice exécutive pendant plus de huit ans sur toutes les productions de la Générale de production et particulièrement les productions documentaires pour les chaînes de Télévisions françaises (Arte, France Télévisions, LCP, Planète , TV5…) et internationales mais aussi pour le cinéma.

« Les voyages d’israël » est une série d’animation éducative de 10×3’30 en 2D écrite par Ismaël Saidi et réalisée par Hanan Kaminski. En coproduction avec Foliascope. Avec la participation de France Télévisions et du Comité interministériel de prévention contre la délinquance et la radicalisation, de la CNAF et de la PROCIREP-ANGOA.

Synopsis : C’est la crise de la quarantaine pour Ismaël, musulman d’ici. Sa fille Lina et ses amis n’arrêtent pas de lui poser des questions sur les religions. Pour l’aider à démêler le vrai du faux, Némo, pigeon expert en histoire des religions, les emmène voyager aux temps des écritures des livres sacrés pour relire ensemble et mieux comprendre les textes fondateurs et découvrir les contextes dans lesquels ils ont été écrits.

Cette fiction retrace les origines des trois religions monothéistes, le Christianisme, l’Islam et le Judaïsme, à travers trois personnages, Ismaël, Lina et Némo et autour de trois thématiques, dans cette première salve : les femmes, les relations interreligieuses et la question de la violence dans ces religions.

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, Les Batelières Productions présentaient “Les Voyages d’Ismaël”, dans la catégorie Histoire One-To-One. Les Batelières Productions est une société de production cinématographique et audiovisuelle née de la rencontre de Justine Henochsberg et Julie Guesnon Amarante. Créée fin 2013, les Batelières productions a une ligne éditoriale qui se construit autour des projets de société, politiques, culturels et également des projets pour le jeune public. Juriste de formation, Justine Henochsberg a travaillé cinq ans à la Cinémathèque Française en tant qu’administratrice (Cinémathèque de la Danse) où elle a notamment produit plusieurs évènements et documentaires. Elle a par la suite été responsable du développement d’un concept inédit de clubs de cinéma pour enfants, La Lanterne Magique, pour le groupe d’exploitants de cinémas indépendants Etoile Cinémas. Après l’ESJ (école de journalisme) et un DEA de “Cinéma et anthropologie”, Julie Guesnon Amarante a été directrice de production puis productrice exécutive pendant plus de huit ans sur toutes les productions de la Générale de production et particulièrement les productions documentaires pour les chaînes de Télévisions françaises (Arte, France Télévisions, LCP, Planète , TV5…) et internationales mais aussi pour le cinéma. « Les voyages d’israël » est une série d’animation éducative de 10×3’30 en 2D écrite par Ismaël Saidi et réalisée par Hanan Kaminski. En coproduction avec Foliascope. Avec la participation de France Télévisions et du Comité interministériel de prévention contre la délinquance et la radicalisation, de la CNAF et de la PROCIREP-ANGOA. Synopsis : C’est la crise de la quarantaine pour Ismaël, musulman d’ici. Sa fille Lina et ses amis n’arrêtent pas de lui poser des questions sur les religions. Pour l’aider à démêler le vrai du faux, Némo, pigeon expert en histoire des religions, les emmène voyager aux temps des écritures des livres sacrés pour relire ensemble et mieux comprendre les textes fondateurs et découvrir les contextes dans lesquels ils ont été écrits. Cette fiction retrace les origines des trois religions monothéistes, le Christianisme, l’Islam et le Judaïsme, à travers trois personnages, Ismaël, Lina et Némo et autour de trois thématiques, dans cette première salve : les femmes, les relations interreligieuses et la question de la violence dans ces …

26 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Palmarès Sunny Side of the Doc 2020

Un grand bravo à nos adhérents pour leurs prix obtenus à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc !

PRIX DU MEILLEUR PITCH HISTOIRES D’ARCHIVES
Un pur espion de Rémi Laine
LITTLE BIG STORY

PRIX DU MEILLEUR PITCH ARTS & CULTURE
The mayor, me Mussolini and the museum de Piergiorgio Curzi et Sabika Shah Povia
ILLEGITIME DEFENSE

Un grand bravo à nos adhérents pour leurs prix obtenus à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc ! PRIX DU MEILLEUR PITCH HISTOIRES D’ARCHIVESUn pur espion de Rémi LaineLITTLE BIG STORY PRIX DU MEILLEUR PITCH ARTS & CULTUREThe mayor, me Mussolini and the museum de Piergiorgio Curzi et Sabika Shah PoviaILLEGITIME …

26 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Focus Cannes Sélections 2020 : 16 Printemps (Avenue B Productions)

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “16 Printemps” produit par AVENUE B PRODUCTIONS.

Synopsis

Suzanne a seize ans. Elle s’ennuie avec les gens de son âge. Tous les jours pour aller au lycée, elle passe devant un théâtre. Elle y rencontre un homme plus vieux qu’elle qui devient son obsession. Grâce à leur différence d’âge, ils pensent ne plus s’ennuyer ensemble et tombent amoureux. Mais Suzanne sent qu’elle risque de passer à côté de sa vie, celle de ses seize ans qu’elle avait tant de mal à vivre comme les autres.

AVENUE B est une société de production créée par Caroline Bonmarchand en 2002. La société compte 18 années d’existence, plus d’une dizaine de longs-métrages à son actif ainsi que plusieurs documentaires aux formats divers. Avenue B produit trois à quatre longs-métrages par an. La ligne éditoriale couvre un spectre assez large allant de films d’auteurs pointus (“Le Cours Etrange des Choses“, de Raphael Nadjari, ou “Marche ou Crève” de Margaux Bonhomme) à des projets d’auteurs au potentiel commercial plus large (“La Ritournelle” de Marc Fitoussi, “Irréprochable” de Sébastien Marnier ou “Enorme” de Sophie Letourneur).

En 2018-2019, trois longs-métrages sont sortis en salles, illustrant bien les axes de développement d’Avenue B : un thriller sur fond d’écologie, “L’Heure de la Sortie”, deuxième long-métrage de Sébastien Marnier avec Laurent Lafitte dans le rôle principal, et deux films dramatiques d’auteures sur l’adolescence et l’émancipation, “Marche ou Crève” de Margaux Bonhomme révélant le talent de Diane Rouxel et Jeanne Cohendy, et “Vierges” de Keren Ben Rafael, coproduit avec Israël.

En 2019, Avenue B tourne trois long métrages (“Dune Dreams” de Samuel Doux, “Petite Nature” de Samuel Theis, primé par la Caméra d’Or en 2014 pour le film Party Girl), et “Seize Printemps“, le premier long métrage de Suzanne Lindon, actuellement en postproduction. Le film de Suzanne Lindon fait partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020.

Mentions techniques

Générique détaillé

Production et distribution

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI met en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “16 Printemps” produit par AVENUE B PRODUCTIONS. Synopsis Suzanne a seize ans. Elle s’ennuie avec les gens de son âge. Tous les jours pour aller au lycée, elle passe devant un théâtre. Elle y rencontre un homme plus vieux qu’elle qui devient son obsession. Grâce à leur différence d’âge, ils pensent ne plus s’ennuyer ensemble et tombent amoureux. Mais Suzanne sent qu’elle risque de passer à côté de sa vie, celle de ses seize ans qu’elle avait tant de mal à vivre comme les autres. AVENUE B est une société de production créée par Caroline Bonmarchand en 2002. La société compte 18 années d’existence, plus d’une dizaine de longs-métrages à son actif ainsi que plusieurs documentaires aux formats divers. Avenue B produit trois à quatre longs-métrages par an. La ligne éditoriale couvre un spectre assez large allant de films d’auteurs pointus (“Le Cours Etrange des Choses“, de Raphael Nadjari, ou “Marche ou Crève” de Margaux Bonhomme) à des projets d’auteurs au potentiel commercial plus large (“La Ritournelle” de Marc Fitoussi, “Irréprochable” de Sébastien Marnier ou “Enorme” de Sophie Letourneur). En 2018-2019, trois longs-métrages sont sortis en salles, illustrant bien les axes de développement d’Avenue B : un thriller sur fond d’écologie, “L’Heure de la Sortie”, deuxième long-métrage de Sébastien Marnier avec Laurent Lafitte dans le rôle principal, et deux films dramatiques d’auteures sur l’adolescence et l’émancipation, “Marche ou Crève” de Margaux Bonhomme révélant le talent de Diane Rouxel et Jeanne Cohendy, et “Vierges” de Keren Ben Rafael, coproduit avec Israël. En 2019, Avenue B tourne trois long métrages (“Dune Dreams” de Samuel Doux, “Petite Nature” de Samuel Theis, primé par la Caméra d’Or en 2014 pour le film Party Girl), et “Seize Printemps“, le premier long métrage de Suzanne Lindon, actuellement en postproduction. Le film de Suzanne Lindon fait partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020. Mentions techniques Générique détaillé Production et …

25 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
SUNNY SIDE 2020 : Le SPI organise une Table-Ronde interrégionale Jeudi 25 Juin

Le SPI participe à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc 2020. Jeudi 25 Juin, le Syndicat des Producteurs Indépendants a le plaisir de vous convier aux Rencontres interrégionales – Acte II.

La Table-Ronde du SPI aura lieu jeudi 25 juin de 11h à 12h30, et se déroulera comme suit :

Introduction par Olivier Zegna Rata et Emmanuelle Mauger, respectivement Délégué général et Déléguée générale adjointe du SPI.

1er thème : Quelles initiatives régionales pour la relance de la filière du documentaire ?

Modération par Cyrille Perez, Producteur (13 Productions) et intervention d’Emmanuelle Brandenburger, Chef de service économie culturelle du Conseil Régional Grand Est ; Christophe Feing-Thiaw-Yan, Chargé de mission cinéma et audiovisuel de la Région Réunion ; Estelle Jomaron-Galabert, Productrice (Blabla Prod) et Vice-présidente du bureau de l’Agence Film Réunion ; Elena Koncke, Responsable Cinéma et Audiovisuel, Cheffe adjointe du Service des Industries Culturelles et de l’Image de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) ; Samuel Moutel, Producteur (Keren Productions) ; Nùria Rodiguez, Responsable fonds d’aide production cinéma audiovisuel et accompagnement des professionnels de Normandie Images.

2ème thème : Quelles initiatives de développement à l’international ?

Modération par Emmanuelle Mauger et intervention de Noémie Benayoun, en charge de Création Production au Département Cinéma & Audiovisuel de l’ALCA-Nouvelle-Aquitaine ; Benoît Caron, Responsable du service Industries Créatives de la Région Occitanie ; Pierre Dallois, Responsable Image de Ciclic Centre-Val de Loire ; Julie Paratian, Productrice (Sister Production) ; Mélaine Thomann-Fox, Responsable du fonds Audiovisuel du Conseil Régional Île-de-France ; Christine Vial-Collet, Productrice (Vitamine C).

Table-Ronde organisée avec le soutien de l’Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, CICLIC Val de Loire, la Région Grand-Est, Normandie Images, la Région Ile de France, la Région Occitanie, la Région Réunion, et la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur.

Le SPI participe à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc 2020. Jeudi 25 Juin, le Syndicat des Producteurs Indépendants a le plaisir de vous convier aux Rencontres interrégionales – Acte II. La Table-Ronde du SPI aura lieu jeudi 25 juin de 11h à 12h30, et se déroulera comme suit : Introduction par Olivier Zegna Rata et Emmanuelle Mauger, respectivement Délégué général et Déléguée générale adjointe du SPI. 1er thème : Quelles initiatives régionales pour la relance de la filière du documentaire ? Modération par Cyrille Perez, Producteur (13 Productions) et intervention d’Emmanuelle Brandenburger, Chef de service économie culturelle du Conseil Régional Grand Est ; Christophe Feing-Thiaw-Yan, Chargé de mission cinéma et audiovisuel de la Région Réunion ; Estelle Jomaron-Galabert, Productrice (Blabla Prod) et Vice-présidente du bureau de l’Agence Film Réunion ; Elena Koncke, Responsable Cinéma et Audiovisuel, Cheffe adjointe du Service des Industries Culturelles et de l’Image de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) ; Samuel Moutel, Producteur (Keren Productions) ; Nùria Rodiguez, Responsable fonds d’aide production cinéma audiovisuel et accompagnement des professionnels de Normandie Images. 2ème thème : Quelles initiatives de développement à l’international ? Modération par Emmanuelle Mauger et intervention de Noémie Benayoun, en charge de Création Production au Département Cinéma & Audiovisuel de l’ALCA-Nouvelle-Aquitaine ; Benoît Caron, Responsable du service Industries Créatives de la Région Occitanie ; Pierre Dallois, Responsable Image de Ciclic Centre-Val de Loire ; Julie Paratian, Productrice (Sister Production) ; Mélaine Thomann-Fox, Responsable du fonds Audiovisuel du Conseil Régional Île-de-France ; Christine Vial-Collet, Productrice (Vitamine C). Table-Ronde organisée avec le soutien de l’Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine, la Région Nouvelle-Aquitaine, CICLIC Val de Loire, la Région Grand-Est, Normandie Images, la Région Ile de France, la Région Occitanie, la Région Réunion, et la Région Sud Provence Alpes Côte …

24 juin 2020Actus-SPIactus-spi
SUNNY SIDE : Kepler22 Productions présente : “Isaac Asimov, the man who saw the future”

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, la société Camera Lucida Productions présente aujourd’hui “Isaac Asimov, the man who saw the future” d’Étienne Chaillou et Mathias Théry.

Du nom de la seule autre planète habitable de la voie lactée, Kepler 22 est une société de production de films fondée par Juliette Cazanave et César Diaz.

Juliette Cazanave et César Diaz se sont rencontrés à la Fémis, dans un atelier d’écriture. Depuis une quinzaine d’années ils montent et réalisent documentaires et fictions pour des chaînes hertziennes comme pour des circuits cinématographiques plus alternatifs. Fin 2012, ils décident d’unir leur expérience et leurs compétences au sein d’une même structure pour développer et produire les films qu’ils ont envie de voir. Leurs intérêts sont larges, leurs territoires aussi : Guatemala, Mexique, Espagne, Russie, Géorgie, Ukraine, Allemagne, Irlande. La question est celle du regard, pas du contenu. Ensemble, ils ont produit ou coproduit une vingtaine de films documentaires et de fiction, couronnés par de nombreux prix dans les festivals nationaux et internationaux.

Juliette Cazanave
Diplômée de l’Université Complutense de Madrid, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (IEP) et de l’Ecole de Cinéma de Berlin (DFFB), Juliette Cazanave a réalisé plus d’une dizaine de documentaires tous coproduits et diffusés par la chaîne Arte. Juliette Cazanave porte un regard intime sur des thèmes forts et complexes tels que l’exil, l’absence, l’identité. Mais Arte fait également régulièrement appel à son regard pour traiter de sujets de société comme l’avortement thérapeutique ou la sexualité dans le handicap ainsi que pour réaliser des portraits d’artistes (Le peintre Matthias Weischer, Bertrand Blier, Sandrine Bonnaire, Félix Vallotton ou plus récemment Le Corbusier). Ses documentaires ont été régulièrement salués par la critique et couronnés dans des festivals internationaux. Désireuse de faire fructifier son expérience, de gagner en indépendance et de découvrir de nouveaux talents, Juliette Cazanave a fondé sa propre société. Avec César Diaz elle a produit ou coproduit depuis les débuts de Kepler 22 une douzaine de films documentaires et de fiction.

César Diaz
Né au Guatemala, César a suivi des études d’art et cinéma au Mexique où il a du s’exiler pour raisons politiques. Il a ensuite rejoint la Belgique où il a obtenu un master d’écriture de scénario. Depuis une dizaine d’années, il travaille en France et en Belgique comme réalisateur, scénariste et monteur. Les films documentaires sur lesquels il a travaillé ont été primés dans plusieurs festivals internationaux comme Montréal, IDFA, FIPA, Berlinale, Lussas, Locarno, etc…Son documentaire, qu’il a également produit, « Pourquoi les hommes brûlent-ils ? » sur le massacre de l’ambassade d’Espagne au Guatemala a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux et a fait sa première au Festival du Film de Bruxelles. Son premier long-métrage de fiction : Uspantan, qui raconte l’histoire d’un village massacré pendant la guerre, a été développé au sein de la Fémis et a d’obtenu le premier prix FADS du Festival d’Amiens et le soutien de Cinergia au Guatemala

Isaac Asimov a passé l’essentiel de sa vie à écrire et à ingurgiter tout ce que la science proposait à son époque. Avec plus de 500 publications, et un nombre non moins conséquent de prédictions qui se sont avérées étonnamment justes, il est considéré non seulement comme le père de la science-fiction, mais aussi comme un penseur capable de nous permettre d’anticiper notre propre avenir. En nos temps troublés, Isaac Asimov nous apprend à répondre à l’angoisse du futur par la jubilation. Lorsqu’il n’écrivait pas Isaac Asimov parlait publiquement de ses deux sujets préférés : le futur de l’humanité et lui même. Egocentrique assumé, il déclarait sans gêne qu’il avait une intelligence largement supérieure à la moyenne et une mémoire hors norme. Grand vulgarisateur et bon vivant, il adorait transmettre son savoir avec une auto-dérision et un sens du spectacle digne des meilleurs artistes de stand-up.

Étienne Chaillou et Mathias Théry s’appuient sur les très nombreuses interviews filmées qui existent de Asimov pour raconter cette histoire : celle d’un jeune émigrant russe qui va révolutionner un genre littéraire, mais aussi celle d’un visionnaire qui, convaincu par ses propres hypothèses, va d’abord modéliser puis prédire le futur de notre espèce pour ensuite tenter, par ses livres, ses prises de parole et ses mises en garde, de le modifier.

Étienne Chaillou et Mathias Théry se sont rencontrés en 2000 à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Au cours des treize dernières années, ils ont co-réalisé des documentaires pour la television et le cinéma, dont La cravate, sorti en salle en février 2019, ou La sociologue et l’ourson en 2017, tous deux primés dans de nombreux festivals internationaux.

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, la société Camera Lucida Productions présente aujourd’hui “Isaac Asimov, the man who saw the future” d’Étienne Chaillou et Mathias Théry. Du nom de la seule autre planète habitable de la voie lactée, Kepler 22 est une société de production de films fondée par Juliette Cazanave et César Diaz. Juliette Cazanave et César Diaz se sont rencontrés à la Fémis, dans un atelier d’écriture. Depuis une quinzaine d’années ils montent et réalisent documentaires et fictions pour des chaînes hertziennes comme pour des circuits cinématographiques plus alternatifs. Fin 2012, ils décident d’unir leur expérience et leurs compétences au sein d’une même structure pour développer et produire les films qu’ils ont envie de voir. Leurs intérêts sont larges, leurs territoires aussi : Guatemala, Mexique, Espagne, Russie, Géorgie, Ukraine, Allemagne, Irlande. La question est celle du regard, pas du contenu. Ensemble, ils ont produit ou coproduit une vingtaine de films documentaires et de fiction, couronnés par de nombreux prix dans les festivals nationaux et internationaux. Juliette CazanaveDiplômée de l’Université Complutense de Madrid, de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (IEP) et de l’Ecole de Cinéma de Berlin (DFFB), Juliette Cazanave a réalisé plus d’une dizaine de documentaires tous coproduits et diffusés par la chaîne Arte. Juliette Cazanave porte un regard intime sur des thèmes forts et complexes tels que l’exil, l’absence, l’identité. Mais Arte fait également régulièrement appel à son regard pour traiter de sujets de société comme l’avortement thérapeutique ou la sexualité dans le handicap ainsi que pour réaliser des portraits d’artistes (Le peintre Matthias Weischer, Bertrand Blier, Sandrine Bonnaire, Félix Vallotton ou plus récemment Le Corbusier). Ses documentaires ont été régulièrement salués par la critique et couronnés dans des festivals internationaux. Désireuse de faire fructifier son expérience, de gagner en indépendance et de découvrir de nouveaux talents, Juliette Cazanave a fondé sa propre société. Avec César Diaz elle a produit ou coproduit depuis les débuts de Kepler 22 une douzaine de films documentaires et de fiction. César DiazNé au Guatemala, César a suivi des études d’art et cinéma au Mexique où il a du s’exiler pour raisons politiques. Il a ensuite rejoint la Belgique où il a obtenu un master d’écriture de scénario. Depuis une dizaine d’années, il travaille en France et en Belgique comme réalisateur, scénariste et monteur. Les films documentaires sur lesquels il a travaillé ont été primés dans plusieurs festivals internationaux comme Montréal, IDFA, FIPA, Berlinale, Lussas, Locarno, etc…Son documentaire, qu’il a également produit, « Pourquoi les hommes brûlent-ils ? » sur le massacre de l’ambassade d’Espagne au Guatemala a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux et a fait sa première au Festival du Film de Bruxelles. Son premier long-métrage de fiction : Uspantan, qui raconte l’histoire d’un village massacré pendant la guerre, a été développé au sein de la Fémis et a d’obtenu le premier prix FADS du Festival d’Amiens et le soutien de Cinergia au Guatemala Isaac Asimov a passé l’essentiel de sa vie à écrire et à ingurgiter tout ce que la science proposait à son époque. Avec plus de 500 publications, et un nombre non moins conséquent de prédictions qui se sont avérées étonnamment justes, il est considéré non seulement comme le père de la science-fiction, mais aussi comme un penseur capable de nous permettre d’anticiper notre propre avenir. En nos temps troublés, Isaac Asimov nous apprend à répondre à l’angoisse du futur par la jubilation. Lorsqu’il n’écrivait pas Isaac Asimov parlait publiquement de ses deux sujets préférés : le futur de l’humanité et lui même. Egocentrique assumé, il déclarait sans gêne qu’il avait une intelligence largement supérieure à la moyenne et une mémoire hors norme. Grand vulgarisateur et bon vivant, il adorait transmettre son savoir avec une auto-dérision et un sens du spectacle digne des meilleurs artistes de stand-up. Étienne Chaillou et Mathias Théry s’appuient sur les très nombreuses interviews filmées qui existent de Asimov pour raconter cette histoire : celle d’un jeune émigrant russe qui va révolutionner un genre littéraire, mais aussi celle d’un visionnaire qui, convaincu par ses propres hypothèses, va d’abord modéliser puis prédire le futur de notre espèce pour ensuite tenter, par ses livres, ses prises de parole et ses mises en garde, de le modifier. Étienne Chaillou et Mathias Théry se sont rencontrés en 2000 à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Au cours des treize dernières années, ils ont co-réalisé des documentaires pour la television et le cinéma, dont La cravate, sorti en salle en février 2019, ou La sociologue et l’ourson en 2017, tous deux primés dans de nombreux festivals …

24 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Bravo à nos lauréats des Étoiles de la Scam !

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus à la 15ème édition du Festival Les Étoiles du documentaire.

Belinda de Marie Dumora

(Universciné)

GLORIA FILMS, LES FILMS D’ICI

Goodbye Jerusalem de Mariette Auvray et Gabriel Laurent

(ViàVosges, Lyon Capitale TV)

LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE

Le Grand bal de Laetitia Carton

(OCS Novo)

SANOSI PRODUCTIONS

L’Homme a mangé la terre de Jean-Robert Viallet

(Arte, RTBF, RTS)

CINEPHAGE PRODUCTIONS, LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE

de Yolande Zauberman

(Ciné + Club)

CG CINÉMA

Manuel de libération d’Alexander Kuznetsov 

(Édition Nour Films)

PETIT À PETIT PRODUCTION

Le Monde selon Amazon d’Adrien Pinon et Thomas Lafarge

(RTBF, Radio Canada, RDI, Public Sénat, France Télévisions)

LITTLE BIG STORY

Le Pacte Hitler-Staline de Cédric Tourbe

(Arte)

AGAT FILMS & CIE

L’État contre Mandela et les autres de Nicolas Champeaux et Gilles Porte 

(Arte)

ROUGE INTERNATIONAL 

Rencontrer mon père d’Alassane Diago

(Ciné + Club)

LES FILMS D’ICI, LES FILMS HATARI

Retour à Kigali, une affaire française de Jean-Christophe Klotz 

(France 3, Public Sénat, RTS)

LES FILMS DU POISSON

Samouni Road de Stefano Savona 

(OCS City, Arte)

ALTER EGO PRODUCTION

Village de Femmes de Tamara Stepanyan 

(TV78)

LA HUIT

Le Syndicat des Producteurs Indépendants félicite chaleureusement ses adhérents pour leurs prix obtenus à la 15ème édition du Festival Les Étoiles du documentaire. Belinda de Marie Dumora (Universciné) GLORIA FILMS, LES FILMS D’ICI Goodbye Jerusalem de Mariette Auvray et Gabriel Laurent (ViàVosges, Lyon Capitale TV) LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE Le Grand bal de Laetitia Carton (OCS Novo) SANOSI PRODUCTIONS L’Homme a mangé la terre de Jean-Robert Viallet (Arte, RTBF, RTS) CINEPHAGE PRODUCTIONS, LES FILMS DU TAMBOUR DE SOIE M de Yolande Zauberman (Ciné + Club) CG CINÉMA Manuel de libération d’Alexander Kuznetsov  (Édition Nour Films) PETIT À PETIT PRODUCTION Le Monde selon Amazon d’Adrien Pinon et Thomas Lafarge (RTBF, Radio Canada, RDI, Public Sénat, France Télévisions) LITTLE BIG STORY Le Pacte Hitler-Staline de Cédric Tourbe (Arte) AGAT FILMS & CIE L’État contre Mandela et les autres de Nicolas Champeaux et Gilles Porte  (Arte) ROUGE INTERNATIONAL  Rencontrer mon père d’Alassane Diago (Ciné + Club) LES FILMS D’ICI, LES FILMS HATARI Retour à Kigali, une affaire française de Jean-Christophe Klotz  (France 3, Public Sénat, RTS) LES FILMS DU POISSON Samouni Road de Stefano Savona  (OCS City, Arte) ALTER EGO PRODUCTION Village de Femmes de Tamara Stepanyan  (TV78) LA …

24 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
SUNNY SIDE : Little Big Story présente “A Perfect Spy”

Dans le cadre des Pitch Sessions du Sunny Side of the Doc, la société Little Big Story présente aujourd’hui “A Perfect Spy” (Un pur espion) de Rémi Laine. Une saga historique retraçant la vie de l’espion Marcus Klingberg.

Little Big Story, dirigée par Valérie Montmartin, est une société de production audiovisuelle, dédiée aux documentaires, aux formats longs et au digital. Elle entend revisiter les modes narratifs en croisant les formes, les genres et les supports afin de raconter des petites histoires qui font les grands récits ! Little Big Story produit des documentaires et développe fiction et animation. Elle a obtenu le Prix du Producteur de Télévision (Documentaire) en 2018.

“A Perfect Spy” retrace l’histoire de l’espion Marcus Klingberg, mort à Paris après 20 ans d’emprisonnement en Israël. Juif Polonais enrôlé dans l’Armée Rouge pour fuir La Shoah, vétéran de l’Indépendance d’Israël, il était un éminent scientifique à la solde du KGB. Basé sur les confessions de Klingberg, le documentaire nous offre une saga historique de 52 minutes nous replongeant en pleine guerre froide.

Marcus Klingberg, considéré comme le plus grand espion soviétique qui a opéré en Israël pendant plusieurs années, est mort le 1er décembre 2015 à Paris. Il a été au centre du plus grand scandale d’espionnage qui a défrayé la chronique en Israël. Arrêté en 1983, Abraham Marcus Klingberg avait été dénoncé par un autre espion russe retourné par les services de renseignements israéliens. Le professeur occupait les fonctions de directeur-adjoint de l’institut biologique de Nes Ziona, dont l’existence restait mystérieuse. Il faisait alors partie de l’élite scientifique du pays, publiait de nombreux ouvrages et participait à des conférences internationales.

Dans le cadre des Pitch Sessions du Sunny Side of the Doc, la société Little Big Story présente aujourd’hui “A Perfect Spy” (Un pur espion) de Rémi Laine. Une saga historique retraçant la vie de l’espion Marcus Klingberg. Little Big Story, dirigée par Valérie Montmartin, est une société de production audiovisuelle, dédiée aux documentaires, aux formats longs et au digital. Elle entend revisiter les modes narratifs en croisant les formes, les genres et les supports afin de raconter des petites histoires qui font les grands récits ! Little Big Story produit des documentaires et développe fiction et animation. Elle a obtenu le Prix du Producteur de Télévision (Documentaire) en 2018. “A Perfect Spy” retrace l’histoire de l’espion Marcus Klingberg, mort à Paris après 20 ans d’emprisonnement en Israël. Juif Polonais enrôlé dans l’Armée Rouge pour fuir La Shoah, vétéran de l’Indépendance d’Israël, il était un éminent scientifique à la solde du KGB. Basé sur les confessions de Klingberg, le documentaire nous offre une saga historique de 52 minutes nous replongeant en pleine guerre froide. Marcus Klingberg, considéré comme le plus grand espion soviétique qui a opéré en Israël pendant plusieurs années, est mort le 1er décembre 2015 à Paris. Il a été au centre du plus grand scandale d’espionnage qui a défrayé la chronique en Israël. Arrêté en 1983, Abraham Marcus Klingberg avait été dénoncé par un autre espion russe retourné par les services de renseignements israéliens. Le professeur occupait les fonctions de directeur-adjoint de l’institut biologique de Nes Ziona, dont l’existence restait mystérieuse. Il faisait alors partie de l’élite scientifique du pays, publiait de nombreux ouvrages et participait à des conférences …

23 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Focus Cannes Sélections 2020 : Des Hommes (Synecdoche)

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI a décidé de mettre en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “Des Hommes” produit par SYNECDOCHE.

Synopsis

Ils ont été appelés en Algérie au moment des ” événements ” en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d’autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d’une journée d’anniversaire en hiver, d’un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier.

SYNECDOCHE est une société de production de court et long métrage, créée en 2010 par David Frenkel. Né à Créteil, David Frenkel fait ses armes chez Why Not Productions avant de créer Synecdoche. Producteur de Claude Lanzmann avec qui il travailla étroitement pendant plus de 17 ans, il produit Le Dernier des injustes – présenté au Festival de Cannes en 2013 – ainsi que Les Quatre soeurs. Adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier.

David Frenckel produit actuellement le prochain film de Lucas Belvaux, Des hommes, qui dresse le portrait d’anciens appelés de la Guerre d’Algérie. Il a également produit le précédent film de Lucas Belvaux, Chez nous. Il édite et distribue des ouvrages consacrés au cinéma, dont Conversations avec Darius Khondji.

Mentions techniques

Générique détaillé

Production et distribution

Le Festival de Cannes 2020 devait initialement se tenir du 12 au 23 mai 2020, mais a été reporté, puis annulé afin de respecter les mesures de précaution sanitaire en France. Lors d’une conférence de presse retransmise sur Canal + et les réseaux sociaux, Thierry Frémaux et Pierre Lescure ont dévoilé la sélection de Cannes 2020, qui prend la forme de labels cette année, en raison de l’annulation du Festival sous sa forme habituelle. Le SPI a décidé de mettre en avant ses producteurs sélectionnés à cette occasion. Découvrez le long métrage “Des Hommes” produit par SYNECDOCHE. Synopsis Ils ont été appelés en Algérie au moment des ” événements ” en 1960. Deux ans plus tard, Bernard, Rabut, Février et d’autres sont rentrés en France. Ils se sont tus, ils ont vécu leurs vies. Mais parfois il suffit de presque rien, d’une journée d’anniversaire en hiver, d’un cadeau qui tient dans la poche, pour que quarante ans après, le passé fasse irruption dans la vie de ceux qui ont cru pouvoir le nier. SYNECDOCHE est une société de production de court et long métrage, créée en 2010 par David Frenkel. Né à Créteil, David Frenkel fait ses armes chez Why Not Productions avant de créer Synecdoche. Producteur de Claude Lanzmann avec qui il travailla étroitement pendant plus de 17 ans, il produit Le Dernier des injustes – présenté au Festival de Cannes en 2013 – ainsi que Les Quatre soeurs. Adapté du roman éponyme de Laurent Mauvignier. David Frenckel produit actuellement le prochain film de Lucas Belvaux, Des hommes, qui dresse le portrait d’anciens appelés de la Guerre d’Algérie. Il a également produit le précédent film de Lucas Belvaux, Chez nous. Il édite et distribue des ouvrages consacrés au cinéma, dont Conversations avec Darius Khondji. Mentions techniques Générique détaillé Production et …

22 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI félicite chaleureusement ses producteurs pour les prix obtenus à l’occasion du Festival international du film d’animation d’Annecy 2020

Le Syndicat des Producteurs Indépendants tient à féliciter ses adhérents pour leurs prix obtenus lors de l’édition 2020 du Festival international du film d’animation d’Annecy.

Mention du jury ex aequo pour un court métrage

Genius Loci” d’Adrien Merigeau – coproduit par Kazak Productions

Cristal de la meilleure œuvre VR

Minimum Mass” de Raqi Syed et Areito Echevarria – coproduit par Floréal Films

LAURÉATS DES PITCHS MIFA

Courts métrages

Prix SACD

300 000 kilomètres par seconde” de Clément Courcier – produit par Miyu Productions

Prix Ciclic

27 – My Last Day at Home” de Flóra Buda – produit par Miyu Productions

Le Syndicat des Producteurs Indépendants tient à féliciter ses adhérents pour leurs prix obtenus lors de l’édition 2020 du Festival international du film d’animation d’Annecy. Mention du jury ex aequo pour un court métrage “Genius Loci” d’Adrien Merigeau – coproduit par Kazak Productions Cristal de la meilleure œuvre VR “Minimum Mass” de Raqi Syed et Areito Echevarria – coproduit par Floréal Films LAURÉATS DES PITCHS MIFA Courts métrages Prix SACD “300 000 kilomètres par seconde” de Clément Courcier – produit par Miyu Productions Prix Ciclic “27 – My Last Day at Home” de Flóra Buda – produit par Miyu …

22 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
SUNNY SIDE : Camera Lucida présente “De l’autre côté de la lune, Quand la Chine s’éveille à l’espace”

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, la société Camera Lucida Productions présente aujourd’hui “De l’autre côté de la lune, quand la Chine s’éveille à l’espace” de François-Xavier Vives. Un documentaire scientifique sur la Chine et son programme d’exploration de la face caché de la lune.

Depuis sa création en 1995 par François Bertrand, Camera Lucida a produit des programmes innovants avec une ligne éditoriale centrée sur les thèmes culturels mais aussi des programmes sur les thématiques historiques et scientifiques. Programmes destinés à tous types de supports, du très grand format Imax 3D avec Moi, Van Gogh, aux applications musicales pour Ipad et Smartphone, en passant par la télévision, le web, et la réalité virtuelle avec le projet The Enemy. Avec une cinquantaine de programmes produits par an, Camera lucida est un producteur de documentaires et spectacles vivants reconnu. Fort de son savoir-faire et de sa notoriété, la société continue d’investir tous les champs de la production audiovisuelle avec des œuvres portées par des collaborateurs de talent. 

RÉSUMÉ : “De l’autre côté de la lune”, un documentaire de François-Xavier Vives, avec la participation de Christophe Galfard. Productrice : Valérie Grenon

La lune est loin d’avoir révélé tous ses secrets. Un nouvel acteur, resté jusque-là discret, est entrain de rebattre les cartes du jeu : la Chine. Son programme d’exploration de la face caché de la lune constitue une avancée de taille qui redéfinit les contours de la conquête spatiale sur le plan international. Aux côtés du physicien Christophe Galfard, le film nous entraine dans une enquête scientifique passionnante pour mieux comprendre les enjeux de cette recherche et ce qui se joue pour le futur.

Dans le cadre du Sunny Side of the Doc, la société Camera Lucida Productions présente aujourd’hui “De l’autre côté de la lune, quand la Chine s’éveille à l’espace” de François-Xavier Vives. Un documentaire scientifique sur la Chine et son programme d’exploration de la face caché de la lune. Depuis sa création en 1995 par François Bertrand, Camera Lucida a produit des programmes innovants avec une ligne éditoriale centrée sur les thèmes culturels mais aussi des programmes sur les thématiques historiques et scientifiques. Programmes destinés à tous types de supports, du très grand format Imax 3D avec Moi, Van Gogh, aux applications musicales pour Ipad et Smartphone, en passant par la télévision, le web, et la réalité virtuelle avec le projet The Enemy. Avec une cinquantaine de programmes produits par an, Camera lucida est un producteur de documentaires et spectacles vivants reconnu. Fort de son savoir-faire et de sa notoriété, la société continue d’investir tous les champs de la production audiovisuelle avec des œuvres portées par des collaborateurs de talent.  RÉSUMÉ : “De l’autre côté de la lune”, un documentaire de François-Xavier Vives, avec la participation de Christophe Galfard. Productrice : Valérie Grenon La lune est loin d’avoir révélé tous ses secrets. Un nouvel acteur, resté jusque-là discret, est entrain de rebattre les cartes du jeu : la Chine. Son programme d’exploration de la face caché de la lune constitue une avancée de taille qui redéfinit les contours de la conquête spatiale sur le plan international. Aux côtés du physicien Christophe Galfard, le film nous entraine dans une enquête scientifique passionnante pour mieux comprendre les enjeux de cette recherche et ce qui se joue pour le …

22 juin 2020Actus-Adhérentsactus-adherents
Le SPI est présent du 22 au 25 juin à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc 2020

En réponse à la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 et aux besoins exprimés par la communauté documentaire, la 31e édition du marché international du documentaire et des expériences narratives et la 4e de PiXii Festival se dérouleront du 22 au 25 juin 2020 dans une configuration inédite, 100% en ligne.

Chaque année, l’événement de 4 jours rassemble en un seul lieu les diffuseurs, les décideurs, les financeurs, les distributeurs, les créateurs de contenu et les producteurs du monde entier, pour vendre ou acheter des programmes et trouver des partenaires de coproduction.

Fidèle à sa mission d’aide au développement de projets, de coproduction internationale et de distribution de contenus factuels, le marché organisera ses 6 sessions de pitch thématiques en ligne selon un exercice remanié : Histoire, Sciences, Arts & Culture, Société & Investigation, Wildlife et Expériences Numériques. Pour toucher une plus large audience d’acheteurs et chargés de programmes dans le monde, ces présentations seront dédoublées chaque jour.

LE SPI AU SUNNY SIDE OF THE DOC

Le Syndicat des Producteurs Indépendants est présent à cette édition connectée, via un stand virtuel, qui permet une mise en avant de ses adhérents sélectionnés dans les différentes catégories de la 31e édition du marché international du documentaire et des expériences narratives.

A ne pas manquer également, la TABLE RONDE du SPI, qui se tiendra jeudi 25 Juin 2020 de 11h à 12h45.

Le thème de cette rencontre interactive s’intitule :

Rencontres interrégionales avec le SPI – acte II : Quelles initiatives régionales pour la relance de la filière du documentaire ? Quelles initiatives de développement à l’international ?

Interview croisée de Simon ARNAL (Haut et Court TV), François BERTRAND (Camera Lucida), Olivier DE BANNES (O2B Films), Margaux MISSIKA (Upian), Valérie MONTMARTIN (Little Big Story), Cyrille PEREZ (13 Productions) et Emmanuelle MAUGER (Déléguée Générale Adjointe du SPI) dans le magazine Écran Total sur la crise et le bilan des impacts de la pandémie de Covid-19 sur le secteur du documentaire et les chantiers à venir.

AGENDA DU SUNNY SIDE : ICI

SÉLECTIONS AU PITCH : ICI

JURY 2020 et RÉCOMPENSES : ICI

En réponse à la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 et aux besoins exprimés par la communauté documentaire, la 31e édition du marché international du documentaire et des expériences narratives et la 4e de PiXii Festival se dérouleront du 22 au 25 juin 2020 dans une configuration inédite, 100% en ligne. Chaque année, l’événement de 4 jours rassemble en un seul lieu les diffuseurs, les décideurs, les financeurs, les distributeurs, les créateurs de contenu et les producteurs du monde entier, pour vendre ou acheter des programmes et trouver des partenaires de coproduction. Fidèle à sa mission d’aide au développement de projets, de coproduction internationale et de distribution de contenus factuels, le marché organisera ses 6 sessions de pitch thématiques en ligne selon un exercice remanié : Histoire, Sciences, Arts & Culture, Société & Investigation, Wildlife et Expériences Numériques. Pour toucher une plus large audience d’acheteurs et chargés de programmes dans le monde, ces présentations seront dédoublées chaque jour. LE SPI AU SUNNY SIDE OF THE DOC Le Syndicat des Producteurs Indépendants est présent à cette édition connectée, via un stand virtuel, qui permet une mise en avant de ses adhérents sélectionnés dans les différentes catégories de la 31e édition du marché international du documentaire et des expériences narratives. A ne pas manquer également, la TABLE RONDE du SPI, qui se tiendra jeudi 25 Juin 2020 de 11h à 12h45. Le thème de cette rencontre interactive s’intitule : Rencontres interrégionales avec le SPI – acte II : Quelles initiatives régionales pour la relance de la filière du documentaire ? Quelles initiatives de développement à l’international ? Interview croisée de Simon ARNAL (Haut et Court TV), François BERTRAND (Camera Lucida), Olivier DE BANNES (O2B Films), Margaux MISSIKA (Upian), Valérie MONTMARTIN (Little Big Story), Cyrille PEREZ (13 Productions) et Emmanuelle MAUGER (Déléguée Générale Adjointe du SPI) dans le magazine Écran Total sur la crise et le bilan des impacts de la pandémie de Covid-19 sur le secteur du documentaire et les chantiers à venir. AGENDA DU SUNNY SIDE : ICI SÉLECTIONS AU PITCH : ICI JURY 2020 et RÉCOMPENSES : …

21 juin 2020Actus-Adhérents, Actus-SPIactus-adherents actus-spi
MIFA 2020 : Le SPI met en avant ses producteurs d’œuvres d’animation et de créations numériques

Dans le cadre du MIFA 2020, qui se tient du 15 au 30 juin, le SPI met en avant ses producteurs d’œuvres d’animation et de créations numériques interactives. Aujourd’hui, nous mettons en avant : OFFSHORE PRODUCTION – PARMI LES LUCIOLES FILMS – SILEX FILMS – TCHACK PRODUCTION – TOON FACTORY.

OFFSHORE PRODUCTION

Offshore Production est une société de production fondée le 1 décembre 2000 par Fabrice PRÉEL-CLÉACH.

Découvrez OFFSHORE PRODUCTION et son projet animation : “Trois enfances”.

Trois Enfance (Tre infanzie) : Film né de l’histoire personnelle du réalisateur Simone Massi. Court métragiste ultra récompensé il signe ici son premier long métrage. Producteurs : Emmanuelle Latourrette et Fabrice Préel-Cléach. Coproducteur : Minimum Fax Media (Italie).

1918, 1943, 1978 : Trois enfances, trois générations en Italie dans la même ferme d’un village des Marches. Dans les remous de ces vies bousculées par les guerres, le fascisme, la résistance, l’émigration, la violence, les histoires personnelles de Zelinda, Assunta et Icaro et l’Histoire se télescopent pour raconter la campagne italienne et les efforts d’émancipation d’une famille.

PARMI LES LUCIOLES FILMS

Parmi les Lucioles Films est une société qui produit des films de fiction et d’animation.

Découvrez PARMI LES LUCIOLES FILMS et le projet : “Les contes du hérisson”.

Les Contes du Hérisson : Long métrage d’animation écrit et réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli (85’) et produit Jérôme Duc-Maugé.

Le monde de Nina, une fillette de dix ans, est bouleversé depuis que son père a perdu son emploi. Après des semaines de grève, son usine a fermé. Le gérant a commis des malversations qui ont précipité la faillite. Mais il se murmure qu’un pactole serait dissimulé dans un recoin de l’usine. Nina et son copain Mehdi vont se lancer à l’aventure pour aider le père de Nina. Un conte moderne aux accents initiatiques partagé entre le monde de l’enfance et le monde des adultes.

SILEX FILMS

Fondée en 2009, et dirigée par Priscilla Bertin et Judith Nora, Silex Films produit longs-métrages, fictions et documentaires. En 2014, création de SILEX ANIMATION, un studio 2D à Angoulême où sont fabriqués les projets d’animation produits par Silex.

Découvrez SILEX FILMS avec les séries “Culottées” et “Les Qui quoi”.

Culottées : En compétition au Festival international du film d’animation d’Annecy 2020. D’après l’œuvre de Pénélope Bagieu (Editions Gallimard, 2016-2017). Série réalisée par Mai Nguyen & Charlotte Cambon, adaptation de l’oeuvre graphique de Pénélope Bagieu. 30 portraits de femmes, connues ou inconnues, qui ont osé faire voler en éclats les préjugés, et changé le monde à leur manière. En intégralité sur FRANCE.TV // du lundi au vendredi sur FRANCE 5 (10h55 et après le prime time du soir). Ventes internationales : MIAM! Animation.

Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, rock star ou femme à barbe, athlète ou chamane, exploratrice ou astronaute ; de Hedy Lamarr, actrice et productrice hollywoodienne mais surtout inventrice de la technologie à l’origine du WiFi, à Annette Kellerman, nageuse extraordinaire et inventrice du maillot de bain moderne, en passant par Leymah Gbowee, travailleuse sociale, militante libérienne et prix Nobel de la paix…

*Les 30 épisodes sont toujours disponible en replay sur france.tv France Télévisions : https://www.france.tv/france-5/culottees/

Les Quiquoi : Série 52x7min en développement – une coproduction DONCVOILA PRODUCTIONS (Virginie Giachino – Joris Clerté) et SILEX FILMS (Priscilla Bertin – Judith Nora).

Les Quiquoi sont six jeunes amis qui créent, par le dessin et leur imagination, des univers fantasmagoriques et surréalistes dans lesquels ils s’aventurent, explorant des problématiques de leur âge.

TCHACK PRODUCTION

Tchack est un studio d’animation dirigé par des passionnés de l’image qui maitrise toutes les étapes de la chaîne de production. Expert, créatif et innovant, il garantit la qualité et l’aboutissement de tous les projets. Indépendant, ouvert, curieux, Tchack attire et rassemble les talents. Audacieux et dynamique, Tchack produit et coproduit des films et des séries en France et à l’étranger.

Découvrez TCHACK avec les projets suivants : “Les Danger“, “Les Prizoonniers“, et “Petit Malabar“.

Les Danger : 52 x 13 min – comédie / suspense – 6/10 ans), de Cyril Deydier, Daniel Klein, Baptiste Grosfilley. En développement.

Du jour au lendemain le monde a changé : la nature a repris les villes, les animaux ont commencé à parler et l’humanité a perdu l’essentiel de son progrès technologique. Dans ce joyeux bazar, une famille composée de deux enfants, de leur père et d’une bactérie géante part en MonsterTruck à la recherche de la mère disparue.

Les PriZOOniers : (78 x 7 min – cartoon muet – 8/88 ans), de Christophe Ollivier-Noborio & Alex Donaro. En développement.

Zack et Jack, deux singes qui se prennent pour des humains, sont enfermés par erreur dans un zoo et tentent de s’évader en imaginant les plans les plus improbables et rocambolesques, tous invariablement voués à l’échec.

Petit Malabar : Saison 1 (26 X 4 min – 6/10 ans), réalisé Patrick Volve. Auteurs Nelly Blumenthal, Jean Duprat et Baptiste Grosfilley / Scénaristes Nelly Blumenthal, Jean Duprat, Frédérik Malsanka, Stephane Levy, Valérie Magis, Cyril Dédier – www.petitmalabar.tv

Tiré d’une collection de livres signée par Jean Duprat, chercheur au CNRS et spécialiste en astrophysique, et par l’artiste Nelly Blumenthal, la série animée Petit Malabar – diffusée sur France 5 et soutenue par le Fonds d’aide à l’innovation (aide au développement) du CNC – invite les 3-7 ans à découvrir l’espace et les grands objets naturels qui nous entourent de façon ludo-éducative. Une façon amusante de découvrir les grands objets naturels qui nous entourent (les océans, les montagnes, la Lune, les planètes, les étoiles, etc.) afin de mieux les connaître, les comprendre, et vivre avec eux des aventures extraordinaires.

TOON FACTORY

Créée en 1999 avec Maureen de Choiseul et dirigée par Thierry Berthier, Toon Factory regroupe aujourd’hui des activités de production d’animation (Toon Factory et Story), de prestation technique (Tabb productions) de distribution de contenus audiovisuels (Toon Distribution). TOON FACTORY produit depuis 1999 des films d’animation pour les grandes chaînes de la télévision Française comme M6 ou le groupe France Télévision, mais aussi pour le Québec ou le Qatar avec Al Jazeera. Ils produisent notamment les célèbres séries Samson et Néon ou Tony et Alberto.

Découvrez TOON FACTORY à travers la série diffusée sur Télétoon (Canal+) : “Sardine de l’Espace“.

Sardine de l’espace : Série d’animation pour les 6-10 ans d’après la BD éponyme de Joann Sfar, directeur artistique de la série, Emmanuel Guibert (Grand Prix de la BD d’Angoulême 2020), créateur également de la bible littéraire et Mathieu Sapin qui a participé à l’écriture dirigée par Babette Vimenet. Co-produite avec Red Frog, Caribara Prod, Scope Pictures, la série de 52 x 12’ en 2D, une des première séries d’animation françaises en UHD, réalisée par David Garcia, a bénéficié d’un budget de 6,4 M€. Le groupe Dionysos en a créé et interprète son générique et la musique est signée Olivier Daviaut.

Dans le cadre du MIFA 2020, qui se tient du 15 au 30 juin, le SPI met en avant ses producteurs d’œuvres d’animation et de créations numériques interactives. Aujourd’hui, nous mettons en avant : OFFSHORE PRODUCTION – PARMI LES LUCIOLES FILMS – SILEX FILMS – TCHACK PRODUCTION – TOON FACTORY. OFFSHORE PRODUCTION Offshore Production est une société de production fondée le 1 décembre 2000 par Fabrice PRÉEL-CLÉACH. Découvrez OFFSHORE PRODUCTION et son projet animation : “Trois enfances”. • Trois Enfance (Tre infanzie) : Film né de l’histoire personnelle du réalisateur Simone Massi. Court métragiste ultra récompensé il signe ici son premier long métrage. Producteurs : Emmanuelle Latourrette et Fabrice Préel-Cléach. Coproducteur : Minimum Fax Media (Italie). 1918, 1943, 1978 : Trois enfances, trois générations en Italie dans la même ferme d’un village des Marches. Dans les remous de ces vies bousculées par les guerres, le fascisme, la résistance, l’émigration, la violence, les histoires personnelles de Zelinda, Assunta et Icaro et l’Histoire se télescopent pour raconter la campagne italienne et les efforts d’émancipation d’une famille. PARMI LES LUCIOLES FILMS Parmi les Lucioles Films est une société qui produit des films de fiction et d’animation. Découvrez PARMI LES LUCIOLES FILMS et le projet : “Les contes du hérisson”. • Les Contes du Hérisson : Long métrage d’animation écrit et réalisé par Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli (85’) et produit Jérôme Duc-Maugé. Le monde de Nina, une fillette de dix ans, est bouleversé depuis que son père a perdu son emploi. Après des semaines de grève, son usine a fermé. Le gérant a commis des malversations qui ont précipité la faillite. Mais il se murmure qu’un pactole serait dissimulé dans un recoin de l’usine. Nina et son copain Mehdi vont se lancer à l’aventure pour aider le père de Nina. Un conte moderne aux accents initiatiques partagé entre le monde de l’enfance et le monde des adultes. SILEX FILMS Fondée en 2009, et dirigée par Priscilla Bertin et Judith Nora, Silex Films produit longs-métrages, fictions et documentaires. En 2014, création de SILEX ANIMATION, un studio 2D à Angoulême où sont fabriqués les projets d’animation produits par Silex. Découvrez SILEX FILMS avec les séries “Culottées” et “Les Qui quoi”. • Culottées : En compétition au Festival international du film d’animation d’Annecy 2020. D’après l’œuvre de Pénélope Bagieu (Editions Gallimard, 2016-2017). Série réalisée par Mai Nguyen & Charlotte Cambon, adaptation de l’oeuvre graphique de Pénélope Bagieu. 30 portraits de femmes, connues ou inconnues, qui ont osé faire voler en éclats les préjugés, et changé le monde à leur manière. En intégralité sur FRANCE.TV // du lundi au vendredi sur FRANCE 5 (10h55 et après le prime time du soir). Ventes internationales : MIAM! Animation. Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, rock star ou femme à barbe, athlète ou chamane, exploratrice ou astronaute ; de Hedy Lamarr, actrice et productrice hollywoodienne mais surtout inventrice de la technologie à l’origine du WiFi, à Annette Kellerman, nageuse extraordinaire et inventrice du maillot de bain moderne, en passant par Leymah Gbowee, travailleuse sociale, militante libérienne et prix Nobel de la paix… *Les 30 épisodes sont toujours disponible en replay sur france.tv France Télévisions : https://www.france.tv/france-5/culottees/ • Les Quiquoi : Série 52x7min en développement – une coproduction DONCVOILA PRODUCTIONS (Virginie Giachino – Joris Clerté) et SILEX FILMS (Priscilla Bertin – Judith Nora). Les Quiquoi sont six jeunes amis qui créent, par le dessin et leur imagination, des univers fantasmagoriques et surréalistes dans lesquels ils s’aventurent, explorant des problématiques de leur âge. TCHACK PRODUCTION Tchack est un studio d’animation dirigé par des passionnés de l’image qui maitrise toutes les étapes de la chaîne de production. Expert, créatif et innovant, il garantit la qualité et l’aboutissement de tous les projets. Indépendant, ouvert, curieux, Tchack attire et rassemble les talents. Audacieux et dynamique, Tchack produit et coproduit des films et des séries en France et à l’étranger. Découvrez TCHACK avec les projets suivants : “Les Danger“, “Les Prizoonniers“, et “Petit Malabar“. • Les Danger : 52 x 13 min – comédie / suspense – 6/10 ans), de Cyril Deydier, Daniel Klein, Baptiste Grosfilley. En développement. Du jour au lendemain le monde a changé : la nature a repris les villes, les animaux ont commencé à parler et l’humanité a perdu l’essentiel de son progrès technologique. Dans ce joyeux bazar, une famille composée de deux enfants, de leur père et d’une bactérie géante part en MonsterTruck à la recherche de la mère disparue. • Les PriZOOniers : (78 x 7 min – cartoon muet – 8/88 ans), de Christophe Ollivier-Noborio & Alex Donaro. En développement. Zack et Jack, deux singes qui se prennent pour des humains, sont enfermés par erreur dans un zoo et tentent de s’évader en imaginant les plans les plus improbables et rocambolesques, tous invariablement voués à l’échec. • Petit Malabar : Saison 1 (26 X 4 min – 6/10 ans), réalisé Patrick Volve. Auteurs Nelly Blumenthal, Jean Duprat et Baptiste Grosfilley / Scénaristes Nelly Blumenthal, Jean Duprat, Frédérik Malsanka, Stephane Levy, Valérie Magis, Cyril Dédier – www.petitmalabar.tv Tiré d’une collection de livres signée par Jean Duprat, chercheur au CNRS et spécialiste en astrophysique, et par l’artiste Nelly Blumenthal, la série animée Petit Malabar – diffusée sur France 5 et soutenue par le Fonds d’aide à l’innovation (aide au développement) du CNC – invite les 3-7 ans à découvrir l’espace et les grands objets naturels qui nous entourent de façon ludo-éducative. Une façon amusante de découvrir les grands objets naturels qui nous entourent (les océans, les montagnes, la Lune, les planètes, les étoiles, etc.) afin de mieux les connaître, les comprendre, et vivre avec eux des aventures extraordinaires. TOON FACTORY Créée en 1999 avec Maureen de Choiseul et dirigée par Thierry Berthier, Toon Factory regroupe aujourd’hui des activités de production d’animation (Toon Factory et Story), de prestation technique (Tabb productions) de distribution de contenus audiovisuels (Toon Distribution). TOON FACTORY produit depuis 1999 des films d’animation pour les grandes chaînes de la télévision Française comme M6 ou le groupe France Télévision, mais aussi pour le Québec ou le Qatar avec Al Jazeera. Ils produisent notamment les célèbres séries Samson et Néon ou Tony et Alberto. Découvrez TOON FACTORY à travers la série diffusée sur Télétoon (Canal+) : “Sardine de l’Espace“. • Sardine de l’espace : Série d’animation pour les 6-10 ans d’après la BD éponyme de Joann Sfar, directeur artistique de la série, Emmanuel Guibert (Grand Prix de la BD d’Angoulême 2020), créateur également de la bible littéraire et Mathieu Sapin qui a par